Comment gagner plus de paris sportifs avec la martingale ?

Comment gagner plus de paris sportifs avec la martingale ?

Gagner plus de paris sportifs avec la martingale

Souvent, on le voit, ça pleut sur les comptes Twitter, Snapchat, Instagram ou encore les pages facebook voire certains forums, c’est : « J’ai trouvé une technique miracle, c’est la martingale ». Est-ce possible ? Est-ce qu’on peut gagner ou est-ce qu’au final, tôt ou tard, on va directement à la banqueroute, game over, c’est fini, ciao, hasta la vista, good bye, au revoir ?

La réponse est oui pour plusieurs raisons. Je vous avais déjà partagé dans une autre vidéo comment gagner avec la stratégie des matchs nuls pour avoir un retour sur investissement honnête sans se casser le cul en quelque sorte, mais vis-à-vis de la martingale ou vis-à-vis de la montante, quand vous avez ce type de stratégie, tôt ou tard, vous allez droit à la banqueroute.

La première raison, c’est que l’impossible est possible. Je vous invite un jour à lire un bouquin qui s’appelle Le Cygne Noir. Vous pouvez taper dans Google « le cygne noir ». Généralement, en fait, l’humain, on a tendance à surestimer les évènements qui arrivent pas assez souvent que ça et à sous-estimer ceux qui arrivent fréquemment. Donc typiquement, on a tendance à parier sur les équipes favorites ou notre équipe de cœur en disant : « Elle va gagner, ça va passer, ça va marcher, ça va fonctionner » et on a tendance, sur des matchs plutôt équilibrés, à se dire : « Wah, c’est chaud de parier sur cette chance double ou ce type de pronostic » alors qu’au final, ça se passe très souvent.

C’est important de l’avoir toujours à l’esprit, parce que si vous réalisez une montante, tôt ou tard, vous allez aller à la banqueroute.

J’avais pris quelques notes sur mon Mac, également pour vous donner tout ça dans cette vidéo. Donc si vous faites la montante, comme je l’ai dit juste avant, c’est la merde en quelque sorte, donc vous n’allez pas gagner plus, vous allez tôt ou tard être à la ruine ou alors perdre votre objet de travail qui est votre capital. Donc ce qu’il faut toujours que vous ayez à l’esprit, c’est que quand vous faites une gestion de capital en flat betting, c’est-à-dire mise fixe, gestion de capital par unité ou généralement 2%, 3% au grand max de votre capital par pari, vous pouvez toujours faire gestion de capital ABC. J’avais fait une vidéo qui s’appelait « Comment gagner avec des cotes à 1,50 » où j’expliquais le système ABC. C’est une montante, mais ça s’arrête en trois coûts et ce n’est pas une montante classique où on double son capital à chaque pronostic, c’est juste par petits paliers pour perdre au grand max. C’est déjà énorme, trois pronostics perdants d’affilée maximum donc 13%. Si vous avez un capital, vous faites une mise de 3% par pari, au lieu de perdre 12%, vous perdez 13% et ça permet de recouvrir à chaque fois la perte.

Mais de manière générale, ayez toujours ça à l’esprit : mise en flat betting donc mise fixe, mise variable, mise par palier, mise, de temps en temps, via des paris recomposés, mais ne pas aller chercher l’impossible, parce que ça arrive beaucoup plus souvent qu’on ne le pense.

Quand vous pariez sur les marchés de masse, donc la NBA au basket, la MLB au baseball, la NHL au hockey, les grands championnats majeurs européens de football, le tournoi du Grand Chelem au tennis, les tournois des Six Nations au rugby, il faut toujours avoir à l’esprit que systématiquement, années après années, matchs après matchs, saisons après saisons, comme le sport est homogène, il y a « beaucoup » d’équipes qui ont des résultats à peu près en dents de scie. C’est compliqué d’avoir une tendance absolue, hormis la stratégie des bêtes noires. Je l’ai déjà évoquée dans d’autres vidéos. De manière générale, il n’y a pas de stratégie miracle ou de technique miracle par rapport à ça.

La clé des paris sportifs, il y en a trois. La première clé, c’est les outils pour parier comme un pro. La deuxième clé, c’est la psychologie. Vraiment, comment on fait face à l’avalanche des pronostics gagnants et perdants et la troisième clé, c’est tout ce qui est gestion de capital.

Donc même si on est « un bon parieur » ou un « bon pronostiqueur » - on peut être un bon pronostiqueur, mais un mauvais parieur par rapport à tous ces différents éléments. Typiquement, si on part un jour à travers une montante ou une martingale, tôt ou tard, on peut ruiner plusieurs semaines, plusieurs mois ou plusieurs journées de travail juste à cause d’un tilt ou d’une quelconque montante.

Donc quand vous voyez ça… Il y a beaucoup de vidéos YouTube sur le sujet, de Snap, de pages facebook ou que sais-je. Vis-à-vis de la montante, j’avais fait une vidéo où j’expliquais, à travers un tableau récapitulatif que, malheureusement, on va tôt ou tard à la banqueroute. On n’est jamais à l’abri. Même si vous jouez des cotes à 1,25, 1,30 où vous vous dites : « Non, mais ce n’est pas possible, je ne peux pas avoir quatre pronostics perdants ou cinq pronostics perdants d’affilée ». La réponse est oui, c’est possible.

Souvenez-vous toujours, les paris sportifs, c’est exactement comme un entraîneur d’une équipe de foot, où on se dit ce n’est pas possible qu’il perde ou qu’il ait une mauvaise série. La réponse est oui, parce que, tôt ou tard, sur le moyen long terme, des fois, ça peut passer pendant un an, mais la deuxième année, ça s’écroule, parce qu’il y a à chaque fois des impondérables qu’on ne peut pas maîtriser.

MES CADEAUX OFFERTS

4_strategies
Betfair
Betes_noires

MES FORMATIONS ET PROGRAMMES

Sidebar_1-1-1
Sidebar_2-1-1
Sidebar_5-1
Sidebar_3-1-1
Sidebar_4-1-1

1 PRONOSTIC FOOT GRATUIT CHAQUE SEMAINE

Recevez un Pronostic Foot GRATUIT chaque semaine dans votre boite mail.

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest