Comment GAGNER avec les PARIS COMBINÉS ?

Transcription – Comment gagner avec les paris combinés ?

C’est ce qu’on va voir en détails dans cette vidéo.

Juste avant, cliquez sur le bouton « s’abonner » pour rejoindre plusieurs milliers de parieurs gagnants abonnés à la chaîne YouTube et recevoir toutes mes prochaines vidéos par la même occasion.

Vous vous dites peut-être : c’est quoi ce bordel Maxence ? Tu préconises tout le temps les paris en simple et pourquoi là tu nous parles de comment gagner avec les paris combinés ?

Je vais vous donner deux étapes pourquoi on est obligé d’utiliser les paris combinés dans certains cas de figure. Mais évidemment, je confirme, je vous invite vraiment à bannir les paris combinés et toujours privilégier à 99% du temps en minimum les paris simples. Donc, quand il y a vraiment une force de cas de majeur comme on va le voir juste après, là, vous faites un pari en combiné, mais de manière générale, dès que vous le pouvez : pari en simple. Pour une seule et unique raison, c’est que le sport et homogène et il faut à chaque fois diluer le risque et ne pas le multiplier comme font tous les parieurs perdants malheureusement.

Donc première chose à avoir à l’esprit : pourquoi il faut réaliser de temps en temps les paris combinés ? C’est vis-à-vis de la limite des bookmakers.

Et la deuxième chose c’est par rapport aux marchés de niche.

Je vais vous expliquer un retour d’expérience vis-à-vis des marchés de niche, puis après, je ferais la limite des bookmakers.

Il y a quelques années, je suivais un tipster sur le hockey ensuite j’ai arrêté puisque ce n’était plus compatible avec mon emploi du temps. C’était un tipster sur le hockey qui était brillant sur les Etats-Unis, mais c’était sur les marchés de niches. Du coup, je pariais régulièrement sur Bwin.com ou encore bet-at-home si vous connaissez ce bookmaker qui est pas mal sur la niche, mais j’étais souvent limité à 100 € de mise, 150 € de mise, voire 80 € de mise ou 200 € de mise grand maximum. Et du coup, quand je voulais miser plus, ce n’était pas possible. Je ne pouvais pas mettre plus d’argent. Et du coup, pour pouvoir casser la limite du bookmaker, c’était de réaliser un combiné. Ce que je faisais c’est que je combinais avec un +0.5 but dans un match de Barcelone à domicile, Bayern Munich à domicile, Naples, PSG, Lyon, Marseille, Monaco, donc les grosses écuries, c’était souvent une cote à 1.01, 1.02 ou 1.03, vraiment des cotes extrêmement faibles mais ça faisait péter la limite du bookmaker et du coup si je devais miser 300 € sur ce pari, au lieu de ne pouvoir miser que 200 €, je pouvais grâce à ce combiné pouvoir miser 300 €.

Parce qu’au sens du bookmaker, quand vous combinez, à chaque fois, vous multipliez le risque potentiel. Et du coup, forcément, vous avez une probabilité de perte qui est plus important et les limites augmentent. Donc, c’est la raison principale.

Si aujourd’hui vous êtes un tipster sur le football féminin ou un parieur expert sur le sujet : foot féminin, l’athlétisme, le volley, les tournois de challengers au tennis, la pro D2 au rugby ou encore les sports automobiles, vraiment les petits marchés où vous êtes malheureusement assez limité, vous pouvez combiner avec, prenez grosses écuries : Bayern Munich, Dortmund, Arsenal, Manchester United, Chelsea, Manchester City, les grosses teams vis-à-vis d’un match à domicile et est-ce qu’il y aura au moins un but dans le match et comme ça, vous avez un combiné sans risque et qui vous fait péter la limite du pari classique.

Ça c’est le premier élément. Et la deuxième chose, je disais : la limite du bookmaker c’est quand vous voulez miser plusieurs milliers d’euros sur un événement précis.

Alors vous le savez peut-être, j’ai un service sur les pronostics long termes et à travers ce service, de temps en temps, j’ai des investisseurs ou moi-même quand je misais 2 000 €, 3 000 €, 4 000 € ou plus sur un pari eh bien on est limité. Donc, ça peut être de 2 000 € ou ainsi de suite suivant le pari spécifique. Et du coup, pour pouvoir faire péter la limite, là aussi je dois réaliser un combiné.

Exemple concret pour illustrer mes propos : si vous voulez réaliser, on va dire Arsenal top 6 du championnat d’Angleterre, donc ils sont dans le top 6 depuis 1995. Donc, il faut, si on veut mettre des grosses mises, réaliser un combiné et du coup, vous pouvez combiner avec l’Atletico Madrid top 4 du championnat d’Espagne, vous pouvez combiner avec Barcelone en huitième de final de la ligue des champions, avec le Real de Madrid en huitième de final de la ligue des champions ou encore d’autres équipes. Là aussi vous avez souvent une cote à 1.01, 1.02, 1.03, mais ça fait péter la limite du bookmaker en question et du coup, ça vous permet de pouvoir placer votre somme d’argent initial donc 2 000 €, 3 000 €, 4 000 € ou plus par rapport à tout ça.

Moi, vis-à-vis de mon service des paris longs termes, comme je l’ai évoqué dans de nombreuses vidéos, généralement, j’envoie à peu près 15 pronostics par an. Ça vous donne un petit aperçu par rapport à cela. Donc, ayez toujours ça en tête. Quand vous  êtes bloqué en quelque sorte soit sur les marchés de niche ou soit dans des grosses mises sur des évènements précis, systématiquement, réalisez un pari combiné, vous allez gagner. Comment gagner vos paris combinés ? C’est avec cette stratégie. Et du coup, ça va vous permettre de pouvoir faire péter les limites et d’optimiser vos gains et d’avoir une meilleure rentabilité. Donc, marché de niche multiplié par exemple avec +0.5 but dans le match des grosses écuries. Et quand vous avez des paris longs termes ou des gros évènements précis, là, pareil, vous multipliez avec un deuxième pronostic et ça va être le jackpot, banco pour votre portefeuille.

Merci d’avoir suivi cette vidéo, si vous l’avez apprécié, cliquez sur le petit bouton like juste en-dessous, merci par avance, ça me permettra d’avoir votre feedback, si vous avez d’autres suggestions, astuces, stratégies ou tactiques, n’hésitez pas à le dire dans les commentaires juste en dessous. Merci par avance ! Ça me permettra un petit peu d’avoir votre feedback.

Et pour vous remercier d’avoir visionné cette vidéo, et aussi d’avoir mis un petit pouce juste en-dessous, un petit bouton like, je vais vous offrir une vidéo privée, une vidéo bonus où j’explique une technique miracle pour gagner de l’argent dans les paris sportifs, c’est la technique des bêtes noires. J’ai réalisé une vidéo privée où je filme le site flashresultats comme si vous étiez par-dessus mon épaule. Et j’ai répertorié aussi une centaine de matchs qui sont les cinq grands championnats majeurs européens de football : donc ligue 1 française, première ligue anglaise, bundesliga allemande, primera division espagnole, série A italienne où tout simplement en suivant ce type de match vous allez avoir un retour sur investissement entre 5 et 10% minimum. J’ai mis en place un fichier PDF ou encore un fichier Excel pour que vous ayez accès à tous ces types de pronostics. Pour pouvoir le bénéficier gratuitement, il suffit juste de cliquer sur le lien à l’intérieur de la vidéo YouTube. Ça va vous rediriger vers la page pour télécharger le cadeau de bienvenue. Vous mettez votre prénom et votre adresse email, vous allez recevoir instantanément tout cela directement dans votre boite email.

Si vous visionnez cette vidéo depuis une autre plateforme ou un smartphone, il y a le (i) comme info en haut à droite de la vidéo ou encore tout est dans la description juste en dessous.

Et je vais vous donner quelques exemples pour bien que vous compreniez un petit peu mes propos : si on prend la première ligue anglaise : Everton ne gagne jamais à Arsenal, Tottenham ne gagne jamais Chelsea, Everton ne gagne jamais à Chelsea, Leicester ne gagne jamais à Manchester United, etc., donc vous avez une bonne petite panoplie par rapport à tout ça.

Cliquez bien sur le lien à l’intérieur de la vidéo YouTube et vous allez pouvoir bénéficier du cadeau de bienvenue.

Merci une nouvelle fois, à tout de suite pour l’envoi du cadeau et surtout faire fructifier votre épargne.

A tout de suite pour cette stratégie gagnante et encaisser du cash avec les pronostics.

Bye bye !