Article invité : Effectuer un pronostic efficace et bien gérer ses mises

Note très importante : Cet article est un article invité de Fabrice Rivière du blog gagner aux turf et paris sportifs.

Dans un premier temps, nous allons voir quels sont les critères importants pour faire un bon pronostic.

-Privilégier les paris simples : les paris combinés augmentent le risque.

-Pas de petites cotes : L’ idéal est de ne pas descendre en dessous de 1,80.

-Privilégier les équipes jouant à domicile : même si cela peut vous paraître non primordial, c’ est l’un des critères le plus important car les équipes sont habituées au stade, elles bénéficient du soutien de leurs supporters, soutien qui peut influencer l’ arbitre et pour finir l’équipe visiteuse est un peu plus fatiguée par le voyage.

-Vérifier la forme du moment : il est essentiel de vérifier l’état de santé de l’ équipe. ces derniers résultats, un titulaire indiscutable blessé ou suspendu, l’ accumulation de matchs (coupe championnat…), il faut aussi vérifier l’état de forme de l’ adversaire , si il est en plein boom alors peut être qu’il ne faudra pas tenter le paris.

-L’enjeu du match : très important , vérifier si le match est capital pour l’ équipe : maintien, pour gagner le titre, pour une place européenne …

-L’intérêt pour la compétition : certaine équipe privilégie une compétition, exemple mise tout sur le championnat et délaisse la coupe.

-La météo : ceci est valable pour les équipes qui ont un style de jeu rapide fait de passes courtes et les équipes très techniques style Barça , un terrain trempé peut ralentir leur jeu et les défavoriser. Le froid peut jouer aussi surtout pour les matchs internationaux ( Espagne qui va jouer en Russie ).

-Dernier point, il faut miser sans émotion, ni affectif.

Maintenant voyons comment il faut placer ses mises. ils existent plusieurs gestions financières efficaces :

-La mise fixe : on mise toujours le même montant, 5% du capital initial me semble l idéal.

-Le bénéfice fixe : on mise de manière à avoir toujours le même bénéfice. Voici la formule à appliquer pour déterminer la mise à placer.
mise=(bénéfice souhaité)/(cote-1)
exemple: avec un bénéfice souhaité de 5€ et une cote de 2,10
mise = 5/1,1 = 4,54€
L’avantage de cette gestion est que la mise s’adapte à la cote.
grosse cote:petite mise petite cote: grosse mise

-Pourcentage du capital : On mise toujours un pourcentage du capital. L’avantage de cette gestion est que la mise augmente quand le capital augmente et diminue quand le capital diminue.
exemple: capital de 100€ mise 5% du capital
1er jour: mise 5€ cote 2 bénéfice 5€ nouveau capital 105€
2eme jour 5,25€ cote 2 bénéfice 5,25€ nouveau capital 110,25€ etc ….

-Pourcentage selon l’indice de confiance : quand on effectue un pronostic, il faut déterminer un pourcentage de réussite de son pari. Exemple, on pense que notre pari à 40% de chance d’être gagnant alors on mise 4% de son capital. on divise par 10 le pourcentage de réussite pour avoir la mise. 10% de chance miser 1% de son capital, 20% de chance miser 2% de son capital, 30% de chance miser 3% de son capital etc…..

Voilà pour la gestion financière. Nous vous conseillons d’en choisir une et de surtout la respecter même en cas de mauvaise série.

Voilà à bientôt, c’était Fabrice Rivière du blog gagner aux turf et paris sportifs

7 réponses
  1. J-Michel
    J-Michel dit :

    Salut Maxence,

    Pourquoi tu ne donnes plus de pronostiques ?
    Je parle pour l’euro, ou les cotes sont encore interessantes pour les demi.
    Et meme pendant l’euro, tu n’as meme pas donnés quelques idées paris….dommage

    A++ Mon grand

    Répondre
    • Maxence RIGOTTIER
      Maxence RIGOTTIER dit :

      Salut J-Michel,

      Comme tu le sais, je vais m’installer à Malte à partir de septembre 2012
      pour jouer sur Betfair et les bookmakers.com

      Je vais faire quelques trades sur mes pronostics. Exemple, j’aurai joué le portugal
      qui gagne contre le Danemark.

      Quand le Portugal et menait 1-0, j’aurai revendu la cote et ensuite, j’empochais mon gain
      quelque soit le résultat final.

      Bref, je ne souhaite pas donner des pronostics que je ne jouerai pas et je préfère être patient.
      PATIENCE & SAGESSE sont importants dans ce milieu là. A partir de septembre, je donnerai tous les
      pronostics que je ferai…la publication sera très fréquente. 😉
      Soit juste patient et à très vite.

      Répondre
    • Maxence RIGOTTIER
      Maxence RIGOTTIER dit :

      Hello Fabrice,

      Je pense qu’il faut se focaliser avant tout sur les grosses cotes (supérieure à 2) car chaque week-end,
      il y a une multitude de surprises. Donc malheureusement, le taux de réussite des petites cotes
      doit être très élevé pour obtenir des gains. 🙁

      Répondre
      • Fabrice
        Fabrice dit :

        Merci à vous deux pour vos retours.

        J’ai encore du mal à avoir une stratégie sur le long terme.
        Je vais essayer de me faire violence et de ne pas descendre sous les 1.80

        Répondre
      • Yann
        Yann dit :

        Oui pour le taux de réussite qui doit être forcément de + en + important plus on descend en cote.

        Après, je pense que cette règle est moins importante sur une plateforme d’exchange que sur un book classique. Je pense que les books classiques ont tendance à faire leurs marges davantage sur la petite cote, c’est pourquoi elles sont bien souvent non values.
        A contrario la grosse cote est donc souvent + proche de la probabilité réelle de l’évènement.

        Ex sur un book classique : favori @1.70 (marge du book déduite) —> challenger @2.25
        Ex sur exchange : favori @1.80 —> inverse de cote challenger @2.25

        Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *