Comment l’impossible devient possible dans les paris sportifs ?    

Comment l’impossible devient possible dans les paris sportifs ?    

Au moment de tirer les conclusions de la saison 2020-2021 de foot, je remarque qu’il y a eu de nombreuses surprises au niveau des résultats. Comme chaque année dans les paris sportifs, l’impossible devient possible, car le sport conserve une part d’aléatoire.

Quel que soit le pari que vous faites, vous aurez toujours une probabilité de perdre votre pronostic. En épluchant les statistiques de la saison écoulée sur SoccerStats, j’estime qu’un score improbable se produit dans 14% des évènements. En effet, 14% des matchs ne se sont pas terminés par un score de 0-0, 1-1, 1-0, 2-1, 3-2, 3-3… mais plutôt sur un 4-1, 5-1, 6-0, 7-1. Je trouve ce chiffre assez élevé, et j’ai eu envie de me focaliser avec vous sur les matchs « surprises » dans les paris sportifs !

Comment l’impossible devient-il possible dans les paris sportifs ? Et quelles sont les bonnes règles à mettre en place pour contrer les incertitudes du sport ? Ce sont deux questions auxquelles je vais essayer de répondre dans cet article.

Épluchez par vous-même les résultats sur Flashscore

Après chaque journée de championnat, je vous invite à consulter le site Flashscore pour regarder les résultats du week-end. Vous remarquerez que les surprises sont très fréquentes.

L’impossible est possible dans les paris foot

3 résultats m’ont particulièrement marqué cette saison :

PSG vs Nantes - 29 ème journée de Ligue 1.
À la lutte avec Lille pour le titre de champion, le PSG perd contre le 19 ème de Ligue 1. Pourtant, 2 semaines avant ce match, le PSG était allé battre Barcelone 4-1 chez eux au Camp Nou.

Résultat : PSG 1 - 2 Nantes

Lyon vs Nice - 38 ème journée de Ligue 1.

Lyon joue sa place pour la Ligue des Champions, et doit impérativement battre les Niçois lors du dernier match de Ligue 1. Lyon est sur une bonne dynamique, et vient de battre Monaco chez eux. Nice n’a plus rien à jouer en Ligue 1. On s’attendait à une victoire logique de Lyon.

Résultat : Lyon 2 - 3 Nice

Lazio vs Torino - 25 ème journée de Série A

La Lazio vient d’enchaîner près de 40 rencontres sans faire 0-0 en score final. C’est une équipe joueuse, qui marque, et encaisse beaucoup de buts. Avec la stratégie des Lay 0-0 (parier contre le 0-0 à la fin du match), la Lazio de Rome semblait être une bonne opportunité. Pourtant lors de ce match contre le Torino, il n’y a pas eu de but.

Comment l’impossible devient possible dans les paris sportifs ?    

Les surprises ne se produisent pas uniquement sur les paris football

Dans les paris sportifs, j’entends parfois certaines personnes affirmer que les surprises sont plus rares dans le tennis, le rugby, le volley, le basket… que dans le football. Ne vous fiez pas à cette idée reçue : c’est faux ! Les surprises sont présentes dans n’importe quel sport.

Le football donne l’impression de générer beaucoup de surprises pour 3 raisons :

  • C’est le sport le plus populaire, et donc celui qui concentre les plus grosses mises du marché. Quand le favori perd, beaucoup de tipsters influents sur les réseaux sociaux perdent également, car ils avaient misé sur le favori. Certains d’entre eux alimentent le mythe du « match truqué » ou de la « grosse surprise » après une défaite.
  • Les médias et la presse alimentent également ce mythe en parlant de la victoire du « petit poucet » ou de « David contre Goliath » en Coupe de France par exemple.
  • Contrairement au tennis, au basket, au volley et d’autres sports… Le match nul est une issue de pari très probable dans le football. Il y a donc 3 issues possibles à un pari (victoire, nul ou défaite) contrairement à d’autres sports (victoire ou défaite). Cette spécificité amplifie le sentiment d’incertitude pour le football.

À titre d’exemple, il suffit de regarder les résultats au 1er tour de Roland-Garros pour se rendre compte que le tennis n’échappe pas aux surprises.

Comment l’impossible devient possible dans les paris sportifs ?    

Dominic Thiem, 4 ème au classement ATP a perdu contre Pedro Andujar, 68 ème joueur mondial. La cote de la victoire de Thiem était seulement de 1.07.  Imaginez la probabilité pour qu’une cote à 1.07 soit perdante au football… C’est rarissime !

Comment contrer les surprises dans les paris sportifs ?

Personnellement, je vous conseille de retenir 3 règles essentielles pour vous couvrir au maximum des incertitudes dans les paris sportifs :

  • Pariez avec des mises fixes ou alors avec des variables assez serrées
  • Concentrez-vous sur des cotes supérieures à 1.70
  • Sécurisez vos pronostics avec le Draw no bet, Home no Bet, la Double Chance, le Asian Handicap

Pariez avec des mises fixes ! (maximum 2% de votre bankroll par pari)

Votre capital ou bankroll correspond à la somme totale que vous souhaitez consacrer aux paris sportifs. La bonne gestion de ce capital est un facteur clef, si ce n’est le plus important, pour être un parieur gagnant à long terme, et se couvrir en cas de défaites surprises. Il est donc très important d’adopter des mises fixes pour sécuriser votre bankroll, et lisser la variance. Généralement, les parieurs pros misent 1% à 2% de leur bankroll par pari.

Pour vous aider à bien définir vos mises, je vous conseille de diviser votre bankroll en unité de mise et d’attribuer une note de confiance dans vos différentes techniques de paris sportifs. Cela vous permettra de mieux ajuster vos mises. Pour plus de clarté, je vous illustre mes propos dans le tableau suivant :

Avec une bankroll de départ de 2500€.

Indice de confiance Techniques de paris sportifs % de la bankroll engagée Montant de la mise
5/5 Draw no bet // Home no bet 2% 50€
4/5 Lay 0-0 1,5% 37,50€
3/5 Over/under 1% 25€
2/5 1X2 0,5% 12,50€
1/5 Combinés 0,25% 6,25€

Lecture du tableau : vous accordez une confiance élevée aux paris de type Draw no Bet et Home no Bet, vous engagez donc 5 unités de mise, soit 50€. Au contraire, vous accordez une confiance faible aux paris de type combinés, vous engagez donc 1 unité de mise seulement, soit 6,25€.

Attention, il s’agit ici d’un tableau purement indicatif pour que vous compreniez la logique. Cela ne reflète en rien mes mises personnelles.

Concentrez-vous sur les cotes supérieures à 1.70

Il est rassurant de miser sur les grosses équipes comme le PSG ou le Bayern Munich à domicile. On se dit que certes, la cote est faible, mais qu’il s’agit d’un match assez certain. Généralement, la cote des équipes favorites à domicile flirte avec les 1.25.

Lorsque l’on mise 100€ sur une cote à 1.25, il faut remporter au moins 4 matchs sur 5 pour être juste à l’équilibre, c’est-à-dire ni perdre ni gagner d’argent. On parle donc d’un taux de réussite supérieur à 80% pour espérer faire des bénéfices.

En suivant le football avec assiduité depuis plusieurs années, je peux vous assurer que les surprises sont multiples. Les grosses équipes à domicile gagnent rarement 4 matchs sur 5 à domicile en moyenne. C’est pourquoi les cotes à 1.25 ne vous permettent pas d’être gagnant sur le long terme.

Au contraire, en appliquant la règle fondamentale de la cote supérieure à 1.70, votre taux de réussite peut être moins élevé :

  • Avec une cote moyenne de 1.75, vous générez du profit si votre taux de réussite est supérieur à 57,14%.
  • Avec une cote moyenne de 2.00, vous générez du profit avec un taux de réussite supérieur à 50%.
  • Avec une cote moyenne de 2.15, vous générez du profit avec un taux de réussite supérieur à 46.51%.

Sécurisez tous vos pronostics

Comme vous le savez, il n’est pas rare dans le football d’avoir un scénario à rebondissements au cours d’un match. Lorsque l’équipe sur laquelle vous avez misé mène seulement d’un but d’écart, la sécurisation de vos pronostics vous permet d’éviter de stresser. En cas d’égalisation, vous serez remboursé de votre pari. À long terme, vous vous rendrez compte qu’il est plus facile de gérer moralement une série de paris remboursés plutôt qu’une série de paris perdus.

Je vous conseille donc d’opter pour un pari du type :

  • Victoire, remboursé si nul (aussi appelé selon le bookmaker Draw no bet ou, Asian Handicap 0)
  • Victoire ou match nul (ou Double Chance)
  • Match nul remboursé si victoire de telle équipe (aussi appelé Home no Bet)

Conclusion

La principale erreur que font certains parieurs débutants est de considérer un pronostic comme étant sûr à 100%. Dans les paris sportifs, il n’existe pas de pari totalement fiable, et n’importe quel favori peut s’incliner contre un petit club.

Pour éviter des déconvenues, je vous conseille d’appliquer les 3 règles de base : avoir des mises fixes, privilégier les cotes supérieures à 1.70, et sécuriser vos pronostics.

 

MES CADEAUX OFFERTS

4_strategies
Betfair
Betes_noires

MES FORMATIONS ET PROGRAMMES

Sidebar_1-1-1
Sidebar_2-1-1
Sidebar_5-1
Sidebar_3-1-1
Sidebar_4-1-1

1 PRONOSTIC FOOT GRATUIT CHAQUE SEMAINE

Recevez un Pronostic Foot GRATUIT chaque semaine dans votre boite mail.

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest