Faut-il parier sur l’Europa League ?

Faut-il parier sur l’Europa League ?

Anciennement connu sous le nom de Coupe de l’UEFA ou C3, l’Europa League est la deuxième compétition européenne majeure en termes d’importance. Moins prestigieuse que la Ligue des Champions, elle accueille les vainqueurs des coupes nationales, les clubs terminant leur championnat juste derrière les places qualificatives pour la C1, et les troisièmes des phases de poule de la Ligue des Champions (à partir des huitièmes de finale).

Depuis 2010, l’Europa League est largement dominée par les clubs espagnols. Ils ont remporté 8 titres sur 12 possibles. Le FC Séville est le club le plus titré de l’histoire de la compétition, avec 6 éditions gagnées.

faut-il-parier-sur-leuropa-league

Cette année, 3 clubs français y figurent : Lyon, Monaco, et Marseille.

L’OM de Jorge Sampaoli a hérité du groupe de la mort en tombant sur : 

  • la Lazio de Rome 
  • Galatasaray
  • le Lokomotiv Moscou.

Lyon a connu un tirage au sort plus favorable avec : 

  • les Glasgow Rangers
  • Brondby
  • le Sparta Prague.

Monaco, tout comme l’OM, n’a pas été épargné, et compte dans son groupe : 

  • la Real Sociedad
  • le PSV Eindhoven
  • Sturm Graz.

Pour les parieurs, l’Europa League est une compétition difficile à appréhender pour diverses raisons. De nombreux clubs, évoluant dans les championnats mineurs européens, parviennent à créer la surprise en phases de groupe. Certaines grosses écuries européennes délaissent le tournoi pour se concentrer sur leur match du week-end en championnat. Contrairement à la Ligue des Champions, les coachs ont tendance à profiter de ces matchs de milieu de semaine pour effectuer un turn-over…

C’est pourquoi je profite de cet article pour vous expliquer comment parier sur l’Europa League : faut-il placer des paris long terme ? Comment jauger la motivation des équipes ? Quel est le montant des mises à adopter ? Faut-il boycotter cette compétition ?

Pari long terme : qui sont les favoris ?

Selon le bookmaker Unibet, les cinq équipes favorites en Europa League sont Naples, Leicester, West Ham, Lyon, et le Bayer Leverkusen.

faut-il-parier-sur-leuropa-league-1

Comme vous le remarquez, les cotes pour le pari “vainqueur de la compétition” sont particulièrement élevées. Cela s’explique pour deux raisons : 

  • L’Europa League est une compétition beaucoup moins prévisible que la Ligue des Champions. Contrairement à la C1, où je suis capable de cibler 5 favoris (PSG, City, Liverpool, Chelsea, ou Manchester United), il m’est, ici, impossible de vous donner la moindre prédiction. 
  • Les troisièmes de chaque poule de Ligue des Champions sont reversés en Europa League. Potentiellement, ce seront peut-être des équipes comme Milan AC, Séville, Benfica, Villarreal, Atalanta… Cette spécificité, propre à la C3, rend impossible la prise de paris long terme en début de compétition.

Mes 7 astuces pour bien parier sur l’Europa League

Sécurisez vos pronostics

Si vous suivez l’Europa League chaque saison, vous avez certainement dû vous rendre compte des nombreuses surprises qu’offre la compétition. Encore récemment, lors de la 1ère journée des phases de poule, la Lazio Rome s’est inclinée contre Galatasaray, et Braga a perdu contre le club serbe de l’Étoile Rouge de Belgrade.

Afin d’anticiper ces aléas, je vous conseille d’opter pour des paris sécurisés du type :  

  • Victoire remboursé si nul (aussi appelé selon le bookmaker Draw no bet ou, Asian Handicap 0)
  • Victoire ou match nul (ou Double Chance)
  • Match nul remboursé si victoire de telle équipe (aussi appelé Home no Bet)

Adoptez des mises modérées

Je vous conseille de rester prudent sur vos mises afin de garder une gestion raisonnable de votre capital. De manière générale, je place entre 0,5% et 2% de mon capital sur un pari. Pour rappel, si vous disposez d’un capital de 1000€, vous devez placer 20€ maximum par pari.

Avec l’Europa League, j’estime que les particularités de la compétition laissent plus de place à l’incertitude que les matchs de championnats classiques. Je vous suggère donc de baisser légèrement vos mises. Par exemple, si vous êtes habitué à miser 100€ par pari, je pense que vous pouvez descendre ce montant à 50€.

Jaugez la motivation des équipes

De manière générale, les clubs allemands, italiens, et français ont tendance à négliger cette compétition. Ils considèrent que la C3 alourdit les calendriers, et ils procèdent à un turn-over important. Pour preuve, le dernier vainqueur issu de l’un de ces 3 championnats majeurs remonte à 1999 avec la victoire de Parme ! Le dernier club allemand, qui a brillé en C3, est Schalke 04 en 1997. Aucun club français n’a gagné cette compétition jusqu’à aujourd’hui.

En intégrant ces données, vous comprendrez que la motivation n’est pas la même pour tous les clubs. Vous devez également être attentif au calendrier d’une équipe. Si une top équipe d’Europa League joue un match de championnat important le week-end suivant, elle sera susceptible de laisser reposer ses cadres le jeudi soir.

Attendez la composition des équipes

Pour bien parier sur la C3, n’hésitez pas à attendre le dernier moment afin de connaître la composition officielle des deux équipes.

faut-il-parier-sur-leuropa-league-2

Lors de la 1ère journée, le coach de Leicester a laissé sur le banc ses 3 meilleurs joueurs, à savoir Vardy, Maddison, et Tielemans. Imaginez que le PSG se présente face à Manchester City en C1 sans Neymar, Mbappé, et Messi, est-ce vous prendriez le pari ? La réponse est non. Vous devez appliquer le même raisonnement pour cette compétition.

Ne vous fiez pas aux statistiques des championnats

L’Europa League est une compétition ultra spécifique, et n’a aucun lien avec le championnat. Vous ne pouvez pas vous reposer sur les statistiques de la Ligue 1 pour analyser un match de Ligue Europa.

En championnat, les matchs sont réguliers, et ont tous la même valeur (3 points, 1 point ou 0 point). L’objectif est d'engranger le maximum de points pour terminer le plus haut possible dans le classement. Avec l’Europa League, la logique est différente, il suffit de se qualifier pour le tour suivant. C’est pourquoi certains matchs sont mis de côté volontairement.

Privilégiez des paris alternatifs comme le over/under

De manière générale, sur les cinq dernières éditions, l’Europa League est une compétition favorable aux buts. Que ce soit lors des poules ou en phase finale, la moyenne de buts était supérieure à 3 par match. L’année dernière, près de 60% des rencontres se sont soldées par plus de 2,5 buts. Le pari sécurisé over 2 buts est, selon moi, une bonne alternative aux paris classiques.

Ne pariez pas sur tous les matchs

Lors d’un week-end de championnats européens, il peut y avoir une centaine de matchs sur lesquels parier un samedi après-midi. Et pourtant, vous n’allez pas miser sur les 10 matchs de Ligue 1, ou sur les 10 matchs de Liga…

Appliquez la même logique avec les matchs de l’Europa League. Certes, il n’y a que 16 matchs à pronostiquer une fois tous les 15 jours, mais ce n’est pas une raison pour tous les jouer. Il est important de vous concentrer sur les matchs que vous maîtrisez, et pour lesquels vous ressentez un bon feeling.

Conclusion

Pour toutes ces raisons évoquées, selon moi, l’Europa League n’est pas la compétition la plus propice pour générer des profits dans les paris sportifs. Trop de clubs font l’impasse sur certaines rencontres, et la motivation n’est pas la même selon les équipes. Je vous conseille donc de miser avec prudence, voire de faire l’impasse sur cette compétition. Considérez que parfois, parier peu, rime avec parier mieux.

MES CADEAUX OFFERTS

4_strategies
Betfair
Betes_noires

MES FORMATIONS ET PROGRAMMES

Sidebar_1-1-1
Sidebar_2-1-1
Sidebar_5-1
Sidebar_3-1-1
Sidebar_4-1-1

1 PRONOSTIC FOOT GRATUIT CHAQUE SEMAINE

Recevez un Pronostic Foot GRATUIT chaque semaine dans votre boite mail.

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest