Qu’est-ce que la variance dans les paris sportifs ?

Qu’est-ce que la variance dans les paris sportifs ?

Aujourd’hui encore, je me rends compte que certains clichés persistent lorsque l’on aborde le sujet des paris sportifs. Pour gagner, il suffirait d’avoir de la chance, d’aller chercher la grosse cote, ou de miser un gros billet sur un match sûr…

Après plusieurs années d’expériences dans le domaine, je peux vous certifier qu’il est possible de gagner aux paris sportifs sur le long terme en adoptant les bonnes pratiques. Certes, les aléas du sport, et les faits de jeu qui en découlent (hors jeu, assistance vidéo, penalty) rendent certains matchs impronosticables. En ce sens, le facteur chance fait partie intégrante des paris sportifs.

À court terme, vous pouvez très bien connaître une période où vous allez sous-performer, et d’autres où vous aurez des résultats supérieurs à votre moyenne. C’est ce que l’on appelle la variance. La variance se définit comme l’écart entre vos gains prévisionnels à court terme et vos gains réels à la fin de la saison.

Je profite donc de cet article pour vous expliquer le principe de la variance appliquée aux paris sportifs : comment la gérer ? Comment l’anticiper ? Et quelles sont les bonnes pratiques à mettre en place ?

Savez-vous ce qu’est la variance ?

La variance appliquée au jeu pile ou face

Il s’agit ici d’un jeu de pur hasard. Lorsque vous lancez une pièce de monnaie, théoriquement, vous avez 50% de chance que la pièce tombe sur pile, et 50% que ce soit face. Sur 10 lancées, l'événement pile peut se produire 9 fois (soit 90% du temps), et face 1 seule fois. Dans ce cas, on parle de la variance. En revanche, sur 100 lancées, les résultats auront tendance à se lisser, et respecter l’équilibre du 50-50.

La variance appliquée aux paris sportifs

Les paris sportifs ne sont pas un jeu de pur hasard : ils reposent avant tout sur votre analyse, votre expérience, et votre gestion de bankroll. Si vous effectuez 10 pronostics, il est possible que vous remportiez 10 fois votre pari grâce à un but marqué dans le temps additionnel. En revanche, il est peu probable que cela se reproduise sur 100, 200 ou 300 pronostics.

Sur un échantillon de 1000 paris ou plus, le taux de réussite s'équilibre sur une saison. En d’autres mots, si au cours d’un mois, vous avez eu un retour sur investissement (ROI) de 30% sur une stratégie, alors qu'habituellement, votre ROI se situe davantage autour de 5%, attendez-vous à subir la variance sur les mois prochains.

Apprenez à anticiper la variance

Comparez vos résultats présents par rapport à votre ROI sur une saison

Le retour sur investissement est le principal indicateur de performance auquel vous devez vous référer dans les paris sportifs. Le ROI est un outil qui permet de mesurer vos bénéfices, autrement dit, c’est le rapport entre le montant des mises et l'excédent réalisé. Sur une saison, si vous avez parié 10 000€ de mises cumulées, et réalisé un bénéfice de 1 000€, alors vous avez un ROI de 10%.

Pour anticiper la variance, il est important de comparer votre retour sur investissement sur un mois ou deux, afin de déterminer si vous êtes dans un cycle négatif, normal, ou plutôt positif.

Restez maître de vos émotions

Vous devez rester lucide sur l’appât du gain. On ne devient pas parieur pro du jour au lendemain sans s’imposer des règles strictes. C’est un travail de longue haleine. Il faut vous méfier de certains pronostiqueurs présents sur les réseaux sociaux qui promettent de l’argent facile avec des pronostics sûrs, des montantes ou martingales. Pensez à garder votre esprit critique !

Ne cherchez pas à rattraper à tout prix vos pertes. Il faut accepter de perdre, et de terminer une journée ou une semaine dans le négatif. Cela arrive même aux parieurs les plus aguerris. Par exemple, vous misez sur un match du dimanche à 15h et votre pari est perdant. Il ne sert à rien de chercher à tout prix un autre match plus tard dans la journée pour rattraper cette perte. Apprenez à passer à autre chose.

Vous devez normaliser les cycles de performance dans les paris sportifs

Il y a des périodes où vous allez enchaîner une série de 10 paris gagnants, mais une telle série peut aussi se produire dans le sens inverse. Vous devez avoir le recul nécessaire pour ne pas être ni trop euphorique dans l’enchaînement des victoires, ni trop pessimiste en cas de défaite. Rassurez-vous, tout le monde traverse des séries négatives.

La courbe de progression de votre bankroll sur une année ne peut pas être totalement linéaire et ascendante. Elle ressemblera davantage à cela :

quest-ce-que-la-variance-dans-les-paris-sportifs

Gardez des mises fixes

En adoptant des mises fixes, vous serez moins exposés à la variance, qu’elle soit positive ou négative. Si vous êtes dans un cycle légèrement négatif sur une de vos stratégies, ne tentez pas de contrer cette mauvaise période en augmentant significativement votre mise. Cela pourrait avoir un effet catastrophique, et accentuer votre impression de traverser un bad run.

À l'inverse, ne vous enflammez pas lors d’un cycle positif en essayant de doubler votre mise. Vous risqueriez de remettre en cause une belle série de victoires à cause d’un seul pari perdu.

Conclusion

La variance dans les paris sportifs est une notion encore trop méconnue. Pourtant, elle permet de comprendre l’impact de la chance à court terme sur vos résultats dans les paris sportifs. L’anticipation de la variance vous permettra de garder la tête froide. En adoptant une vision long terme, vous apprendrez à lisser cette variance sur une saison. La variance n’est pas une notion spécifique aux paris, elle est également présente dans d’autres domaines comme la bourse ou le poker.

MES CADEAUX OFFERTS

4_strategies
Betfair
Betes_noires

MES FORMATIONS ET PROGRAMMES

Sidebar_1-1-1
Sidebar_2-1-1
Sidebar_5-1
Sidebar_3-1-1
Sidebar_4-1-1

1 PRONOSTIC FOOT GRATUIT CHAQUE SEMAINE

Recevez un Pronostic Foot GRATUIT chaque semaine dans votre boite mail.

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest