5 erreurs que j’ai commises sur Betfair et à ne pas reproduire !

Depuis que je suis arrivée à Malte en septembre 2012 pour parier en toute liberté sur les bookmakers.com et Betfair, j’ai reçu beaucoup de questions par rapport à ce sujet. Aujourd’hui, dans cet article, je vais évoquer 5 erreurs que j’ai faites à mes débuts sur Betfair. Si vous ne connaissez pas trop Betfair (site de Betting exchange) ou si vous pariez pour les premières fois dessus, soyez attentifs aux 5 erreurs afin de ne pas les reproduire dans le futur.

1. Avoir équilibré les gains sur un pari !

L’atout numéro 1 de Betfair est avant tout de pouvoir se couvrir lorsqu’on veut à n’importe quel moment du pari.

Prenons un exemple fictif pour illustrer mes propos :

Match de football entre Reims et Lyon. Vous pensez à la victoire de Lyon. Vous pariez en faisant « back », cote à 2,04. Pendant le match, à la 60 ème minute de jeu, Lyon ouvre le score. Votre cote à 2,04 passe instantanément à 1,30.

reims-lyon-betfair

Plusieurs options :

  • Vous pouvez soit laisser filer le match comme un pronostic normal. Vous ne faites rien.
  • Vous pouvez soit vous couvrir car Reims ne fait que pousser et donc au pire des cas, vous voulez récupérer au moins votre mise de départ.

reims-lyon-equilibrer-les-gains

  • Soit vous équilibrer les gains de partout et obtenez un bénéfice quelque soit l’issue de la rencontre (victoire de Lyon, de Reims ou encore match nul).

equilibrer-gains-reims-lyon

L’erreur à ne pas faire est d’équilibrer les gains. Betfair est très utile pour se couvrir si Lyon mène 1-0 à la 89 ème minute et que vous ne voulez pas perdre votre mise bêtement dans le temps additionnel du match. Betfair est juste là pour vous couvrir. C’est l’atout numéro 1 de Betfair, c’est de pouvoir se couvrir et récupérer sa mise même si l’on a tord au final. Le souci, si l’on équilibre les gains trop tôt dans le match, on n’est pas assez rémunéré quand on a raison et on décaisse trop quand on a tord. Si vous avez raison et que vous en encaissez que la moitié, cela revient au même d’avoir joué une cote de 1.50 au départ. Au final, cela n’est pas rentable.

Mon conseil :

Gardez toujours en tête votre idée de départ. Même soumis aux émotions du live, il faut que vous encaissiez un maximum de gains quand votre pronostic est bon. 🙂

2. Ne pas avoir mis de « stop loss » ou de « take profit » dans mes positions ou dans mes anticipations de marché !

Il faut distinguer le trade « off play », c’est-à-dire, le trade en avant match sur la cote et le trade « in play » qui a lieu par contre pendant le match.

Tout d’abord, le logiciel que je recommande est betting assistant. Vous avez 30 jours gratuit pour le tester donc profitez-en. 😉 Imaginez, vous jugez une cote très haute selon vous et vous pensez que cette cote va chuter, vous allez faire « back » sur la cote avant de faire « lay » plus tard quand elle aura baissé. Inversement, si vous jugez une cote beaucoup trop basse, vous faites « lay » et quand la cote a montée, vous faites « back ». Dans les 2 cas de figures, si vous avez raison, vous encaissez un gain quelque soit le résultat final du pari.

En revanche, si vous avez tord, vous encaissez une perte sur le différentiel de cote. Il ne faut pas être trop gourmand. Faire un trade de 2 ou 3 % est bon. Si vous misez 100 euros, le but est d’obtenir 2 ou 3 euros et si vous misez 1000 euros, le but est d’obtenir 20-30 euros. Si vous voulez plus, vous risquez de regretter d’avoir 0 euro ou d’être en négatif.

Note importante personnelle que j’ai remarqué : Le jour du match, les bookmakers.com couvrent leurs positions. Par exemple, vous avez achetez une cote à 2,00. La cote a descendu à 1,94 comme prévu et en l’espace de 2 minutes, la cote remonte subitement à 2,10 pour ensuite redescendre comme prévu à 1.95 dans les heures qui suit. Les couvertures des bookmakers.com sur Betfair sont très fréquentes ou systématique (tout dépend si c’est un marché de masse ou non). Vous allez aussi être impressionné comment les cotes peuvent évoluer 1 à 2 heures avant le début d’un match en fonction d’une composition d’une équipe, d’un schéma tactique…

Pour gagner une somme correct dans les trades « off play » que j’appelle aussi anticipation de marché, il faut miser 1000 euros avec pour but de gagner 3 %. Vous pouvez gagner 30 euros. Rassurez-vous, vous n’allez pas perdre 1000 euros pour gagner 30 euros, vous allez perdre aussi 30 euros ou plus si vous avez tord. Tout dépend si vous voulez trader serré ou non. Il est important de mettre en place vos positions pour ne pas avoir une mauvaise nouvelle et voir la cote s’envoler dans le mauvais sens car une information vient de tomber alors que vous êtes entrain de dormir. Il faut savoir pendre sa perte quand on a tord plutôt que d’être têtu et de prendre une perte encore plus importante à la fin. 😉

Mon conseil :

  1. Utilisez le logiciel Betting Assistant pour faire vos trades.

3. Erreur de manipulation sur Betfair. Exécuté au maximum à froid avant le début du match.

Lorsque vous êtes en live, et notamment sur le tennis, la variation des cotes est tellement importante que vous pouvez faire des bêtises. Cela m’est arrivé une fois sur un match de tennis. J’ai fait une mauvaise manipulation qui m’a coûté 100 euros car j’avais mal calculé le lay pour revendre. J’étais dans la précipitation du live d’un match de tennis.

Si vous pariez sur le tennis, vous allez être impressionné par la vitesse des variations des cotes. Pour le football, cela ne bouge pas trop. Les cotes bougent vraiment lorsqu’il y a un but ou un carton rouge.

Mon conseil :

  • Agir à froid avant le début du match pour savoir quand vous voulez acheter ou revendre. 😉

4. Ne pas avoir de plan d’action. Agir avec la raison et NON avec les émotions !

C’est certainement la chose la plus importante qu’il faut saisir, c’est de mettre un plan d’action à froid avant le début de l’événement de votre pari (que ce soit au football, au basket, au baseball,…quelque soit le sport).

Exemple sur un match de football entre le PSG et Barcelone :

Il y a plusieurs questions à se poser lorsque vous placer un pari sur Betfair.

  1. Qu’est-ce que je fais si le pari part dans le mauvais sens ? Est-ce que je limite ma perte ou je laisse filer ?
  2. Qu’est-ce que je fais si le pari part dans le bon sens ? Est-ce que je prends un gain et je me couvre un peu. Au contraire, est-ce que j’attends la fin du match pour me couvrir un tout petit peu et ne pas me faire « crucifier » dans le temps additionnel ? Pour finir, est-ce que je ne me couvre absolument jamais ?
  3. Qu’est-ce que je fais s’il y a un carton rouge pour l’une des 2 équipes ?

Et plein d’autres questions qui peuvent traverser notre esprit.

Bref, comme vous avez pu l’observer dans mes propos ci-dessus, il y a un tas de questions à se poser à froid au calme juste avant le match car lorsque vous êtes dans le match, soumis par les émotions, il est très dur de prendre une décision. C’est panique à bord. 🙁

Lorsque vous avez un plan d’action, il suffit bêtement de le lire et de l’appliquer. Il n’y a aucun regret à avoir, juste la satisfaction d’avoir respecté votre plan d’action même quand vous avez tord. 😉 Vous allez vite vous apercevoir que ce plan d’action vous sera très utile dans le futur pour savoir quelle décision prendre par rapport à la situation qui s’offre à vous. 😉

Mon conseil :

  • Ecrire un plan d’action à froid pour savoir ce qu’il faut par rapport à une situation qui pourrait avoir lieu pendant la rencontre.

5. Dire exactement à combien je place le « back » et dire à combien exactement je mets le « lay » !

Cette 5ème erreur est une erreur que j’ai fait à mes débuts, c’est de ne pas savoir à combien je place la cote du “back” si je viens de faire « lay » d’une cote ou au contraire, à combien je place la cote du « lay » si je viens de faire “back”. Une nouvelle fois, le but est de savoir à froid qu’est-ce que l’on doit faire et agir le moins possible à chaud avec les émotions.

Il ne faut jamais se dire « j’attendrai le live et je verrai à ce moment là ». Pourquoi ?

Chaque être humain aimerait prendre la position du trade le plus haut possible et revendre le plus bas possible. Dans le fond, c’est logique. Cela, c’est la théorie. Sauf que dans la pratique, à force d’attendre, à force de ne rien faire, on rate plein d’opportunité car on est fixé à l’écran en voulant acheter au plus haut. Mais souvent, c’est trop tard. 🙁

Exemple fictif pour illustrer mes propos sur Barcelone-PSG :

Vous voulez jouer le pari « BTTS : Both To Team Score » se traduit par « les 2 équipes marquent ». La cote est à 1.90 au coup d’envoi du match. La cote n’est pas assez élevée selon vous. Vous vous dites, je veux minimum cote de 2. A la 10 ème minute de jeu, la cote est à 2. Vous achetez.

Sauf que les minutes passent et le score reste toujours à 0-0. A la 35 ème minute de jeu, la cote monte à 2,50. Et quelques minutes plus tard, Messi ouvre le score. Vous êtes un peu frustré car vous auriez bien voulu faire back à la 35 ème minute et NON à la 10 ème minute.

Une nouvelle fois, regardez sans cesse le live et voir l’évolution des cotes vous engendre de la frustration car chaque être humain aimerait avoir raison et acheter la position la plus haute possible. Malheureusement, c’est tout simplement impossible. C’est pourquoi il est primoridal de toujours savoir avant le début du match à quelle cote on souhaite faire « back » ou à quelle cote on souhaite faire « lay ». 😉 Si avant le début du match, vous vous êtes dites qu’une cote de 2 était une bonne opportunité que les 2 équipes marquent,ne soyez pas frustré d’avoir une simple cote de 2 au lieu d’une cote de 2,50 au cours du match. Malheureusement, si l’on attend trop, on ne peux plus jouer. 🙁

Pour rappel, Betfair empoche 5 % sur vos gains. Plus vous jouez et plus le taux va diminuer pour passer à 4,8%, 4,7%…

Conclusion :

A travers cet article, je viens de décrire 5 erreurs que j’ai faites personnellement à mes débuts sur Betfair. Il y a d’autres erreurs à ne pas commettre que je n’ai sûrement pas faites encore maintenant. Cependant, n’oubliez pas d’encaisser vos gains quand vous avez raison. Betfair est idéal pour se couvrir mais il ne faut pas trop se couvrir non plus. 😉

L’article vous a plu ? Partagez-le sur facebook, twitter et google plus. 🙂

Et vous ?

Si vous avez Betfair, quelles sont les erreurs que vous avez réalisées ? Laissez-moi votre expérience dans les commentaires juste en dessous. 😉

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *