AVANTAGES et les INCONVÉNIENTS du site “Le BON PRONOSTIC” ? [PARIS SPORTIFS]

Transcription – interview Christophe : AVANTAGES et les INCONVÉNIENTS du site “Le BON PRONOSTIC” ?

Maxence : dans cette nouvelle vidéo, on va voir ensemble à travers une étude de cas de Christophe pourquoi et comment utiliser Le Bon Pronostic. Il va également nous présenter ce second site qui s’appelle footweek.fr

Juste avant qu’on voie tout ça dans cette vidéo étude de cas, Christophe est également membre du club privé Paris Sportifs depuis environ un an. Je vais le laisser se présenter brièvement qu’il nous explique comment il est tombé dans le bain des paris sportifs, pourquoi il a ouvert son site Le Bon Pronostic, pourquoi il a rejoint le club privé Paris Sportifs, pourquoi et comment lui est venue l’idée d’avoir ce second site qui s’appelle footweek.fr

Cliquez ci-dessous pour rejoindre “Le bon pronostic” :

Capture d’écran 2015-12-29 à 16.26.50

Juste avant qu’on voie tout ça dans cette vidéo, je vous invite à cliquer sur le lien « s’abonner » juste en dessous. Ça vous permettra de recevoir gratuitement et librement toutes mes prochaines vidéos sur YouTube dans les paris sportifs, pour parier comme un pro, générer du cash ou encore avoir tous les outils qu’il faut réaliser pour faire de bons pronostics. Salut Christophe !

Christophe : salut Maxence.

Maxence : est-ce que tu peux brièvement te présenter et nous expliquer ton parcours dans les paris sportifs pour en arriver jusque là ?

Christophe : moi, c’est Chris, j’ai 33 ans. À la base, je suis un grand passionné de sport, d’ailleurs je voulais être journaliste sportif quand j’étais jeune. Malheureusement, ça n’a pas été le cas. J’ai toujours aimé pronostiquer, faire des paris tabac comme ça. Et puis à un moment donné, je me suis dit, vu que c’est ta passion, vu que tu passes pas mal de temps dessus, à voir les résultats, les matchs, pourquoi ne pas se lancer dans les paris sportifs. Je suis allé sur le Net, j’ai cherché un peu partout, qui en parlait pour s’y connaître un peu plus, et je suis tombé sur ton club privé. Je me suis dit, tiens, ça va m’apprendre beaucoup de choses, lance-toi, donc je me suis inscrit sur ton club privé.

Maxence : au début, tu as fait des recherches dans Google, YouTube, tu es tombé sur moi et rapidement au bout de quelques semaines, quelques mois, tu as décidé de rejoindre le club privé Paris Sportifs.

Christophe : voilà, tout à fait.

Maxence : première question : qu’est-ce que t’apporte le club privé Paris Sportifs ? Aujourd’hui, on est plus de 300 membres, on est 316 membres au moment où je réalise cette vidéo début décembre 2015. Qu’est-ce que ça t’a apporté ? Je suppose les bookmakers.com, les suivis de tipsters, la sécurisation des pronostics, explique-nous ton ressenti, peut-être aussi la communauté avec les autres membres, etc. ?

Christophe : en effet, tout d’abord, ça m’a permis d’avoir accès aux bookmakers.com parce qu’en lisant dans ton club privé toutes les informations, je me suis vite aperçu qu’il était plus intéressant de parier sur les bookmakers.com.

Ensuite, ça m’a permis aussi d’apprendre à sécuriser mes paris, de comprendre toutes les méthodes, les asian handicaps, les over/under, etc. que je ne connaissais pas du tout, parce qu’au début, on a tendance à parier en sec, en misant sur la défaite ou la victoire d’une équipe. Mais après, on ne s’imagine pas toutes les possibilités de paris qu’il peut y avoir.

Ensuite, en discutant un peu avec tout le monde, ça m’a permis de faire des connaissances et notamment Thomas avec qui j’ai créé le site Le Bon Pronostic.

Maxence : on va y revenir dans quelques instants. Je rebondis brièvement sur ce que tu as évoqué. Concernant la sécurisation des pronostics, vous avez différents types de pronostics, vous avez par exemple le pronostic pari remboursé, c’est-à-dire match nul + une équipe remboursée.

Si vous faites un match entre Marseille et Monaco, match nul + Marseille remboursée, s’il y a match nul, vous gagnez, s’il y a la victoire de Marseille, vous êtes remboursé, vous récupérez votre mise, et vous perdez s’il y a la victoire de Monaco.

Si vous faites par exemple Marseille draw no bet contre Monaco, qu’est-ce que ça signifie ? S’il y a la victoire de Marseille, vous gagnez le pronostic. S’il y a match nul, vous êtes remboursé, vous récupérez votre mise, c’est comme si vous n’aviez pas joué, vous n’avez pas gagné, vous n’avez pas perdu. Et vous perdez s’il y a la victoire de Monaco.

Ensuite vous avez Marseille chance double par exemple. S’il y a match nul ou victoire de Marseille, vous gagnez. Vous perdez le pronostic s’il y a victoire de Monaco.

Et le dernier type de pronostic, ce sont les paris asian handicaps, donc des paris asian handicaps -1, +1, -0,25, +0,75, etc.

Et les over/under, over 2, over 3, under 3 under 2, etc.

Ça, c’est important parce que le sport se joue à des détails et il faut vraiment que vous ayez tous ces détails en votre faveur pour que ça se passe bien dans le futur.

Maintenant, je voulais te laisser nous expliquer Le Bon Pronostic, pourquoi tu veux que ça soit une plateforme de tipsters ? Avec mon assistant, Thomas, quand vous rejoindrez le club privé Paris Sportifs, Thomas s’occupe de la partie SAV, il répond à toutes vos questions et fait la mise à jour de tous les tipsters que je propose à l’intérieur du club privé. Je te laisse expliquer comment t’est venue cette idée concernant le Bon Pronostic et quel est l’avenir que tu veux donner à cette plateforme ?

Christophe : déjà dans la vie, je suis webdesigner, donc je crée des sites Internet. C’est mon métier, ma passion. J’ai voulu réunir mes deux passions qui sont les paris sportifs et la création de sites Internet. J’ai cherché un peu à trouver des plateformes de tipsters pour en suivre quelques-uns dans un premier temps, j’en ai trouvé des internationaux, mais je n’ai pas trouvé de plateforme française. Donc j’ai voulu créer cette plateforme pour avoir un maximum de tipsters français.

C’est aussi un réseau social surtout. En fait je voulais aussi qu’on puisse échanger, s’entraider pour qu’à la fin, tout le monde soit gagnant et comme ça, tout le monde serait content de pouvoir gagner et de ne pas faire partie des perdants.

Maxence : Je rebondis sur ce que tu viens d’évoquer, notamment des plateformes de tipsters. Vous connaissez certainement Bet Advisor, vous avez la plateforme de tipsters Blogabet, vous avez la plateforme de tipsters Tipsters Place, vous avez la plateforme de tipsters Betting Kingdom, etc. J’ai fait différentes vidéos où j’explique à chaque fois les avantages et les inconvénients de ce type de plateforme.

Ce que tu as évoqué et qui est une excellente idée, c’est d’avoir une plateforme de tipsters français et non d’être dans des tipsters étrangers.

Christophe : voilà tout à fait, c’était le but. Et après, dans un deuxième temps, ce que je voulais faire aussi, c’est que je discute pas mal avec des personnes qui aiment beaucoup les paris sportifs, mais qui malheureusement n’ont pas le budget pour leur bankroll, donc ils font des paris à blanc. L’organisation de concours avec des gains, des cadeaux à gagner, je me suis dit que c’était pas mal aussi pour valoriser leur travail, parce qu’il peut y avoir de très bons tipsters qui malheureusement ne peuvent pas parier, mais qui ont de très bons résultats.

Maxence : pour en revenir à ce que tu as évoqué juste avant, c’est clair que la majorité des plateformes de tipsters comme je vous l’ai dit juste avant, Blogabet, Tipsters Place, Bet Advisor, Betting Kingdom, sont des plateformes payantes. Vous avez aussi la plateforme Betting Expert où vous avez une partie payante et une partie gratuite. Il y a encore d’autres plateformes. Comme tu l’as parfaitement dit, si vous êtes débutant, vous n’avez pas forcément d’argent ou du moins une toute petite bankroll, donc 50, 100 euros, 200 euros, parce que vous voulez vous former et jouer un peu à blanc pour voir votre niveau avant de vous lancer avec du vrai argent pour pouvoir faire fructifier votre capital. Là, c’est ça qui est magique, c’est qu’on peut déjà s’exercer sur ta plateforme, même si on a zéro euro de bankroll aujourd’hui.

Christophe : voilà, c’est ça. C’est totalement gratuit actuellement. Tout le monde peut en profiter. J’invite tout le monde à venir sur la plateforme.

Maxence : vous vous dites peut-être merci Christophe, merci Maxence, mais comment je fais moi pour devenir tipster ou si moi, en revanche, je ne veux absolument pas devenir tipster, comment je fais pour être un utilisateur qui suit les pronostics ou du moins qui a les avis d’autres parieurs sur un sport précis.

Christophe : c’est très simple. Quand on arrive sur la page d’accueil du site, on a en haut à droite un bouton « inscription » ou alors au milieu « Inscrivez-vous gratuitement », c’est un bouton sur lequel on clique. On va arriver sur un formulaire assez simple, rapide à remplir. D’ailleurs, on peut aussi s’inscrire à partir de ses comptes réseaux sociaux, Twitter, Facebook et Google. L’inscription est très rapide et gratuite. Donc c’est très simple.

Maxence : en quelques clics, vous pouvez vous inscrire. Il suffit juste de mettre votre prénom, votre email, créer un espace membre avec un pseudo. Ensuite, vous intégrez la plateforme, soit en tant que tipster pour proposer vos pronostics ou soit en tant qu’utilisateur si vous voulez avoir l’avis d’autres parieurs sur le foot, le rugby, le basket. Est-ce que tu vas mettre en place tous les sports ou il y a juste un top 3 ou 5 qui va être mis en place ?

Christophe : actuellement, on a à peu près une dizaine de sports qui sont en place, le football, rugby, tennis, basket, handball, volleyball, hockey sur glace, foot US, la F1 qui va être bientôt mise en place, et le cyclisme. Après, on va rajouter d’autres sports. Je pense notamment au baseball, quand la saison reprendra. Après, si on nous donne des idées et si des personnes ont envie de pronostiquer sur des sports qui ne sont pas en place, il n’y a aucun problème pour en discuter et voir si on peut rajouter, si ça peut intéresser pas mal de personnes.

Maxence : c’est ça qui est bien, tu mets à jour et surtout tu fais évoluer la plateforme par rapport aux suggestions, aux besoins et aux avis des différents membres qui sont sur la plateforme.

Christophe : tout à fait, on est ouverts aux idées. Il n’y a aucun problème là-dessus. Il faut aussi savoir que par la suite, là on est en train d’essayer d’ajouter une option. Cette option va nous permettre dans n’importe quel sport d’avoir toutes les compétitions et de pouvoir pronostiquer sur un maximum de compétitions. Par exemple, si je prends le football, on va pouvoir pronostiquer sur les championnats exotiques sans problème. Si on prend par exemple le championnat du Quatar, on aura deux champs où on mettra soi-même le club de domicile et le club à l’extérieur.

Maxence : c’est magique, même si vous êtes un parieur sur les marchés de niche… comme vous le savez certainement on a deux types de marchés, les marchés de masse et les marchés de niche. Les marchés de masse vont être la NBA au basket, la MLB au baseball, la NHL au hockey, les gros championnats majeurs au football comme la Série A italienne, la Ligue 1 française, la Budensliga allemande, la Premiere League anglaise, la Primera Division en Espagne, etc., les grands du Grand Chelem au tennis. Et les marchés de niche, c’est la Pro D2 au rugby, la Pro B au basket, les tournois Challenger au tennis, etc. Là, ce qui est magique, c’est que vous allez mettre en place les marchés de masse et les marchés de niche.

Christophe : exactement.

Maxence : je vous invite à découvrir Le Bon Pronostic. Je vous mettrai le lien juste en dessous de la vidéo ou sur l’article si vous visionnez cette vidéo depuis le blog.

Récemment tu as lancé un autre site qui s’appelle footweek.fr qui est vraiment sympa. Si aujourd’hui vous naviguez sur So Foot, Top Mercato, 10 Sport, les Transferts, si vous êtes un peu sur tous les sports possibles et inimaginables, vous vous dites, il faut que j’ouvre des dizaines et des dizaines d’onglets. Et toi, ce qui est bien, c’est que tu as branché les flux RSS de tous ces sites-là pour les regrouper sur un site et avoir toutes les informations, tout le flux d’actualité sur un seul et unique site en temps réel.

Est-ce que tu peux nous expliquer comment tu as procédé et pourquoi c’est que sur le football pour le moment, comment tu vas l’étendre peut-être à d’autres clubs ? Explique-nous un peu ton projet derrière footweek.fr.

Christophe : j’ai lancé footweek notamment par rapport aux paris sportifs parce que je suivais l’actualité du football et j’en avais un petit peu marre de perdre pas mal de temps en allant sur 10-15 sites de foot pour trouver les informations ; j’ai voulu centraliser tout ça sur un seul site pour gagner du temps dans un premier temps. Et ensuite, ça me permet aussi aujourd’hui par exemple sur les joueurs blessés, sur tout un tas d’informations d’avoir l’information très rapidement. Si vous avez un site d’actualités de football avec un flux RSS, il n’y a aucun problème, je peux rajouter les articles de votre site.

Maxence : si aujourd’hui vous avez un site d’actualités par rapport aux paris sportifs sur le football, n’hésitez pas à le donner à Christophe, parce que comme ça, ça lui permettra de brancher votre site dans le flux RSS et de recentrer les informations. Je suis en même temps sur ton site, aujourd’hui tu as Top Mercato, tu as So Foot, tu as Les Transferts, tu as 10 Sport, tu as Foot Mercato, tu as Sport.fr, tu as Sports.fr, tu as Foot 01, tu as Goal, etc. Tu as Maxi Foot, le Monde, Foot 365, Sambafoot, Foot national, Goal, etc. Tu as vraiment une quantité assez astronomique de sites Web.

N’hésitez pas parce qu’au moins, en vous connectant une fois par jour, on a toutes les dernières actualités des différents clubs, les blessés, les news, les réactions d’avant match, d’après match et c’est assez sympa si vous êtes des paris notamment sur le football. Il y a 80 % des parieurs qui font des paris sur le foot. Là, vous avez tout ce qui est France, Allemagne, Angleterre, Espagne, Italie, les championnats internationaux, les coupes et principaux clubs, comme Arsenal, Dortmund, Bayern de Munich, PSG, Monaco, Marseille, Lyon, Chelsea, Manchester, Barcelone, Madrid, l’AS Roma, Juventus, etc. On a vraiment un gros panel d’informations.

Christophe : voilà, et dans l’avenir pour les parieurs de marchés de niche, je vais rajouter de plus en plus d’actualités sur des championnats tels que le championnat ukrainien qui est en préparation, et d’autres tels que le championnat grec, turc, etc.

Maxence : c’est comme le Bon Pronostic, tu vas étoffer ce que tu réalises. Ça sera le plus complet possible et surtout le plus interactif possible pour que vous puissiez avoir tous les outils dont vous avez besoin par rapport à vos pronostics, vos statistiques, à vos prises de décision dans vos paris. C’est sympa. Je vous invite vraiment à découvrir footweek.fr et le Bon Pronostic, ça va être vraiment sympa pour vos paris.

Juste pour finir sur deux dernières questions : quelles sont les erreurs que tu faisais à tes débuts dans les paris sportifs et que maintenant en ayant rejoint le club privé Paris Sportifs, en côtoyant également mon assistant Thomas, et que tu ne fais plus aujourd’hui, tu te dis « waouh ! mais comment j’ai pu des erreurs comme celles-ci à mes débuts ? ET aujourd’hui ça te paraît évident de ne plus les faire.

Christophe : l’erreur typique que je commettais, c’était surtout de parier en sec sur une victoire d’une équipe et de ne pas du tout sécuriser mon pari. J’ai eu l’exemple quelques fois qu’à un but près, à la 92ème ou quelque chose comme ça, je perdais le pari, et finalement ça arrive bien plus souvent qu’on le pense. En même temps, une fois que j’ai connu les asian handicaps, là aussi j’ai appris à ne pas être trop gourmand et à ajuster mon pari pour que celui-ci passe.

Maxence : donc toi, c’est principalement, sécurisation de ses pronostics à travers des paris chance double, draw no bet, et paris remboursés, les paris asian handicaps, donc ce que j’évoquais au début de cette étude de cas, à travers des paris asian handicaps -1, +1, -0,25, +0,75, over 2, over 3, under 2, under 3, under 4, etc.

Christophe : exactement. Et après, aussi la chose que ça m’a permis d’apprendre, c’est de mieux repérer une value bet, à savoir quand la cote est vraiment intéressante et que je trouve plus intéressante que la cote proposée par les bookmakers.

Maxence : pour réexpliquer ce qu’est un value bet, c’est tout simplement lorsque vous voyez une cote qui est largement inférieure par rapport à la probabilité de gagner. Je vous donne un exemple fictif. Si vous voyez Barcelone victoire à domicile contre Granada, cote à 1,45, alors que ça vaut du 1,15 ou 1,20, c’est un value bet. C’est-à-dire que la probabilité de gagner est beaucoup plus importante par rapport à la cote affichée. Ça vaut du 1,15 et que la cote est à 1,45, c’est un value bet.

Merci pour tout. Pour finir sur une dernière question : quel message laisserais-tu aux personnes qui hésitent à s’inscrire au club privé Paris Sportifs, qui se demandent si c’est sérieux, est-ce que je vais bien avoir accès aux bookmakers.com même si je suis résident français, etc. ? Qu’est-ce que toi, tu as vraiment aimé durant cette année au club privé Paris Sportifs ?

Christophe : il faut savoir que je me posais exactement la même question au début et finalement j’ai bien fait de ne pas hésiter…

Maxence : qu’est-ce qui t’avait convaincu ?

Christophe : ce qui m’a convaincu, d’ailleurs j’ai été convaincu très rapidement, c’est en voyant le nombre de messages, l’échange qu’il peut y avoir entre les membres du club et en trouvant toutes les réponses à mes questions, et notamment les boookmakers.com, je peux vous le dire, c’est bien vrai, vous avez accès aux bookmakers.com si vous habitez en France en vous inscrivant au club privé de Maxence. Il n’y a aucun problème là-dessus. Moi, j’ai juste une chose à vous dire : n’hésitez pas parce que l’ambiance est très sympa et vous aurez vraiment toutes les réponses à vos questions, comme le dit Maxence, il n’y a pas de souci là-dessus.

Maxence : merci une nouvelle fois. Juste pour revenir sur le club privé, on est plus de 300 membres à l’heure d’aujourd’hui, 316 membres au moment où je fais cette étude de cas en décembre 2015. Vous aurez accès aux bookmakers.com comme Pinnacle Bet365, Sbobet, Betfair. Vous aurez accès à une liste de tipsters avec un ROI de plus de 10 %. Vous aurez également accès à différentes vidéos.

Vous aurez accès à tous mes pronostics qui sont des pronostics match nul + une équipe remboursée ou chance double. Vous aurez accès à une communauté de plus de 300 membres. Vous aurez une séance de coaching commun sur Skype, un peu comme on le fait là dans cette étude de cas. On fait un tour de table des membres qui sont là, et si vous n’êtes pas là, la séance est enregistrée et vous pouvez la réécouter dans la foulée. Vous aurez accès à différents fichiers Excel de tous les tipsters. Vous aurez accès à tout mon module Betfair, pour comprendre le principe du back and lay. Si aujourd’hui vous vous dites qu’est-ce que c’est le back ? Qu’est-ce que ça peut bien vouloir dire le lay ? Bref, plein d’autres choses.

Il y a un lien à l’intérieur de la vidéo. Cliquez sur ce lien, ça va vous rediriger vers la page de liste d’attente du club privé. Comme ça, ça vous permettra de savoir quand je rouvre les inscriptions au club privé. Cliquez sur le lien à l’intérieur de la vidéo YouTube et indiquez votre prénom et votre adresse email.

Si vous visionnez cette vidéo depuis un smartphone, je vous invite à cliquer sur le lien en haut à droite de la vidéo, le “i” comme info. Si vous visionnez cette vidéo depuis YouTube, il y a le lien dans la description juste en dessous.

Je vous dis à très vite à l’intérieur du club privé. Au plaisir sur le site Le Bon Pronostic de Christophe ou également sur footweek.fr. Je pense vraiment que ça va vous aider. Et si vous estimez que vous avez aimé l’interview, je vous invite à cliquer sur le bouton “like” juste en dessous et à la partager à tous vos amis parieurs. Ça leur permettra aussi de découvrir Le Bon Pronostic et footweek.fr par la même occasion.

Merci et à très vite pour de nouvelles vidéos et au plaisir avec Christophe à l’intérieur du club privé Paris Sportifs ! à bientôt.

Christophe : merci à tous.