Faut-il parier sur la CAN ?

Faut-il parier sur la CAN ?

Avec un an de retard, en raison de la situation sanitaire, la Coupe d’Afrique des Nations a débuté le 9 janvier dernier. Pour le match d’ouverture, c’est le Cameroun, pays hôte de la compétition, qui a lancé les festivités en s’imposant 2-1 contre le Burkina Faso. 

faut-il-parier-sur-la-can

Au moment où j’écris cet article, les matchs de la phase de poule ont presque tous été joués. La phase finale démarre à partir du 23 janvier. Bilan de ce premier acte de la CAN : des équipes favorites en difficulté, peu de buts, les tops joueurs pas au rendez-vous, une chaleur record, des terrains en mauvais état…

Pour les parieurs, je trouve que cette compétition est particulièrement difficile à appréhender. Personnellement, je n’engagerai pas d’argent sur la CAN. Néanmoins, si vous souhaitez vous y frotter, voici quelques règles à respecter pour réussir vos paris avec les phases finales de la CAN !

Numéro 1 : Attention, les favoris sont encore en rodage

Comme évoqué en introduction, jusqu’ici, cette CAN 2022 nous a offert son lot de surprises.

Les favoris peinent à convaincre

Au début de la compétition, 4 équipes figuraient parmi les favoris de la CAN, aujourd’hui :

  • Le Cameroun est 1er de son groupe et affiche un football séduisant. 
  • Le Sénégal est 1er de son groupe, mais vient de concéder deux 0-0 à la suite. En 3 matchs, ils n’ont marqué qu’un seul but. 
  • L’Algérie est dernière de son groupe. Les Fennecs ont perdu contre la Guinée, ils sont dans l’obligation de gagner contre la Côte d’Ivoire s’ils veulent poursuivre l’aventure.

faut-il-parier-sur-la-can-1

  • Le Maroc est 1er de son groupe avec deux victoires et un nul. Cependant, ils n’ont pas affiché un niveau de jeu très emballant pour l’instant.

Les tops joueurs ne sont pas décisifs

La CAN rassemble les meilleurs joueurs africains comme Salah, Mané ou Mahrez. Pourtant, depuis le début de la compétition, leur rendement laisse à désirer. Voici une liste, non exhaustive, des stars de la CAN ainsi que de leurs statistiques au 19 janvier 2022 : 

  • Édouard Mendy, 0 but encaissé (Sénégal)
  • Onana, 3 buts encaissés (Cameroun) 
  • Hakimi, décisif lors du dernier match de groupe (Maroc)
  • Koulibaly, 0 but concédé (Sénégal)
  • Mahrez, 0 but marqué (Algérie)
  • Mané, 1 but marqué (Sénégal)
  • Salah, 0 but marqué (Sénégal)
  • Aubameyang, 0 but marqué (Gabon)

Numéro 2 : Prenez en compte le contexte de la compétition

Pour réussir vos paris sportifs, vous devez prendre en compte le contexte particulier de la Coupe d’Afrique des Nations dans votre analyse prématch.

La chaleur perturbe le spectacle

Outre le mauvais état général des pelouses au Cameroun, la chaleur est l’ennemi numéro des joueurs en ce début de CAN. Le thermomètre atteint fréquemment les 40 degrés. Pour les joueurs arrivant directement d’Europe, l’acclimatation est difficile.

« Aujourd’hui, il faisait très humide et très chaud. Ce n’est pas une excuse, mais ça pèse sur l’organisme de chaque athlète. Notamment chez les joueurs qui ont l’habitude d’évoluer en Europe. » - Djamel Belmadi après le match nul de l’Algérie face à la Sierra Leone.

faut-il-parier-sur-la-can-2

Sur les premiers matchs de la compétition, près de 70% des matchs se sont soldés par moins de 2,5 buts. Il s’agit d’un taux particulièrement élevé pour une compétition internationale.

Numéro 3 : Adoptez des mises modérées

En ayant connaissance de la spécificité de la compétition, je vous conseille de rester prudent sur vos mises afin de garder une gestion raisonnable de votre capital (ou bankroll en anglais). Votre capital correspond à la somme totale que vous souhaitez consacrer aux paris sportifs. De manière générale, je place 1 à 3% de mon capital sur un pari sportif.

Avec la CAN, j’estime que la rareté de la compétition laisse plus de place à l’incertitude que les matchs de championnats classiques. De plus, contrairement à la Ligue 1, la Premier League, la Liga ou la Serie A, vous ne disposez pas de statistiques fiables sur lesquelles vous reposer. Je vous suggère donc de baisser légèrement vos mises. Vous pouvez placer 0,25 à 0,5% de votre capital par pari.  Concrètement, si vous êtes habitué à miser 100€ en moyenne par pari, je vous conseille de descendre ce montant à 50€.

Numéro 4 : Privilégiez les pronostics sécurisés

L’écart de niveau entre les équipes est très faible pendant la CAN. Certaines équipes outsiders sont transcendées par l’événement, d’autres ne supporteront pas la pression, certains favoris ne sont pas au rendez-vous… Vous devez prendre en compte ces particularités, et parier de façon prudente.

Malgré un statut d’ultrafavori, et une domination assez nette au cours de la rencontre, l’Algérie s’est inclinée par un but d’écart contre la Guinée Équatoriale.

faut-il-parier-sur-la-can

En plus de ces résultats aléatoires, le scénario d’un match de football est sujet aux rebondissements. C’est pourquoi la sécurisation de vos pronostics vous permettra d’éviter de stresser. En cas d’égalisation tardive, vous aurez la possibilité d’être remboursé de votre pari.

Je vous conseille donc d’opter pour un pari du type :  

  • Victoire remboursé si nul (aussi appelé selon le bookmaker Draw no bet ou, Asian Handicap 0)
  • Victoire ou match nul (ou Double Chance)
  • Match nul remboursé si victoire de telle équipe (aussi appelé Home no Bet)

Numéro 5 : Ne pariez pas sur tous les matchs

Lors d’un week-end classique, il peut y avoir une centaine de matchs sur lesquels parier un dimanche après-midi. Et pourtant, vous n’allez pas miser sur les 10 matchs de Ligue 1, les 10 matchs de Liga, ou les 10 matchs de Serie A…

Appliquez la même logique avec les matchs de la CAN. Certes, il n’y a que 2 à 3 matchs par jour, mais ce n’est pas une raison pour tous les jouer. Il est important de miser uniquement sur les matchs avec lesquels vous ressentez le feeling.

Numéro 6 : Pensez au pari long terme

Le format de la compétition de la CAN se prête bien aux paris longs termes. Sur les bookmakers, vous avez une pluralité de paris disponibles : 

  • Vainqueur de la compétition
  • Équipe qui se qualifie en demi-finale, en quart de finale ou en huitième de finale
  • Meilleur buteur de la compétition
  • Double chance vainqueur de la compétition

Selon le bookmaker Unibet, les trois favoris pour soulever le trophée sont le Cameroun, le Nigéria, et le Sénégal.

faut-il-parier-sur-la-can-1

Côté joueurs, le pari “meilleur buteur de la compétition” place Vincent Aboubakar (Cameroun) en ultra favori avec une cote de 1,15. Ce dernier a inscrit 5 buts en 3 matchs seulement.

Conclusion

Comme vous l’aurez compris, je ne vous conseille pas de parier sur la Coupe d’Afrique des Nations. La méforme des favoris et des tops joueurs, les températures records, et le format particulier de la compétition rendent l’analyse des matchs compliquée.

De plus, il n’y a pas de pause pour les championnats européens. Je préfère donc rester concentrer sur ces opportunités.

À lire
Pourquoi je fais partie des 1% de parieurs qui gagnent de l’argent grâce aux paris sportifs ?

MES CADEAUX OFFERTS

4_strategies
Betfair
Betes_noires

MES FORMATIONS ET PROGRAMMES

Sidebar_1-1-1
Sidebar_5-1
Sidebar_3-1-1
Sidebar_4-1-1

1 PRONOSTIC FOOT GRATUIT CHAQUE SEMAINE

Recevez un Pronostic Foot GRATUIT chaque semaine dans votre boite mail.

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest