Combien d’HEURES consacrer quand on fait ses propres PRONOSTICS ?

Transcription – “Combien d’heures consacrer quand on fait ses propres pronostics ?” :

Dans cette nouvelle vidéo, je vais répondre à une question que l’on m’a récemment posée. Cette question était la suivante : comment d’heures par semaine faut-il consacrer si on fait ses propres pronostics dans les paris sportifs ? Ici Maxence Rigottier du blog gagner-de-largent-grace-aux-paris-sportifs.fr.

Je vais répondre aujourd’hui à une question que j’ai reçue de la part d’un lecteur de mon blog. De temps en temps, je réalise des sondages sur le blog à travers les milliers de personnes qui me suivent et qui sont abonnées à la newsletter. J’ai noté une question qui me paraissait vraiment pertinente et je vais vous expliquer tout ce que je fais dans les paris sportifs. Cette question était la suivante : comment de temps par semaine faut-il consacrer pour réaliser de bons pronostics dans les paris sportifs ?

Je fais essentiellement mes propres pronostics sur les championnats majeurs de football, c’est-à-dire la Série A italienne, la Ligue des champions, la Première Ligue anglaise, la Bundesliga allemande, la Ligue 1 française, etc.

Cela est juste un aperçu de ce que je fais parce que je fais aussi un suivi de tipsters, des paris semi long terme et long terme ou encore des trades sur Betfair. Si vous faites vos propres pronostics, vous avez compris que c’est important de verrouiller et de sécuriser vos pronostics via les paris no draw no bet, les paris asian handicaps ou encore les paris remboursés.

J’utilise principalement Bwin.fr. Je prends la carte des différents matchs et je regarde dans un premier temps les matchs proposés avec les paris spéciaux, en l’occurrence les paris remboursés, et je regarde les cotes. Si pour un match les cotes sont à 1,15, 1,20, je ne vais pas parier.

Pourquoi ? J’avais déjà fait une vidéo sur le sujet et dit que plus on fait des paris sur des cotes faibles, plus le taux de réussite doit être important pour avoir un ROI supérieur à 10%. Vous savez, comme moi, que le sport est extrêmement homogène, c’est très difficile d’avoir un taux de réussite de 75 ou 80%, même si vous pariez sur des favoris parce que le sport est très homogène, quel que le soit le sport, le foot, le rugby, le basket, le tennis. C’est important de se focaliser sur des cotes supérieures à 1,70 pour être rentable et se laisser une marge de manœuvre de réussite quand on parie.

Je regarde donc Bwin.fr. Quand je vois des cotes supérieures à 1,60 sur Bwin.fr, je sais que grosso modo l’écart de cote avec Pinnacle va me permettre d’avoir des cotes à 1,80, 1,90 ou 2. À partir de ce moment-là, je regarde sur Flash Résultats les dernières confrontations, si l’équipe est une bête noire, si elle est à l’aise.

J’essaie de privilégier, et c’est ce que je vous recommande également, l’équipe qui reçoit quand vous avez une cote à 1,70 ou 1,80. Par exemple, si vous voyez un match serré, moi quand je vois un match nul, j’essaie que le remboursé ait lieu sur l’équipe qui joue à domicile et non à l’extérieur, parce qu’il y a de petites équipes arrivent à faire des surprises quand elles sont à domicile, mais c’est beaucoup plus difficile quand c’est à l’extérieur.

Vous pouvez le voir quand de grosses équipes ont des faux pas, c’est souvent à l’extérieur. Mais quand c’est à domicile, elles ont beaucoup de difficultés à perdre. Il suffit de regarder les matchs à domicile des gros ténors, et vous vous apercevrez qu’ils vont faire soit un match nul ou gagner dans les gros matchs, mais ils vont perdre rarement, alors qu’à l’extérieur, c’est plus difficile d’engranger des points. J’essaie donc de me focaliser sur le type d’équipes.

Ensuite, je regarde s’il y a des blessés, des suspendus, la météo, la dynamique de victoire, si elle est positive ou négative, la cote du bookmaker et pour cela j’utilise un comparateur de cotes. Généralement, je fais tous mes pronostics sur Pinnacle.

Un autre point que je mets en place pour mener la réflexion de mon pronostic, c’est d’écrire les points faibles et les points forts du pronostic pour avoir un aspect assez objectif du pronostic plutôt que de faire un pari sur un coup de tête. Cela me permet d’être positif et surtout de bien comprendre pourquoi j’ai eu un pari perdant : est-ce que c’était mérité, est-ce que c’était une erreur d’arbitrage, est-ce que ça s’est joué à une balle qui roule sur la ligne ? Bref, il y a un tas de paramètres que l’on ne peut pas contrôler parce que le sport est extrêmement homogène, il y a des erreurs d’arbitrage, des erreurs individuelles, des non-matchs, etc.

C’est donc important de se focaliser sur des cotes entre 1,70 et 2,30, parce qu’on n’a pas forcément un taux de réussite moindre que jouer sur des cotes à 1,50. Il faut que vous ayez cet esprit-là en tête, c’est-à-dire toujours avoir un taux de réussite qui soit proportionnel au ROI que vous visez.

Vous savez que plus vous jouez des cotes faibles, plus il va falloir un taux de réussite important pour avoir un ROI positif et inversement, plus les cotes sont élevées, moins le taux de réussite doit être important pour avoir un ROI positif.

Ça me prend environ 4 heures par semaine de faire tout cela. Faire ses propres pronostics prend du temps. Ensuite, il faut essayer de faire le moins d’erreurs possibles.

J’aime bien le dire et je l’évoque souvent avec des membres de club privé Paris Sportifs, quand vous êtes parieur, vous êtes exactement comme si vous étiez entraîneur de foot ou président de club. Quand vous êtes parieur sportif, vous êtes l’équivalent d’un entraîneur de foot ou d’un président de club. Par moment tout se passe bien, tout est magique, rose, vous avez la chance avec vous, tout est en votre faveur. À d’autres moments, au contraire, tout va mal, vous avez de mauvaises séries.

C’est important d’avoir une vision long terme, mais surtout de se fier à cela, d’avoir en tête que tout se joue à des détails. Du coup, vous pouvez très bien être au fond du trou à un instant T et ensuite, rebondir, et inversement. Vous pouvez être au sommet et ensuite devenir neutre. C’est important de toujours se remettre en question et surtout d’apprendre de ses erreurs pour s’améliorer au fil des mois et des années.

N’oubliez pas de mettre tout cela en parallèle. Sachez que ça prend du temps de faire ses propres pronostics. Essayez de jouer de la manière la plus sécurisée possible pour que mentalement et psychologiquement vous soyez bien.

J’aime bien le répéter et je le répète encore aujourd’hui, au moins 20% des parieurs sont de bons pronostiqueurs et pourtant il n’y a que 2 ou 3% de parieurs gagnants. Ce n’est pas que les parieurs sont de mauvais pronostiqueurs, mais c’est que mentalement et psychologiquement, on est d’accord que l’être humain n’aime pas perdre. On est comme les supporters qui ne sont pas contents de leur équipe, on siffle, on est énervé, c’est pour cela que je vous fais l’illustration par rapport à un président de club ou encore un entraîneur de foot. Quand on gagne, c’est l’inverse, ce sont les applaudissements, la ola.

Il faut donc tout faire pour au maximum de ne pas perdre et indirectement pouvoir respirer la sérénité pour prendre des bonnes décisions dans les pronostics. C’est difficile, ça se prend au fil du temps, avec de l’expérience, mais vous comprenez un peu la logique, il est important de consacrer un minimum de temps. Quand vous n’avez pas le temps, c’est logique que vous perdiez de l’argent dans les paris sportifs, parce que c’est important de jouer serré, de jouer avec la sécurité et évidemment d’avoir tous les outils pour parier comme un pro.

Merci d’avoir suivi cette vidéo. Et vous, est-ce que vous mettez 4 heures, 10 heures, 15 heures par semaine pour faire tous vos pronostics ? N’hésitez pas à me laisser votre retour d’expérience, ça me fera très plaisir. J’espère que cette vidéo vous a plu. Maintenant, je vous invite à télécharger ma vidéo bonus, 4 façons de gagner de l’argent dans les paris sportifs.

Il y a un lien qui s’affiche à l’intérieur de la vidéo YouTube. Cliquez sur le lien à l’intérieur de la vidéo YouTube, ça va vous rediriger vers une autre page où il suffit juste d’indiquer votre prénom et votre adresse email. Vous allez recevoir gratuitement cette vidéo bonus. Vous allez apprendre comment gagner de l’argent avec vos propres pronostics, un suivi de tipsters, avec des trades sur Betfair et des paris semi long terme ou long terme. Cliquez maintenant à l’intérieur de la vidéo YouTube et je vous dis à tout de suite de l’autre côté pour la vidéo privée et surtout pour générer du cash dans les paris sportifs. A tout de suite !

Vous avez apprécié cet article ?

Indiquez votre prénom et votre email GRATUITEMENT ci-dessous pour recevoir votre CADEAU de bienvenue ! ;)

1 réponse

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *