Quelles cotes pour être un parieur gagnant ?

Quelles cotes pour être un parieur gagnant ?

La question qui tue, vous la connaissez ? Si votre réponse est non, je vais vous la donner et sachez qu’elle revient régulièrement dans ma formation, dans les mails que je reçois mais aussi, j’en suis certain, entre tipsters avant un gros match ou lors de débats passionnés sur les paris sportifs. « Quelles cotes privilégier pour être un parieur gagnant ? »

Que veut dire être un parieur gagnant ?

Avant même que l’on débatte des "pour" et "contre", cette question doit être posée ! Que veut dire vraiment un parieur gagnant ?

  • Celui qui fait le gros coup une fois dans sa vie en profitant de son ticket à usage unique « chance du débutant » ?
  • Celui qui se donne un objectif sur un laps de temps et s’imagine déjà en train de chanter « Au Revoir président » à son boss ?
  • Ou encore celui qui, méticuleusement, s’emploie à mettre en place des stratégies, décortiquer matches après matches, et ingurgiter des statistiques weekend après weekend ?

La réponse est personnelle mais vous connaissez mon histoire, vous savez d’où je viens et ce que j’ai construit, vous comprendrez donc aisément que pour moi, le parieur gagnant est avant tout celui qui est rentable ! Et pour être rentable, il faut garder une règle en tête : plus vous réalisez des petites côtes, plus il va vous falloir un gros taux de réussite pour pouvoir gagner. L’inverse est aussi vrai : plus vous allez jouer des grosses côtes, moins vous allez avoir besoin de jouer. C’est logique mais cela doit être dit et redit ! Vous avez compris l’idée… Encore faut-il ne pas se tromper de cotes pour miser gros !

À lire
Comment sécuriser ses paris sportifs en tennis ?

La notion de rentabilité

La rentabilité est une chose bien spécifique dans tout business. Pourtant, il y a une même variante pour tous les types de business comme pour les prias sportifs en ligne : la durée. La rentabilité est une affaire de long terme. Autre notion qui entre dans l’objectif de rentabilité : quel ROI (retour sur investissement en français) dois-je viser ? La réponse est simple et ce que j’applique, il faut toujours viser un ROI de plus de 10% ! C’est la tendance de ce que les parieurs arrivent à faire, la règle générale partagée par tous les meilleurs parieurs.

Si vous arrivez à tirer votre épingle du jeu magistralement en allant bien au-delà des 10%, je vous tire mon chapeau et vous envoie un gros bravo ! Je n’ai qu’un seul mot : continuez comme ça. Pour ceux qui sont moins avancés là-dessus, gardez à l’esprit qu’un ROI de plus de 10% est vraiment la norme actuelle, une moyenne validée par les plus grands. Je vous donne un exemple avec mon tableau de ROI qui vous permet d’y voir plus clair. Vous pouvez aussi le retrouver dans la vidéo Youtube ci-dessous:

  • Si vous jouez des cotes à 1,25, vous devez avoir 88% de réussite pour viser un ROI de 10.
  • Comme expliqué plus haut, si vous jouez une cote plus élevée, le taux de réussite est moindre. Par exemple, si vous misez sur des cotes de 2, vous devrez avoir environ de 55% de réussite.

Pour faire plus simple, sur 100 paris, vous devez avoir 88 paris gagnants ou 55 paris gagnants avec une cote plus élevée de 2. Au vue du phénomène aléatoire qui est juste immaitrisable, vous comprendrez que la petite cote n’est pas un bon plan ! Combien de fois un pari est perdant à cause d’une boulette de gardien, du promu qui sort son plus grand match face au 1er de la Ligue, d’un changement de joueur qui renverse le cours du jeu…, j’en passe et des meilleures ! Un trop grand nombre de fois, c’est clair !

À lire
Comment gagner avec les paris Asians Handicap ?

Donc non, on bannit les petites cotes quand on joue sur les marchés de la masse. Les petite cotes sont uniquement intéressantes si vous êtes un expert sur un marché de niche. Par exemple, vous connaissez le championnat de football féminin anglais comme votre poche ou avez décidé de ne jouer que des matches bêtes noires + technique draw no bet tout au long de la saison. Vous gagnerez peut-être plus, mais aussi beaucoup moins. A garder dans un coin de votre tête et à méditer…

En paris sportifs, je privilégie les cotes « honnêtes »

Je reprends mon exemple de 55% de réussite dû à une cote de 2. Qu’on se le dise, j’appelle cela les cotes honnêtes. Pourquoi ? Parce-qu’on a le droit d’avoir un taux de réussite plutôt faible et on n’est pas obligé de gagner à tous les coups. Plutôt chouette quand on parie sur des marchés de masse type NBA, MLB ou football européen vous en conviendrez ! 55% c’est une côte honnête car atteindre ce résultat, soit un peu plus d’une victoire sur 2, c’est totalement dans les cordes de n’importe quel parieur qui reste au fait de l’actualité, qui analyse, qui aime la statistique, qui teste et prend les trucs et astuces des meilleurs.

Bref, celui qui se forme et qui est passionné. Prendre des cotes de plus de 1,70, 1,80, 1,90, 2 et même plus vous donne le droit à l’erreur et ça c’est incommensurable dans le monde des paris sportifs. Pas besoin d’activer vos gri-gri, de vous mettre à la danse de la pluie ou bien de devenir devin, vous n’avez qu’à devenir un professionnel du paris sportif et la magie des cotes honnêtes fera le reste. Donc on récapitule pour que tout soit clair et que vous mettiez tous les ingrédients nécessaires en pratique dès les prochaines opportunités :

  • faire des analyses simples des marchés où vous misez
  • suivre régulièrement leur actualité
  • utiliser un comparateur de côtes de paris en ligne
  • miser sur des cotes honnêtes se situant entre 1,70 minimum et 2, voire plus…
À lire
Bitcoin : De 1500 € à 6000 € de bénéfice par mois avec les cryptomonnaies

Pour le reste, place à la magie du sport et des paris sportifs !

MES CADEAUX OFFERTS

4_strategies
Betfair
Betes_noires

MES FORMATIONS ET PROGRAMMES

Sidebar_1-1-1
Sidebar_2-1-1
Sidebar_5-1
Sidebar_3-1-1
Sidebar_4-1-1

1 PRONOSTIC FOOT GRATUIT CHAQUE SEMAINE

Recevez un Pronostic Foot GRATUIT chaque semaine dans ta boite mail !

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest