Quelle est la DURÉE de vie d’un TIPSTER ?

Transcription – Durée de vie d’un tipster :

Dans cette nouvelle vidéo, on va voir ensemble quelle est la durée de vie moyenne d’un tipster. Ici Maxence Rigottier du blog gagner-de-largent-grace-aux-paris-sportifs.fr. Aujourd’hui, dans cette nouvelle vidéo, je vais répondre à une question que j’ai reçue récemment sur le blog. De temps en temps, comme vous avez pu le voir dans d’autres vidéos, je réalise des sondages auprès des personnes qui me suivent sur Facebook ou sur le blog, et j’ai reçu une question que j’ai trouvée très intéressante, c’est la suivante : quelle est la durée moyenne de vie d’un tipster ?

Si vous faites un suivi de tipsters, vous avez déjà pu voir que je vous ai présenté sur le blog la plateforme Tipsters Place. Je vous ai également présenté la plateforme Blogabet. Quand vous suivez des tipsters, que ce soit des tipsters de plateforme ou des tipsters indépendants, vous copiez leurs pronostics sur le rugby, le basket, le tennis, le football. Il y a quand même une tendance que j’ai remarquée et c’est quelque chose de très important à prendre en compte, c’est la durée de vie moyenne d’un tipster. Elle est d’environ 2 ans.

Quand vous avez trouvé un tipster qui a un ROI de plus de 10 % et également un historique d’au moins 300 pronostics, vous le suivez si c’est compatible par rapport à votre emploi du temps et parce que les cotes ne chutent pas. J’ai déjà évoqué tous ces critères dans de précédentes vidéos. Je ne vais pas les répéter ici.

Quand vous avez trouvé quelqu’un de sérieux et de fiable que vous voulez suivre pour faire fructifier votre capital, c’est important de savoir qu’au bout de 2 ou 3 ans, généralement 2 ans, il faut avoir un turnover de son portfolio de tipsters parce qu’il va avoir une baisse de régime. Vous vous demandez peut-être pourquoi quelqu’un qui est bon devient du jour au lendemain plus bon. Pour moi, il y a trois raisons majeures à cela.

Raison numéro : La pression !

La première raison, c’est la pression. Vous le savez comme moi, quand vous jouez avec une énorme décontraction, sans pression, vous avez souvent les pronostics en votre faveur. En revanche, si vous avez 10, 20, 50, 100 abonnés, vous avez une pression du résultat et du coup, par la même occasion, il y a souvent une chute des résultats.

Prenez l’exemple du foot, et notamment les attaquants. Vous avez certainement déjà vu de très nombreux attaquants qui sont performants quand ils sont dans des clubs outsiders, ils enchaînent les buts, sont des leaders de leurs équipes. A partir du moment où ils signent dans un grand club, PSG, Marseille ou Lyon en France, Chelsea, Manchester City, Manchester United en Angleterre, Barcelone ou Madrid en Espagne, vous avez de grandes chances, hormis les très grands, que ces attaqueurs deviennent un peu mauvais. Il n’a pas perdu ses qualités, mais il n’y a pas la même pression et les mêmes attentes et il ne sait pas gérer mentalement et psychologiquement. C’est exactement pareil dans les paris sportifs. La pression est donc la première raison. La deuxième raison concerne des facteurs défavorables qui se produisent.

Raison numéro 2 : Des facteurs défavorables à cause de tensions intérieures psychologiques dans les analyses !

Quand vous jouez de manière décontractée, vous êtes plus détendu, vous allez prendre plus de choix, vous allez moins vous prendre la tête. Dès que vous commencez à y passer des heures et des heures, à analyser ou que vous hésitez constamment sur un choix, vous allez attirer le mauvais choix et vous n’allez pas prendre en compte votre premier choix. C’est la même chose pour les tipsters. C’est aussi la différence entre un tipster qui a un ROI de 15 % et ensuite qui a un ROI de quelques pour cent parce qu’il ne fait plus les bons choix.

Le troisième indicateur qui est à prendre en compte, c’est la méthode.

Raison numéro 3 : La méthode !

Votre tipster va avoir à un certain moment une méthode qui va fonctionner, être brillante et petit à petit, les parieurs, si ce sont des marchés de niche, vont arriver à comprendre cette méthode et donc à réajuster les cotes.

On va prendre l’exemple de la Pro B au basket. Vous avez des limites qui sont très basses sur Pinnacle 3-4 jours avant parce que le bookmaker a du mal à coter le match, il y a des parieurs qui sont bons sur cette discipline et qui vont commencer à prendre les handicaps.

En misant, ça va permettre de donner une alarme au bookmaker qui va se dire que s’il y a autant de gens qui misent sur ce handicap, c’est qu’il a dû faire une erreur. Il va fermer le pari au bout de quelques centaines d’euros et ensuite, il va rouvrir le pari en n’ayant plus du tout le même handicap par rapport à la masse financière qu’il y aura eu sur le pronostic. Indirectement, le bookmaker, en mettant des limites très basses, très faibles (quelques dizaines, quelques centaines d’euros) va permettre de se réajuster par rapport à l’événement précis lorsqu’il s’est trompé. Du coup, il n’y a plus du tout de value, ou du moins, c’est beaucoup plus difficile d’avoir un value bet.

Cela concerne les marchés de niche. Plus le niveau de jeu des parieurs augmente, plus le bookmaker arrive à bien se réajuster.

Et concernant les marchés de masse, aujourd’hui le bookmaker a tellement d’informations, que ce soit sur les statistiques, sur les dernières confrontations, etc., c’est archi bien coté et c’est difficile d’avoir un ROI de 15 % même en sécurisant les pronostics. Pourquoi ? C’est dû au fait que le sport est tellement homogène aujourd’hui. Il y a quelques années, c’était plus hétérogène, mais plus le temps passe, plus le sport devient homogène. Du coup, c’est de plus en plus difficile de gagner de l’argent.

Il faut que vous le sachiez. Moi, souvent, je suis différents tipsters. Quand j’en suis 5, j’ai un tipster qui a des rendements supérieurs à ce que j’avais prévu, j’en ai 3 qui ont les rendements espérés et 1 va me faire perdre de l’argent. C’est aussi ce que vous allez avoir de manière générale si vous en suivez 5. Si vous en suivez 10, il y en a 2 qui vont vous faire perdre de l’argent, 6 qui vont avoir un ROI correct et 2 qui vont avoir un ROI légèrement supérieur à ce que vous espériez. C’est cette tendance-là qu’il faut avoir à l’esprit.

Il faut sans cesse renouveler son portfolio de tipsters pour avoir des ROI positifs. Vous vous demandez peut-être comment trouver de nouveaux parieurs qui sont bons. C’est exactement comme le football. Il y a d’anciennes gloires qui sont à la retraite. Certains tipsters étaient bons, mais vont arrêter pour des raisons X ou Y, personnelles ou professionnelles. D’autres arrivent parce qu’ils se sont formés et ont pris l’expérience des années précédentes. C’est un turnover de portfolio de tipsters. Ayez en tête 2 ans, donc 2 saisons, comme durée de vie.

Quand vous commencez à suivre des tipsters qui ont plus de 2 ans, vous n’allez pas forcément perdre d’argent, mais les rendements vont certainement être très faibles s’il n’a pas changé sa méthode parce que je reviens sur cette notion de méthode, comme je vous l’ai expliqué juste avant. Prenez l’exemple des appareils photo, et de la marque Kodak. Kokak n’a pas vu venir les appareils numériques, ils ne sont pas remis en cause et ils ont coulé. C’est pareil dans les paris sportifs. A un certain moment, il y a une méthode qui fonctionne très bien. Petit à petit, le bookmaker arrive à se réajuster et si le tipster ne se remet pas en question, il va couler. Alors que s’il se remet en question, s’il change de méthode, il peut très bien être à nouveau performant. C’est vraiment quelque chose qu’il faut avoir en tête.

La durée de vie d’un tipster, c’est 2 ans en moyenne !

Plusieurs points à retenir dans cet enregistrement :

La durée de vie moyenne c’est 2 ans. Quand vous avez trouvé quelqu’un qui est très bon, au bout d’un an, vous savez que vous pouvez rajouter une à deux saisons supplémentaires, donc ça fait trois ans en tout. Ensuite, il y a de grandes chances que le ROI devienne proche de 0.

C’est donc important de faire un turnover de votre portfolio de tipsters. Les 3 raisons de cette baisse de régime, c’est :

  1. La pression. Plus vous avez de clients et d’abonnés, plus vous avez la pression des résultats et du coup, c’est difficile de faire des choix sereins.
  2. Les bookmakers sont de plus en plus à la pointe avec des cotes très bien fixées, les handicaps sont bien ajustés, c’est donc difficile de tirer un profit
  3. Quand on n’est pas dans la sérénité, quand on a la pression, on attire les mauvais choix. Quand on hésite sur beaucoup de choix, on va souvent attirer les mauvais et donc ne pas prendre la bonne décision.

Si vous comprenez un peu la loi de l’attraction, vous avez déjà pu vous en rendre compte. J’espère que cette vidéo vous a plu. Maintenant, je vous invite à télécharger ma vidéo bonus, 4 façons de gagner de l’argent dans les paris sportifs. Il y a un lien qui s’affiche à l’intérieur de la vidéo YouTube. Cliquez maintenant sur le lien à l’intérieur de la vidéo YouTube, ça va vous rediriger vers une autre page où il suffit juste d’indiquer votre prénom et votre adresse email.

Vous allez apprendre dans cette vidéo bonus comment gagner de l’argent avec vos propres pronostics, comment gagner de l’argent avec un suivi de tipsters, comment gagner de l’argent avec des trades sur Betfair, via le principe du back and lay, et comment gagner de l’argent avec des paris semi long terme ou long terme. Cliquez maintenant à l’intérieur de la vidéo YouTube. Indiquez votre prénom et votre adresse email et je vous dis à tout de suite de l’autre côté pour générer du cash dans les paris sportifs. A tout de suite !

Vous avez apprécié cet article ?

Indiquez votre prénom et votre email GRATUITEMENT ci-dessous pour recevoir votre CADEAU de bienvenue ! ;)

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *