Devenir parieur professionnel à Malte

Devenir parieur professionnel à Malte

Vous vous posez la question suivante : Comment devenir parieur professionnel ? Vous avez peut-être l’excitation entre devenir libre et vivre des gains de vos pronostics et la peur de tout plaquer pour tout perdre…Voyons ensemble tous les ingrédients à mettre en œuvre pour être un parieur professionnel et vivre la vie de vos rêves avec vos pronostics.

Devenir parieur professionnel et vivre des gains de vos pronostics

Actuellement, je suis à Malte. C’est la première fois que je visite ce pays. Mais incontestablement une chose qui m’a frappée, c’est le coût de la vie qui est largement moins chère qu’en France. Par exemple, vous pouvez louer un studio meublé de 20-25 m² pour 300 euros par mois incluant Internet, EDF, l’eau... Si vous êtes 2, vous pouvez vous louer un bon petit appartement meublé pour 500 euros/ mois (incluant internet, gaz, EDF...). Vous pouvez rajouter 250 euros par mois de nourriture et 150 euros pour vos sorties personnelles. Bien évidemment, si vous êtes 2 ou si vous êtes avec votre copine, les coûts seront réduits.

Pour récapituler, si vous êtes seul, vous pouvez vivre avec 700 euros par mois (300 euros pour le logement + 250 euros pour la nourriture + 150 euros pour vos loisirs,…)et si vous êtes 2, vous pouvez vivre avec 600-650 euros par mois par personne. Si vous habitez dans la région Parisienne, cela peut vraiment vous faire 1 choc de voir ces chiffres ci-dessous. A Paris, on ne pourrait seulement se payer « un taudit » ou un logement moyen.

Ce sont des faibles revenus car je n’inclus pas de voiture. De plus, je n’inclus pas des dépenses inutiles à mon goût comme d’acheter une bouteille d’alcool en boite de nuit, se faire des restaurants tous les 2 jours… Si vous voulez absolument une voiture, aller plusieurs fois par semaine au restaurant, le coût de la vie sera donc beaucoup plus important…A vous de voir en fonction de votre mode de vie.

De plus, une autre chose aussi qui m’a frappée, c’est la qualité de l’eau. Il vaut mieux acheter l’eau en bouteille car sinon, vous allez être malade si vous buvez l’eau du robinet. Elle a vraiment un mauvais goût. Concernant les transports, vous pouvez prendre le bus, il y a des PASS hebdomadaire à 12 euros ou des PASS mensuels pour 30 euros. Le coût de la vie à Malte est moins cher qu’en France.

Devenir libre et maître de votre temps

En devenant parieur professionnel, il y a une chose qui est exceptionnelle, c’est que vous êtes libre de faire ce que vous voulez 24h/24h, 7jours/7 à VIE tant que vous pariez ! Vous n’avez plus aucunes contraintes horaires, vous n’avez plus aucunes contraintes hiérarchiques et plus aucunes contraintes géographiques. Vous sortez littéralement du conformisme de la société actuelle. Imaginez cette petite boule au ventre que vous avez peut-être le dimanche soir car une nouvelle semaine de travail vous attend. Cette boule, vous ne l’aurez plus. Que ce soit le lundi, le mardi, le jeudi, le samedi, ce sera tous les jours dimanche pour vous.

J’ai 22 ans. Je peux vous dire que travailler 42 ans en tant que salarié et avoir un CDI jusqu’en 2060 ne me fait absolument pas rêver. Je m’adresse avant tout aux personnes de moins de 40 ans,  est-ce que cela vous fait rêver de travailler dans une entreprise jusqu’en 2040-2045 en ayant des ordres de la part d’un patron stressant… ? Est-ce que vous êtes heureux de vous lever chaque matin pour faire ce que vous faites en ce moment ? Ce sont vraiment des questions à vous poser pour savoir si vous êtes heureux et pour savoir ce que vous voulez vraiment dans la vie. Il n’est jamais trop tard pour changer votre vie même si vous avez 50 ans ou plus. Comme le dit le célèbre dicton, « mieux vaut tard que jamais ».

La peur d’avoir trop de temps libre et de tout plaquer ?

Il y a une chose qui est sûr, c’est que pour devenir parieur professionnel, il faut aimer prendre des risques. Il y aura forcément des jours difficiles et tous les jours ne seront pas roses. Mais est-ce que tous les jours de la vie sont roses ? Je ne pense pas. On a tout le temps des hauts et des bas. Si vous avez une femme, des enfants, un crédit immobilier,…je comprends que cela peut vous effrayer. Vous vous posez peut-être les questions suivantes : Est-ce que vous prenez trop de risques ? Est-ce que vous avez assez de certitudes sur vos atouts et vos faiblesses dans les paris sportifs ? Est-ce que vous voulez devenir parieur professionnel ? Est-ce que vous voulez seulement essayer de gagner 1000 euros par an avec vos pronostics ? Il y a un tas de questions à vous poser. Mais pour avoir toutes les réponses à vos interrogations, il suffit juste de faire un bilan de vos pronostics. Ayez au moins un bilan de vos pronostics sur 2 ans pour avoir des certitudes sur vos atouts et vos faiblesses.

Comment faire pour avoir un capital suffisant pour vivre des gains de vos paris sportifs ?

Il y a une chose qui est sûr, c’est que si vous voulez vivre des paris sportifs, il faut vous constituer un capital d’au moins 30 000 euros. Pourquoi un montant aussi élevé ? Tout simplement par rapport aux moments difficiles. Je sais que certaines personnes vont sûrement sourire sur ce passage. Pourtant, dans la réalité, dès qu’un parieur à deux ou trois pertes d’affilées, il panique et il peut vite voir son compte exploser sous le coup de la tension, de la nervosité,…Du coup, il faut essayer d’avoir un capital le plus élevé possible pour ne jamais paniquer et toujours jouer avec le maximum de prudence.

Mais là, vous vous dites « Maxence, je n’ai pas tout cette argent… ». Je suis très loin de ces 30 000 euros. Là, il n’y a qu’une solution, c’est épargner. Et comment fait-on pour épargner au maximum, c’est de se payer en premier. Je m’explique en prenant un exemple de mes propos. Vous gagner 1700 euros par mois. La plupart des gens font la chose suivante. Je paye mes factures, je me fais plaisir…et à la fin du mois, il s’aperçoive qu’ils n’ont plus d’argent. C’est embêtant car c’est un processus sans fin. Vous ne mettez jamais d’argent de coté. Payez-vous en premier !

Reprenons mon exemple ci-dessus. Je mets sur mon compte automatiquement 500 euros par mois puis avec les 1200 euros de salaire qu’il me reste, je paye mes factures,…Du coup, j’épargne automatiquement 500 euros par mois et je ne fais pas d’achat inutile. Posez-vous la question suivante : Si vous achetez quelque chose : Est-ce que vous allez l’utiliser dans 1 an ? Ne vaut mieux pas des fois louer quelque chose au lieu de l’acheter ?

Pour résumer, plus votre capital est gros, plus vous allez pouvoir jouer des grosses sommes sur chacun de vos pronostics en ne prenant pas de risques. Par exemple, si vous avez 50 000 euros de capital, vous allez pouvoir jouer 1000 euros sur chacun de vos pronostics. Honnêtement, je pense qu’il faut faire des mises de 1000 euros sur chacun de ses pronostics pour pouvoir se professionnaliser. Avec des mises moins importantes, il est difficile d’en vivre car vous allez vous mettre trop de pression sur les épaules.

Oui au minimalisme, non au matérialisme

Si vous voulez être un parieur professionnel et prendre le moins de risque possible pour ne pas tout perdre, il faut absolument avoir une méthode avec le plus de prudence possible. Si vous voulez sortir de la société de consommation, il faut arrêter d’avoir des dépenses récurrentes comme avoir une voiture, avoir des dépenses avec des débits mensuelles…Je peux vous dire que ma vie tiens dans une valise de 20 kilos et cela me convient très bien. Je n’ai pas de voitures, je n’ai pas de dépenses à abonnement mensuelles,…

Si vous voulez avoir un crédit pour acheter un appartement, avoir des enfants, avoir une voiture,…instantanément, vous allez créer une dépense récurrente à vie de 1000 euros ou plus par mois. De ce fait, il sera beaucoup plus dur pour vous de vivre des paris sportifs car vous allez vous mettre une pression énorme sur les épaules. Je respecte tout à fait votre choix. Seulement, il faudra juste avoir une plus grosse rentabilité sur vos pronostics pour en vivre et ne pas vous priver. Je ne sais pas si vous aimez voyager mais si c’est le cas, est-ce que ce ne serait pas plus profitable de mettre 7000 euros dans différents voyages au lieu de dépenser cette même somme dans une voiture par exemple.

Quel est le problème si vous êtes matérialiste ? Vous allez tout le temps vouloir acheter, dépenser dans des choses qui vous seront certainement pas utile dans le futur. Vous allez dépenser sous le coup de l’émotion. Moi qui voyage un peu, on s’aperçoit très vite que l’on a beaucoup trop de choses pour vivre. Faites un déménagement et vous allez très vite vous apercevoir que vous avez un tas d’affaires inutile. En dépensant tout le temps, il faut que vous gagnez énormément d’argent avec vos pronostics. Et c’est très difficile de gagner beaucoup d’argent avec les paris sportifs. Il ne vaut mieux pas être trop cupide. C’est l’appât du gain qui nous programme a être un parieur perdant.

Se définir une stratégie et l’appliquer à la lettre

C’est une phrase basique. Un enfant de 6 ans comprendrait cette phrase. Par contre, qu’est-ce que c’est dur dans la réalité d’appliquer à la lettre ce que l’on a dit. J’ai encore beaucoup à apprendre dans ce domaine. Je progresse d’année en année. Je vais prendre un exemple tout simple pour illustrer mes propos.

C’est le début de l’année et vous vous dites la chose suivante dans les paris sportifs.

  1. Je vais jouer que des paris en simple
  2. Je vais jouer que sur des pronostics avec une cote supérieure à 1.70
  3. Je vais jouer 300 euros sur chacun de mes pronostics

Et bien,  si un jour, pour une raison X ou Y, vous jouez 500 euros sur une cote à 1.50, vous sortez complètement de votre stratégie. Et si vous avez le malheur que ce pronostic soit perdant, vous allez culpabiliser, vous allez broyer du noir…

Et cela à cause d’une seule chose, le non respect de votre méthode et de votre stratégie. Je sais, c’est très simple dans la théorie mais terriblement difficile dans la pratique. Il faut agir comme un robot. Toutefois, nous sommes des humains. Du coup, on est soumis au biais des émotions, des pulsions,…Mais la clé de la réussite a vraiment lieu dans le respect de vos règles et de vos stratégies.

Avoir une stabilité émotionnelle sans faille

99% des parieurs cherchent la réussite des paris sportifs dans les stratégies. Et là, ils font une immense erreur. La stratégie pour réussir dans les paris sportifs est très simple. Je la redonne pour faire une piqûre de rappel.

  1. Jouer que des paris en simple.
  2. Jouer des cotes proches de 2 ou supérieure à 2.
  3. Ne jamais jouer plus de 5% de votre capital sur chacun de vos pronostics.
  4. Avoir une stratégie à long terme.

Par contre, avoir une stabilité émotionnelle, personne ne se pose une seule seconde la question. Et pourtant, c’est vraiment l’atout numéro 1 qui fera de vous un parieur professionnel ou non. 99% des parieurs cherchent à chaque fois de nouvelles stratégies…mais ne se posent jamais une seule seconde la question vis-à-vis du mental, de la psychologie pour réussir dans les paris sportifs. Et c’est vraiment avec une stabilité émotionnelle que vous pouvez réussir dans les paris sportifs.

Moi, qui ait un blog, cela est vraiment bénéfique pour moi car à chaque fois que je publie des pronostics et qu’ils sont gagnants, je reçois une grosse vague de compliments par email et à chaque fois que je publie un pronostic et qu’il est perdant, je reçois une grosse vague de critiques ou d’insultes. Du coup, cela me permet d’énormément de progresser dans ce domaine là. Je conseille vraiment à tout le monde d’avoir un petit blog pour avoir un carnet de bord de vos paris sportifs. Grâce à ce blog, vous allez recevoir des critiques, des compliments. Vous allez tout simplement tester votre égo…

Pourquoi votre égo est votre pire ennemi dans les paris sportifs ?

C’est quelque chose qui vous surprend peut-être. Est-ce que vous vous êtes déjà posé la question suivante : « Pourquoi il y a tant de gens qui arrêtent une activité ? Que cette activité soit sportive ou non. Pourquoi les gens arrêtent à chaque fois aussi facilement ? » Parce qu’ils ont de l’égo. J’ai moi-même encore un égo surdimensionné. Mais depuis quelque mois, je pratique la méditation.

C’est mon frère qui me l’a initié. Je vous invite à aller voir son blog qui s’appelle méditer pour être heureux si vous voulez en savoir plus sur le sujet. Et là, vous vous dites « Mais Maxence, qu’est-ce qu’il lui arrive ? il ne va pas bien ? …». C’est généralement ce que j’entends à chaque fois que je dis que je pratique la méditation. Mais vous vous posez peut-être cette question. Mais que viens faire la méditation dans les paris sportifs ?

Le principe de la méditation est très simplement. C’est tout simplement observer ses pensées. Par exemple, restez assis 15 minutes sur une chaise et essayer de ne rien penser. Vous allez voir comme cela est difficile. Vous allez penser à vous faire un café, a allé acheter du pain,…vous allez voir comme le temps est long d’être 15 minutes sur une chaise.

Et bien, dans les paris sportifs, quand vous repensez à l’arbitre qui n’a pas sifflé un pénalty,…vous êtes énervé, vous êtes en colère,…vous ressassez le passé. Vous passez une mauvaise nuit car vous avez perdu votre pronostic,… Vous n’êtes pas bien dans votre corps, vous n’êtes pas bien dans votre peau. La méditation me permet au maximum de ne plus repenser au passé et d’aller toujours de l’avant. Je suis un débutant dans ce domaine. J’ai encore un égo surdimensionné mais je le travaille chaque jour pour avoir une stabilité sans faille dans le futur, ou au moins essayer d’avoir le moins de faille possible dans mon cerveau.

Je peux vraiment vous dire que la réussite des paris sportifs a vraiment lieu dans votre mental, votre égo, et non à suivre l’actualité sportive,…Si vous me suivez depuis un petit moment, vous savez que j’applique la loi 20/80 dans les paris sportifs mais y compris dans ma vie. Méditer me permet également de réduire mes constructions mentales vis-à-vis des paris sportifs. Réduire vos constructions mentales est vraiment important pour toujours prendre une décision objective dans le choix de vos pronostics.

Egalement, plus on a de l’égo, plus on est heureux quand on a un pronostic gagnant et plus on est malheureux quand on a un pronostic perdant. Lors d’un moment difficile, une personne qui a un égo incroyable va arrêter ou encore exploser son compte. Il faut essayer de diminuer son égo. Ne pas se croire le meilleur du monde lorsqu’on a 5 pronostics gagnants d’affilés ou ne pas se croire le parieur le plus nul du monde lorsqu’on a 5 pronostics perdants d’affilés.

Vivre la vie de vos rêves grâce aux paris sportifs

Pour avoir parler avec les rares parieurs professionnels et pour voir leur style de vie, c’est très alléchant. Vivre de sa passion, être maître de son temps. Vous êtes libre de faire ce que vous voulez quand vous le voulez. Si vous aimez pêcher, vous pouvez aller pêcher. Si vous aimez faire des randonnées, vous pouvez aller faire des randonnées quand vous voulez. C’est vraiment quelque chose d’inestimable, surtout si vous n’aimez pas votre travail ou que vous rêvez d’avoir plus de temps libre.

Moi, j’ai une seconde passion qui me prend énormément de temps, c’est la course à pied. J’adore courir et j’essaye de courir quasiment tous les jours. Je suis un amoureux des voyages, de la nature et du jogging. Si vous aimez tout ce que je fais sur ce blog et que vous aimez courir, vous pouvez me retrouver sur mon second blog intitulé blog course à pied. C’est un blog ou je dévoile mon expérience, ou j’offre des interviews vidéo athlètes,… Par contre, une chose avec laquelle je ne suis pas d’accord avec les parieurs professionnels, c’est le nombre d’heures qu’il faut pour suivre les cotes, à lire l’actualité sportive. A mon avis, il faut juste créer un système et ne pas être collé devant son écran toute la journée. Il faut automatiser ses pronostics.

Comment fait-on pour automatiser ses pronostics ? Il faut se définir clairement quels sont les types de paris que vous souhaitez faire et quelles sont les équipes que vous allez suivre. Si vous êtes un fan de tennis, il suffit de faire la même chose en vous donnant une liste du nombre de joueurs que vous allez suivre. De toute façon, suivre les matchs que vous allez parier de changera rien au résultat. Le résultat final ne dépend pas de vous. Si vous aimez vous promener, il est beaucoup plus intéressant d’aller vous promener au lieu d’avoir des grosses constructions mentales en suivant le match sur lequel vous avez parié.

On n’a qu’une vie et pas de seconde chance

Dans la vie, on m’a toujours dit de se poser 2 questions vitales qui sont essentielles pour être heureux. Ces 2 questions sont les suivantes : Si vous mourez dans 3 mois, est-ce que vous feriez ce que vous êtes entrain de faire actuellement ? Si la réponse est oui, j’ai une excellente nouvelle pour vous, continuez ce que vous faites et je suis content que vous faites quelque chose qui vous passionne.

La seconde question est la suivante : Est-ce que vous rêvez la nuit de ce que vous faites actuellement ? Si la réponse est oui, et bien, félicitation une nouvelle fois pour votre choix. Si la réponse est non, vous savez ce qu’il vous reste à faire, changez des choses pour réaliser la vie de vos rêves.

Je n’ai que 22 ans mais je ne veux pas que ma vie se réduise aux études, au travail, à la retraite et à ma mort. Cela ne me fait pas rêver. Je veux voyager, faire des choses qui me passionne et aller au bout de mes rêves. Je pense qu’il faut savoir prendre des risques. “Nous” les parieurs, de toute façon, on n’aime le risque car si on n’aimait pas le risque, est-ce que l’on ferait des paris sportifs. Dans le fond, parier, c’est prendre le risque de gagner ou de perdre. Je vous invite à réfléchir 5 minutes en vous posant ces 2 questions.

Agir pour réussir

C’est quelque chose que j’ai compris quand j’avais 20 ans, c’est que pour réussir, il faut agir. Pour réaliser ses rêves, il faut agir. Pourquoi ? Si l’on veut réaliser ses rêves, il faut mettre tous les ingrédients ensemble pour réussir. C’est aussi simple comme bonjour. Cela prend juste du temps et cela ne dépend que de vous. Si l’on veut vraiment vivre de ses paris sportifs, on peut y arriver.

Aller à Malte pour voir si cette vie là vous convient

Mon conseil est simple : je pense qu’il est préférable d’aller 2 semaines à Malte pour voir si cette vie là vous convient. Il ne faut absolument pas aller à Malte sur un coup de tête. Ce serait le meilleur moyen d’avoir le revers de la médaille le plus rapidement possible. L’avantage numéro 1 de Malte, c’est de pouvoir obtenir des cotes largement supérieure aux cotes qu’il y a en France. Merci à Betfair pour les cotes. Tant qu’il y n’aura pas d’offre attractive en France, il sera très dur de faire quelque chose de grand dans les paris sportifs. je pense qu’il y aura une évolution du marché dans le futur en France et que les cotes seront meilleures. Toutefois, si ce n’est pas le cas, il faut déménager pour pouvoir exercer sa passion.

Mon objectif d’ici 3 ans 

Mon objectif est clair, je souhaite devenir parieur professionnel. C’est vraiment quelque chose qui me tient à cœur et je vais tout faire pour y arriver. Je me laisse 3 ans pour devenir parieur professionnel. Pourquoi un délai si long ? Premièrement, je pense qu’il faut jouer au minimum 1000 euros sur chacun de vos pronostics pour pouvoir devenir un parieur professionnel. En jouant une somme inférieure, cela demande un taux de réussite trop important. De plus, cela enlève de la pression de jouer des paris à 1000 euros car le taux de réussite de vos paris ne doit pas être très élevé.

Si je souhaite jouer 1000 euros sur chacun de mes pronostics, il faut que j’en sois préparé. En 2011, j’ai joué 350 euros sur chacun de mes pronostics. En 2012, je joue 200 euros sur chacun de mes pronostics. Je suis très loin des 1000 euros. Toutefois, je compte jouer 500 euros sur chacun de mes pronostics dès l’année 2013 et ainsi de suite. Je compte jouer 750 euros sur chacun de mes pronostics en 2014. Je veux m’habituer mentalement et psychologiquement à jouer de grosses sommes. Il faut avoir des certitudes dans les paris sportifs. Il faut prendre des risques mais que c’est risque soit mesuré. Grâce au bilan que j’aurai dans les mains, je pourrai savoir si je suis capable de vivre de mes gains ou non.

Du coup, je ne vais pas sur un coup de tête jouer 1000 euros sur chacun de mes pronostics juste parce ce que « j’ai un coup de grosse tête ». Il ne faut pas griller les étapes et savoir apprendre et progresser pour toujours s’améliorer. Bien entendu, je continuerai à partager sur ce blog mes réussites, mes échecs. Je pense qu’il sera intéressant pour vous de voir mon évolution. Est-ce que je vais réussir ? Comment je vais réagir dans les moments difficiles ?

En parallèle, une chose aussi que j’ai comprise, c’est qu’il faut que j’essaye de jouer 100 pronostics par an en moyenne avec toujours en tête d’avoir une cote moyenne supérieure à 2. Tendre vers une cote moyenne de 2 ne me fait absolument pas peur car j’y arrive déjà avec les cotes Françaises qui sont assez faibles. N’oubliez jamais que vous réussir dans les paris sportifs, il faut tout le temps tendre vers une cote moyenne de 2. C’est tout simplement vital pour votre succès.

Le site Betfair est vraiment une pépite d’or sur ce point là. Les cotes sont plus importantes et vous avez énormément le choix dans vos paris. Mon but serait de faire 100 paris par an ou je mise 1000 euros sur chacun de mes pronostics. L’objectif serait d’avoir 55 paris gagnants. Du coup, j’aurai 45 pronostics perdants. Puisque les cotes à Malte sont élevées, je ne me fait aucun soucis d’avoir une cote moyenne supérieure à 2. J’obtiendrai au minimum 10 000 euros de gains, ce qui serait largement suffisant pour en vivre. Rappelez-vous, on peut vivre avec 700 euros par mois à Malte. Le coût de la vie n’est pas très élevé.

Je pense que n’importe qui peut gagner 55 paris sur 100 avec une cote moyenne de 2. Il y a juste deux conditions très importantes à respecter pour réussir cela, c’est de respecter sa méthode et d’être très fort mentalement. A vue d’œil, gagner 55 paris sur 100, on se dit, c’est trop facile. Mais si vous avez une série de 5 pronostics perdants d’affilées à 1000 euros dans les 45 paris perdants, comment allez-vous réagir ? Est-ce que vous allez paniquer ? Est-ce que vous allez rester zen ? Le meilleur moyen de le savoir, c’est d’être confronté à la situation. Je vous dirai dans quel état psychologique je serai quand je vais être dans ce cas de figure.

MES CADEAUX OFFERTS

4_strategies
Betfair
Betes_noires

MES FORMATIONS ET PROGRAMMES

Sidebar_1-1-1
Sidebar_2-1-1
Sidebar_5-1
Sidebar_3-1-1
Sidebar_4-1-1

1 PRONOSTIC FOOT GRATUIT CHAQUE SEMAINE

Recevez un Pronostic Foot GRATUIT chaque semaine dans votre boite mail.

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest