Comment Patrice (JOUEUR de POKER) GAGNE de l’ARGENT avec des COURSES de LÉVRIERS ?

Transcription de l’interview de Patrice, joueur de poker

Maxence : bonjour et bienvenue dans cette nouvelle vidéo du blog gagner-de-largent-grace-aux-paris-sportifs.fr.

Aujourd’hui, on va voir ensemble à travers une étude de cas comment Patrice qui était joueur de Patrice a rejoint le club privé Paris Sportifs. Je vais le laisser se présenter et nous expliquer ce qu’il a engendré dans le poker, pourquoi il a rejoint le club privé Paris Sportifs. Tu es membre du club privé depuis environ 4 mois. Je vais te laisser te présenter parce que si aujourd’hui vous faites du poker en plus des paris sportifs ou que vous êtes joueur de poker, ton histoire va vraiment permettre à pas mal de personnes de se reconnaître.

Salut Patrice. Est-ce que tu peux te présenter et nous expliquer ton parcours dans le jeu en ligne, notamment au poker et ensuite pourquoi tu es arrivé aux paris sportifs ?

Patrice : salut, Maxence, salut tout le monde. Merci de me donner la parole dans le club, ça me fait plaisir. Mon histoire, au niveau des paris sportifs, j’ai commencé à peu près il y a 15 ans avec des paris qui étaient plutôt occasionnels, sans véritablement de vision à long terme.

Comme tu l’as dit, moi je fais plutôt partie de l’univers du poker. J’ai la chance d’être entouré de joueurs professionnels, donc ça fait à peu près 10 ans que je baigne dans ce milieu. J’ai un entourage qui est vraiment très fort, avec mon cousin qui vit à Zurich actuellement avec un de ses colocataires qui est certainement un des meilleurs joueurs online du monde. Pour moi, c’est très motivant de pouvoir faire appel à eux quand j’ai des questions. C’est un milieu qui est un peu comme les paris sportifs, pas forcément accessibles à tout le monde, que les gens ne comprennent pas vraiment au premier abord. Ça a une image qui n’est pas toujours connotée très positive, les gens ont l’impression qu’en jouant au poker, on va forcément perdre de l’argent, alors que si on disait qu’on était joueur d’échecs par exemple, je pense que la vision serait différente.

Moi, j’ai commencé dans le poker il y a environ 10 ans en jouant des tournois. C’est un milieu qui n’est pas simple au départ. Je pense que c’est un jeu qu’il faut maîtriser, il faut se renseigner, lire des bouquins. J’ai eu la chance de commencer ma carrière grâce à une école de poker online qui s’appelle Pokerstrategy.com.

C’est d’ailleurs cette école que mon cousin m’a conseillée et que son colocataire m’a conseillée. Beaucoup de joueurs ont débuté grâce à cette école qui est accessible également en France, avec des forums, des tutoriels, beaucoup d’articles dédiés au poker. Dans cette école, on apprend à bien gérer sa bankroll, à développer des stratégies intéressantes, à gagner sur le long terme.

Il y a plusieurs variantes quand on joue au poker en ligne, on peut jouer des tournois, qu’on appelle des tournois MTT qui sont des tournois où on va rencontrer des milliers d’adversaires. Ce sont des tournois généralement assez longs. Sinon, des formats sit and go qui sont plutôt des structures plus rapides, où on se retrouve à 18, 45, 180 joueurs.

C’est un univers où quand on réussit à développer des stratégies ça peut être très intéressant en termes de gains sur le long terme. Par rapport aux paris sportifs, j’ai constaté qu’il y a effectivement beaucoup de parallèles que ce soit quand on parle de termes comme la variance, la gestion de capital, la gestion de bankroll, le retour sur investissement, ROI, yield.

Le poker est ma passion première, et puis parallèlement à cela, j’aime le sport, principalement le football et en Suisse, on a le hockey sur glace qui est un sport national. Donc ce sont les sports que je suis depuis de nombreuses années.

J’avais envie de m’intéresser un peu plus en profondeur aux paris sportifs parce que je me suis rendu compte qu’il y avait aussi des parieurs professionnels et que certains parieurs professionnels suivaient des tipsters et qu’ils arrivaient à générer des profits intéressants avec cette activité qui est une activité qui me plait beaucoup parce qu’elle demande moins d’investissement en termes de temps. Le poker, c’est très intéressant, mais c’est une activité qui me prend beaucoup de temps. Je ne suis pas professionnel, j’ai une activité à côté. Le poker est une passion et les paris sportifs commencent à le devenir gentiment.

Maxence : pour récapituler, tu t’es formé sur le forum pokerstrategy.com. Ensuite, tu as côtoyé quelques joueurs millionnaires ou alors qui ont de gros revenus au poker. Rapidement, tu as pu voir des stratégies, observer comment ne pas tilter, la gestion de capital, la variance, les stratégies à mettre en place. Le poker t’a formé indirectement pour aussi bien démarrer dans les paris sportifs.

Patrice : exactement. Je pense que c’était pour moi quelque chose qui m’est apparu très clair assez rapidement. Quand j’ai vu les historiques de certains parieurs avec les graphes, ça m’a tout de suite parlé parce que j’ai retrouvé les résultats de gros joueurs de tournois, des similitudes avec parfois la variance qui peut apparaître. Ça m’a tout de suite parlé parce qu’à l’époque, je faisais peut-être une vingtaine de paris dans l’année sur des matchs que je sentais bien, mais sans me poser plus de questions par rapport à parier sur un sport et à prendre 200 paris sur un suivi de tipsters par exemple. Tout ça, ça m’a vite parlé. Comme tu l’as dit, le tilt est aussi quelque chose qu’on trouve très rapidement dans le poker quand on n’est pas initié.

Dans les paris sportifs, on a pas mal de similitudes, donc j’ai réussi à entrer dans l’univers des paris sportifs assez rapidement.

Maxence : pour toutes les personnes qui nous écoutent, à l’intérieur du club privé Paris Sportifs, on est un peu plus de 300 membres. Il y a différents joueurs de poker, notamment toi et aussi d’autres membres. Il y a aussi une petite communauté de poker qui s’intéresse aux paris sportifs.

Je précise que tu habites en Suisse, donc tu as accès à Betfair, à Pinnacle, à Bet365. Si vous êtes résident français ou si vous habitez dans un pays où c’est non accessible, vous aurez accès à Pinnacle, à Betfair, à Bet365. Si vous l’avez par vos propres moyens, parfait. Sinon, vous aurez accès.

J’aimerais bien que tu nous parles ce que tu réalises. Tu réalises un suivi de tipsters. Et J’aimerais bien que tu nous parles des courses de lévriers parce qu’avec un autre membre, vous suivez des tipsters sur ce type d’événement. C’est peu commun. Comment tu fais pour placer des paris, comment tu t’es intéressé à ça ? Quel est ton retour d’expérience par rapport à ça parce que ça te permet d’avoir des gains et c’est un sport où on se dit au premier abord que je ne vais jamais parier de ma vie sur des courses de lévriers et pourtant on peut gagner de l’argent dans ce type de sport. Si tu peux nous expliquer ce retour d’expérience, sur quel type de bookmakers tu places les paris, est-ce que les cotes chutent ou non ?

Patrice : c’est un des gros plus pour moi dans le club privé Paris Sportifs parce que ce sont des sports qui ne sont pas du tout connus chez nous. J’ai eu la chance de rencontrer dans le club un membre avec qui on a une bonne amitié et on a pu échanger sur différents sujets. C’est grâce à lui que j’ai découvert qu’il était intéressant de parier sur les lévriers.

Les lévriers, ce sont des courses de chiens. Il y a 6 chiens au départ. Les tipsters qui suivent ces courses donnent en général un pronostic sur le vainqueur ou en eachway, c’est-à-dire placés dans les deux premières places. Les lévriers ont des cotes très intéressantes. En général, le tipster fournit les pronostics du jour. Il envoie entre 2 et 4 pronostics par jour, donc c’est assez facile. On a des cotes intéressantes entre 3 et 9, 11, etc.

Maxence : les cotes sont entre 3 et 11. Est-ce qu’elles chutent et sur quel bookmaker tu places les paris sur ces courses de lévriers ?

Patrice : je n’ai pratiquement jamais de chute énorme. On va dire que si le pronostic a une cote de 4, peut-être que je vais l’avoir à 3,5. Peut-être que si le pronostic a une cote de 7, je l’aurai à 6. Mais, je pense que c’est quand même beaucoup moins pénible d’avoir une petite différence quand les cotes sont si hautes que dans un suivi de tipsters de foot par exemple où on va être ennuyé quand on va avoir une cote à 1,60 alors que le tipster la propose à 1,80.

Et concernant les bookmakers que j’utilise actuellement, j’ai Bet365, Betfair et William Hill. Sauf erreur, je n’ai que ces 3 bookmakers qui sont disponibles actuellement pour la Suisse. Je sais qu’il y a d’autres plateformes qui proposent ça, mais je ne les utilise pas. En tout cas, pour le moment, je n’ai pas de problèmes avec ces trois bookmakers qui sont des bookmakers sur lesquels on peut s’appuyer.

On peut faire de l’exchange sur Betfair. On peut aussi utiliser Betfair dans le sporty book qui est comparable à un bookmaker classique. Pour le moment, j’utilise une bankroll qui n’est pas trop conséquente parce que j’ai commencé à la fin du mois d’août, donc j’avais envie de me prendre une petite marge pour bien évaluer le système. Actuellement, je suis très content de ce suivi. Je sais que d’autres membres du club suivent aussi les courses hippiques. Je suis en train de regarder si certains autres tipsters sont également recommandés. C’est un début d’expérience, mais je dois dire que l’expérience pour le moment me convient bien.

Les cotes ne chutent pas, j’ai le temps de placer le pari. On reçoit en général le pari entre 5 et 6 heures de l’après-midi, les courses ont lieu le soir avec un petit décalage horaire parce que toutes les courses se passent en Irlande ou en Angleterre. Les courses débutent en général vers 20 heures, heure française, donc on a le temps de placer tranquillement le pari. Les cotes sont ok, donc pour le moment, c’est une expérience positive.

Maxence : n’hésitez pas à parier, il y a également des tipsters sur les paris hippiques à l’intérieur du club privé. Il y a un membre qui donne tous ces paris et un retour d’expérience. Si vous écoutez l’enregistrement et que vous êtes un turfiste ou un fan de pronostics hippiques, il y a une section aussi dans le club privé par rapport à ça et ça vous permettra de générer des gains.

Tu suis aussi un tipster rugby qui s’appelle Monsieur CC de Conseil paris sportifs. Donc là, très bon démarrage en ce moment. C’est un bon tipster sur le rugby. La question que vous vous posez peut-être, c’est : comment tu fais pour placer le rugby, parce qu’il y a souvent des marchés de niche, la Pro D2 ou encore les petites ligues ? Comment tu fais par rapport à ça ? Sur quel type de bookmakers ? Comment tu procèdes pour t’organiser par rapport au suivi de tipsters et toujours placer les pronostics ?

Patrice : c’est vrai qu’au rugby, c’est beaucoup plus difficile pour moi parce que ce n’est pas un sport que je maîtrise très bien. Maintenant ça commence à venir, mais au départ, les paris, les pronostics sont souvent des handicaps et les bookmakers réagissent très vite, on a des chutes de cotes, il faut être assez réactif. Le tipster que je suis, Monsieur CC, propose parfois des pronostics sur les sites ARJEL, mais ce sont des sites auxquels je n’ai pas accès, mais en général j’arrive malgré tout à trouver le pronostic sur des bookmakers.com.

Je suis content parce que c’est un très bon tipster, il a un bon historique et on sent que le rugby est sa passion qu’il baigne dedans et chaque fois qu’il envoie une analyse, on a un quelqu’un de sérieux. Donc pour moi c’est un tipster solide. Je vais éviter malgré tout de prendre des paris si la cote chute trop ou si le handicap n’est pas le même que le handicap que le tipster propose.

C’est un tipster qui envoie entre 4 et 6 paris par journée de championnat. Pour le moment, ça se passe bien. Il a eu par le passé des phases moins bonnes, mais c’est quelqu’un en qui j’ai confiance. Je continue à le suivre dans un sport qui n’est pas ma tasse de thé, mais les résultats sont là.

Pour le rugby, j’utilise beaucoup de sites Pinnacle, William Hill, Bet365, Betfait, Betway, Bet Victor, Marathon Bet. Ce ne sont pas forcément des bookmakers recommandables parce qu’on sait qu’on va être limité avec eux. Pour le moment, ça se passe bien, mais je ne sais pas si dans le futur, j’aurai toujours la possibilité de placer ces paris-là, mais le retour par rapport à mon investissement qui était de 100 euros sur l’année me convient actuellement.

Maxence : est-ce que tu peux nous expliquer pourquoi tu t’étais inscrit au club privé ? Aujourd’hui, tu réalises un suivi de tipsters, des tournois de poker. En quoi, t’as aidé le club privé Paris Sportifs ? Et pourquoi tu t’es inscrit ?

Patrice : je me suis inscrit il y a 4 mois environ. Je dois avouer qu’en m’inscrivant c’était une sorte de grand inconnu pour moi, parce que je n’avais aucune idée dans quel univers j’allais arriver. Je n’avais pas de retour, d’avis par rapport à ça, donc c’était un petit coup de poker on va dire.

Je me suis inscrit sur le club privé en voyant des vidéos, parce que je m’étais inscrit à ta newsletter qui m’intéressait parce qu’elle proposait des vidéos intéressantes pas uniquement en termes de stratégie. Moi, j’ai appris des petits trucs sur les VPN par exemples, ou sur Neteller qui était très intéressant pour moi.

Au mois de juin, j’ai simplement reçu un email de ta part avec un historique de bets du club depuis le départ. C’était intéressant avec un ROI de 10-12 %. À ce moment-là, je me suis dit que c’était intéressant de s’inscrire. En m’inscrivant dans le club privé, je m’attendais à n’utiliser que les bets du club, je pensais que j’aurais sur l’année les bets du club uniquement.

Finalement, je me suis vite rendu compte qu’on intégrait une communauté beaucoup plus importante, avec des échanges pour moi très intéressants dès le départ. J’ai pu nouer amitié avec une personne notamment. Ça permet de pouvoir échanger sur ses expériences, qu’elles soient bonnes ou mauvaises et ça m’a permis de découvrir d’autres sports comme le baseball et les lévriers. Ça m’a permis de découvrir d’autres tipsters que je n’aurais jamais découverts autrement.

Maxence : je rebondis sur ce que tu dis et c’est ce que j’explique souvent. Ça va faire 3-4 ans que je suis dans le milieu. J’ai créé le club privé Paris Sportifs le 17 mars 2013. On est plus de 300 membres actifs dans le club privé au moment où je fais cet enregistrement. Ce que j’aime bien dire, c’est que malgré tous les cerveaux des uns et des autres, l’expertise, à chaque fois on apprend de nouvelles choses. Vous ne pouvez même pas imaginer ce que vous ignorez encore aujourd’hui parce que vous ignorez un tas de choses. Il y a encore peu de temps, je n’aurais jamais pensé pouvoir faire un suivi de tipsters sur des courses de lévriers.

Souvent on se dit, mais qu’est-ce que je pourrais bien apprendre ? Est-ce que ça pourrait m’intéresser ? Patrice s’est dit : je vais juste m’inscrire pour recevoir les bets du club. Ce sont des pronostics matchs nuls plus une équipe remboursée.

Au passage, je vous invite vraiment si vous faites des pronostics football à sécuriser vos pronostics, soit à réaliser des paris remboursés, donc match nul plus une équipe remboursée, soit réaliser des paris draw no bet, donc c’est victoire d’une équipe plus match nul remboursé, c’est l’inverse d’un pari remboursé, à jouer des chances doubles, ou encore des paris asian handicaps pour toujours au maximum être remboursé en cas de malchance du pronostic, parce que vous le savez comme moi, les paris sportifs, quel que soit le sport, je précise bien, quel que soit le sport, se jouent à des détails. Donc autant mettre ses détails en notre faveur. C’était le petit aparté que je voulais ajouter.

Alors qu’est-ce que tu as aimé ? Tu as dit la communauté, le suivi de tipster (tu as pu suivre des tipsters que tu ignorais). Comme qu’on n’imagine pas au départ, c’est que tu as déjà lié une amitié avec une personne. Tu habites en Suisse. Il y a des membres en peu partout sur la planète. Moi, j’habite à Malte, d’autres habitent en Guyane, aux DOM-TOM, aux Etats-Unis, en Australie, en Europe de l’Est. Evidemment il y a la France, la Suisse, la Belgique, un peu le Canada et ensuite des membres qui habitent un peu partout sur planète.

Qu’est-ce que tu as vraiment retenu de ce club privé et surtout qu’est-ce que tu laisserais comme message aux personnes qui hésiteraient et qui se disent, est-ce que c’est sérieux, est-ce que ça va être fait pour moi ? Quelles étaient les interrogations que tu avais avant de t’inscrire, interrogations que les personnes se posent certainement aujourd’hui ?

Patrice : aux personnes qui hésitent, je leur conseille de se lancer parce qu’on soit débutant ou plus aguerri, je pense que tout le monde va y trouver son compte. C’est une communauté, donc on a des échanges, un forum, des sujets sur lesquels on peut rebondir. Ça permet de ne pas être seul non plus. Parfois, comme on l’a dit au départ, faire des paris sportifs n’a pas toujours une bonne image.

Pour les personnes qui auraient envie de pouvoir discuter de certains aspects, je pense que c’est l’idéal de pouvoir avoir une communauté autour de soi pour discuter des problèmes ou des bonnes expériences. C’est positif, c’est sérieux. On a beaucoup de bilans mis en jour, on a des tipsters qui sont proposés dans le club, des historiques, des bilans actualisés, des stratégies qui ne sont pas forcément évidentes, mais qui sont bien expliquées. Peu importe le capital qu’on a, je pense que c’est un bon rapport qualité, prix.

Vous aurez aussi la possibilité de partager des abonnements, de vous améliorer, de découvrir des trucs qui vous permettront d’être plus efficace dans les paris sportifs. Si vous habitez en France et avez des problèmes pour utiliser certains bookmakers.com, vous aurez des solutions.

Pour moi, ça ne fait que 4 mois, mais une c’est une expérience très positive et enrichissante. J’aurais juste envie de conseiller aux gens de se lancer et ils ne seront pas déçus.

Maxence : pour finir sur une dernière question, quelles étaient les erreurs que tu faisais par le passé et que tu ne fais plus aujourd’hui ? Par exemple, est-ce que par le passé tu ignorais la gestion ABC ? Est-ce que tu te disais, je n’aurais jamais pensé qu’on puisse mettre un VPN comme ça ou qu’il y ait telle ou telle information ? Tu as déjà évoqué les courses de lévriers, mais quelles sont les erreurs que tu faisais au démarrage dans les paris sportifs et aujourd’hui tu en rigoles en te disant, là il faut vraiment être débutant, ou si j’avais fait su ça plutôt j’aurais fait différemment ?

Patrice : je n’ai pas l’impression de faire beaucoup d’erreurs si tu veux, parce qu’avec le poker, on est déjà bien vacciné par rapport au tilt et ce genre de choses. Donc gestion de bankroll a toujours été quelque chose d’importent pour moi. Je n’ai pas trop d’émotions par rapport à ce suivi de tipsters parce que ce sont des tipsters, et non mes pronostics. Je recopie simplement des pronostics, donc ça m’enlève aussi une certaine frustration. Ce n’est pas mes résultats.

Maxence : tu as vraiment l’expérience du poker, ça te permet de te détacher de la situation parce que tu as déjà cette expérience qui est sympa, qui est une grande force pour toi. Tu peux copier sans avoir ce stress que les débutants peuvent avoir au démarrage.

Patrice : exactement. En termes de paris sportifs, il a fallu apprendre ce qu’est un asian handicap, une mise fixe, comment organiser sa bankroll si on suit un tipster, dix tipsters ou plus. Il a fallu se mettre au point concernant certaines règles qu’il faut absolument connaître dans le milieu, mais après, je dirais qu’en termes d’erreurs, je n’ai pas l’impression de me perdre trop dans les paris sportifs. J’ai un suivi pour chaque tipster avec des fichiers Excel qui me permet d’avoir un historique clair de tous mes paris. Je ne suis pas perdu, j’ai un contrôle sur ce que je fais et sur ce qui se passe.

L’objectif est de saison en saison réévaluer ces objectifs : est-ce qu’on va augmenter ses mises, les diminuer ? Est-ce qu’on va ne plus suivre un tipster parce qu’il ne nous convenait pas ou envoyait ses pronostics trop tard, ou que les cotes chutaient ? C’est ce genre de choses qu’il faut bien maîtriser.

Je conseillerais aux gens de ne pas se lancer à l’aveugle avec les paris sportifs, mais de bien avoir un suivi, un historique conséquent de 300 paris minimum pour choisir un parieur. Au départ, peut-être tester à blanc quelque temps pour voir si l’envoi des paris se fait correctement, si on n’a pas de problème. Et puis après, se lancer. Si on a une gestion stricte, je pense qu’on va aller sur le long terme sans être trop stressé, et réaliser des gains intéressants sur toute une saison.

Maxence : merci pour ton témoignage et ton retour d’expérience.

N’hésitez pas à retenir les différentes informations :

1) Oui, on peut gagner de l’argent avec des courses de lévriers, donc des courses de chiens.

2) Monsieur CC est un pronostiqueur sur le rugby qui permet de générer des gains

3) au sein du club privé, en plus d’avoir une communauté, mes pronostics, vous allez avoir les fichiers actualisés, une liste de tipsters à suivre, notamment des tipsters gratuits. Vous allez juste pouvoir copier les pronostics.

4) vous allez savoir la gestion de capital à adopter par rapport à votre portefeuille. Ce n’est pas la même si vous avez tant d’euros en poche ou si vous avez 500 euros en poche ou 10 000 euros en poche.

Si vous n’avez pas accès à Pinnacle, Betfair, Bet365, Sbobet, vous aurez également accès à tous ces outils. Merci une nouvelle pour ton retour d’expérience. J’espère vraiment que ça vous aidera. Vous pouvez retrouver Patrice dans le club privé Paris Sportifs ou alors sur un forum ou une table de poker prochainement.

Il y a un lien à l’intérieur de la vidéo YouTube. Cliquez sur ce lien, ça va vous rediriger vers la liste d’attente du club privé Paris Sportifs. Vous allez pouvoir savoir quand je rouvre les portes. Je rouvre les portes une fois tous les deux mois. Indiquez votre prénom et votre adresse email et ça vous permettra d’être dans la liste d’attente et savoir les modalités d’ouverture des inscriptions.

Au plaisir et à bientôt sur le blog à l’intérieur du club privé Paris Sportifs ou ailleurs. Au plaisir !

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *