Reportage sur Billy Walters, parieur professionnel, avec transcription en français

Transcription – Reportage sur Billy Walters, parieur professionnel, avec transcription en français

0:05 Lorsqu’on parle de pari tout le monde sait que la banque a l’avantage.

0:09 Mais il existe de gros flambeurs qui gagnent constamment

0:13 et il est difficile de trouver meilleur que Billy Walters,

0:17 ces paris portent sur le football américain et le basketball  valent des centaines de million de dollars.

0:22 du a son succès beaucoup de bookmaker à las Vegas ont peur de prendre ses paris.

0:27 Billy Walters est aussi insaisissable qu’Howard Hughes en évitant toute publicité et reluctant à révéler ses secrets,

0:35 mais après 30 ans  de succès du  jamais vu, l’homme qui se surnomme Kentucky Hillbilly a accepté pour la toute première fois d’ouvrir les porte de sa vie de parieur à las Vegas.

0:46 une vie qu’il décrit comme un long bluff dans les salons de paris, les salles de billard et les terrains de golf.

 

0:55 L’histoire va reprendre dans quelques secondes

 

1:03 Quand billy walters joue au golf c’est surtout  pour le plaisir, avant le golf était son gagne-pain

 

1:11 Il nous montra comment le bluff marche avec Jim Mc Cally, un vieil ami propriétaire d’un casino.

 

Journaliste: Qui est le meilleur golfeur ?

Les 2: IL L’EST ( RIRE )

jim: de beaucoup, croyez moi

Journaliste: combien lui avez-vous soutirer durant toutes ces années?

Billy: Quand je l’ai rencontré il conduisait une vieille voiture  pleine de trous de balles qui n’avait pas la clim,Maintenant c’est un homme très riche

 

Voix off: le jour où nous sommes venus, les deux vieux amis ont décidé de jouer 5000$ dollars par trous avec en plus quelques paris à côté durant la partie
1:40 Billy: JIM

1:43 Jim: yeah Billy

1:45 Billy: Ton prix?

Jim: 5 contre 0 pour un birdy

Billy: je prends 15

Jim: ok

billy: toi le premier

Jim: d’accord

 

1:53 Voix off : Billy vient de rater ce putt de 18 mètres mais après seulement trois trous il avait gagné 17000 $,  somme minuscule pour Billy Walters
Journaliste: Quelle la plus grande somme que vous ayez gagné en un trou?
Billy: En un trou?

Journaliste: oui

Billy: 400 000$
Journaliste: Quelle la plus grande somme que vous ayez gagné en une partie de golf ? Combien avez-vous rapporté chez vous?

 

Billy: a peu près 1 million de dollars
Journaliste: ça fait beaucoup d’argent
Billy: oui, mais je ne les ai pas gardé longtemps, j’ai tout perdu dans un casino hôtel au blackjack avant d’aller dormir

 

2:23 Journaliste: existe-t-il quelque chose sur quoi vous ne pariez pas?
Billy: euh, pas vraiment

 

2:30 Voix off: l’année dernière il a parié sur le Superbowl et a empoché 3.5 million de $.

2:35 Nevada est le seul Etat du pays où il est légal de prendre des paris sur des matches individuellement

C’est pourquoi la plupart des parieurs viennent ici dans une salle de paris sportifs dans le casino  pour pondre leurs paris, atteignant chaque année 2.5 milliards de $.

2:51 Il n’existe pas de plus gros parieur que Billy Walters, mais jamais vous le verrez jouer.

2:57 il a des partenaires anonymes ici et dans d’autres salles  qui parient pour lui et pour eux même grâce aux instructions reçu par Billy.

 

3:09 Voix off: il est terré dans son bureau chez lui avec ses téléphones et ordinateurs autour de lui.

ce dimanche matin de décembre une heure avant les kick off de la NFL il ressemble plus à un trader qu’un parieur analysant les chiffres et appelant ses partenaires dans les salons de paris

 

Billy: augmente à 250 sur Greenbay, 150 sur Cleveland

 

3:30 Voix off: sur deux matches de la NFL il a parié 400 000$

 

Billy:

 

3:47 Journaliste: combien viens-tu de parier ?
3:50 Billy: Voyons voir, euh, 2.25/3.25/5.25/.5.5/7.15/900/11/12.3/12.7/13.7/ ca fait 1.37 million$

+ 10%, c’est la somme que je risque

4:06 Journaliste: c’est un dimanche matin de football normal
4:08 Billy: ouais, si les estimations sont bonnes je finirai avec, je ne sais pas, peut-être 2 million a risque
4:15 Voix off: au cours ces années beaucoup de personnes ont espionné walters, jusqu’à fouillé dans ses poubelles afin de savoir sur quelle équipe et combien il parie.

4:24 Pour protéger ses opérations des yeux indiscrets, il est devenu obsédé par la sécurité et le secret.

4:31 Tous ses partenaires utilisent des noms de code tels que Jaybird and Wolfman

 

Billy: Wolfman on veut prendre

 

Journaliste: Pouvez-vous me dire qui est Wolfman?
4:43 Billy: c’est un DJ à la retraite (RIRE)

4:46 Journaliste: Ce n’est pas vrai *rire* allez!
4:51 Billy: il est juste un nom de code, il, il s’est en premier appelé Wolfman, donc c’est comme ça que je l’appelle

 

4:56 Voix off: BW a aussi créé un groupe d’expert comme consultant, la plupart d’entre eux sont des mathématiciens et des experts sur tout, des conditions météo aux blessures de joueurs.

5:06 Il nous a dit qu’ils agissent comme des analystes pour un manager de fond d’investissement

 

Journaliste: Donc l’info est la clé, je veux dire vous avez l’air de pister tous les détails qui pourraient affecter les résultats des matchs ou des équipes.
Billy: oui, ils s’affichent devant moi, et je détermine ce que j’en fais

 

5:23 Voix off: l’information est si précieuse qu’il la garde pour lui seulement.

5:28 Ses consultant travaillent pour lui depuis plus de 30 ans mais ne se sont jamais rencontré entre eux

 

5:33 Billy: ils ne se connaissent pas, ne se parlent pas. Je suis leur seul dénominateur commun.
5:38 Journaliste: Vous êtes le seul qui connait tout le monde
5:40 Billy: Juste!

 

5:41 Journaliste: Vous dites que l’un d’entre eux est un savant, pourquoi?
5:44 Billy: il peut  nommer tous les joueurs d’une équipe

si ce sont des nouveaux, des jeunes ou des deuxièmes années, les remplaçant.

Et tout ça  il le sait de mémoire.

5:54 Il est la chose la plus incroyable que je n’ai jamais vu, il aurait un avis sur le résultat d’un match et beaucoup de fois il aurait raison.
6:03 Voix off: en ayant vu juste lors du match du dimanche matin lui  a fait gagner 300 000$ et lors du match de jeudi soir il a empoché en tout presque 1 million de dollars.

6:13 Quand walters Hillbilly parle ce n’était qu’un jour de gagne, par contre ses paris sur le Basketball universitaires étaient moins fructueux.
6:21  Billy: hier je n’ai pas trop gagné, c’était un jour plume comme on dit chez nous, c’était un jour de plume donc il n’y avait pas de poulet

Poulet veut dire gagner c’est une expression a las vegas
plume veut dire que ce n’était pas une bonne journée (qu’il n’y avait pas de poulet)
6:28 Journaliste: Donc vous avez perdu beaucoup d’argent?
6:31 Billy: oui c’était une assez mauvaise journée, j’ai perdu en tout 257200$ et je pourrais encore perdre que ce soit aujourd’hui, la semaine prochaine. J’ai déjà eu des semaines et des mois négatifs.

 

6:44 Journaliste: Mais jamais une année
6:45 Billy: Jamais

6:47 Voix off: dans le monde des paris sportifs c’est du jamais vu.

*Interview quelqu’un d’autre*

 

6:50 Journaliste: Existe-t-il quelqu’un d’autre comme BW, quelqu’un qui fait des affaires comme il le fait dans cette ville?

 

6:55 Kenny : euh, personne ne s’en rapproche, personne
6:59 Voix off: Kenny White est l’un des oddsmaker les plus respecté à las Vegas.

 

7:03 Journaliste:    quelle est sa réputation dans cette ville?
7:06 Kenny: Il est un requin et une baleine, il est la grande baleine blanche.
7:10 Journaliste: Qu’est-ce que ça veut dire ?
7:12 Kenny: Ça veut dire qu’il est le plus dangereux parieur sportif dans toute l’histoire du Nevada, du monde.
7:18 Journaliste: Est-il respecté?
7:19 Kenny: Très (bien) respecté, oui, oui

 

7:21 Journaliste: Craint?
7:21 Kenny: oh oui, très craint, oui
7:24 Journaliste: Et pourquoi ça?
7:25 Kenny: c’est les dégâts qu’il peut faire à un salon de paris.
7:29 Voix off: tous ses gains ont fait de BW un homme très riche, il mène la grande vie comme un magnat

7:36 Lui et sa femme Susan voyage dans un tout nouveau jet avec 20 million $ qu’ils utilisent pour voyager entre leur 7 maisons.

7:46 Il fait aussi des dons de millions de dollars à des œuvres caritatives

il a insisté pour nous emmener à sa préférée, Opportunity village qui entraîne des handicapés intellectuellement compétent à effectuer différents travail à las Vegas.

8:00 Ça lui tient a cœur car il a un fils avec des dommages cérébraux.
8:05 BW est né dans la misère dans la petite ville de Munfordville Kentucky, il fut par sa grand-mère, sa mère avait déjà 3 enfants à l’âge de 17 ans.

8:16 Billy nous raconte qu’elle buvait et n’était pas souvent avec eux.

8:19 Il traînait déjà dans les salles de billard avant même que  la plupart des autres enfants de son âge ne connaisse  pas la définition de parier.
8:25 Billy: La première fois que j’ai mis les pieds dans une salle de pari j’avais 5 ans, a 6 ans je jouais a un jeu qui s’appelait « All for a penny »
8:34 Journaliste: étais tu fort au billard?
8:34 Billy: j’étais un assez bon joueur, a partie de 13 ans j’étais un assez bon joueur de billard

 

8:40 Journaliste: Est-ce que gagniez de l’argent?

8:41 Billy: Oui, dans certains situation je gagnais 4 ou 5000$ mais quand j’avais 13 ans mais ça n’a pas commencé jusqu’à l’âge de 15 ou 16 ans
8:54 Journaliste: A ce point vous êtes pratiquement un vieil homme
8:59 Voix off: en 1980 déménagea à Las Vegas après avoir été condamné pour bookmaking dans le Kentucky. Le casino devint sa nouvelle maison ou il joua au poker et au craps

9:09 Billy: lance un 10

9:11 Journaliste un 10 * souffle*, fais plaisir a maman

9:15 Voix off: Billy nous a confiait qu’il était fauché tant de fois qu’il ne peut se souvenir, mais pour BW le jeu a toujours été plus important que l’argent.

9:24 Journaliste: vous étiez un bluffeur ?

9:27 Billy: quelle est la définition d’un bluffeur?

9:29 Journaliste: je prends ça pour un oui

9:31 Billy: pour moi dans la vie vous soit l’un des deux le bluffeur ou le bluffé et il y a un vieux dicton chez les parieurs qui dit que i tu regardes dans la salle autour  et que tu ne peux pas trouver la cible alors tu es la cible

 

RIRE

 

9:43 Voix off: Billy a maintenant rejoint le fameux groupe appelé le “syndicate computer group” qui en 1998 a révolutionné le pari sportif en transmettant des données aux ordinateurs.

9:53  ils ont gagné tellement d’argent que les autorités pensaient qu’ils géraient des paris illégaux, plus tard Walters a aussi été accusé de blanchiment d’argent et d’avoir des connections avec la mafia.

10:05 Journaliste: combien de fois avez-vous été inculpé?
10:07 Billy 4, j’ai été inculpé 3 fois par le procureur général du bureau du Nevada pour la même chose

J’ai été accusé, je suis allé au procès et eu un non-lieu, j’ai encore été inculpé pour la même raison suis allé au procès et eu un non-lieu encore,  j’ai encore été inculpé suis allé au procès et eu un non-lieu et à la troisième fois on était épuisé et c’en était fini.
10:24 Voix off: aucune charge ne fut retenue et Walters a tourné la page et a construit sa propre affaire de paris

10:30 il était devenu meilleur que les bookmakers pour prédire quelle équipe gagnerait et par quelle marge.

10:36 Cette marge de victoire est appelée “spread or the line”

 

10:40 Journaliste: tes intervalles et celles des bookmakers sont différents?

 

10:44 Billy: en gros oui

 

10:46 Journaliste: que fais-tu dans cette situation?
10:47 Billy: plus la différence est grande, plus la contradiction est forte plus gros est mon paris.
10:53 Voix off: ce qui rend Walters unique est que lorsqu’il n’aime pas leur intervalle il peut des fois forcer les bookmaker a la changer

 

10:59 Billy: on va un peu travailler sur ça, ces chiffres obtenus sont trop éloignés des nôtres

 

11:03 Voix off: oui, Walters pense que le favori va gagner mais il n’aime pas l’intervalle, donc on parie sur le non favori

 

Billy:

 

11:12  Voix off: Bookmakers ont besoin du même montant d’argent des deux côtés de la ligne donc ils répondent en baissant l’intervalle afin d’attirer de l’argent sur les favoris, c’est à ce moment que Walters entre en action et ordonne à ses partenaires de faire un plus gros pari sur le favori simultanément .

 

11:29 Billy: allez, allez, allez

 

11:34 Voix off: contrairement aux autres bookmakers Lee Amaitis n’a pas peur d’accepter les paris de BW dans sa salle de paris sportifs au casino M;

11:40 Il sait que Billy est dangereux mais il dit que c’est un avantage de savoir à quoi il pense.

 

11:45 Journaliste: Des fois Billy parie des deux côtés afin de faire bouger l’intervalle

et se fait de l’argent de cette façon

 

11:52 Lee: Billy est le meilleur stratège, il  va trouver les matches où l’intervalle est la moins stable et va la pousser d’un côté puis va parier sur l’autre.

 

12:02 Journaliste: A-t-il le pouvoir de déplacer vos intervalles?

 

12:04 Lee: bien sûr, c’est Billy Walters, évidemment qu’il a le pouvoir de déplacer nos lignes.

 

12:09 Voix off: grâce à ses jeux d’argent BW a construit un empire

et à l’âge de 64, il ne s’arrête pas

12:15 il possède 4 terrains de golf, comprenant celui ci

12:18 8 concessions de voitures et plein d’actions boursières.

12:22 Mais c’était à Wall Street ou il se fit avoir

 

12:26 Billy: je me suis fait escroquer beaucoup d’argent sur les marchés financiers

12:30  j’ai acheté beaucoup d’action Enron et me suis fait arnaquer

12:34  j’ai acheté beaucoup d’action de Worldcom et me suis fait arnaquer

12:37  j’ai acheté beaucoup d’action de Tyco et me suis fait arnaquer

 

12:40 Voix off: son mépris pour wall street est l’une des raisons pourquoi il a décidé de nous parler.

12:45  Une chance de montrer que le mondes des jeux d’argents n’est pas aussi louche que les gens le pensent.

 

12:52 Billy: J’ai rencontré beaucoup de mauvaises personnes, beaucoup de voleurs

et il sont toujours en grand nombre

13:00 Mais je peux vous dire en terme de pourcentages j’en ai rencontré plus en costume cravate que de parieurs.

 

13:09 Journaliste: Donc vous dite les bluffeurs de Vegas se sont fait avoir par Wall Street?

 

13:12 Billy: je n’en sais rien du tout

 

13:23  Voix off: il est terré dans son bureau chez lui avec ses téléphones et ordinateurs autour de lui.

Ce dimanche matin de décembre une heure avant les kick-off de la NFL il ressemble plus à un trader qu’un parieur analysant les chiffres et appelant ses partenaires dans les salons de paris

 

13:39 Billy: augmente à250 sur Greenbay, 150 sur Cleveland

 

13:44  Voix off: sur deux matches de la NFL il a parié 400 000$

 

Billy:

 

14:01  Journaliste: combien viens-tu de parier ?

 

14:03  Billy: Voyons voir, euh, 2.25/3.25/5.25/.5.5/7.15/900/11/12.3/12.7/13.7/ ca fait 1.37 million$

+ 10%, c’est la somme que je risque

14:19  Journaliste: c’est un dimanche matin de football normal
14:22  Billy: ouais, si les estimations sont bonnes je finirai avec, je ne sais pas, peut-être 2 million.
14:29  Voix off: au cours ces années beaucoup de personnes ont espionné Walters, jusqu’à fouiller dans ses poubelles afin de savoir sur quelle équipe et combien il parie.

14:38  Pour protéger ses opérations des yeux indiscrets, il est devenu obsédé par la sécurité et le secret.

14:45  Tous ses partenaires utilisent des noms de code tels que Jaybird and Wolfman

Billy : Wolfman on veut prendre

Journaliste: Pouvez-vous me dire qui est Wolfman?

Billy: c’est un DJ à la retraite  RIRE

14:59

Voix off: le jour où nous sommes venus, les deux vieux amis ont décidé de jouer 5000$ dollars par trous avec en plus quelques paris à côté durant la partie
15:05  Billy: JIM

15:06  Jim: yeah Billy

15:07  Billy: Ton prix?

Jim: 5 contre 0 pour un birdy

Billy: je prends 15

Jim: ok

Billy: toi le premier

Jim: d’accord

 

15:17  Voix off : Billy vient de rater ce putt de 18 mètres mais après seulement trois trous il avait gagné 17000 $,  somme minuscule pour Billy Walters

Journaliste: Quelle la plus grande somme que vous ayez gagné en un trou?
Billy: En un trou?

Journaliste: oui

 

Billy: 400 000$
Journaliste: Quelle la plus grande somme que vous ayez gagné en une partie de golf ? Combien avez-vous rapporté chez vous?

 

Billy: a peu près 1 million de dollars
Journaliste: ça fait beaucoup d’argent
Billy: oui, mais je ne les ai pas gardé longtemps, j’ai tout perdu dans un casino hôtel au blackjack avant d’aller dormir

Journaliste: existe-t-il quelque chose sur quoi vous ne pariez pas?
Billy: euh, pas vraiment

 

15:54  Voix off: l’année dernière il a parié sur le Superbowl et a empoché 3.5 million de $.

15:59  Nevada est le seul Etat du pays où il est légal de prendre des paris sur des match individuellement

16:06 c’est pourquoi la plupart des parieurs viennent ici dans une salle de paris sportifs dans le casino  pour pondre leurs paris, atteignant chaque année 2.5 milliards de $.

16:15  Il n’existe pas de plus gros parieur que Billy Walters, mais jamais vous le verrez jouer.16:21   il a des partenaires anonymes ici et dans d’autres salles  qui parient pour lui et pour eux même grâce aux instructions reçu par Billy.

 

16:35  Journaliste: Ce n’est pas vrai *rire* allez!

 

16:42  Billy: il est juste un nom de code, il, il s’est en premier appelé Wolfman, donc c’est comme ça que je l’appelle

 

16:45  Voix off: BW a aussi créé un groupe d’expert comme consultant, la plupart d’entre eux sont des mathématiciens et des experts sur tout, des conditions météo aux blessures de joueurs.

16:55  Il nous a dit qu’ils agissent comme des analystes pour un manager de fond d’investissement

 

16:59 Journaliste: Donc l’info est la clé, je veux dire vous avez l’air de pister tous les détails qui pourraient affecter les  résultats des matchs ou des équipes.

17:08  Billy: oui, ils s’affichent devant moi, et je détermine ce que j’en fais

17:12 Voix off: l’information est si précieuse qu’il la garde pour lui seulement.

17:17 Ses consultant travaillent pour lui depuis plus de 30 ans mais ne se sont jamais rencontré entre eux

17:23  Billy: ils ne se connaissent pas, ne se parlent pas. Je suis leur seul dénominateur commun.

17:27  Journaliste: Vous êtes le seul qui connait tout le monde
17:30  Billy: Juste!

17:27  Journaliste: Vous dites que l’un d’entre eux est un savant, pourquoi?

17:34  Billy: il peut  nommer tous les joueurs d’une équipe

si ce sont des nouveaux, des jeunes ou des deuxièmes années, les remplaçant. Et tout ça  il le sait de mémoire.

17:44  Il est la chose la plus incroyable que je n’ai jamais vu, il aurait un avis sur le résultat d’un match et beaucoup de fois il aurait raison.

17:51  Voix off: en ayant vu juste lors du match du dimanche matin lui  a fait gagner 300 000$ et lors du match de jeudi soir il a empoché en tout presque 1 million de dollars.

18:01  Quand walters hillbilly parle ce n’était qu’un jour de gagne, par contre ses paris sur le Basketball universitaires étaient moins fructueux.

 

Le reste du documentaire sont des extraits de ce qui a été vu précédemment.