Articles

2 erreurs à ne pas faire si vous souhaitez vous professionnaliser dans les paris sportifs

Aujourd’hui, dans cet article, je voulais répondre à un commentaire de christophe qui se posait des questions vis-à-vis des paris sportifs. C’est une nouveauté sur mon blog, c’est la première fois que j’écris un article spécifiquement à la suite d’un commentaire. J’espère que l’article aidera beaucoup de parieurs.

Voici le commentaire de Christophe qui a suscité de l’optimisme ou du pessimisme de la part des autres lecteurs du blog. J’ai synthétisé le commentaire et garder juste l’essentiel. Pour lire l’intégralité des commentaires, cliquez-ici (aller dans la rubrique commentaire).

« Bonsoir à tous,

Vous savez que quelquefois (pas souvent, malheureusement!!) on peut avoir de la chance, mais avec de la chance, on ne peut pas être en confiance et à l’aise, et surtout s’engager dans quelque chose de VIABLE, FIABLE, sur quoi on pourrait compter. Ce que voudrait établir le parieur professionnel.
Pas question de compter sur la chance aux paris sportifs, mais sur des STATISTIQUES, des exemples réels qui peuvent arriver, une analyse réelle de la situation, ou de situations, car il peut y avoir plusieurs cas ….Je vais donc vous exposer une de ces situations pour vous faire prendre CONSCIENCE que l’on a TRES peu de chance de tirer profit des paris sportifs »

Dans cet article, je voulais revenir sur 2 erreurs à ne pas commettre si vous souhaitez vous professionnaliser dans les paris sportifs. Les 2 erreurs viennent de mon propre vécu.

1. Sous-estimer son Capital de départ 

Pour toutes les personnes qui me suivent, je me suis installé à Malte le 5 septembre 2012. Mon capital était de 14 000 euros quand je suis arrivé à Malte. C’est un capital suffisant pour le doubler au bout d’un an mais pas plus sauf si vous prenez beaucoup de risque. J’ai fait des paris maladroits à cause de ma cupidité et mon manque de patience. Toutefois, je suis des parieurs qui sont compétents et qui vont me doubler mon capital en 12 mois si cela se passe bien. Plus le risque que vous prenez est élevé, plus le risque de banqueroute ou de tilter arrivera dans un mauvais moment. Avec ce capital, environ 14 000 euros, on peut se dégager un SMIC par mois mais pas plus. Cela ne signifie pas que vous allez avoir 1000 euros par mois qui vont tomber, cela veut dire qu’il y a 1 mois, vous allez peut-être faire -1000, un autre, + 3000, un autre, + 200. Bref, c’est l’incertitude complète sur ce plan. Il faut en avoir conscience. Les paris sportifs, ce n’est pas un salaire fixe comme un CDD ou 1 CDI. Il faut avoir une vision annuelle. Vous pouvez vous lever un matin et perdre de l’argent alors qu’un travail classique, quand vous vous levez, vous êtes sûr d’avoir votre salaire à la fin du mois.

Lire la suite