Transcription – De 0 à 1 million d’euros avec le poker ! Yoh Viral Poker

De 0 à 1 million d’euros avec le poker. Je suis actuellement avec Yoh Viral !

Yohann : Yoh !

Maxence : Salut Yoh ! Ça va ? On est en direct de Malte. Juste avant qu’il explique son histoire. Et je sais que si vous pariez, il y a de grandes chances… Qui ne s’est pas déjà intéressé au moins une fois dans sa vie au poker ou a même réalisé une partie avec des amis ou peut-être même sur internet ou dans un casino ? Juste avant, cliquez sur le bouton « s’abonner » pour rejoindre plusieurs milliers de parieurs gagnants abonnés à la chaîne YouTube.

Alors, est-ce que tu peux te présenter ? Je sais aussi, à mon avis, qu’il y en a certains qui te connaissent déjà. Dis-nous tout.

Yohann : Je m’appelle Yoh. Enfin, Yohann. Ça fait huit ans que je joue au poker ; huit-neuf ans que je joue au poker. Ça fait quasiment huit ans maintenant que je suis pro de poker, ça veut dire que je vis de mes gains tout simplement. Il y a souvent une espèce de, comment dire… il y a des gens qui pensent que « pro de poker » égal « joueur sponsorisé ». Moi, je fais aussi partie d’une team pro, mais joueur pro de poker, ce n’est pas forcément être faire partie d’une team pro, c’est avant tout vivre de ses gains, c’est-à-dire dégager des revenus qui permettent de vivre de ce jeu tout simplement. On va dire, au moins, 1 500€ par mois, on peut considérer que…

Maxence : Tu commences à être pro à 1 500, 2 000 € net par mois.

Yohann : Voilà. On parle bien sûr là en net. Le truc de ce jeu, c’est que j’ai découvert ce jeu avec des potes en mode…

Maxence : Racontes-nous un peu l’histoire, parce que souvent… Moi, j’ai joué quelques fois dans ma vie avec des amis. Souvent, on peut jouer avec des amis et puis après on passe à autre chose, comme moi, mais il y en a d’autres qui se disent : « Non, je vais en faire mon métier » ou alors « Je vais comprendre les tenants et les aboutissants ». Comment c’est venu par rapport à toi ?

Yohann : Oui, au début, tu as une partie… Tu sais, les fameuses parties qu’on faisait il y a quelques années. Toujours, il y a les vendredis soirs des parties à 5€ entre potes. Je pense que tout le monde, à un moment donné, a connu cette mode du poker qui était plus, je dirais, il y a sept-huit ans. On avait toujours la partie de poker le vendredi soir. Sauf que là, je me suis dit : « On peut peut-être prendre un avantage sur cette partie et devenir le plus régulier gagnant de cette partie. Ce serait bien de gagner souvent ». Moi, je n’aime pas perdre. Si je joue au Monopoly demain, ou à la Bonne Paye ou à Risk, des jeux comme ça, je n’ai jamais aimé perdre, si tu veux. Donc, je cherche toujours à avoir la meilleure stratégie possible.

Maxence : Ok.

Yohann : Donc, du coup, d’abord j’ai cherché « stratégie poker » sur Google, le truc standard. Et puis je suis tombé sur des sites, des forums, des vidéos. D’abord, j’ai regardé tout ce qui était contenu gratuit, puis je me suis abonné assez vite à du contenu payant pour progresser. Non pas pour la partie du vendredi soir, mais là, pour le coup, pour les parties que j’allais jouer dans les casinos. Parce que cette partie du vendredi soir m’a donné envie d’aller voir un petit peu qu’est-ce qui se passe dans un casino. Et dans un casino, c’est la même chose, on joue comme des vrais joueurs. Donc là, je jouais comme des vrais joueurs et je me suis dit : « En fait, c’est trop bien, parce que le casino, il intervient très peu là-dedans. En fait, le casino, il organise la partie et il met un croupier ; quelqu’un qui distribue les cartes, et il nous taxe à quelque chose comme 4%. Donc, tout le reste de l’argent, il passe de main en main en fait, de joueur en joueur. Et c’est bien le seul jeu où c’est comme ça. Et donc, je me suis dit : c’est passionnant, parce que là, on n’est pas sur un jeu créé par le casino ou créé par le site pour jouer, comment dire… On est à un contre un, contre le site ou contre le casino, donc on n’est pas condamné à perdre, parce que si on joue contre un casino ou un site, c’est vrai que nous serons condamnés à perdre sur le long terme. Là, je me suis dit, voilà, si je deviens meilleur que les autres de ma table, au moins avec la majorité de ma table, je vais gagner plus qu’eux, puisque je vais leur prendre une partie de leur argent.

Maxence : Le même principe sur Betfair, la plateforme de betting exchange ou matchbook où ce sont des parieurs contre d’autres parieurs. Là, c’est exactement la même chose. Du coup, si tu es meilleur que les autres, boom, tu gagnes.

Yohann : Voilà. Et donc, le poker, c’est un jeu comme ça, que ce soit sur internet ou en casino. Donc là, je me suis dit, il faut étudier ce jeu, parce qu’il y a du potentiel. Et j’ai eu confirmation d’un mec avec qui j’avais joué un peu à l’époque à un jeu vidéo qui s’appelait Dawn of War, Warhammer 40 000 où j’étais top cinq mondial du jeu pendant deux ans. C’était un jeu de stratégie en temps réel comme Age of Empire, je ne sais pas si tu as connu Warcraft III, ces jeux-là. Tu crées ta base et puis à la fin, le but, c’était de tuer la base adverse et tu avais des unités, il fallait les déplacer. Donc il y a rapidité, stratégie, mental et psychologie, parce que c’est du un contre un en général. Donc ce jeu-là, ce gars que j’avais connu sur ce jeu-là à l’époque où j’étais au top sur ce jeu, lui, avait continué sa vie de son côté et j’avais continué la mienne. Moi, j’étais devenu animateur radio ensuite, donc rien à voir. J’avais suivi mon rêve de gamin qui était de faire de la radio. Lui, il avait suivi son rêve, c’est-à-dire de vivre d’un jeu. Et dans le jeu vidéo, c’était plus bouché à l’époque, maintenant, ça commence à être la folie au niveau jeu vidéo et d’ailleurs, c’est vraiment cool que l’e-sport prenne cette ampleur maintenant. Mais, en tout cas, il a découvert le poker et, lui, pour le coup, il s’est mis au poker et très vite, il a gagné 3 000€ par mois. Donc, ce mec-là, quand je l’ai recontacté… C’est lui qui m’a contacté un jour : « Ah, ça va. Tu deviens quoi ? Je fais de la radio et toi, tu fais quoi ? Je suis devenu pro de poker depuis deux ans. Comment ça ? Le poker, c’est un jeu de chance ». Et il m’a expliqué tout ça, et il m’a montré ces courbes de gains. Il m’a montré que c’était du long terme et que ce n’était pas un coup de chance. Tu vois ? Et là, je me suis dit, il m’a dit : « Tu devrais vraiment te former à ça, parce que tu vas adorer et c’est ton truc, ça va être ton truc, je sais ». Je me suis formé et, effectivement, ça été mon truc.

Au bout d’un an de jeu par, comment dire, par passion et aussi un petit peu en me formant, en plus de mon taf. Plutôt le soir, je me formais et je jouais au poker. Au bout d’un an, j’ai vu que je gagnais plus à jouer au poker que dans mon taf. Donc je me suis dit, il y a un moment donné, je gagnais plus. Ce n’était pas beaucoup plus, c’était presque pareil, mais disons que je savais que j’avais un potentiel encore en haut de l’échelle. Dans mon taf, j’en avais un, mais peut-être qu’il était plus long, peut-être que j’avais aussi la flemme d’aller au bout des choses, là tout de suite à l’âge que j’avais. J’avais 21 ans et c’était dur de percer en radio en mode libre antenne, etc. alors que les mecs, ils avaient dix ans d’expérience ou quinze ans d’expérience et toi, t’étais un petit jeune. Donc j’ai dit, vas-y, je vais contourner le problème, je reviendrai plus tard à la radio. Hop, poker à plein temps. Je me suis éloigné, je suis allé dans un autre pays pour être sûr de, comment dire, d’avoir aucune distraction, de cercle social que j’avais et que je fréquentais, du monde de la radio, des peoples aussi un petit peu. Du coup, je me suis éloigné de tout ça. Je suis allé vivre dans une grotte, j’ai envie de te dire, parce qu’il n’y a avait même pas de fenêtre.

Maxence : Dans quel pays alors ?

Yohann : Sardaigne.

Maxence : Sardaigne, ok.

Yohann : Je suis originaire officiellement de là-bas, dans le sens où mes grands-parents sont nés là-bas et ils sont venus en France. Ils ont fait ma mère en France. Donc j’ai des origines italiennes. J’avais envie de connaître mes origines italiennes. Alors, c’est vrai que je suis allé tout seul, parce que la famille ont chacun leurs activités, donc je suis allé tout seul. Je me suis loué un appart et j’ai vu les coutumes de ce pays et j’ai adoré vivre dans un pays où j’étais tranquille, il n’y avait pas de pression ; j’habitais à Paris avant. Là, c’était tout l’inverse, j’étais à Cagliari en Sardaigne. Même si c’était la capitale, c’était très calme et en même temps, il y avait des choses à faire. J’avais un bien-être fou pour pouvoir apprendre une nouvelle compétence et en tout cas, développer mon niveau de jeu au poker. Et donc, je me suis enfermé un petit peu dans une grotte, parce qu’il n’y avait même pas de fenêtre. J’ai eu un appart, vraiment, c’était un peu minable ce que j’avais eu, parce que je me suis dit, tiens je ne vais essayer d’économiser, parce que je n’ai pas beaucoup de fond. J’avais l’argent du boulot, c’était quelques milliers d’euros, mais je n’avais vraiment pas beaucoup de fond. Donc, je voulais tout de suite me lancer un petit peu dans les parties où je mettais 50€ en jeu, etc., donc je savais qu’il fallait un petit peu de fond. Donc, du coup, j’ai décidé de payer pas trop cher l’appart et j’ai étudié vraiment sur mon pc, jours et nuits, les vidéos, stratégies commentées donc les plateformes de coaching, quelques livres aussi au début. Maintenant, les livres, ça sert moins, parce que les livres ont été écrits il y a plusieurs années et ils ne sont pas très mis à jour.

Maxence : Ok. Du coup, on récapitule. Donc, dans un premier temps, animateur dans tout ce qui est radio. Tu as un collègue qui commence à gagner de l’argent sur le poker. Il te montre tout ça et commence à te donner envie de t’intéresser au sujet. Tu joues, tu joues, tu joues. Alors, quelles sont les principales erreurs qu’on peut faire au poker ? Parce que déjà les paris sportifs, il y a des dizaines et des dizaines d’erreurs. Quelles sont les trois, quatre, cinq principales erreurs qu’avec le recul tu te dis : « Franchement, c’est un peu normal qu’on tombe dans le panneau, mais j’aurais préféré éviter ce type d’erreur ».

Yohann : C’est clair. Erreur numéro un, je te dirais, Maxence, c’est l’erreur la plus faite par les gens et qui va vous retarder énormément et qui va vous faire prendre trop de risque malheureusement. Erreur numéro un, c’est la gestion de bankroll qui est mal… Les gens ne savent pas gérer leur bankroll. Bankroll, c’est le capital qu’on alloue au poker. On va dire qu’on a un capital pour vivre. Donc, notre argent pour vivre, on n’y touche pas. L’argent qu’on a en plus, c’est ce qu’on appelle l’argent de côté. Au début, il faut bien jouer avec quelque chose au poker. Donc, on va prendre l’argent qu’on a de côté. C’est un peu chiant, parce qu’à la base, l’argent qu’on a de côté, il est souvent sur des livrets, sur un livret A, etc. Mais bon, il rapporte peu, parce qu’on sait que le livret A rapporte moins d’1%. C’est ça non ?

Maxence : Exact. C’est un peu chiant.

Yohann : C’est un peu dommage d’avoir l’argent sur ce truc-là. Mais bon, si c’est pour jouer au poker et être pas bon au poker, vous allez le perdre votre argent au poker. Donc, il vaut mieux le laisser sur le livret A. C’est ça que j’explique. Mais, comment dire, il fallait quand même que j’en prenne un petit peu pour me former et pour jouer. J’ai essayé de faire attention et ne pas en prendre beaucoup. Le problème, c’est que, par exemple j’en ai pris 200€. Et en prenant 200€, j’allais me faire des parties à 20€ et à 30€. Je me dis : « ça va, j’ai 200, je peux faire une partie à 20 ». Mais la réponse est non, parce qu’en fait, il faut maximum mettre en jeu sur une partie, 1% de son capital. C’est le grand maximum.

Maxence : 2€.

Yohann : Si tu prends dans mon exemple, c’est ça. Du coup, je me suis dit, je n’ai pas envie de jouer 2€, c’est relou, c’est trop bas. Oui, mais c’est la vie. Et j’ai envie de te dire, sinon prends plus, sinon tu investis plus pour… Mais le problème, tu ne peux pas prendre des risques inhérents au Bankroll management. Donc, l’erreur principal, c’est de jouer beaucoup très cher avec genre 5, 10 buy-in ; 5, 10 000 en fait au poker alors qu’il faut joueur avec au moins 100. Moi, je conseille même 200 000, pour vous dire. Mon bankroll management, j’applique la règle des 200 buy-ins. Donc, ça veut dire que si je veux jouer demain une partie à 10€ sur internet, il va me falloir 2000€. Donc, si je n’ai pas 2000€ réservés au poker, je ne joue pas à la partie à 10€. Ok ? C’est la première erreur.

La deuxième erreur liée au poker, elle est dans le multitabling, c’est-à-dire que les gens pensent qu’il faut jouer une seule partie en même temps. Ils ne pensent pas qu’on peut jouer plusieurs parties en même temps. Ils disent que le cerveau ne peut pas gérer plusieurs parties en même temps.

Maxence : Je ne vais pas arriver à me concentrer sur tous les tableaux.

Yohann : Exactement. Et ça, c’est une croyance limitante. Déjà, premièrement, c’est une croyance limitante de penser que vous n’y arriverez pas. C’est complètement faux, parce que gérer deux parties de poker en même temps, même quatre, honnêtement, tout le monde peut y arriver et pas que des jeunes ou des gens qui ne connaissent pas bien internet. Peu importe. De toute manière, si vous êtes là sur YouTube à regarder une vidéo comme ça, vous comprenez un minimum internet, vous comprenez un minimum un poste de travail et leur utilisation. Donc, vous êtes totalement capable. Le cerveau humain, votre cerveau a les capacités de gérer plusieurs actions en même temps. Ne vous inquiétez pas sur ça. Donc la deuxième erreur principale, c’est de ne jouer qu’une partie en même temps. Si tu ne joues qu’une partie en même temps, ce qui va se passer, c’est que tu vas gagner très peu ou perdre très peu. Mais dans tous les cas, ça va être très peu, c’est-à-dire que ça ne suffira jamais pour en vivre, même pour dégager du vrai profit. Pour dégager de vrais profits au poker, tu es obligé de multiplier ton nombre de parties simultanées. C’est un petit peu comme quand tu fais de l’investissement. C’est sûr, si tu fais un investissement immobilier, tu prends un appart, tu peux déjà faire un revenu, mais sur d’autres types d’investissement, si tu prends un seul, je dirais par exemple, je ne sais pas moi, si on parle de crypto monnaie, le mec il va prendre un seul…

Maxence : Une seule Crypto.

Yohann : Une seule Crypto.

Maxence : Un seul Altcoin.

Yohann : Oui, par exemple. Oui même une seule, comment dire, un échantillon d’un seul truc. Par exemple, le mec prend un Ripple. Je crois que le Ripple, ça vaut quelques centimes, mais un Ripple, c’est sûr, ça va être dur de devenir riche. Même pas de devenir riche, mais de gagner ta vie en prenant un Ripple à 17 centimes. C’est un peu le même principe au poker, tu vas devoir multiplier ton nombre de parties en même temps et c’est super important. Donc, se former au multitabling.

La troisième erreur, c’est d’affronter des joueurs… De tenter d’affronter des joueurs qui sont plus forts que soi par ego, aussi par manque d’information, parce qu’on va attaquer des parties sur des sites, en allant tout de suite sur des parties chères. Mais il faut savoir que sur les parties chères, c’est quasiment que des joueurs professionnels. On va dire qu’à partir de 100€ la mise, il y a au moins 80… Sur internet, à partir de 100€ la partie, il y a au moins 80% de joueurs professionnels. Donc, à partir de 100€ la partie, 80% des joueurs que vous allez affronter sont des joueurs qui seront plus forts que vous, si vous n’êtes pas pro. Ça veut dire, si vous allez affronter ces parties à 100€ tout de suite, vous allez vous viander, même si vous avez… Indépendamment du fait que vous avez un bankroll. Même si vous avez 10 000, 20 000€ devant vous de capital. On a dit la règle des 200 buy-in, tu veux faire une partie de 100€, tu as 20 000€ de capital, mais si tu vas aller ta partie à 100€, tu peux la faire en terme de bankroll management, mais en terme de niveau de jeu, non. Parce qu’en termes de niveau de jeu, tu vas jouer contre un mec, 80% du temps…

Maxence : Tu vas te faire exploser ton argent.

Yohann : Exploser ton argent par des gars qui sont plus forts que toi. Donc, ok, tu vas apprendre un petit peu, mais il vaut mieux se former avec des vidéos que se former bizarrement sur le terrain. Parce que si tu te formes sur le terrain, ça peut te coûter très cher. Ou alors, formez-vous sur le terrain avec…

Maxence : mises à 2€

Yohann : Avec des mises, exactement, à 1€, 50 centimes, 2€. Il y a même des mises gratuites ! C’est-à-dire qu’il y a des tournois sur internet. On peut même, si tu veux bien, mettre dans ta barre de description mon lien pour aller sur un site.

Maxence : Ok.

Yohann : Et ce site de poker, tu vas pouvoir jouer un tournoi gratuit quasiment par jour avec de l’argent réel en jeu. C’est-à-dire qu’en gros, le tournoi est organisé par lz site, il est gratuit, mais il te donne de l’argent. Alors, ils ne vont pas te donner des millions, ils vont te donner… Tu vas gagner le tournoi, il y aura…

Maxence : 10€, 20€.

Yohann : Voilà. 10€, 20€. Parfois, j’ai un tournoi le dimanche. J’organise un tournoi sur mon stream, parce que je fais un stream où je montre mes parties de poker le dimanche soir Twitter, YouTube et Facebook Live et j’organise un tournoi sur ce site-là justement. Et donc ce site-là, s’appelle PMU Poker et donc j’organise un tournoi et ce tournoi que j’organise, tu as tout simplement 300€ offerts. Chaque dimanche, 300€ offerts dans le tournoi, tu mets zéro et hop, tu as 300€ offerts. C’est typiquement le genre de partie que je vous conseille pour commencer. Pour quelqu’un qui commencerait, tournoi gratuit pour gagner de l’argent.

Maxence : Ok. Tu m’avais donné une stat hors de la vidéo par rapport au retour sur investissement. Je crois que si on jour qu’une partie, même si on a joué pendant toute sa vie, on peut ne pas savoir si on est rentable ou pas, parce qu’il ne faut pas 3000 parties ou 5000 parties, je me souviens plus…

Yohann : Pour commencer à être sûr qu’on est rentable ou pas. Oui, je t’avais parlé de ça, mais 3000 parties, ça me paraît être un minimum. Donc on va être sur du 3000 parties, donc 3000 tournois ou 3000 sit-and-go – Sit-and-go, c’est un type de tournoi de poker aussi – pour pouvoir savoir si on est vraiment rentable. On commence à faire des analyses sur 3000 parties. On peut commencer avant, mais les vraies analyses, pour moi, sont à partir de 3000 parties. J’ai dû jouer dans ma vie plus de 20 000 parties et du coup, ça permet d’avoir un ROI qui est en dehors de la part de chance… , qui est presque indépendant de la part de chance. C’est-à-dire que sur 20 000 parties, la part de chance, on est plus ou moins tous égaux. Il y a quand même quelques pourcentages, il y a des mecs qui ont plus… Par exemple, si Maxence joue 20 000 parties et que je joue 20 000 parties, Maxence pourrait être plus chatard que moi, même 20 000 parties, mais ça va peut-être se jouer à 10% d’écart, 15% d’écart. Ça va se jouer à ça sur 20 000 parties.

Maxence : Oui. Ça commence à être énorme 20 000 parties.

Yohann : Voilà, sur 20 000 parties, mais par contre si on se compare Maxence et moi sur 1000 parties, il peut y avoir 100% d’écart, 200% d’écart. Donc, ce n’est clairement pas les stats qui vont vous dire quelque chose ou en tout cas, pas suffisamment. Donc 20 000 parties, j’ai un ROI – pour vous donner un ordre d’idée – 70%. Ça veut dire que si je mets 100 dans la machine, il m’en ressort 170. C’est quelque chose…, quand vous êtes bon au poker, c’est quelque chose que vous pouvez atteindre, en tout cas, sur des buy-in petits, sur des buy-in à 10-20€. Moi, je suis sur une moyenne de mise qui va tourner autour de 150€. Mais sur 10-20€, vous pouvez même atteindre des ROI qui sont au-dessus de 100%. Il y a même une possibilité d’avoir des ROI à 150% pour des parties à 10€ ou 20€. Et encore une fois, en multitablant, en en jouant beaucoup en même temps.

Maxence : Autre question que vous vous posez certainement, vous vous dites : Merci Yohann, mais c’est quoi le quotidien d’un joueur professionnel de poker ? Dis-nous tout. Et est-ce que, grosso modo, tu te lèves à 10h du matin, est-ce que tu fais un break des fois pendant 48 heures dans la semaine où tu ne paries pas. Comme tu as une chaine YouTube sur le sujet et tu fais des streams le dimanche soir, comment tu gères la partie online et les parties tournoi, parce que tu fais pas mal de tournois un petit partout dans le monde. C’est quoi le quotidien d’un jouer professionnel de poker ?

Yohann : Mon quotidien, moi j’ai un rythme. J’habite à Malte depuis 2012, mon quotidien, c’est de me lever tard, parce que je travaille mieux la nuit. J’aime travailler la nuit, je suis un oiseau de nuit. Je me lève très tard. Quand je dis très tard, ça va être 16h-17h

Maxence : 17h.

Yohann : Une fois que je me lève à 16-17h, je commence ma journée par un spa ou du sport ou les deux. Donc salle de sport, spa, ce sont des choses que j’ai identifiées qui permettent d’être bien plus concentré sur les tables, bien plus endurant aussi. Donc, je fais super attention à ça. Donc ça pour commencer la journée, puis je vais au resto pour manger, puis je commence ma journée de travail, il est 22h-23h je finis vers 8-9h du mat. Et donc, j’essaie de mettre toujours un réveil pour garder un rythme fixe, parce que le problème, c’est que si on a un rythme qui se décale, au fur et à mesure, notre niveau de jeu s’en ressent. Il faut vraiment avoir une hygiène de vie un peu comme un sportif de haut niveau. Alors vous allez dire, le sportif de haut niveau, lui, il se lève le matin tôt. Je n’ai aucun problème avec le fait que certaines personnes se lèvent le soir comme je le fais, parce qu’au final, le plus important, c’est de garder le même rythme. Ce n’est pas se lever le matin ou le soir la réponse, la réponse c’est de se lever toujours à une heure d’intervalle et jamais une fois trois heures plus tard, une fois trois heures avant, parce que c’est là où on va se décaler. Ça va nuire à notre hygiène de vie. Donc, aussi bien manger en termes de nutrition. Je fais vachement attention à ma nutrition. Ma copine m’aide vachement sur ça. L’eau virale, elle me permet d’optimiser grâce à des compléments alimentaires. Donc j’utilise de la spiruline, j’utilise du Guarana, des Oméga 3. C’est tous les jours, c’est plutôt simple à implémenter et je mange quasiment plus de viande rouge. Il y a plusieurs choses comme ça qui me permettent, et je le vois sur moi, sur mon corps, sur ma façon de réfléchir en tout cas, dans les parties, ils permettent d’optimiser mes résultats. Ça, c’est un détail encore une fois. Ce n’est pas la première chose à faire, c’est quelque chose quand vous êtes déjà arrivé à certain stade en termes de votre niveau de formation au poker. Avant ça, pour gagner… Moi, j’ai gagné plus d’un million d’euros net au poker en 7 ans. Donc, les trois premières années, j’ai gagné entre 50 et 100 000€ par an. Donc 50 et 100 000€ net par an. Autant te dire qu’à ce moment-là, je n’avais pas le temps de me concentrer sur l’alimentation, le rythme de vie, etc. Je n’avais pas le temps.Mon cerveau était occupé par « progresser au poker » et j’avais tellement de choses à apprendre que je ne pouvais pas tout faire en même temps. En plus, c’était jeune donc tu résistes bien quand tu as 21, 22, 23 ans. De toute manière, tu peux totalement… Je me réveillai parfois à 8h du mat, parfois j’allais me réveiller à 18h, parfois j’allais me réveiller à minuit. Il n’y avait pas de rythme, mais on arrivait à gérer quand même. Tu vois ce que je veux dire ? Et après, au fur et à mesure, quand tu as bien progressé au poker, j’ai ajouté le reste. Donc, là, maintenant, depuis trois ans, je fais des années à 300 000 environ au poker en net. Et ça, c’est quelque chose, c’est le fruit – comme j’ai dit – de plusieurs choses qu’il faut imbriquer ensemble.

Ne visez-pas non plus le « one-time », c’est-à-dire ne visez pas le « une fois, je vais gagner une grosse somme et je me barre », parce que ce n’est pas la bonne approche du jeu. Cette fois-là ne peut jamais arriver, la fameuse énorme somme, par exemple le million ou les 300 000€ sur un tournoi. C’est arrivé à quelques-uns de mes amis, mais par exemple, ça ne m’est pas arrivé. Enfin, si, je l’ai eu une fois, mais au bout de six ans. Au bout de six ans, j’avais gagné…

Maxence : Tu avais gagné combien ?

Yohann : 150 000€. J’ai gagné un tournoi à 1000€ en ligne sur le stream. D’ailleurs, vous pouvez voir le replay, je l’ai mis gratuitement sur mon site. Mais pendant dix heures d’affilée, je joue ce tournoi et plein d’autres tournois, et celui-là, je le gagne devant les viewers et j’ai pris 150 000€. Mais ça, ça m’est arrivé au bout de cinq ans, six ans. Et encore une fois, je n’ai pas eu besoin de ça pour…

Maxence : Pour arriver à vivre du poker, absolument !

Yohann : Il m’est revenu un moment où ça n’a pas changé mon palier de bankroll, c’est-à-dire ça n’a pas changé les parties que j’ai pu affronter restaient toujours les mêmes en fait. J’étais déjà arrivé aux parties que je voulais faire, qui faisaient partie des plus chers du monde en cash game live. Je joue les parties où les blindes – pour ceux qui connaissent le cash game, je vais jusqu’à des blindes 200, 400€, ça veut dire que la grosse blinde, la mise minimum c’est 400€. Pas  le montant apposé sur la table, la mise minimum pour jouer un coup. C’est-à-dire qu’on est sur 400€ puis après les coups se développent, ça fait 1000, 2000, 3000. Les coups tournent autour de 5000 à 50 000€. C’est des coups que je joue quand je joue les plus grosses parties du monde à droite à gauche donc à Barcelone, à Las Vegas, à Monaco. Vous pouvez voir ça aussi sur ma chaine YouTube. J’ai mis des vlogs où je filme les coulisses de ces parties-là même si on n’a pas trop le droit de filmer. Je suis quand même assez accepté dans le milieu donc ils me laissent un petit peu prendre mon portable. Les gars du poker savent très bien que c’est même rentable pour eux que je publicise un petit peu le poker, parce qu’ils se disent : plus il y a de pubs autour du poker, plus on aura de joueurs récréatifs qui vont arriver, des joueurs amateurs, donc ils sont contents, donc ils me laissent filmer et tant mieux, comme ça je vous fais plaisir aussi et je vous montre les coulisses de ça.

Maxence : Alors, autre question : vis-à-vis des sites, quel est le meilleur site ? Moi, je conseille souvent dans les paris sportifs Pinnacle ou encore la plateforme de betting exchange, Betfair ou encore Bet365. Toi, pour le poker, est-ce que c’est Winamax, est-ce que c’est PMU ou que sais-je. Ce serait quoi la meilleure plateforme pour parier sur le poker ?

Yohann : Alors, en termes d’interview, je suis team pro chez PMU Poker. Donc, je représente leur marque. Et ce n’est pas un choix anodin non plus, c’est que ce site comporte de nombreux avantages. Je vais te dire les avantages de ce site. L’avantage numéro un, c’est qu’il y a des paris hippiques sur ce site. Tu sais, PMU, c’est les paris hippiques principalement. Qu’est-ce qui se passe ? Il y a des paris hippiques. Il y a des joueurs de chevaux qui ne connaissent pas les règles du poker ou les connaissent à peine qui vont jouer un petit peu leur gain…

Maxence : Au poker.

Yohann : Parce que c’est sur la même passerelle au fait. Tu peux passer des paris hippiques aux paris au poker très vite.

Maxence : Des chevaux au poker.

Yohann : Au poker et même aux paris sportifs. Du coup, vous allez retrouver certains types de profil de joueurs qui viennent du monde hippique ou du monde du pari sportif, parce qu’il y en a aussi sur PMU. Du coup, vous allez vous retrouver sur des profils de joueurs qui sont plus faciles à jouer puisque moins technique poker, comment dire, moins orienté poker, moins formé au poker. C’est des gens qui sont plus là pour d’autres jeux. Du coup, c’est un gros avantage de se retrouver avec des joueurs qui sont moins bons que vous. Globalement, quelqu’un qui s’intéresse vraiment au poker et aux techniques pokers, c’est que, sur le long terme, et même sur un court terme, vous allez plus gagner à jouer contre des joueurs comme ça qu’à jouer contre des joueurs qui sont spécialisés poker. Donc voilà une plateforme que je vous conseille pour cette raison-là principalement. Comme je vous ai dit, Maxence a mis le lien. J’ai une offre, il y a un bonus avec, il l’a mis dans la description, mais ce bonus-là permet tout de suite de démarrer avec 25€ de plus que ce qu’on a à la base ; on offre 25€ en plus de son dépôt minimum, je crois que c’est 5€. Au final, tu poses 5€, mais en fait, tu peux jouer pour 30. Donc, c’est ça l’intérêt…

Maxence : L’effet de levier.

Yohann : Voilà, effet de levier. Si tu vas jouer pour 30, en fait ce que tu vas gagner, tu peux le retirer sur ton compte en banque évidemment instantanément.

Maxence : Du coup, ça rebondit. Là, tu disais que tu étais sponsorisé aussi avec PMU. Pour des personnes qui aimeraient se faire sponsoriser par une plateforme, comme ça se passe ? Est-ce que c’est parce que tu as gagné de l’argent, est-ce que c’est le bouche-à-oreille, est-ce que c’est via une recommandation ? Parce que je suppose que vous êtes peut-être une dizaine dans le milieu à être sponsorisés.

Yohann : On est 15-20 en tout.

Maxence : 15-20 en tout.

Yohann : 15-20 et sponsorisés par différents sponsors

Maxence : C’est quoi les critères de sélection ? Est-ce que c’est comme le sport de haut niveau, il faut avoir des résultats et comme ça, on a la sélection, sinon ce n’est pas possible ou est-ce que c’est recommandation, bouche-à-oreilles ou mix de tout ça ?

Yohann : Je dirais deux critères. Premier critère, de gros résultats. Donc quelqu’un qui représente la marque en…

Maxence : D’accord. Donc, cash game ou tournoi ?

Yohann : Les deux.

Maxence : Ok.

Yohann : L’idéal, les deux. Je vais même vous dire un truc : dans l’idéal, tournoi, parce que tournoi, plus de visibilité médiatique. Le cash game est moins médiatisé à part si vous faites votre propre médiatisation comme j’ai pu le faire, par exemple, avec YouTube. Mais, il n’y a pas de problème.

Maxence : C’est bien pour développer une audience.

Yohann : Voilà. Si vous développez une audience avec YouTube, vous pouvez totalement viser à être sponsorisé un jour. D’ailleurs, c’est le deuxième point. C’est que quelqu’un qui développe une énorme audience – peut-être pas une énorme forcément en nombre de personnes, mais ciblée de poker en tout cas – vont avoir énormément de possibilité d’être sponsorisé derrière, parce que la marque à tout intérêt à travailler avec quelqu’un et à sponsoriser aussi quelqu’un qui a eu une audience poker et donc qui peut, derrière, parler de la marque et donc du site à son audience. Donc développer une audience sur les réseaux sociaux : YouTube, etc…

Maxence : Est-ce que tu es également sur Twitch ? Et est-ce que, du coup… Tu viens de citer que vous étiez à peu près 15, 20 personnes. Est-ce que il y a d’autres personnes, on peut suivre des streams, des choses comme ça ? Donc Twitch, qu’est-ce que c’est puisque j’en entends souvent parler dans les paris sportifs et hormis en fait, paris sportifs ou encore le poker, je n’ai jamais entendu…

Yohann : Jeu vidéo…

Maxence : Tout ce qui est jeu vidéo… Le streaming… C’est quoi exactement ?

Yohann : Twitch, en gros, c’est comme YouTube, sauf que tout est en live. C’est du live.

Maxence : Et c’est plus made-in pour les gens qui sont intéressés à tout ce qui est jeu vidéo.

Yohann : C’est ça. A la base, c’est une plateforme surtout où les gamers montrent leur partie. Il y a un mec qui va jouer à GTA, par exemple, il va jouer, il va montrer sa partie de GTA. Il y a un tchat et tu peux interagir avec lui et avec les autres gens. C’est assez marrant et moi, je fais ça pour mes parties de poker. Par exemple, le dimanche soir, je montre les plus gros tournois au monde que je joue. Donc je mets plus de 5 000€ chaque dimanche en jeu. Et puis, je montre ce que je fais. C’est vrai que je ne commente pas, je n’aime pas beaucoup…je ne dévoile pas énormément plus de stratégie non plus le dimanche, ça va être plus divertissement.

Maxence : Au moins, les gens voient la partie et ils peuvent voir : ah oui, tu as fait tel ou tel coup.

Yohann : Exactement.

Maxence : C’est comme un match de foot où tu vas voir le niveau de jeu des joueurs.

Yohann : C’est un peu le même principe. J’essaie de faire un show, un petit peu comme un match de foot chaque dimanche où je montre mes plus grosses parties. Et donc, Twitch, je suis numéro un français au poker sur Twitch. Mais derrière, tu as quelques streamers poker effectivement, d’autres marques qui, eux, sont sponsorisés ou pas, d’ailleurs, qui sont indépendants. Moi, j’ai été indépendant au départ. De toute manière, pendant six ans, totalement indépendamment, j’ai monté mon million d’euros net. Mais derrière ça, la marque qui s’associe à moi, c’est du bonus. Donc, elle s’associe à moi pour de la visibilité. Moi, ça me fait un bonus, elle, ça lui fait un bonus, c’est une échange de visibilité. Mais tu vois, il y a des streamers qui sont totalement indépendants encore aujourd’hui. De toute façon, la marque me laisse mon indépendance, donc c’est bien. Je ne joue même pas que sur PMU Poker, je joue aussi sur d’autres sites sur mon stream.

Maxence : Ok. Alors, pour finir sur une dernière question. Qu’est-ce que tu recommandes : plutôt de jouer en ligne, online ou plutôt, si on est débutant – si vous regardez la vidéo, c’est peut-être votre cas _ ou plutôt vis-à-vis des tournois en dur donc dans les casinos ou dans les quelconques compétitions. Qu’est-ce que tu recommandes à un débutant ? On a bien compris tout à l’heure d’avoir des parties gratuites, se familiariser avec le concept, est-ce qu’au final, online, comme ce sont juste des chiffres affichés, on a moins la tendance de savoir à quoi sert l’argent, il n’y a pas le côté humain également. Qu’est-ce que tu recommanderais à quelqu’un qui, on va dire, a 1 000 € de bankroll et qui veut s’amuser dans le poker, mais aussi progresser et comprendre toutes les règles et se familiariser avec tous les concepts, pour ne plus tomber dans le panneau, des pièges de débutant et ne pas être le « fish » des pros.

Yohann : Oui, on appelle ça le « fish », le poisson, le joueur amateur. Maxence est bien placé pour être un fish. C’est ça, non ? Tu progresses au poker ?

Maxence : Au poker, je suis un « fish », mais je joue tellement, je joue peut-être 20€ l’année.

Yohann : 20€ l’année.

Maxence : Je suis la petite sardine.

Yohann : Il est excusé. Tu es une petite sardine, tu es du macro.

Maxence : Du macro.

Yohann : Qu’est-ce que je voulais dire ? Donc, c’est simple. Si tu as 1 000 €, tu ne peux pas jouer en live, parce que les parties en casino, donc en live – quand je dis « live », c’est le casino ou la partie réelle – n’est pas à 10€. Elle n’est pas à 10€, cette partie-là. Elle est toujours au moins à 30, 50€, 100€. Donc de venir avec 1 000 €…

Maxence : Tu te fais désosser.

Yohann : Tu n’es pas à 1%, tu n’es pas dans la règle des 1% comme j’ai dit avec 1000€. Donc, avec 1000€, dans tous les cas, tu es obligé de démarrer online. Moi, je conseille, de toute manière, de na pas investir énormément au début pour le poker à moins que vous ayez vraiment les moyens, d’investir une somme qui tourne entre, je dirais, 200€ et 1000€ comme dit Maxence. Si vous voulez derrière investir tout de suite plus, ça vous permettra d’aller plus vite, mais ce n’est pas obligatoire. J’ai énormément d’amis qui ont commencé vraiment avec des petites sommes. Moi-même, j’ai commencé au début… Je vais même vous dire, au tout début, j’ai commencé vraiment avec des toutes petites sommes, parce que je jouais des parties entre amis. Là, c’était vraiment le tout début. Donc, commencez avec des parties à 2€, entre 2 et 10€, on va dire, avec 200 à 1000€ de bankroll, et donc sur internet. Commencez à vous former au multitabling, à jouer plusieurs tables, à vous entraîner à plusieurs tables en même temps, parce que ça va être la clé de votre évolution et de votre niveau de jeu qui va grandir et de vos gains aussi qui vont grandir. Donc, multitablez, commencez internet et ensuite vous pourrez passer aussi sur les parties réelles, etc., mais d’abord, montez votre bankroll pour avoir la bankroll nécessaire pour jouer les parties réelles qui sont déjà beaucoup plus chères. Voilà.

Maxence : Si vous avez apprécié la vidéo, cliquez sur le petit pouce juste en-dessous. Le petit bouton like. Merci par avance, ça me permettra d’avoir votre feedback. Et si vous visionnez encore cette vidéo, vous vous dites peut-être : Merci Yohann. J’aimerais me former, je veux tout simplement gagner du cash et découvrir toutes les stratégies gagnantes pour avoir un deuxième revenu. Tu as donc une heure de formation offerte et également différentes formations sur le sujet. Je te laisse nous expliquer tout ça. A qui ça s’adresse et aussi qu’est-ce qu’il y a concrètement à l’intérieur des formations.

Yohann : Ok. Alors, pour ceux qui veulent commencer tranquillement, commencez avec ma formation gratuite. Je vais même vous mettre plus qu’une heure de formation offerte, je vais mettre 30 heures de formations offertes. J’ai 30 heures de formations offertes, c’est gratuit. 30 heures de vidéos que j’ai données, des cours que j’ai donnés dans une académie de poker où les gens étaient là vraiment pour progresser au poker. Vous regardez ces cours-là et ensuite, vous pourrez attaquer des formations qui sont plus poussées, qui vont plus loin et qui permettent de vraiment passer à l’action. Si vous voulez directement passer à l’action, pour les plus motivés et déterminés, j’ai directement trois formations payantes qui s’adressent à différents types de profil. Il y a la formation « Padawan » qui est le club Padawan, de 0 à 1000€ par mois au poker. Le but, c’est d’amener quelqu’un de A à Z, de 0 à 1000€ par mois au poker avec le club Padawan. Ensuite, avec le club confirmé, on est là pour amener quelqu’un jusqu’à 5000€ par mois au poker.

Maxence : Excellent.

Yohann : Quelque chose de plus gros avec des mises plus grosses aussi. Considérez que pour quelqu’un qui veut aller en club confirmé, il faut tout de suite avoir envie de jouer au poker avec des sommes qui tournent plus autour de 50€ la partie. On est déjà dans les sommes comme ça. Et ensuite, il y a le club Elite. Là, c’est pour gagner plus de 10 000€ par mois au poker. Je vous montre ma méthode à moi, comment je suis arrivé là et comment, en 400 heures de formation – on a mis 400 heures de formation à dispo dans ce club Elite ; enfin, dans les trois clubs au total dont je dirais plus de 100 heures rien que dans le club Elite. Et chaque mois, on en sort 25 nouvelles heures. Vraiment, on met à jour, on continue la formation. Le but, c’est de vous montrer mon écran, d’expliquer coup par coup ce que je fais et le pourquoi je le fais et comment vous, vous implémentez ça dans votre jeu, comment vous, vous copiez-collez ça sur vos parties de poker et comment gérer plusieurs parties en même temps et pouvoir faire ça sur votre PC tout simplement en restant chez vous. Donc, trois formations en fonction de votre niveau de jeu actuel et aussi de là où vous voulez atterrir. Donc club Padawan, club Confirmé, ou club Elite, le tout est dans la description, je crois ?

Maxence : Oui, absolument.

Yohann : Voilà. Et les 30 heures offertes pour ceux qui veulent commencer tranquille en mode : « Moi, le poker, je ne connais pas bien. Je vais d’abord regarder ce que c’est, si tu veux bien ». Donc, là, il y a une formation gratuite de 30 heures, vous pouvez y accéder.

Maxence : Alors, tout est dans la description juste en-dessous ou encore, il y a le lien à l’intérieur de la vidéo YouTube. Cliquez sur le lien, ça va vous rediriger vers la page de présentation pour avoir ces trois 30 heures offertes.

Si vous visionnez cette vidéo depuis une autre plateforme ou un smartphone, il y a le (i) comme info en haut à droite de la vidéo. Donc on vous dit à tout de suite de l’autre côté sur la formation offerte. Et si vous voulez tout de suite démarrer sur les chapeaux de roue, il y a différentes formations aussi dans la description pour pouvoir attaquer, créer le deuxième revenu et surtout avoir des stratégies gagnantes sur le poker.

Yohann : Toi, je te conseille la formation offerte pour commencer tranquille Maxence. Ok ?

Maxence : Ok. A tout de suite !