Combien de paris faut-il réaliser chaque mois pour être gagnant ?

Combien de paris faut-il réaliser chaque mois pour être gagnant ?

Dans les paris sportifs, le ROI et le ROC sont les deux principaux indicateurs permettant de déterminer si vous êtes un parieur gagnant ou non. Le retour sur investissement (ou ROI pour return on investment) mesure votre rentabilité. Il se calcule de la façon suivante : (bénéfices / mises cumulées) x 100.

Introduction

Prenons un exemple :

  • Sur le mois d’octobre 2021, vous avez misé 10 000€ au total. 
  • Votre gain net est de 500€.
  • (500€ / 10 000€) x 100 : votre ROI est donc de 5%. 

Dès lors que votre ROI est positif, vous êtes forcément un parieur gagnant.

Le retour sur capital (ou ROC pour return on capital) est, comme son nom l’indique, le rapport entre votre bénéfice et le montant de votre bankroll. À la différence du ROI, il ne prend pas en compte les mises cumulées. Il se calcule de la façon suivante : (bénéfices / capital) x 100. 

Prenons un exemple :

  • Pour la saison 2021/2022, vous avez une bankroll de 5 000€ dédiée aux paris sportifs. 
  • À l’issue de la saison, votre bankroll est de 8 000€, vous avez réalisé 3 000€ de bénéfices. 
  • (3 000€ / 5 000€) x 100 : votre ROC est de 60%. Vous avez augmenté votre capital de départ de 60%. 

Tout comme le ROI, dès lors que votre ROC est positif, vous êtes un parieur gagnant !

Maintenant que nous avons clarifié ces deux points, posons-nous la question suivante : combien de paris faut-il réaliser par mois pour avoir le meilleur ROI/ROC ?

Deux cas de figure pour bien comprendre la notion de volume :

Dans les paris sportifs, le volume désigne, tout simplement, le nombre de paris sur lesquels vous jouez.

Vous avez dû remarquer que le volume de paris sportifs est bien différent, selon le tipster suivi. Certains ont tendance à envoyer plus de 100 paris par mois, alors que d’autres joueront de façon plus limitée. De manière générale, je considère qu'au-delà de 1000 paris par saison, vous faites partie des joueurs avec un gros volume. En dessous de 200 paris par saison, vous faites partie des parieurs avec un faible volume.

Personnellement, je tourne à une moyenne de 400 à 500 paris par saison que je joue selon différentes stratégies (Lay 0-0, pronostics sécurisés, paris long terme, suivi de tipsters). Je me considère donc comme un tipster avec un volume de jeu intermédiaire.

combien-de-paris-faut-il-realiser-chaque-mois-pour-etre-gagnant

Avant de lire la suite, prenez 30 secondes pour répondre à la question suivante. À votre avis, qui est le meilleur entre le Tipster 1 qui réalise 10% de ROI sur 100 pronostics par an, et le Tipster 2 qui réalise 1% de ROI sur 1 000 pronostics par an ?

Tipster 1 : 

  • Mise fixe de 100€ par pronostic
  • 100 paris par an (soit environ 10 paris par mois)
  • ROI de 10% : à chaque pronostic joué, le tipster gagne en moyenne 10€ de rentabilité. 
  • 100€ x 100 paris = 10 000€ de mises cumulées. 10% de rentabilité sur 10 000€ de mises cumulées = 1 000€. 

À la fin de la saison, le Tipster 1 a réalisé 1 000€ de bénéfices.

Tipster 2 : 

  • Mise fixe de 100€ par pronostic
  • 1000 paris par an  (soit environ 100 paris par mois)
  • ROI de 1% : à chaque pronostic joué, le tipster gagne en moyenne 1€ de rentabilité seulement.
  • 100€ x 1 000 paris = 100 000€ de mises cumulées. 1% de rentabilité sur 100 000€ de mises cumulées = 1 000€. 

À la fin de la saison, le Tipster 1 a réalisé 1000€ de bénéfices.

Malgré un ROI complètement différent entre ces deux tipsters, le ROC est le même à l’issue de la saison. Instinctivement, la majorité des personnes diront que le Tipster 1 est meilleur, car il génère le même bénéfice que le Tipster 2 avec moins de mises cumulées. Pourtant, la réalité est différente dans les paris sportifs. Voyons ensemble les avantages et inconvénients qu’un parieur peut tirer en fonction de son volume de jeu.

Pourquoi vous devriez avoir un faible volume de jeu ?

Pour rappel, je considère qu’un parieur avec un faible volume de paris effectue moins de 200 pronostics par saison.

Quels sont les avantages ?

Vous avez le temps de produire une analyse pointue pour chaque pronostic. 

Avec un faible volume de jeu, vous avez davantage le temps d’étudier les points forts et les faiblesses d’une équipe. Pour cela, vous devez vous spécialiser sur un championnat que vous maîtrisez. Votre analyse doit reposer sur au moins 5 critères (liste non exhaustive) : 

  • Observez les résultats sur les cinq derniers matchs.
  • Consultez l’historique des confrontations entre deux équipes. 
  • Évaluez les enjeux autour d’un match. 
  • Regardez le calendrier à venir pour les deux équipes. 
  • Soyez attentif à l’évolution des cotes.

combien-de-paris-faut-il-realiser-chaque-mois-pour-etre-gagnant-1

Vous devez vous concentrer uniquement sur des stratégies rentables

Les bookmakers ont tendance à élargir les offres de paris sportifs. Désormais, vous pouvez miser sur le over/under, les paris buteurs, et d’autres paris spéciaux. Lorsque vous avez un faible volume de jeu, ne tombez pas dans ce piège. Vous devez absolument vous concentrer sur des stratégies qui ont fait leurs preuves. C’est pourquoi, je vous conseille ici de privilégier les pronostics sécurisés type Draw no Bet, Home or Away no Bet, ou Double Chance.

Avec un faible volume de jeu, il est plus délicat psychologiquement d’enchaîner plusieurs pronostics perdants d’affilée. Vous devez donc sécuriser au maximum vos jeux, afin de limiter les risques de pertes.

Quels sont les inconvénients ?

Vous êtes davantage exposé à la variance !

À court terme, vous pouvez très bien connaître une période où vous allez sous-performer, et d’autres où vous aurez des résultats supérieurs à votre moyenne. C’est ce que l’on appelle la variance. La variance se définit comme l’écart entre vos gains prévisionnels à court terme et vos gains réels à la fin de la saison. Ainsi, malgré la meilleure analyse possible, un faible volume de jeu peut vous amener à subir un mois ou plus dans le rouge. Vous devez vous y préparer psychologiquement !

Autrement dit, si vous effectuez 10 pronostics, il est possible que vous perdiez 10 fois votre pari à cause d’un but marqué dans le temps additionnel. En revanche, il est peu probable que cela se reproduise sur 500 pronostics.

Vous êtes limité pour tester de nouvelles stratégies

Pour juger une nouvelle stratégie, un échantillon de 10, 30 ou 50 paris n’est pas suffisant pour en juger la viabilité. De manière générale, on considère qu’il faut une centaine de paris pour évaluer une stratégie. Ainsi, si vous mettez 6 mois à pronostiquer 100 matchs, il est fort probable que vous soyez limité pour tester de nouvelles stratégies.

Pourquoi vous devriez avoir un gros volume de jeu ?

Pour rappel, je considère qu’un parieur avec un gros volume de paris est celui qui effectue plus de 1000 pronostics par saison.

Quels sont les avantages ?

Vous limitez vos risques d’avoir des mois en négatif

Avec un volume de jeu important, vous allez alterner les phases de réussite, et de malchance dans un court laps de temps. Ainsi, même sur un mois, vos résultats seront significatifs. Pour cela, je vous conseille de garder des mises fixes. Vous serez moins exposés à la variance, qu’elle soit positive ou négative. Si vous êtes dans un cycle légèrement négatif sur une de vos stratégies, ne tentez pas de contrer cette mauvaise période en augmentant significativement votre mise. Cela pourrait avoir un effet catastrophique, et accentuer votre impression de traverser un bad run.

Vos différentes stratégies de paris vont s’équilibrer

Avec un volume de jeu important, vous allez pouvoir diversifier davantage vos risques. D’une saison à l’autre, une stratégie gagnante peut s’avérer infructueuse. C’est pourquoi je vous encourage vivement à développer différentes techniques de paris : 

  • Pronostics sécurisés (Double chance ou Draw no bet)
  • Under/over sécurisés
  • Paris buteurs
  • Stratégie du match nul sur des championnats où le nul se produit fréquemment (Ligue 2, Serie B, Liga)
  • Lay 0-0 sur Betfair

Voyez cela comme un investissement boursier, il ne sert à rien de placer toutes ses billes dans la même action. C’est également le cas pour les paris sportifs. Avec 4 stratégies ou plus, vous répartissez vos risques.

Quels sont les inconvénients ?

Vous serez moins capable de détecter des valuebets

Avec un gros volume de jeu, le principal danger est de manquer de lucidité sur votre analyse. Vous devez impérativement rester concentrer sur votre stratégie, et essayer de détecter des paris à valeur ajoutée. Comme vous le savez, quantité ne rime pas toujours avec qualité.

Pour cela, vous devez accepter de perdre, et terminer une journée en négatif. Cela arrive même aux parieurs les plus aguerris. Par exemple, vous misez sur un match du dimanche à 21h, et votre pari est perdant. Il ne sert à rien de chercher à tout prix un autre match plus tard dans la nuit pour rattraper instantanément cette perte. Apprenez à passer à autre chose !

La charge de travail sera plus conséquente

Question de logique, plus vous aurez de matchs à analyser, plus vous allez y passer de temps.

Si vous optez pour une logique de volume, je vous conseille de vous améliorer sur le maniement des outils informatiques. Vous allez devoir éplucher, et regrouper des séries statistiques, mais également tenir un bilan de votre historique de jeu. Sans une rigueur assidue, vous ne pourrez pas assurer un gros volume de pronostics dans les paris sportifs.

Conclusion

Dans les faits, il n’y a pas de différence entre deux pertes consécutives espacées de quelques minutes, ou deux pertes espacées de 2 semaines. Pour être gagnant dans les paris sportifs, c’est donc à vous de déterminer votre profil de parieur : est-ce que vous êtes plus à l’aise avec un gros volume de pronostics ou non ?

Vous devez y réfléchir en amont. Votre fréquence de jeu ne doit pas être déterminée par vos résultats. Des pertes consécutives de paris ne doivent pas susciter l’envie de vous “refaire” dans la foulée. Si vous optez pour un faible volume de jeu, vous devez accepter l’idée d’être dans le négatif plusieurs semaines, tout comme vous devez accepter de perdre des sommes importantes en peu de temps si vous avez un gros volume.

Si vous êtes débutant, je vous conseille tout de même d’opter pour un faible volume de jeu. Pour un joueur non averti, un gros volume de jeu peut conduire à une perte rapide de la bankroll.

MES CADEAUX OFFERTS

4_strategies
Betfair
Betes_noires

MES FORMATIONS ET PROGRAMMES

Sidebar_1-1-1
Sidebar_2-1-1
Sidebar_5-1
Sidebar_3-1-1
Sidebar_4-1-1

1 PRONOSTIC FOOT GRATUIT CHAQUE SEMAINE

Recevez un Pronostic Foot GRATUIT chaque semaine dans votre boite mail.

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest