Articles

Une petite leçon de psychologie : Pourquoi sommes-nous programmés pour perdre ?

Près de 97% des parieurs perdent de l’argent avec les paris sportifs. Toutefois, plusieurs explications à cela. Tout est mis en oeuvre pour que les parieurs soient perdants. Voyons ensemble une petite leçon de psychologie.

paris sportifs, pronostic gratuit, sos pronostic

Est-il possible de gagner de l’argent avec les paris ? © boetter


Quand tout est mis en place pour que les bookmakers empochent tous ce qu’ils peuvent de notre compte:

a) Les publicités

Premièrement, les bookmakers sont tous plus friands les uns que les autres concernant leurs bonus. A première vue, cela serait très intéressant si aucune option n’était installée pour empocher ce gain.

Un exemple qui a attiré mon attention et qui m’a fait forcément sourire.

Pour empocher le bonus qui était de 100€, il fallait faire passer trois paris d’affilé d’une cote supérieure à 2 dans un délai maximum de 30 jours.

Nous avons juste quelques pourcents d’y arriver. Les bookmakers ne prennent donc pas beaucoup de risques et donc multiplient les offres de bonus entre 50€ et 80€, puisque sachant le nombre de surprises qu’il y a chaque week-end, il est donc facile pour eux de ne quasiment jamais les verser.

 

b) Les combinés

Tous les bookmakers se rejoignent au moins sur un point, ce sont les paris combinés. Que ce soit les célèbres sites de paris en ligne Betclic, Bwin, Sajoo, PMU, Parions Web… tous insistent sur ce type de paris pour les raisons suivantes :

D’une part, le bookmaker propose une mise assez faible (environ 10 ou 20 euros) pour que cette somme soit à la portée de tous.

D’autre part, ils proposent des exemples avec une série d’environ 6 matchs qui a l’air très logique plus un match nul pour faire gonfler la cote. La cote se situe aux alentours de 10.

Le calcul est donc très facile à être effectué. Avec une mise de 10€, le gain serait de 100€ (10€ de mise x 10) Le combiné de 6 matchs revient donc à 100€.

Le bénéfice est donc de 90€. C’est ce genre de publicité quotidienne que j’observe régulièrement sur tous les bookmakers.

De plus, le bookmaker ajoute une petite statistique, une anecdote ou un petit slogan choc pour nous inciter à jouer.

Toute la politique commerciale générée par les bookmakers va entrainer une addiction d’une petite portion de la population.

Les bookmakers émettent du sensationnel et du spectaculaire pour faire « mousser  les parieurs », ce qui leur permettent d’engendrer un maximum de profits dans un minimum de temps.

Il est très attractif de gagner des centaines d’euros comme le préconisent les books avec des sommes dérisoires.

En terme mathématique, la probabilité de gagner est :

  1. Pour deux matchs : 1/9 donc 0.11 de probabilité de gagner ou encore 11.11% de chance de remporter le combiné.
  2. Pour trois matchs : 1/27 donc 0.037 de probabilité de gagner ou encore 3.70% de chance de remporter le combiné.
  3. Pour quatre matchs : 1/81 donc 0.0123 de probabilité de gagner ou encore 1.23% de chance de remporter le combiné.
  4. Pour cinq matchs : 1/243 donc 0.00004 de probabilité de gagner ou encore 0.0043% de chance de remporter le combiné.
  5. Pour six matchs : 1/729 donc 0.000013 de probabilité de gagner ou encore 0.0013% de chance de remporter le combiné.

On peut donc remarquer que les paris combinés ne sont donc plus des paris mais un condensé de loto, où le hasard et la chance sont les maîtres mots.

 

requin

Les bookmakers sont-ils tous des requins? © The Sun and Doves

Je suis conscient que la part de chance et de hasard est présente dans chaque pari (les joueurs de football sont sur la pelouse et je ne pourrai pas contrôler si les joueurs sont dans un jour « sans » ou dans un jour exceptionnel) mais plus la probabilité de gagner est proche de 0, plus il est impossible de gagner.

A l’inverse, plus la probabilité est proche de 1, plus la possibilité de gagner est importante.

Par exemple, lorsque l’on effectue un pari « en simple », la probabilité de gagner est de 0.33 ou encore 33.33% de chance de remporter le pari car on a une chance sur trois.

C’est pour cela qu’il faut faire des paris en « simple » donc parier sur un seul et unique match pour limiter le risque et l’éventuelle perte.

 

c)Les paris en live

Comme vous avez surement dû le constater, les paris en live fleurissent sur chaque match et sur chaque discipline. Quelques exemples pour illustrer cela.

  1. En tennis : Qui va remporter le 1er point du match ?
  2. Au football : Qui va avoir le coup d’envoi du match ?
  3. Au rugby : Qui va inscrire le 1er essai du match ?
  4. Au basket : Qui va inscrire les 10 premiers points du 1er Quart Temps ?

Un chiffre qui est impressionnant et qui illustre le fait que l’on peut parier sur tout et n’importe quoi, ce sont le nombre de pari que propose chaque Bookmakers au quotidien. Par exemple, 8000 paris sont proposés par le bookmaker Autrichien Bwin chaque jour.

Tous ces différents paris ont été mis en place pour nous faire jouer sous le coup émotionnel et non avec la raison. Autrement dit, tout est mis en place pour jouer de manière impulsive et non réfléchi.

Il ne faut donc surtout pas jouer en live et sur n’importe quoi, sinon, l’explosion de compte sera malheureusement inéluctable. Il serait plus glorieux et plus judicieux de faire un don aux bookmakers auparavant au lieu de perdre bêtement votre argent en quelques instants !

d) Les pronostics

Je n’ai pas parlé des pronostics de la FDJ (Français des Jeux) qui sont catastrophiques.

La FDJ a donc trouvé un nouveau jeu pour améliorer ses profits, le nom s’intitule Cote & Score. Le but est de parier sur les scores d’un ou plusieurs matchs. Sur ce jeu, j’aimerais vraiment être actionnaire de la FDJ car c’est un jeu qui accroît considérablement la rentabilité de la FDJ et le risque de perdre pour le parieur.

Il faut quand même être conscient qu’il n’y a aucun talent de gagner sur les scores d’un match mais avoir une chance inouïe.

Sur le long terme, la chance tournera forcément et les pertes seront omniprésentes.

Il faut donc être totalement stupide et encore plus inconscient de faire des combinés à ce jeu car ce jeu est une véritable « roulette russe » ou le seul vainqueur seront les bookmakers. Par exemple,la FDJ a conçu ce jeu juste pour amener un peu plus de rêve, de fantasme à ses joueurs et pour qu’ils croient qu’ils se feront des fortunes avec des sommes dérisoires.

 

e) Les analystes ou les commentateurs Interview parieurs professionnels

photos par maxyphoto.com.au

Les différents médias utilisent des anciennes « Stars » du football pour faire des pronostiques. Cependant, ce sont de véritables « pollueurs » pour trois raisons principales :

D’une part, ils parient sur tout et n’importe quoi ! Autrement dit, ils peuvent parier sur des Sochaux-Nancy, des Fulham-Sunderland… Ce que je critique, c’est qu’ils parient sur ce genre de matchs où les 3 résultats sont possibles. Moi-même, je serais incapable de pronostiquer ce genre de matchs donc je ne les joue pas. C’est de la pure chance puisqu’il est impossible de savoir qui est la meilleure équipe.

Un exemple ancien mais facile à retenir : Bernard Mendy quand il était joueur au PSG, effectuait des passes ratées, des tirs non cadrés. On est loin du football champagne mais l’on se rapproche plus du cirque ou 11 clowns de chaque coté sont sur la pelouse pour éventuellement donner du spectacle s’il y arrive !!!

D’autre part, les analystes touchent une commission sur chaque pari (que le pari soit gagnant ou perdant).

Enfin, ils ne jouent pas leur propre argent donc il est très facile de faire perdre l’argent des autres quand ce n’est pas le sien.

Pour moi, toutes les émissions que j’entends sur les radios, que l’on lit dans les journaux, que l’on voit à la télévision sont là pour vous « monter la tête » et pour « polluer » votre esprit.

Il ne faut en aucun cas prendre au sérieux toutes ces informations car ces gens là ne servent à rien, juste à vouloir venir perturber votre approche du pari et à vous faire perdre.