Paris sur le Turf : Quelles différences avec les paris sportifs ?

Paris sur le Turf : Quelles différences avec les paris sportifs ?

Cet article invité a été rédigé par Stéphane du blog Le Pronostic Parfait où il partage ses pronostics gratuits pour le turf ainsi que des astuces. Stéphane représente donc le "je" dans la suite de l'article.

Quand on parle de faire des paris sportifs, on pense plutôt au football, au tennis ou au rugby mais pas aux courses de chevaux. Pourtant, les courses de chevaux sont un sport comme un autre : des compétiteurs s'affrontent pour remporter un prix. Par contre, en terme de paris, il s'agit d'une discipline à part.

Dans cet article, je vais vous expliquer les différences qu'il y a entre les paris sportifs "classiques" et les paris sportifs sur les courses de chevaux, sur le turf. Je vais aussi vous donner la petite exception qui fait perdre de l'argent à des milliers de parieurs tous les jours.

Différence n°1 : Le gain exact n'est pas connu à l'avance

Quand vous pariez sur un match de tennis, les cotes exactes sont connues au moment du paris. Ainsi, si vous pariez 10 € sur le gagnant d'un match de tennis et que sa cote est de 1.7, vous avez la certitude d'obtenir 17 € si votre pari est gagnant.

Quand vous pariez sur une course de chevaux, on vous ne vous donne que le "rapport probable". Pourquoi probable ? Car le rapport final d'un cheval dépend du système mutualiste : plus les joueurs misent sur un cheval, plus sa côte baisse, le rapport final n'est donc connu qu'à l'arrivée de la course.

Néanmoins, on peut considérer que les rapports probables publiés 5 à 10 minutes avant la course sont relativement fiables car il faudrait une très grosse mise de dernière minute pour faire basculer les rapports drastiquement.

Comment fonctionne le système mutualiste ? 

Pour calculer la cote finale, l'organisateur des paris effectue le calcul suivant pour les paris en Gagnant : Somme des enjeux en Gagnant divisé par Somme des enjeux en Gagnant sur le cheval dont ont cherche la cote.

Par exemple : si 80 000 € ont été joués en tout et que 2 000 € ont été misés sur le cheval, le rapport Gagnant sera de 40 (hors prélèvement du PMU de 13,70 %).

Différence n°2 : Votre cheval n'a pas "Gagné" la course ? Vous pouvez quand même gagner

Pour le football, le tennis ou le rugby par exemple, il ne peut y avoir qu'un seul gagnant. Pour le turf, c'est différent, il est possible d'avoir des gains sans que notre cheval arrive premier. Voyons comment :

1 - Le Pari Placé

Quand vous pariez "placé" au turf, vous pariez que votre cheval arrivera dans les trois premiers de la course. Ainsi, qu'il arrive premier, deuxième ou troisième de la course n'a aucune importance car dans les trois cas vous gagnerez.

La différence avec le pari "Gagnant" c'est que vous toucherez un rapport moindre mais c'est normal car votre probabilité de succès est beaucoup plus élevée :

Exemple : pour une course à 16 chevaux, la probabilité que votre cheval arrive premier est de 1 sur 16, la probabilité que votre cheval arrive dans les trois premiers est de 1 sur 5,3 (16 divisé par 3). Le pari placé est donc intéressant si on souhaite gagner souvent mais moins d'argent par pari.

2 - Pourquoi certains parieurs perdent de l'argent : le système d'écurie

Savez-vous ce que ça veut dire, lorsqu'on dit que des chevaux "font écurie" ? Cela veut dire que des chevaux appartenant à un même propriétaire courent dans la même course.

3 - Pourquoi est-ce important ?

Tout simplement parce que si vous pariez "Gagnant" sur un des chevaux de l'écurie et qu'un autre cheval de l'écurie gagne la course, vous gagnez quand même. Alors même que votre cheval n'est pas rentré ou pire qu'il n'a même pas terminé la course.

Exemple : L’arrivée d'une course est 12 – 9 - 4 – 6 – 14 mais le 12 « fait écurie » avec le 3 et vous aviez misé sur le 3. Et bien malgré que le 3 ne soit pas à l’arrivée, vous touchez quand même le rapport gagnant écurie.

Lorsqu'un cheval bénéficie d'un rapport gagnant "écurie", il est précédé des lettres EC dans les résultats du PMU.

Cette exception n'est pas connue par tous les amateurs de turf : résultat, tous les jours des milliers de parieurs jettent leur ticket car leur cheval n'est pas rentré gagnant alors qu'ils auraient peut-être pu bénéficier du rapport "écurie".

Je ne parle que des paris simples Gagnant et Placé car ce sont les paris des pros. Les autres types de paris s'apparentent à des combinés et ne présentent donc pas les avantages des paris simples.

Différence n°3 : Gagnant : une probabilité de gain moindre mais...

Comme évoqué plus haut, la probabilité de gain d'un pari en "Gagnant" n'est que de 1 sur le nombre de chevaux qui partent.

Donc, le premier réflexe qu'on va avoir c'est : "Mais c'est beaucoup moins que sur le football où c'est une chance sur 3 !". C'est vrai mais cette donnée est prise en compte par les rapports qui sont beaucoup plus élevés que pour un pari sportif "classique".

Par exemple :  le lundi 6 octobre 2014 la base que j'avais pronostiqué est rentrée première. Et bien celle-ci a rapporté 120 € en Gagnant et 44 € en Placé (pour 10 € de mise) alors que ce n'était pas un outsider...

Conclusion

Comme on a pu le voir, le turf a des différences qui peuvent le rendre attractif à certains parieurs alors qu'il n'y auraient pas pensé au premier abord. Mais comme pour les paris sportifs, il est vital d'avoir les bons conseils pour réussir.

MES CADEAUX OFFERTS

4_strategies
Betfair
Betes_noires

MES FORMATIONS ET PROGRAMMES

Sidebar_1-1-1
Sidebar_2-1-1
Sidebar_5-1
Sidebar_3-1-1
Sidebar_4-1-1

1 PRONOSTIC FOOT GRATUIT CHAQUE SEMAINE

Recevez un Pronostic Foot GRATUIT chaque semaine dans votre boite mail.

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest