Comment définir le montant de votre bankroll ?

Comment définir le montant de votre bankroll ?

Dans les paris sportifs, votre bankroll (ou capital en français) correspond à la somme totale que vous allouez aux paris sportifs. La bonne gestion de votre bankroll est un facteur clef, si ce n’est le plus important, pour être un parieur gagnant sur le long terme. Vous devez considérer votre bankroll comme votre outil de travail.

Pour illustrer cette idée, je prends souvent l’exemple du chauffeur de taxi. Sans voiture, il ne peut plus exercer sa profession. Dans les paris sportifs, c’est pareil : sans capital, vous ne pouvez plus parier. C’est pourquoi, avant de vous lancer, pensez à adopter les bonnes pratiques pour protéger votre bankroll.

brouillon-auto-1

Cet article s’adresse avant tout aux parieurs débutants, et aux pronostiqueurs susceptibles de tilter. Le tilt est un état irrationnel où le joueur est soumis à une pulsion, et non à une action réfléchie, dans le but de se refaire. Le tilt est contraire à la bonne gestion d’une bankroll, il peut vous amener à faire banqueroute !

Les 4 étapes essentielles avant de définir le montant de votre bankroll

Familiarisez-vous avec les paris sportifs

Si vous débutez dans les paris sportifs, je vous conseille de commencer par des mises à blanc. Si l’idée vous frustre, optez pour une mise symbolique de 0,50€ ou 1€ par pari.

L’objectif ici est d’engranger le maximum d’expérience avant de vous lancer avec de l’argent réel. Vous pouvez utiliser la plateforme de gestion en paris sportifs Bet Analityx pour avoir une traçabilité de vos pronostics. Est-ce que vous auriez été rentable sur 100 paris ? Si la réponse est oui, vous êtes prêt à vous lancer. Si ce n’est pas le cas, je vous conseille de poursuivre votre apprentissage.

comment-definir-le-montant-de-votre-bankroll

Constituez-vous une épargne dédiée

Pendant la période au cours de laquelle vous misez à blanc ou avec 1€ symbolique, prenez le temps de vous constituer une épargne. Chaque mois, mettez 5 à 10% de ce que vous gagnez de côté. Avec un revenu fixe de 3000€ mensuel, votre épargne potentielle serait de 300€ par mois, soit 1500€ après 5 mois.

Ensuite, je vous conseille de séparer votre compte courant de votre compte dédié aux paris sportifs, et de procéder à un virement automatique régulier. Pour cela, n’hésitez pas à vous créer un compte sur une néo-banque type N26 ou Revolut.

Passez le cap des 1 000€ d’épargne

Il n’y a pas de règles figées, je vous conseille de débuter avec une bankroll de 1000€ minimum. Cela peut paraître énorme pour certains, mais il faut savoir qu’il est difficile de faire progresser son capital avec un investissement de départ faible. Avec 1000€ au départ, si vous misez 3% de votre capital par pari, cela correspond à une mise de 30€. Avec une bankroll de 100€, 3% de votre capital ne représente que 3€. Je vous laisse imaginer le temps nécessaire pour faire progresser votre capital avec une mise de 3€… ainsi que la frustration que cela peut engendrer.

Jouez uniquement de l’argent dont vous n’avez pas besoin

Le montant que vous allouez à votre capital doit être considéré comme non essentiel pour votre vie quotidienne. Les paris sportifs, comme tout investissement financier, comportent des risques. C’est encore plus le cas lorsque vous êtes un joueur débutant. En aucun cas, vous ne devez vous mettre dans le rouge, ou pire encore, contracter un crédit pour vous lancer dans les pronostics.

Si vous avez réussi à vous constituer une bankroll de 1 000€, fixez-vous un montant de pertes à ne pas franchir. De manière raisonnable, ne dépassez pas les 50% de pertes.

Quel doit-être le montant minimum de bankroll pour vivre des paris sportifs ?

Avec une bonne gestion de bankroll, et de la réussite dans ses pronostics, un bon parieur peut espérer faire une progression de capital de 30% à 80% par an. Le retour sur capital (ou ROC pour return on capital) est, comme son nom l’indique, le rapport entre votre bénéfice et le montant de votre bankroll. À la différence du ROI, il ne prend pas en compte les mises cumulées. Il se calcule de la façon suivante : (bénéfices / capital) x 100.

Voici l’évolution de votre bankroll sur une saison avec un ROC de 50% : 

  • Avec une bankroll 1 000€, vous pouvez espérer un bénéfice net de 500€. 
  • Avec une bankroll de 5 000€, vous pouvez espérer un bénéfice net de 2 500€.
  • Avec une bankroll de 10 000€, vous pouvez espérer un bénéfice net de 5 000€.
  • Avec une bankroll de 50 000€, vous pouvez espérer un bénéfice net de 25 000€.

Certains parieurs parviennent à obtenir un ROC de 100% sur une saison, soit un doublement de leur capital. Mais de manière générale, une progression de 50% de votre bankroll reste une belle performance.

Vous devez rester lucide quant à l’appât du gain. On ne devient pas parieur pro du jour au lendemain sans s’imposer des règles strictes. C’est un travail de longue haleine. Pour vivre totalement des paris sportifs, le montant de votre bankroll doit être de minimum 50 000€ selon moi. En dessous, voyez plutôt les paris comme un complément de revenus, et prenez le temps nécessaire pour faire grimper votre bankroll.

Quelle mise moyenne devez-vous adopter en fonction de votre bankroll ?

Pour réussir dans les paris sportifs, vous devez combiner deux éléments essentiels : 

  • être un bon pronostiqueur : vous êtes capable d’analyser une rencontre, et de repérer un pari sportif avec de la valeur ajoutée. 
  • être un bon parieur : vous êtes capable de gérer votre bankroll, rester maître de vos émotions, et respecter des mises fixes. 

Qu’est-ce qu’une mise raisonnable ?

Encore une fois, cela dépend du montant de votre bankroll. Personnellement, je vous conseille de miser 1 à 2% maximum de votre capital par pari. Comme dit plus haut, il faut prendre en compte le facteur risque, et ne pas minimiser la possibilité d’enchaîner un cycle négatif de paris perdants. En respectant une mise de 1%, vous adoptez une gestion de bankroll sécuritaire. Selon moi, c’est cet élément qui fera la différence à long terme dans les paris.

En revanche, si vous avez une petite bankroll (1 000€ ou moins), vous pouvez vous permettre de miser jusqu’à 5% de votre capital par pari. Je vous déconseille fortement de dépasser ce seuil.

Faut-il augmenter vos mises selon l’évolution de votre bankroll ? 

Là encore, il n’y a pas de vérité générale. Chaque parieur doit, avant tout, rester à l’aise avec la mise qu’il engage. Imaginons le cas d’un joueur qui double son capital sur une saison en le faisant passer de 10 000€ à 20 000€. Il devrait en théorie augmenter progressivement le montant moyen de sa mise en passant de 200€ à 400€ par pari.

Plusieurs questions se posent : est-ce que le joueur sera à l’aise avec 400€ misés sur un pari ? Arrivera-t-il à gérer ses émotions aussi bien qu’avant ? Est-ce qu’il pourra gérer une série négative ?

Dans ce cas, il est donc important de déterminer un seuil maximum de mise acceptable. Il ne faut pas que vos paris sportifs aient un impact négatif sur votre humeur.

Conclusion

La principale information à retenir de cet article est la suivante : vous devez être prêt à perdre l’argent engagé dans les paris sportifs. La progression de votre bankroll est un travail de longue haleine. Chaque année, vous pouvez espérer une progression de 30% minimum de votre capital à condition d’avoir une bonne gestion de mises.

MES CADEAUX OFFERTS

4_strategies
Betfair
Betes_noires

MES FORMATIONS ET PROGRAMMES

Sidebar_1-1-1
Sidebar_2-1-1
Sidebar_5-1
Sidebar_3-1-1
Sidebar_4-1-1

1 PRONOSTIC FOOT GRATUIT CHAQUE SEMAINE

Recevez un Pronostic Foot GRATUIT chaque semaine dans votre boite mail.

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest