Transcription – Gagner plus de paris sportifs avec la martingale

Gagner plus de paris sportifs avec la martingale, est-ce possible ? C’est ce qu’on va voir en détail dans cette vidéo. Juste avant, cliquez ce bouton « s’abonner » pour rejoindre plusieurs milliers de parieurs gagnants abonnés à la chaîne YouTube.

Souvent, on le voit, ça pleut sur les comptes Twitter, Snapchat, Instagram ou encore les pages facebook voire certains forums, c’est : « J’ai trouvé une technique miracle, c’est la martingale ». Est-ce possible ? Est-ce qu’on peut gagner ou est-ce qu’au final, tôt ou tard, on va directement à la banqueroute, game over, c’est fini, ciao, hasta la vista, good bye, au revoir ?

La réponse est oui pour plusieurs raisons.

Je vous avais déjà partagé dans une autre vidéo comment gagner avec la stratégie des matchs nuls pour avoir un retour sur investissement honnête sans se casser le cul en quelque sorte, mais vis-à-vis de la martingale ou vis-à-vis de la montante, quand vous avez ce type de stratégie, tôt ou tard, vous allez droit à la banqueroute.

La première raison, c’est que l’impossible est possible. Je vous invite un jour à lire un bouquin qui s’appelle Le Cygne Noir. Vous pouvez taper dans Google « le cygne noir ». Généralement, en fait, l’humain, on a tendance à surestimer les évènements qui arrivent pas assez souvent que ça et à sous-estimer ceux qui arrivent fréquemment. Donc typiquement, on a tendance à parier sur les équipes favorites ou notre équipe de cœur en disant : « Elle va gagner, ça va passer, ça va marcher, ça va fonctionner » et on a tendance, sur des matchs plutôt équilibrés, à se dire : « Wah, c’est chaud de parier sur cette chance double ou ce type de pronostic » alors qu’au final, ça se passe très souvent.

C’est important de l’avoir toujours à l’esprit, parce que si vous réalisez une montante, tôt ou tard, vous allez aller à la banqueroute.

J’avais pris quelques notes sur mon Mac, également pour vous donner tout ça dans cette vidéo. Donc si vous faites la montante, comme je l’ai dit juste avant, c’est la merde en quelque sorte, donc vous n’allez pas gagner plus, vous allez tôt ou tard être à la ruine ou alors perdre votre objet de travail qui est votre capital. Donc ce qu’il faut toujours que vous ayez à l’esprit, c’est que quand vous faites une gestion de capital en flat betting, c’est-à-dire mise fixe, gestion de capital par unité ou généralement 2%, 3% au grand max de votre capital par pari, vous pouvez toujours faire gestion de capital ABC. J’avais fait une vidéo qui s’appelait « Comment gagner avec des cotes à 1,50 » où j’expliquais le système ABC. C’est une montante, mais ça s’arrête en trois coûts et ce n’est pas une montante classique où on double son capital à chaque pronostic, c’est juste par petits paliers pour perdre au grand max. C’est déjà énorme, trois pronostics perdants d’affilée maximum donc 13%. Si vous avez un capital, vous faites une mise de 3% par pari, au lieu de perdre 12%, vous perdez 13% et ça permet de recouvrir à chaque fois la perte.

Mais de manière générale, ayez toujours ça à l’esprit : mise en flat betting donc mise fixe, mise variable, mise par palier, mise, de temps en temps, via des paris recomposés, mais ne pas aller chercher l’impossible, parce que ça arrive beaucoup plus souvent qu’on ne le pense.

Quand vous pariez sur les marchés de masse, donc la NBA au basket, la MLB au baseball, la NHL au hockey, les grands championnats majeurs européens de football, le tournoi du Grand Chelem au tennis, les tournois des Six Nations au rugby, il faut toujours avoir à l’esprit que systématiquement, années après années, matchs après matchs, saisons après saisons, comme le sport est homogène, il y a « beaucoup » d’équipes qui ont des résultats à peu près en dents de scie. C’est compliqué d’avoir une tendance absolue, hormis la stratégie des bêtes noires. Je l’ai déjà évoquée dans d’autres vidéos. De manière générale, il n’y a pas de stratégie miracle ou de technique miracle par rapport à ça.

La clé des paris sportifs, il y en a trois. La première clé, c’est les outils pour parier comme un pro. La deuxième clé, c’est la psychologie. Vraiment, comment on fait face à l’avalanche des pronostics gagnants et perdants et la troisième clé, c’est tout ce qui est gestion de capital.

Donc même si on est « un bon parieur » ou un « bon pronostiqueur » – on peut être un bon pronostiqueur, mais un mauvais parieur par rapport à tous ces différents éléments. Typiquement, si on part un jour à travers une montante ou une martingale, tôt ou tard, on peut ruiner plusieurs semaines, plusieurs mois ou plusieurs journées de travail juste à cause d’un tilt ou d’une quelconque montante.

Donc quand vous voyez ça… Il y a beaucoup de vidéos YouTube sur le sujet, de Snap, de pages facebook ou que sais-je. Vis-à-vis de la montante, j’avais fait une vidéo où j’expliquais, à travers un tableau récapitulatif que, malheureusement, on va tôt ou tard à la banqueroute. On n’est jamais à l’abri. Même si vous jouez des cotes à 1,25, 1,30 où vous vous dites : « Non, mais ce n’est pas possible, je ne peux pas avoir quatre pronostics perdants ou cinq pronostics perdants d’affilée ». La réponse est oui, c’est possible.

Souvenez-vous toujours, les paris sportifs, c’est exactement comme un entraîneur d’une équipe de foot, où on se dit ce n’est pas possible qu’il perde ou qu’il ait une mauvaise série. La réponse est oui, parce que, tôt ou tard, sur le moyen long terme, des fois, ça peut passer pendant un an, mais la deuxième année, ça s’écroule, parce qu’il y a à chaque fois des impondérables qu’on ne peut pas maîtriser.

Merci d’avoir suivi cette vidéo. N’hésitez pas à me laisser votre retour d’expérience. Si vous mettez en place des montantes, des martingales dans vos différents paris ou dans l’une de vos stratégies, dites-le-moi dans les commentaires juste en dessous, ça me permettra un petit peu d’avoir votre feedback. Si ce n’est pas le cas, félicitations et bravo, vous allez faire partie de la petite minorité des équipes et des joueurs qui gagnent de l’argent dans les paris sportifs. Bravo à vous une nouvelle fois.

Si vous avez apprécié la vidéo, cliquez sur le petit pouce juste en-dessous, sur le petit bouton « like ». Merci par avance, ça me permettra d’avoir votre feedback, votre feedback, votre avis.

Et pour vous remercie d’avoir visionné cette vidéo, je vous invite à télécharger une vidéo bonus, c’est un cadeau de bienvenue où j’explique comment gagner de l’argent avec la stratégie des bêtes noires. Oui, il y a des équipes qui ne gagnent jamais contre d’autres. Je vais vous donner quelques exemples, on va prendre l’Allemagne : Cologne ne gagne jamais à Dortmund, Wolfsburg ne gagne jamais au Bayern Munich. Vous avez une centaine de matchs sur cinq championnats de majeurs européens de football, la ligue un française, la série A italienne, la Primera Division espagnole, le première Ligue anglaise ou la Bundesliga allemande. Du coup, grâce à ces stratégies, vous allez avoir un retour sur investissement entre 5 et 10% au minimum.

J’ai fait une vidéo privée où j’explique tout ça, où je filme mon écran comme si vous étiez par-dessus mon épaule. Vous pouvez vérifier par vous-même sur le site flashresultats. Si vous ne voulez pas vous casser le cul, vous dites : « Maxence, je veux la liste, je veux déjà avoir tout le travail mâché », il y a un lien à l’intérieur de la vidéo YouTube, ça va vous rediriger vers la page pour pouvoir télécharger le fichier Excel et également avoir la vidéo privée par la même occasion. Pour cela, pour l’obtenir gratuitement, il suffit juste d’indiquer votre prénom et votre adresse email, vous allez avoir tout ça immédiatement dans votre boite email.

Merci une nouvelle fois d’avoir visionné cette vidéo.

Si vous visionnez cette vidéo depuis un smartphone ou une autre plateforme, il y a le (i) comme info en haut à droite de la vidéo ou encore tout est dans la description juste en dessous. Je vous dis à tout de suite pour faire gonfler votre capital, gagner de l’argent avec la technique des bêtes noires et surtout à tout de suite pour encaisser des centaines, des milliers, ou des dizaines de milliers d’euros de bénéfices à travers les différents pronostics.

Bye bye.