Paris sportifs VS bourse (trading), lequel rapporte le plus ?

Paris sportifs VS bourse (trading), lequel rapporte le plus ?

Aujourd’hui, je vous dresse une comparaison générale entre deux activités dans lesquelles j’investis personnellement de l’argent : les paris sportifs et la bourse/trading. Si vous me suivez, vous savez que j’évoque souvent l’importance de faire fructifier son patrimoine financier afin de générer des revenus passifs. C’est pourquoi, si vous avez de l’argent de côté qui dort sur votre compte courant ou sur un produit d’épargne réglementée comme le Livret A, cet article vous concerne !

En France, le taux rémunérateur du Livret A est fixé à 0,5% alors que l’inflation (hausse des prix généralisés) est en moyenne de 1% par an. Cela signifie que la valeur d’un euro se dévalue au fil du temps. Ainsi, en conservant votre épargne sur votre Livret A, le rendement perçu est légèrement négatif à cause de l’inflation. C’est pour cette raison que je considère le Livret A comme une réserve d’argent disponible à tout moment pour pallier les imprévus du quotidien et non comme une solution d’investissement.

Selon moi, le seul moyen d’éviter ce manque à gagner est d’investir votre capital sur des supports proposant un meilleur rendement. Alors, focalisons-nous sur les deux types d’investissements que sont les paris sportifs et la bourse pour déterminer lequel est le meilleur !

Introduction

Avant d’aller plus loin, je tiens à préciser que vous ne devez pas investir l’argent dont vous avez besoin au quotidien pour vivre. Comme pour tout investissement il y a des risques. C’est à vous de prendre des précautions et de vous renseigner en amont afin de les minimiser.

Dans l’opinion générale, les paris sportifs ne jouissent pas toujours d'une bonne image. Ils ne sont pas considérés comme un investissement viable en raison du côté aléatoire du sport. Il faut se retirer cette idée de la tête, car il existe bel et bien des parieurs gagnants. Au contraire, la bourse est souvent perçue comme un investissement réservé aux experts, aux personnes ayant suivi des études sur la finance et sachant gérer l’argent. Là encore, je pense qu’il faut déconstruire l’idée globale selon laquelle « investir en bourse consiste à faire de la spéculation ». Investir c’est davantage mettre votre argent à disposition d’une ou de plusieurs entreprises à des fins économiques et en attendre les retombées.

1 - Quelle rentabilité espérer à long terme ? 

Je démarre volontairement par ce point, car c’est certainement celui qui suscite le plus de questions : Combien vais-je pouvoir gagner avec les paris sportifs ou avec la bourse ?

La rentabilité dans les paris sportifs

Avec une bonne gestion de votre capital et des stratégies adaptées dans les paris sportifs, vous pouvez espérer gagner plus de 50% de capital par an. Voyons ensemble l’évolution théorique d’une bankroll sur les 5 dernières années :

En 2017  avec 10 000€ de capital, vous seriez à 15 000€ à la fin de la saison.

En 2018 : 15 000€ => 22 500€

En 2019 : 22 500€ => 33 750€

En 2020 : 33 750€ => 50 375€
En 2021 : 50 375€ => 75 562€

Soit une multiplication de votre capital de départ par 7,5 en 5 ans.

Attention, il s’agit d’une simulation et cela implique une augmentation progressive de vos mises. Si avec un capital de 10 000€, votre mise moyenne est de 100 à 200€, elle sera de 500€ à 1000€ avec un capital de 50 000€ pour garder une progression de 50%. Tous les parieurs ne sont pas capables de gérer leurs émotions avec des mises importantes et encaisser une perte sèche de 500€ pour un pari.

La rentabilité en bourse

Avec une bonne gestion de vos investissements, vous pouvez espérer 20% de rentabilité par an. Ici, cela dépendra de vos stratégies : long terme ou spéculatif, actions vs obligations, etc. Pour comparer avec les paris sportifs, prenons l’exemple de l’action américaine Apple.

Comparatif paris sportifs vs bourse / trading

Le 20 janvier 2017, la cote en bourse de l’action Apple était de 30 dollars.  À ce prix, vous auriez pu vous en procurer 333 avec 10 000€.
5 ans plus tard, le 20 janvier 2021, la cote en bourse de l’action Apple était de 130 dollars. Avec 333 actions à votre actif, votre portefeuille aurait eu une valeur de 43 290€. Soit une multiplication de votre capital de départ par 4,3 en 5 ans.

Attention, encore une fois, il s’agit d’une simulation dans le temps que je fais aujourd’hui à “l’instant T”. L’action Apple fait partie des exceptions. Elle a connu une tendance haussière sur les 5 dernières années malgré quelques fluctuations. En tant qu’investisseur, vous auriez très bien pu vendre l’action plus tôt et basculer sur d’autres produits plus ou moins rentables entre-temps.

2 - Quel montant peut-on investir ? 

Ici, tout dépend de vos moyens personnels, mais je vais essayer d’y répondre de manière générale.

Un capital de départ plus limité pour les paris sportifs

Les paris sportifs sont décorrélés des marchés financiers, il est donc difficile d’y investir des milliers d’euros. Vous dépendez des opérateurs de paris sportifs (les bookmakers) et certains peuvent limiter vos mises. De plus, comme évoquée ci-dessus, la gestion des émotions n’est pas la même si votre mise est de 100€ vs 1000€. Même s’il y a la possibilité de développer des stratégies de cash out, généralement, les paris sportifs sont des pertes sèches. Vous misez 100€ sur la victoire du PSG contre Manchester City, il y a match nul. Vous avez perdu la totalité de vos 100€.

En revanche, contrairement à la bourse, quand vous investissez dans les paris sportifs, vous ne risquez pas de crack boursier. Quand vous choisissez ce type d’investissement, vous ne craignez pas un effondrement du système monétaire international soudain comme ce fut le cas en 2008. Vous ne risquez pas de perdre la moitié de votre capital en une demi-heure sans même avoir eu le temps d’en comprendre la raison. Vous êtes maître de la gestion de votre capital et vous ne subissez pas les fluctuations du marché.

Un capital de départ qui peut être plus élevé en bourse

Votre investissement en bourse dépend de la fluctuation des marchés financiers.

Il faut dissocier l’investissement de la spéculation. Investir c’est mettre votre argent à disposition d’une activité économique et en attendre un retour positif. Tandis que spéculer ou boursicoter c’est acheter et vendre des titres financiers dans un temps très court en pariant sur les variations de leurs prix. Je vous conseille donc d’adopter une vision long-termiste en bourse.

Comparatif paris sportifs vs bourse / trading

Indice du Wilshire 5000, un indice diversifié d’actions américaines depuis 20 ans. 

Malgré les crises qui rythment notre économie, la plupart des indices boursiers montrent des performances positives depuis leur création. Sur le long terme, les effets négatifs des krachs boursiers se lissent avec le temps. On l’a encore vu avec la crise du Covid en avril 2020 et le retour à la “normale” des marchés aujourd’hui.

3 - Combien de temps faut-il y consacrer ?

Il est difficile ici de chiffrer précisément le nombre d’heures par semaine qu’il vous faudra pour capitaliser sur votre investissement dans les paris sportifs ou en bourse. De manière générale, cela demande tout de même une veille quotidienne afin de vous tenir informé.

Un travail essentiellement le week-end pour les paris sportifs

La majorité des rencontres sportives se déroulent le week-end. Il est donc logique que vous ayez le plus d’analyses à faire en fin de semaine. Si vous avez tendance à parier en live, vous serez obligé de rester focus devant votre ordinateur un samedi après-midi ou un dimanche. Vous pouvez suivre des tipsters ou bien encore les pronostics de mon Club Privé afin de minimiser le temps que vous consacrez aux paris sportifs.

Une veille quotidienne en semaine pour la bourse

Les marchés financiers sont fermés le week-end et certains jours fériés. Il vous faudra donc avoir un suivi au quotidien de l’actualité financière. Vous êtes donc plus tranquille le week-end. De plus, le nombre d’heures à y consacrer dépend de votre stratégie sur les marchés.

Comparatif paris sportifs vs bourse / trading

Dans mon Club Privé, je vous propose de suivre mes conseils. Cela ne vous prendra que quelques minutes par mois : Maxence Rigottier.

4 - Quelle est la fiscalité la plus avantageuse ? 

Des gains non imposables pour les paris sportifs

De manière générale, les gains sur les paris sportifs ne sont pas taxés, car le betting est considéré comme un jeu de hasard en France. En matière d’imposition, c’est l’arrêt du 21 mars 1980 qui fait encore autorité aujourd’hui :

« La pratique, même habituelle, de jeux de hasard tels que loteries, tombolas ou jeux divers, ne constitue pas une occupation lucrative ou une source de profits devant donner lieu à imposition au nom des personnes participant à ces jeux ».

30% d’imposition sur vos plus-values sur actions en bourse

Depuis le 1er janvier 2018, le prélèvement forfaitaire unique à 30% s’applique aux plus-values sur actions. C'est-à-dire sur les gains issus de l’achat/revente de titres.

Le contribuable peut aussi choisir de rester taxé selon l’ancien régime fiscal, celui du barème. En choisissant de rester au barème, le contribuable est taxé selon sa tranche marginale d’imposition (0%, 14%, 30%, etc.).

Conclusion

Cet article est un comparatif général de l’investissement dans les paris sportifs ou dans la bourse. Comme vous l’avez compris, le but n’était pas de rentrer en détail dans les stratégies d’investissement, mais de définir les spécificités de ces deux marchés.

Avec un capital de départ égal, je pense que le marché des paris sportifs est plus rentable que celui de la bourse. En revanche, avec un capital conséquent, la bourse reste une solution à privilégier.

MES CADEAUX OFFERTS

4_strategies
Betfair
Betes_noires

MES FORMATIONS ET PROGRAMMES

Sidebar_1-1-1
Sidebar_2-1-1
Sidebar_5-1
Sidebar_3-1-1
Sidebar_4-1-1

1 PRONOSTIC FOOT GRATUIT CHAQUE SEMAINE

Recevez un Pronostic Foot GRATUIT chaque semaine dans votre boite mail.

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest