Pourquoi j’arrête le POKER pour VIVRE des PARIS SPORTIFS ?

Note : Cet article a été rédigé par Vincent qui nous raconte comment il est passé du poker aux paris sportifs. Vincent est membre du Club Privé Paris Sportifs de Maxence. Le Club Privé Paris Sportifs est une communauté de plus de 300 membres actifs

Image

 

Je me présente, je m’appelle Vincent et j’ai 26 ans. Lyonnais d’origine et supporter de l’Olympique Lyonnais, ancien abonné du stade Gerland.
Image
Depuis mon premier emploi à l’âge de 17 ans (vendeur en alternance avec l’école), j’ai compris que je ne pourrais jamais consacrer ma vie à travailler pour un patron. Entendre mon réveil le matin, pour faire quelque chose qui ne me plaisait pas vraiment, et gagner seulement le Smic, non merci. J’ai continué pour obtenir mon bac professionnel Commerce et ainsi, faire plaisir à mes parents. Ensuite, j’ai été embauché dans mon entreprise et j’y suis resté pour pouvoir économiser du temps que j’habitais toujours chez mes parents. Le but était de doubler ou + mon salaire en faisant des paris sportifs tous les jours à hauteur de 100€ et + parfois en montante (martingale), à la Française des jeux pour ensuite vivre des paris sportifs… Je ne savais pas que je n’étais pas prêt d’y arriver, vu les cotes scandaleuses qu’elle propose. Je ne me rendais pas compte de ces cotes atroces, ne connaissant à l’époque pas les cotes des bookmakers internet .com… Je pensais du coup aussi à monter mon entreprise mais les économies ne grimpaient pas vraiment, à cause de ma gestion de bankroll calamiteuse.. Lire mon article sur la gestion de bankroll en cliquant ici.
1959_2015-06-08_17-05-31_poker
Entre temps, le poker m’est tombé dessus. Un ami m’a appris et m’a dit que certaines personnes gagnaient énormément d’argent à ce jeu. J’ai fait ma première partie sur internet avec lui (partie gratuite) et je l’ai gagné… On était 9 ou 10 joueurs. J’étais très fier et content! Bon, avec le recul je me suis rendu compte qu’il n’y avait pas vraiment de mérite, 80% des joueurs dans ce genre de partie faisant n’importe quoi. Mais c’est cette victoire qui m’a donné envie de jouer plus sérieusement et très vite j’ai remporté mes premières compétitions freerol qui m’ont permis de gagner un peu plus de 300€ en parant de 0€.
gain-perte
J’ai ensuite joué de l’argent réel et ai gagné un peu jusqu’à tout reperdre à cause de la gestion de bankroll que je ne connaissais pas encore. (qu’il faut appliquer aussi aux paris sportifs très important. Maxence en parle souvent et il a raison). J’ai lu ensuite des sites et des forums, et ai appris donc cette fameuse gestion de bankroll indispensable dans le jeu afin d’optimiser son rendement gain/horaire.
J’ai monté les limites rapidement et ai très vite gagné plus d’argent par mois que mon travail de vendeur, tout en y passant moins de temps. C’est alors que je me suis dit : “Voilà! Finit de travailler pour un patron! Au lieu de créer ma boîte ou essayer de vivre des paris sportifs, je vais vivre du poker!” J’ai donc remis ma démission et suis parti sur le champ! Pas de préavis, je ne voulais pas perdre de temps et vu comme je me faisais exploité, je ne me suis pas gêné!
Bien cette décision m’a prise, je suis passé de + de 1000€ de gains par mois, jusqu’à environ 3000 à 4000€ par mois! J’étais vraiment content de moi. C’était fin 2011.
Image
Les années passent et aujourd’hui nous sommes fin 2015 mais le poker est devenu de plus en plus dur. Les joueurs ont progressé et font beaucoup moins de grosses erreurs comme avant, puis le poker se démode aussi… Il y a donc beaucoup moins de “livreurs” qui viennent “donner” leur argent sur les tables. Il faut donc y passer un temps fou pour gagner bien moins qu’avant. Je parle au nom de la plupart des joueurs gagnants comme moi. Après il y a certaines exceptions qui sont très douées et gagnent toujours très bien, mais ce n’est pas mon cas.
ob_f30caf_paris-sportifs
Ca faisait déjà un moment que je songeais donc à me remettre à ma première passion : Les paris sportifs. Mais l’Arjel (lire mon article sur l’Arjel) me bloquait car entre temps j’avais compris les erreurs de mon passé et je savais désormais qu’il ne faut absolument pas miser sur l’Arjel. Les cotes sont bien trop faibles et 99% des meilleurs pronostiqueurs du monde perdraient sur l’Arjel. Je suis donc ensuite tombé sur les vidéos de Maxence qui disaient qu’il y avait une solution pour jouer sur les bookmakers hors Arjel depuis la France et me suis inscrit à son club pour les connaître. J’en suis très content car il y a tout plein de bons parieurs aussi dedans et on peut y avoir des échanges constructifs avec des parieurs gagnants. Comme le dit très bien Maxence, pour être gagnant, il faut s’entourer de personnes gagnantes. On est ce que notre entourage est, dans la majorité des cas. Comme Maxence dit : si vous trainez avec des gens qui n’ont pas d’argent alors que vous en voulez, vous en n’aurez pas. Si vous trainez avec des personnes en surpoids alors que vous voulez maigrir, vous ne maigrirez pas. Etc. Il y a quelques exceptions parfois mais elles sont rares car ce genre d’amis nous tirent vers le bas par rapport à nos objectifs, directement ou indirectement.
Image
Aujourd’hui, je vis et du poker et des paris sportifs, et compte arrêter complètement le poker. Le rendement horaire est devenu trop faible. A la place, je suis entrain de créer mon site internet www.destin-paris.fr pour partager mes propres paris sportifs qui me permettent d’augmenter de manière non négligeable mes revenus, en essayant souvent d’avoir les plus grosses cotes possibles sur Betfair. (Je demande souvent mes propres cotes) Je souhaite contribuer à ce que Maxence apporte, et aider les personnes qui désirent faire des paris sportifs un complément de revenus ou un salaire complet, en leur proposant mes paris sportifs perso, qui me permettent de gagner de l’argent. Pourquoi en profiter tout seul?
our_records
Je pense que les paris sportifs ont un avenir bien plus grand que le poker. Ils sont là depuis plusieurs décénies et suscitent toujours le même engouement qu’à leurs débuts si ce n’est plus, contrairement au poker. De plus, je ne pense pas que les bookmakers progresseront autant que ce que progressent les joueurs de poker. Les bookmakers proposent des tas de matchs tous sports confondus, et 70 paris différents par matchs parfois… Ce qui correspond à plusieurs dizaines de miliers de paris différents par jour alors il y a beaucoup de possibilités de tomber sur des values bet et de miser dessus. Action indispensable pour générer de l’argent sur le long terme, mais méconnue. (lire mon article sur les Value Bet)  Il faut les chercher et il y a le choix. Et pour finir, les paris sportifs permettent de débattre en réel avec quiconque sur la planète, sans être scotché sur son ordinateur, (il suffit de 30 secondes pour placer son pronostic), tandis qu’au poker, nous sommes coincés devant le pc pour monter nos jetons (argent)…

Mon choix est fait, je me consacre à présent pleinement aux paris sportifs !

 Et vous ? Appliquez-vous une Gestion de Bankroll, pariez-vous hors Arjel ? Misez-vous sur des Values Bet ? Ces trois critères sont primordiaux pour être gagnants aux paris sportifs alors si vous ne les appliquez pas, vous savez ce qu’il vous reste à faire !