Quelles cotes pour être un parieur gagnant ?

Quelles cotes pour être un parieur gagnant ?

Aujourd’hui, je vais répondre à une question récurrente dans les paris sportifs et que l’on me pose souvent dans mon Club Privé Paris Sportifs : « Quelles cotes pour être un parieur gagnant ? »

Pour caricaturer, deux grands préjugés persistent dans l’esprit des parieurs.

Le premier : il faut privilégier les petites cotes comprises entre 1.20 et 1.30 et miser une grosse somme. Plus la cote affichée par un bookmaker est petite, plus les chances estimées de victoire sont élevées. Généralement à domicile, les grosses équipes comme le PSG, Barcelone, Manchester City ou le Bayern Munich ont des cotes autour de 1.25. Avec cette hauteur de cote, il vous faudra 80% de réussite minimum (soit 4 bons paris sur 5) pour ne pas perdre d’argent. Pourtant dans les faits, on se rend compte qu’il n’est pas rare qu’un favori soit accroché à domicile. Sur 19 matchs de Ligue 1, le PSG a concédé 5 défaites et 1 nul cette saison chez eux.

Quelles cotes pour être un parieur gagnant ?

La deuxième idée reçue : il faut préférer les grosses cotes et prendre des risques pour gagner gros. Cette stratégie demande un taux de réussite plus faible pour espérer être positif. En revanche, elle génère beaucoup de frustration chez les parieurs novices, car il faut se préparer à enchaîner des séries de paris perdants.

Dans la réalité, les parieurs pros ou semi-pros adoptent une approche très différente du marché. C’est ce que nous allons voir ensemble dans cet article !

Adoptez le mindset du parieur gagnant

Avant de faire une fixette sur la hauteur des cotes, je vous conseille de raisonner comme un parieur gagnant et d’avoir une vision sur le long terme.

1 - Vous devez considérer les paris sportifs comme un investissement

Comme tout investissement, il est possible de s’enrichir, mais aussi de perdre. C’est pourquoi vous devez être conscient des risques encourus. Le montant de votre capital consacré aux paris sportifs doit être proportionnel à vos fonds disponibles pour la vie du quotidien. Ne vous mettez pas dans le rouge.

2 - Vous devez rester lucide quant à l’appât du gain

On ne devient pas parieur pro du jour au lendemain sans s’imposer des règles strictes. C’est un travail de longue haleine. Il faut vous méfier de certains pronostiqueurs présents sur les réseaux sociaux qui promettent de l’argent facile avec des pronostics safe, des montantes ou martingales. Pensez à garder votre esprit critique !

3 - Vous ne devez pas chercher à rattraper à tout prix vos pertes

Il faut accepter de perdre et de terminer une journée ou une semaine en négatif. Cela arrive même aux parieurs les plus aguerris. Par exemple, vous misez sur un match du dimanche à 15h et votre pari est perdant. Il ne sert à rien de chercher à tout prix un autre match plus tard dans la journée pour rattraper cette perte. Apprenez à passer à autre chose !

4 - Vous devez toujours garder la tête froide

Il y a des périodes où vous allez enchaîner une série de 10 paris gagnants, mais une telle série peut aussi se produire dans le sens inverse. Vous devez avoir le recul nécessaire pour ne pas être ni trop euphorique dans l’enchaînement des victoires ni trop pessimiste en cas de défaites. Rassurez-vous, tout le monde passe par des séries négatives !

Mesurez votre rentabilité en fonction des cotes et de vos stratégies

Pour définir votre rentabilité en fonction d’une cote moyenne ou d’une stratégie, il faut réaliser environ une centaine de paris avant de tirer des conclusions. L’erreur fréquente est de considérer comme gagnante une stratégie qui a fait ses preuves sur un échantillon de paris trop faible.

1 - La notion de rentabilité en fonction des cotes

Ici, il s’agit d’une logique purement mathématique :

Quelles cotes pour être un parieur gagnant ?

  • Si votre cote moyenne est de 1.25, alors il vous faudra plus de 80% de réussite pour dégager des profits. Soit 4 paris gagnants sur 5.
  • Si votre cote moyenne est de 2, il vous faudra plus de 50% de réussite pour dégager des profits. Soit 1 pari gagnant sur 2.
  • Si votre cote moyenne est de 5, il vous faudra plus de 20% de réussite pour dégager des profits. Soit 1 pari gagnant sur 5.

2 - La notion de rentabilité en fonction de vos stratégies

En termes d’investissement, vous connaissez certainement cet adage “ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier”. C’est également vrai pour les paris sportifs. Je vous conseille de diversifier vos stratégies et (surtout) de mesurer votre retour sur investissement ou ROI par type de paris. Pour vous y aider, la plateforme Betting Tracker permet de regrouper et classer vos propres statistiques. J’ai réalisé un article précédent dans lequel j’explique comment utiliser à bon escient Betting Tracker.

Quelles cotes pour être un parieur gagnant ?

En analysant votre ROI par type de stratégies, vous serez capable d’écarter celles qui vous font perdre de l’argent.

Personnellement, je diversifie mes investissements en 4 stratégies distinctes :

  • 25% pour les paris à long terme.
  • 25% sur Betfair avec la stratégie du Lay 0-0.
  • 25% sur Pinnacle avec les pronostics sécurisés (Home no Bet // Draw no Bet // Double chance etc.
  • 25% dans le suivi de tipsters. Ce sont des tipsters auxquels je fais confiance et que je partage dans mon club privé.

Privilégiez les cotes dites « honnêtes »

Évidemment, il n’y a pas de règle générale pour gagner. Il est possible de dénicher une value bet sur une cote inférieure à 1.50 ou sur une grosse cote, supérieure à 3. Et dans ce cas-là, vous devez la jouer. Voici mes conclusions après plusieurs années d’expérience :

1 - Les petites et grosses cotes génèrent de la frustration

Vous vous rendrez compte au cours d’une saison qu’il est difficile de maintenir un taux de réussite supérieur à 75% dans les paris sportifs. En jouant uniquement des petites cotes, vous vous ajoutez une pression supplémentaire, car vous disposez d’une marge d’erreur très faible.

Quelles cotes pour être un parieur gagnant ?

Au contraire, avec des cotes très élevées, la frustration s’accumule rapidement, car vous êtes susceptible d’enchaîner une série de paris perdants. Un parieur qui accumule les mauvais pronostics est plus sujet à prendre des décisions irrationnelles comme vouloir rattraper ses pertes précédentes en faisant un all-in !

2 - Les cotes comprises entre 1.70 et 2 sont le meilleur compromis

De manière générale et à long terme, je vous conseille de jouer régulièrement des cotes comprises entre 1.70 et 2. Avec ce type de cotes, voici le taux de réussite requis pour générer des profits :

  • Avec une cote moyenne de 1.75, vous générez du profit si votre taux de réussite est supérieur à 57,14%.
  • Avec une cote moyenne de 2.15, vous générez du profit avec un taux de réussite supérieur à 46.51%.

Conclusion

Avec une bonne analyse et une bonne gestion du capital, il est tout à fait possible de réaliser 50% à 60% de réussite dans les paris sportifs. C’est en tout cas le taux que les parieurs pros arrivent à atteindre. C’est pourquoi vous devez privilégier les cotes comprises entre 1.70 et 2. Mais quelle que soit la cote, je vous donne ma meilleure méthode pour gagner dans les paris sportifs. Attention, il ne s’agit que de simples recommandations. Libre à vous de définir les cotes avec lesquelles vous êtes le plus à l’aise.

MES CADEAUX OFFERTS

4_strategies
Betfair
Betes_noires

MES FORMATIONS ET PROGRAMMES

Sidebar_1-1-1
Sidebar_2-1-1
Sidebar_5-1
Sidebar_3-1-1
Sidebar_4-1-1

1 PRONOSTIC FOOT GRATUIT CHAQUE SEMAINE

Recevez un Pronostic Foot GRATUIT chaque semaine dans votre boite mail.

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest