ROI entre 7 et 10 % ! Comment GAGNER de l’ARGENT avec des PRONOSTICS BASKET ? Interview de DORADO

Transcription – Comment gagner de l’argent avec des pronostics basket ? Interview de Dorado

Maxence : dans cette nouvelle vidéo, on va voir ensemble comment gagner de l’argent avec des pronostics basket. Ici Maxence Rigottier du blog gagner-de-largent-grace-aux-paris-sportifs.fr.

Aujourd’hui je suis avec Dorado qui est un expert sur le basket.

 

Avant juste qu’on voie ensemble comment gagner de l’argent dans les pronostics basket, je vous invite à vous abonner à la chaîne YouTube. Il y a un lien à l’intérieur de la vidéo YouTube. Cliquez sur ce lien, en bas à droite, ça vous permettra de rejoindre plus de 2500 parieurs gagnants abonnés à la chaîne YouTube et par la même occasion de recevoir toutes mes prochaines vidéos sur YouTube et de passer un cap dans les paris sportifs.

 

Salut Dorado. Est-ce que tu peux nous expliquer brièvement comment tu sélectionnes les pronostics basket ? Juste avant, si tu peux nous donner ton expérience par rapport aux paris sportifs et ton parcours au cours des dernières années.

 

Dorado : salut Maxence. Merci de m’avoir invité dans cette interview vidéo. Je m’appelle Aurélien Monnot, plus connu sous le nom de Dorado, ou DRD. Je suis expert en paris sportifs depuis 2011, avec un ROI de 10 % environ. Je me suis spécialisé sur les pronostics basket et principalement la NBA.

 

Maxence : aujourd’hui, comment sélectionner les pronostics basket ? Explique-nous comment tu procèdes ? Est-ce que tu regardes les différents matchs qui ont lieu dans la journée et ensuite tu sélectionnes par rapport au value bet, aux statistiques, aux infos que tu as sur le match en question ? Raconte-nous la phase de sélection pour arriver à l’ultime décision d’un pronostic que tu as validé.

 

Dorado : tout d’abord, je regarde la liste des matchs du jour. Ensuite, je fais un tri entre ce que j’estime safe en fonction des différentes cotes et ce que j’estime qui ne sera pas intéressant en fonction de la dynamique. Après ça, j’analyse les matchs que j’estime intéressants. J’ai créé un fichier cet été avec plus de 60 questions sur un match de basket : par exemple les dynamiques, si les scores sont encourageants, si les défaites sont inquiétantes, les rebonds, les matchs à domicile, back to back, road trip, point en seconde chance, point en contre-attaque, balles perdues. 60 questions comme ça qui me permettent d’analyser un face à face entre deux équipes.

 

Ensuite, en fonction de tout ça, les questions sont généralement répondues par oui ou non. Avec le nombre de oui par rapport au nombre de questions, j’ai un pourcentage qui ressort, qui est favorable à un pronostic. À côté j’ai créé un tableau Excel qui me permet d’avoir un taux de réussite par rapport au pourcentage dégagé par mon analyse. En fonction de tout ça, des blessures de dernière minute, l’évolution des cotes, je choisis mon pronostic.

 

Maxence : ça te prend combien de temps ? Une demi-heure, 20 minutes, 40 minutes ?

 

Dorado : le plus long, c’est l’attente des informations de dernière minute. C’est vraiment le plus long, ça peut me prendre une heure ou deux. Derrière, tu es obligé d’attendre deux heures l’information s’il y a un joueur qui est incertain ou autre. Ça peut être très rapide, comme ça peut prendre plus de temps. Des fois, tu peux avoir terminé à midi les analyses. Je suis obligé d’attendre 15 heures 30 avant d’avoir l’information, donc il est 22 heures 30 en France à ce moment-là.

 

Maxence : c’est un élément que tu prends en compte. Tu habites au Mexique, donc tu as le fuseau horaire des États-Unis, ce qui est très pratique pour bien sélectionner et avoir le maximum d’informations pour tes pronostics basket.

 

Dorado : exactement.

 

Maxence : quels sont les types de paris à privilégier ? Est-ce que ce sont les paris victoire en sèche ? Est-ce que c’est les paris avec handicap ? Est-ce que c’est les paris over, under point ? Est-ce que c’est les paris sur un joueur précis ? Quels sont les pronostics que tu privilégies par rapport aux pronostics que tu réalises dans le basket ?

 

Dorado : le type de pronostics est propre à chacun. Je connais des gens qui adorent les over, under. Moi, c’est vraiment le type de paris avec lesquels j’ai beaucoup de mal. Je trouve assez difficile à analyser, même à lire. Les handicaps classiques, pareil, pour moi, j’ai beaucoup de mal sur les handicaps classiques. Avec mon fichier d’analyse, je peux aussi comparer avec un handicap classique et je peux t’assurer que c’est du 50 % depuis le début de la saison en NBA. Ils sont quand même très très bien placés et c’est assez impressionnant de voir ça. Après, j’ai essayé de le faire aussi un peu au feeling, en me disant, tiens ça j’aime bien. C’est quand même assez compliqué de faire un tri par rapport au handicap classique.

 

Du coup, ce que je préconise personnellement, ce sont les handicaps ajustés de 1,30 à 1,50 ou les victoires sèches. Après, il y a les performances joueurs qui peuvent être intéressantes, notamment en hors ARJEL parce qu’il y a plus de choix. On peut parier sur les rebondeurs, les passeurs, point rebond et passe. Voilà le type de pronostics que je préconise, les handicaps ajustés, les victoires sèches et les performances joueurs.

 

Maxence : ce sont vraiment tes spécialités et tu concentres à 100 % dessus chaque week-end.

 

Dorado : oui principalement handicaps ajustés et victoires sèches. J’utilise la stratégie du combiné-recomposé ou safe 2 odds, parce que je suis quelqu’un dans la vie de tous les jours plutôt prudent. Je ne fais jamais d’achats impulsifs, je ne suis jamais à découvert, donc je fais toujours des achats réfléchis.

 

Dans les pronostics, j’essaie d’établir le même processus et je pense que c’est plus facile dans les paris sportifs de gagner de l’argent quand tu sais où tu vas, quand tu as une stratégie, une gestion de management précis et des objectifs. Quand tu suis ce conducteur et que tu restes rigoureux, je pense que tout le monde est capable de gagner de l’argent. Après le plus dur, c’est la maîtrise de soi.

 

Maxence : absolument, c’est très important de ne pas tilter. Par rapport au combiné-recomposé, si vous ne savez pas ce que c’est, c’est tout simplement : vous voyez une cote à 1,35, 1,40, vous vous dites : là c’est un pari où la probabilité de gagner est très importante, vous misez 100 euros. Le pronostic est gagnant et ensuite, deux ou trois jours après, vous revoyez une cote à 1,30 où la probabilité de gagner est extrêmement importante, vous misez les 100 euros + les 40 euros de bénéfices que vous gagnez les jours précédents. Si le pari est gagnant, ça permet d’avoir une cote quasiment de 2 et de doubler votre mise en deux paris quasiment sûrs.

 

Quels sont les sites que tu recommandes pour analyser la NBA, l’Euroleague, l’Euro Cup, la Pro A. Quels sont les sites que tu utilises personnellement pour avoir des informations, regarder des statistiques, réaliser tes pronostics basket ?

 

Dorado : il y a nba.com, ESBA, les sites français comme Basket USA, Basket Infos. Il y a Be Basket pour le basket français, le basket européen. Basket Actu aussi.

On peut avoir toutes les informations sur la NBA et le basket européen.

 

J’utilise aussi beaucoup Twitter avec un logiciel qui s’appelle Twit Tech qui permet de valider des listes sur les différentes personnes qui twittent des choses intéressantes. Vous faites par exemple une liste avec les équipes NBA et vous recevez toutes les informations NBA qui s’affichent directement sur le logiciel.

 

Ce sont principalement ces outils-là. Il y a aussi des outils de stats, je crois que c’est NBA statistics. Je ne connais plus l’adresse exacte. Vous tapez NBA statistics sur Google et vous avez toutes les informations possibles. Il y a aussi le site covers.com pour la NBA. Voilà pour les principaux sites que j’utilise pour analyser.

 

Maxence : covers.com. Tu as dit également nba.com. Quels sont les 2-3 autres sites que tu as évoqués ?

 

Dorado : esba.com ; bebasket.fr ; basketactua.com ; basketinfo.com et…

 

Maxence : basketactua.com ; basketinfo.com. N’hésitez pas à les taper dans Google.

 

Quels sont les bookmakers que tu utilises pour parier sur le basket ? Est-ce que tu utilises à 100 % Pinnacle ou d’autres bookmakers ?

 

Dorado : les 3 bookmakers que j’utilise, c’est Pinnacle, Bet 365 et Betfair. Ce sont les 3 que j’utilise. Bet 365 pour les handicaps ajustés ; Pinnacle pour les victoires sèches. Betfait, tu sais comment ça marche, c’est plus du betting exchange que j’utilise.

 

Maxence : et concernant Bet365, tu l’utilises également un peu pour regarder des matchs comme c’est une petite webTV également ou pas du tout ?

 

Dorado : non pas du tout. J’ai le NBA League pass pour pouvoir regarder les matchs. Après, j’ai Euroleague TV pour les matchs d’Euro League, même si c’est un peu compliqué pour moi de regarder le basket européen depuis le Mexique, notamment le basket espagnol et le basket français. C’est assez compliqué d’avoir quelques images.

 

Maxence : comme tu as 7 heures de décalage horaire, il y a 7 heures de moins. C’est en pleine journée pour toi quand c’est le soir pour les matchs d’Euroleague, d’Euro Club privé Paris Sportifs ou de ProA.

 

Dorado : c’est surtout ça. Quand la NBA commence, je me réveille le matin à 8 heures. Je fais une revue de presse d’une heure alors si je commence à analyser, ça peut me prendre jusqu’à 15 heures en fonction des informations qui tombent. Du coup, les matchs commencent à 11 heures du matin, c’est compliqué. Quand j’analyse le basket européen sachant que le soir même je suis obligé de regarder les matchs de NBA ?

 

Maxence : tu ne peux pas être sur la NBA et…

 

Dorado : il faudrait que je snob quelques matchs de NBA le soir ou alors que je me couche assez tard pour analyser l’Europe, mais c’est assez compliqué au niveau l’organisation parce qu’après tu n’as plus de vie personnelle.

 

Maxence : absolument, je suis d’accord.

 

Dorado : quand la NBA s’arrête, j’ai plus de temps pour analyser le basket européen ou la WNBA que j’ai commencé à suivre depuis deux ans.

 

Maxence : c’est excellent, ça te permet d’avoir une panoplie des différents championnats.

 

Comme gères -tu le tilt ?

 

Comme j’aime bien l’évoquer, selon moi, il y a 20 % des gens qui sont de bons pronostiqueurs. Toutefois par rapport à la gestion de capital, à la psychologie, au tilt, les avalanches de pronostics gagnants et perdants c’est-à-dire qu’on peut avoir 9 paris gagnants sur 10, après 2 paris gagnants, après 8 paris gagnants sur 10, après 4 paris gagnants, bref des avalanches de pronostics gagnants et perdants, ce que j’appelle également le choc psychologique, est-ce que tu as déjà eu envie de tilter et comment tu gères en visionnant énormément de matchs pour ne pas tilter par rapport à tes pronostics ?

 

Dorado : le tilt, c’est un thème assez complexe. Personnellement, je l’ai rarement vécu. À partir du moment où j’ai un pronostic perdant, je me remets tout de suite en question. Je me prends la tête pendant des heures pour savoir pourquoi j’ai perdu. Je pense que c’est important de se remettre en question une fois qu’on a perdu un bet. Parfois tu peux le gagner et te dire super j’ai gagné, mais au final, tu as une chance de cocu incroyable. Il faut que tu cadenasses, tu as ramolli, parce que c’est tendu.

 

La principale chose, c’est que tu as un pronostic perdant, il faut se remettre en question : est-ce que l’analyse a été bonne ? Est-ce que j’ai raté quelque chose ? Est-ce qu’il y a eu un événement dans le match qui a coûté ton pronostic, par exemple au basket un joueur important a eu des fautes rapidement et qui a été obligé de sortir, une blessure ? Au foot, ça peut être un carton rouge, un penalty. Ça, tu ne peux pas le prévoir avant.

 

Par contre, si une équipe se fait écraser dans la raquette et que l’analyse disait que l’équipe allait se faire dominer ce soir, au final tu as négligé ce point important.

 

Il faut analyser son match qu’il soit gagnant ou perdant. Ça permet de se remettre en question. Si tu as fait une erreur, tu te dis qu’il faut que je me remette aux bases, il faut que je me reconcentre, quitte des fois à laisser quelques jours pour passer en mode journaliste, c’est-à-dire que tu vas suivre le sport que tu aimes, pour rapporter les informations comme un journaliste. En fait, comme ça, ça t’efface le cerveau du betting, d’avoir envie de se refaire, d’avoir peur de perdre. Je fonctionne comme ça.

 

Dès que je perds un pronostic, je n’aime pas ça, je suis quelqu’un d’assez perfectionniste. Du coup, dès que j’en perds un, je me remets direct en question et j’évite de tout claquer au prochain pronostic pour récupérer ma perte.

 

Ça correspond à ma personnalité. Comme je te disais plus tôt, quelqu’un qui dans la vie de tous les jours fait des achats impulsifs – j’adore cette veste, je me l’achète – alors qu’il n’a pas fait ses comptes avant, il va être plus à même de tilter qu’un mec qui dit : j’aime bien cette veste, je vais la tester et je vais revenir ce week-end pour voir un peu comment sont mes finances à ce moment-là et je vais voir si je l’achète ou pas. Ou si je peux en trouver une similaire un peu moins chère, ou attendre les soldes. Tu vois ce que je veux dire ?

 

Je pense que c’est vraiment au niveau de la personnalité de la personne et de la maîtrise de soi. Si dans la vie de tous les jours, tu fais des achats impulsifs, c’est clair et net que dans les paris sportifs, tu vas faire du tilt à un moment ou un autre.

 

Maxence : je rebondis sur tes propos. Je suis 100 % d’accord. L’astuce que vous pouvez vous dire : au lieu de laisser de l’argent sur le bookmaker, il faut soit recentrer sur Neteller ou soit fermer le site un petit moment parce qu’on a très vite en quelques clics la gâchette facile.

 

Comme tu l’évoquais, tu as une bonne illustration, si vous avez quelqu’un d’impulsif dans la vie, vous vous dites waouh ! ça, ça me plaît, je vais l’acheter, je le veux vraiment ; ça va être la même chose dans les paris sportifs. Dès que vous allez bien gagner, vous allez vous enflammer et du coup, vous allez vous prendre une grosse claque. Ou en revanche, vous allez vouloir rapidement rattraper des pertes.

 

Donc, c’est important d’avoir du recul et de toujours voir les paris sportifs comme un investissement et non comme un jeu.

 

Dorado : voilà. Le rapport que je fais avec l’achat impulsif, ça peut aider des personnes qui n’ont jamais encore tilté parce qu’ils viennent de commencer les paris sportifs. Au final, ça peut les mettre en garde. S’ils savent qu’ils ont tendance à faire des achats impulsifs, ils vont se dire, tiens il faut que je fasse attention à ça, ils l’ont dit dans l’interview audio de Maxence, attention.

 

Parfois ça m’est arrivé en live de me dire : il faut que je couvre ou j’ai couvert, il faut que je remise, je le sens bien, ils sont revenus dans le match, j’ai couvert trop dur, ou des choses comme ça. À ce moment-là, quand vous sentez que vous êtes un peu perdu, que vous ne savez pas trop quoi faire, que vous sentez que vous avez la gâchette un peu facile, ça m’est arrivé sur un match sur Betfair, j’avais acheté Utah Jazz contre Dallas et en fait, le début de match ne s’était pas passé comme prévu, et assez rapidement, je vois que l’équipe sur j’ai pariée était remontée. Il restait quelques secondes et il y avait +3 pour une des deux équipes. C’était l’équipe adverse, et je voulais récupérer ce que j’avais perdu, il fallait que je mette une somme importante.

 

Du coup, j’ai failli cliquer, mais je me sens dit : non laisse tomber, tu ne vas pas prendre le risque. Au final, il y a eu prolongation et l’équipe a perdu. J’ai bien fait de ne pas avoir misé pour récupérer les pertes que j’avais faites. Au final, je me suis assis sur les pertes que j’avais faites, mais j’étais à deux doigts de perdre cinq fois plus.

 

C’était vraiment le tilt pur et dur et j’ai réussi à me raisonner au bon moment.

 

Maxence : je prends un exemple. Récemment, il y a eu le match Valence, Real Madrid. Valence arrache la victoire à 2-3 secondes de la fin, du moins pense arracher la victoire dans le championnat espagnol et boum un gros 3 points juste derrière. C’est vous montrer que tout est possible dans les paris sportifs.

 

Dorado : imagine, tu as acheté d’avance, ça s’est mal passé, tu revends, et tu vois qu’ils marquent à ce moment-là, tu balances la sauce sur Valence, tu vois le tir, tu es dégoûté !

 

Maxence : absolument, comment ensuite se pendre juste derrière !

 

Merci pour ton retour d’expérience. Tu es également membre de mon club privé Paris Sportifs. Il y a plus de 330 membres à l’intérieur du club privé Paris Sportifs. Quelles sont les erreurs que tu faisais par le passé et que tu ne fais plus aujourd’hui ? Tu as démarré sur Internet à peu près comme moi en 2011, quelles sont les erreurs que tu te dis maintenant, waouh ! comment j’ai pu faire ce type d’erreurs par le passé parce qu’aujourd’hui tu en rigoles et tu te dis, ouf ! pourquoi j’ai pu faire ce type d’erreurs au démarrage ?

 

Dorado : j’ai commencé les paris sportifs en 2007 et en 2011 j’ai commencé sur Internet. En 2007, la principale erreur que je faisais, c’était des combinés. Je ne pense pas que le combiné soit l’erreur la plus importante que j’ai faite avec le recul. Je pense que la plus grosse erreur, c’est de vouloir parier tous les sports. Je pariais du foot, du basket, du tennis, du hand, du volley.

 

Vu que je suivais un peu tous les sports, pas en expertise, vraiment un peu de tout, il y avait vraiment que le basket et le foot où j’étais vraiment plus précisément à suivre ces sports-là, les autres, je suivais de loin, je savais qui était bon, qui n’était pas bon, et j’analysais. Des fois, je faisais un combo multisports, un match de hand, un match de basket, un match de foot. Parfois ça passait, parfois ça ne passait pas.

 

Au final, je me rends compte que pour suivre un sport déjà et se professionnaliser sur un sport, ça prend énormément de temps. Je me dis comment les gens peuvent suivre la première ligue, la Ligue 1, ce n’est pas possible qu’ils regardent tous les matchs, c’est impossible. Au niveau de la NBA, je suis obligé de faire des sélections de matchs. Des fois, j’ai envie de regarder des matchs, je regarde puis je vois que ce n’est pas intéressant, je zappe. Mais c’est impossible de regarder tous les matchs. Le lendemain, il y a d’autres matchs. Tu n’as pas le temps de regarder les matchs comme tu peux le faire en foot. Tu as un match le week-end, tu en regardes un à 13 heures, un à 15 heures, un à 18 heures et un à 21 heures. Tu as déjà regardé pas mal de matchs samedi, dimanche, le reste tu as le temps de le regarder du lundi au vendredi. Mais la NBA ce n’est pas ça. Il faut suivre tous les matchs. Des fois je ne comprends pas comment ils peuvent faire ça.

 

Maxence : au foot, il y a un site qui s’appelle Footyroom où vous avez les résumés de 3-4 minutes. En basket, quels sont les sites qui proposent des résumés de matchs de 3,4, 5, 7 minutes pour avoir les résultats des différents quarts temps ?

 

Dorado : je suis abonné au NBA League Pass, donc j’ai des résumés entre 15 et 30 minutes…

 

Maxence : NBA League Pass, c’est quel tarif à l’année ?

 

Dorado : il y a une astuce si tu utilises un VPN en Afghanistan, tu vas payer pas cher, mais en France, de mémoire, il coûte 200 euros la saison environ. Depuis le Mexique, j’ai payé 150 euros la saison le premium. Il y a un petit écart de 50 euros qui n’est pas négligeable. Tu as des résumés de 15 à 30 minutes en fonction de l’intérêt du match. 30 minutes, j’exagère peut-être un peu, mais oui 20-25 minutes maximum.

 

Et sur le site de la NBA, tu as des résumés de 2 minutes environ, avec un expert qui va parler et dire : ils ont mené de 15 points, machin a été chaud, ils ont remonté et ils ont gagné. Tu as espn.com aussi qui font des vidéos de 2 minutes. C’est intéressant de regarder les deux parce qu’ils vont donner des stats différentes. ESPN est plus poussé sur les stats, donc tu vas avoir des stats intéressantes où tu vois des actions de jeu. Pour moi, c’est plus intéressant ceux de ESPN. Mais regarder les deux, ça peut être intéressant pour avoir plus d’informations.

 

Après, je ne connais pas de sites qui proposent plus de 2 minutes. En France, tu as beIN sports qui font une émission quotidienne de 30 minutes qui passent sur tous les matchs. Les mecs discutent. Je crois qu’il y a une chaîne YouTube qui montre les différentes actions de certains joueurs, mais je ne la regarde pas. Mais ça peut aussi être intéressant. Un joueur qui a mis 50 points, ils vont montrer les 50 points du joueur, ça peut être intéressant à suivre.

 

Maxence : excellent, ça vous permet de gagner du temps. Quel que soit le sport, on ne peut pas tout regarder. C’est donc important de visionner des résumés. Comme tu l’as parfaitement souligné, l’erreur à ne pas commettre, c’est de ne pas se spécialiser dans un sport précis. Vous pouvez vous dire : moi ce que j’aime, c’est la formule 1, moi c’est le baseball, le hockey, le basket, le tennis, le volley, le football.

 

Et ensuite, vous pouvez encore vous sous-segmenter. Si c’est du basket, vous dire, moi je fais que des championnats européens, moi je ne fais que de la NBA. Si c’est du foot, que les grands championnats majeurs de football. Si c’est du baseball, que la MLS. Ça vous permettra de vous spécialiser et de concentrer vos forces sur le même sport.

 

Dorado : ça paraît compliqué d’être performant sur 4-5 sports en même temps. Ça prend tellement de temps que c’est compliqué. La gestion de bankroll, c’est une erreur que j’avais faite, je n’en avais pas quand j’ai commencé. Je pariais ce que j’avais, 2-5 euros. Je n’avais pas un système de mise fixe, mise variable, ABC, tout risque.

 

Maxence : la gestion de capital est très importante pour pouvoir passer un cap dans les paris sportifs.

 

Pour finir sur une dernière question, où est-ce qu’on peut te retrouver ? Sur basket-pronostics.com. Est-ce que tu peux nous parler de ton espace VIP, de ton service pour toutes les personnes qui souhaitent copier tes pronostics, et se disent merci Maxence, merci Aurélien alias Dorado, où est-ce qu’on peut te retrouver pour bien parier sur le basket et recevoir tes pronostics parce que tu as un ROI de 10 % environ, comme ça, ça vous permettra de faire fructifier votre capital par rapport aux pronostics basket, si vous voulez vous diversifier dans votre portfolio de tipsters ?

 

Dorado : pour revenir sur le bilan de 10 %, c’est un mélange d’ARJEL et de hors ARJEL. Avant, j’étais en ARJEL.

 

Une erreur principale que j’ai faite, c’était de rester en ARJEL trop longtemps. Je perdais pas mal de pronostics, j’étais sur une mauvaise période je ne comprenais pas le problème. Je suis devenu nul du jour au lendemain alors que chaque année, je progresse au niveau des paris sportifs, je suis plus rigoureux et j’ai une méthode de jeu, je sais où je vais, mais je gagne moins d’argent.

 

Je ne comprenais pas et à un moment je me suis dit que c’était peut-être l’ARJEL. Du coup, je suis passé en hors ARJEL et j’ai vu la différence, notamment au niveau de l’offre sur Bet 365. Le ROI a considérablement augmenté. Donc au niveau du bilan, les 10 % c’est du ARJEL de 2011 à 2015 et depuis 2016 c’est du hors ARJEL. Voilà pour revenir là-dessus.

 

Pour suivre mes pronostics, il y a différentes offres. Il y a une offre mensuelle à 24 euros, une offre trimestrielle à 59 et une offre jusqu’à la fin de la saison régressive dans le temps qui est en ce moment à 82 euros. Pour les membres du club privé dont je fais partie, j’ai mis en place des réductions de 15 %.

 

Comment ça fonctionne ? Il faut créer un compte gratuitement. Vous allez recevoir trois conseils sur votre boîte email tous les trois jours qui vont vous permettre d’améliorer votre jeu dans les paris sportifs. Ensuite, une fois que vous avez souscrit à un abonnement, vous avez accès à mes pronostics principaux.

 

J’ai mis en place cette saison des pronostics secondaires par rapport à la création de mon fichier d’analyse et des zones de confiance que j’ai pu réaliser. Il y a donc des pronostics secondaires. Ce sont des gestions de bankroll tests en fonction des différentes stratégies, histoire de voir comment maximiser mon outil de travail. C’est intéressant de voir l’évolution au cours de la saison. Certains suivent, d’autres non. C’est à vous de voir. Les mises que je recommande sont plus réduites par rapport aux pronostics principaux.

 

Vous avez accès au forum avec des pronostics tennis. Bientôt, il va y avoir d’autres pronostics aussi. Ce sont des pronostics des membres de la communauté. Vous avez aussi accès au chat qui est disponible sur le site. Il y a un espace gratuit et un espace payant sur le chat où vous pouvez retrouver mes pronostics en direct, notamment les quarts temps, une méthode que j’utilise beaucoup sur le live.

 

Vous avez aussi accès aux alertes SMS. Je vous envoie des SMS dès que j’ai validé un pronostic histoire de ne pas perdre de temps. Le temps de créer un email, que vous ouvrez, ça prend du temps et vous pouvez perdre quelques centimes sur les cotes ou quelques points sur les handicaps. Comme ça, vous êtes prévenu directement sur votre smartphone. Bien sûr il y a les emails aussi.

 

Maxence : merci pour ton retour d’expérience.

 

Dorado : c’est assez complet !

 

Maxence : parfait. N’hésitez pas à vous inscrire à la newsletter, c’est gratuit : basket- pronostics.com. Vous allez recevoir une série d’emails par rapport à des conseils pour bien parier sur le basket, vous allez pouvoir obtenir tes pronostics sur le basket en prenant un abonnement au mois, au trimestre ou à l’année. Ça vous permettra d’augmenter votre capital par rapport à des pronostics basket.

 

Un dernier point juste avant de terminer. Comme tu l’évoquais, si vous voulez faire des paris sportifs un complément ou super complément de revenus ou même arriver à en vivre en fonction de votre capital, c’est très important que vous ayez accès à tous les outils pour parier comme un pro : Neteller, Pinnacle, Bet 365, Betfair, Sbobet ou d’autres plateformes de betting exchange comme Matchbook. J’explique tout ça à l’intérieur de mon club privé et vous aurez accès à tous ces outils en rejoignant le club. On est plus de 330 membres à l’intérieur du club privé.

 

Merci Dorado pour tous tes conseils. Si vous avez aimé la vidéo, cliquez sur le bouton « like » juste en dessous et partagez-la. Vous connaissez certainement des parieurs qui font des pronostics sur le basket. Ça leur permettra de les aider et de progresser davantage.

 

Juste avant de vous quitter, il y a un lien à l’intérieur de la vidéo YouTube. Cliquez sur ce lien, ça va vous rediriger vers la liste d’attente de mon club privé. Il suffit juste d’indiquer votre prénom et votre adresse email. Vous allez savoir quand je rouvre les inscriptions du club privé Paris Sportifs.

 

Si vous visionnez cette vidéo depuis un smartphone, vous vous dites merci Maxence il est où ce lien ? Il y a un « i » comme info en haut à droite de la vidéo YouTube ou encore dans la description juste en dessous. Je vous dis au plaisir pour de nouvelles vidéos et à très vite sur basket-pronostics.com. À très vite.

 

Dorado : salut