Interview audio de Quentin Toulemonde qui nous parle de l’actualité des paris sportifs en France

Au dessus de ce message, vous n’avez qu’à cliquer sur le bouton « play » du lecteur Audio pour écouter l’interview, il se peut que le lecteur mette quelques secondes avant d’apparaître.

Vous pouvez l’écouter directement sur le blog en cliquant sur le bouton « play » ou le télécharger en cliquant sur « télécharger » ou en faisant un clic droit ici puis « enregistrer le lien sous…. ».

[vsw id=”gHDFA1uHPV4″ source=”youtube” width=”425″ height=”344″ autoplay=”no”]

 

-Vous pouvez retrouvez Quentin Toulemonde sur facebook en cliquant ici.

-Vous pouvez retrouver Quentin Toulemonde sur son blog appelé osportsbetting

-Pour retrouver ma chronique audio ou écrite du livre de Quentin Toulemonde appelé : Les paris sportifs en ligne : Comprendre, Jouer, Gagner aux éditions amphora

-Les chiffres de l’arjel sont disponibles en cliquant ici

Transcription texte de l’interview audio :

Maxence Rigottier : Bonjour, c’est Maxence Rigottier du blog gagner de l’argent grâce aux paris sportifs. Aujourd’hui, j’ai l’honneur d’accueillir une nouvelle fois Quentin Toulemonde. Pour toutes les personnes qui ne le connaissent pas. Quentin est l’un des rares Français à avoir travaillé chez le bookmaker Unibet à Londres. Egalement, il est l’auteur du livre : Les paris sportifs en ligne : Comprendre, Jouer, Gagner aux éditions amphora. Je vous invite également à écouter ou à lire que j’ai effectué de son livre mais je vais laisser Quentin se présenter pour qu’il nous explique son vécu chez Unibet et qu’il nous présente son livre.

Quentin Toulemonde : Bonjour Maxence, effectivement, pour rebondir sur ce que tu viens de dire, il y a 2 ans, j’ai eu l’occasion de travailler 6 mois pour le bookmaker Unibet à Londres. J’étais coté pari en direct (live betting) qui est vraiment le coté des paris sportifs qui génèrent beaucoup d’activité et qui à mon avis est le plus ludique. Cette expérience m’a beaucoup plus et m’a amené à écrire sur le sujet. En mai 2011, j’ai sorti mon livre les paris sportifs en ligne : Comprendre, Jouer, Gagner aux éditions amphora. Quel est le but du livre ? C’est de permettre à tous les joueurs, qu’ils soient débutants ou confirmés, de découvrir les paris sportifs pour ceux qui ne les connaissent pas. Et pour ceux qui les connaissent déjà, améliorer leur technique, mieux comprendre comme les paris sportifs marchent…A quoi il faut être vigilent ? Quelles sont les petites astuces à savoir ? Je pense que le livre peut plaire à un large public. Qui connait le mieux le parieur ? Et bien finalement, c’est le bookmaker qui est face aux parieurs et qui l’étudie tous les jours. Cela nous arrivait de suivre plusieurs milliers de parieurs sur le même évènement. Le livre est disponible en librairie ou sur Internet (Amazon).

Maxence Rigottier : Et bien, j’invite toutes les personnes justement qui souhaite découvrir ton livre à avoir un aperçu de ton livre en écoutant soit la chronique audio que j’ai faite ou soit en lisant la chronique écrite. Moi, personnellement, j’ai acheté ton livre et j’ai appris énormément de choses sur les paris sportifs. Pour toutes les personnes qui souhaitent avoir un avis le plus objectif possible, je vous invite juste après cette interview à écouter ou à lire la chronique du livre de Quentin que j’ai fait. Si tu es avec nous aujourd’hui, c’est tout simplement pour que l’on parle un peu de l’actualité des paris sportifs. De plus, quels sont les projets de l’Arjel, du gouvernement pour 2012 vis-à-vis des paris sportifs ?

Quentin Toulemonde : Oui, alors autant pour 2011, on avait dit qu’en paris sportifs, ce n’était pas terrible. C’était une année impaire (Pas de compétition de football, pas de Jeux Olympiques). Même si on a eu du rugby, c’était en Nouvelle Zélande avec des décalages horaires impossibles pour le parieur qui n’allait pas se lever à 5 heures du Matin pour aller mettre sa pièce sur un match Nouvelle Zélande-Canada qui était complètement déséquilibré. 2012, c’est un peu l’année de la dernière chance. Ton interview tombe bien niveau timing. L’arjel a publié hier ses chiffres pour 2011 (Interview réalisé le vendredi 20 janvier 2012). Et là, on voit que les paris sportifs, ce n’est pas terrible. C’est -23% par rapport à 2010. C’est 600 millions d’euros en 2011. Ce n’est pas terrible. L’arjel est entrain de se dire « en 2011, il n’y a pas d’évènement en 2011 ». 2012, ça sera mieux car on a fait des efforts et parce qu’il y a l’arrivée de l’EURO 2012 et des Jeux Olympiques. C’est un petit peu la dernière chance. Moi, je suis assez optimiste. L’ARJEL a vraiment envie que ça se passe bien. Le gouvernement, même si sur la clause de Revoyure, n’a pas été très ambitieux. Il y a encore beaucoup de progrès à faire dans la loi. J’ai envie de dire, 2012 peut-être une superbe année. Le football, c’est porteur, l’équipe de France est tombé dans une poule facile. On espère qu’ils vont aller plus loin qu’en 2010. Les Jeux Olympiques, on ne sait pas trop, c’est le premier test. Je ne sais pas trop ce que vont donner les paris sportifs en athlétisme…Aussi pour les bookmakers, c’est assez intéressant, c’est un des rares évènements ou ils vont devoirs développer leur modèle de cotes pour un 400 mètres., pour une course de natation, pour une course à pied. Je sais que toi Maxence, tu es pas mal la dedans. Cela va être un nouveau challenge pour les bookmakers, pour le parieur et pour le gouvernement. Les bookmakers vont devoir faire preuve de beaucoup d’imagination.

Maxence Rigottier : D’accord, ma question, je pense que beaucoup de parieurs se posent exactement la même question : Est-ce qu’il y aura une offre attractive dans les paris sportifs en France en 2012 ?

Quentin Toulemonde : Je ne sais pas du tout ce qui se passe derrière le rideau de l’ARJEL. Tous les rapports avaient demandé à augmenter le TRJ (Taux de redistribution aux Joueurs). On avait dit, 85%, ça ne suffit pas, Les sites illégaux, c’est 95% ou 97%. Il faut vraiment augmenter le TRJ. Tous les rapports, même le rapport Lamour qui est coté assemblé National disait qu’il fallait augmenter le TRJ (Taux de redistribution aux joueurs). Qu’est ce qui s’est passé ? Clause le Revoyure dit « Nan ça marche très bien » et le gouvernement a dit « Non, ça marche très bien comme ça. En plus, j’ai écouté le discours de Jean François Vilotte qui est le Président de l’ARJEL, il disait « ça ne sert à rien d’augmenter le TRJ », les opérateurs ne sont pas au plafond. J’ai envie de dire, il faut l’augmenter. On est entrain de brider l’offre. L’offre illégale existe encore beaucoup. Je n’ai pas une boule de cristal. J’espère que l’engouement que l’on aura lors des compétitions sportives de cet été (Euro 2012 et Jeux Olympiques) va faire prendre conscience au gouvernement qu’il y a vraiment une carte à jouer et qu’il faut bouger. La France, ce n’est pas juste un petit pays de parieur ou qu’il faut vachement encadrer parce qu’ils font n’importe quoi. Cet été, c’est le moment de montrer à tous les parieurs que c’est possible de créer un vrai marcher en France. L’Italie l’a réussi, pourquoi pas nous ?

Maxence Rigottier : Exactement, j’espère qu’honnêtement, en 2012, on arrivera à faire comme en Italie ou les cotes ont été beaucoup plus importantes au bout d’un petit moment. L’Etat Italien s’est rendu compte qu’il fallait donner une offre attractive aux parieurs.

Quentin Toulemonde : Oui, je pense vraiment que ça va arriver. En 2011, ce n’est pas les paris sportifs mais l’ARJEL a pris un gros coup avec l’affaire Full Tilt dont tu as certainement eu l’occasion d’en entendre parler. L’Arjel prend énormément de précaution car ils ont peur qu’une nouvelle bombe explose dans le poker ou dans les paris sportifs. J’imagine que cette petite période de rodage terminée, le marché va enfin passer la seconde.

Maxence Rigottier : Pour revenir sur l’affaire full Tilt, c’était un schéma de ponzi, c’est ça ?

Quentin Toulemonde : C’est ça, les joueurs déposaient de l’argent et pour rembourser les joueurs qui voulaient récupérer leurs gains, il y a eu un prélèvement sur le dépôt des joueurs qui arrivait. C’était comme Madoff. La somme qu’il y avait sur votre page d’accueil de votre compte virtuel. Ce n’était pas de l’argent que l’on pouvait retirer. C’était soit de l’argent dans la poche d’autres joueurs ou soit dans la poche du site Full Tilt. Le vrai problème, c’est que Full tilt était un site agrée par l’ARJEL. Pour la réputation de l’ARJEL, cela a été un petit coup dur. Dans les mois qui suivent, on peut comprendre que l’ARJEL soit très précautionneuse sur le système de sécurité des fonds pour que les joueurs aient accès à tous moment leur argent.

Maxence Rigottier : Exactement, même si l’Autorité des Jeux en Ligne arrive « à se faire piéger », nous, ce n’est pas évident nous en étant simple parieur de ne pas se faire piéger par des personnes « malsaines ».

Quentin Toulemonde : Oui, complètement.

Maxence Rigottier : En tout cas, je te remercie une nouvelle fois de nous avoir expliqué de l’actualité des paris sportifs et je te dis à très vite pour nous parler de l’évolution des paris sportifs en France.

Quentin Toulemonde : ça marche, à bientôt.

Maxence Rigottier : J’espère que cette petite interview vous a plu. Partagez là sur facebook ou sur twitter et je vous dis à très vite pour de nouveaux pronostics et de nouvelles interviews. 😉

L’interview vous a plu ? Partagez la sur facebook et sur twitter puis dites moi  ce que vous avez pensé de l’interview dans les commentaires 😉

5 réponses
  1. mael
    mael dit :

    Bonsoir Maxence et Quentin!

    Interview très intéressante.
    On s’intéresse rarement à l’actualité côté ARJEL, j’avais entendu parler de l’histoire Full Tilt mais je ne savais pas que c’était comme l’affaire Madoff, et c’est vrai que c’est pas trop rassurant pour les parieurs et pas génial pour l’image de l’ARJEL.

    Concernant la clause de revoyure, un éventuel changement de gouvernement (si la gauche passait au présidentielles) serait il susceptible de changer la donne?

    à+

    Répondre
    • Maxence RIGOTTIER
      Maxence RIGOTTIER dit :

      Bonjour Maël,

      Parfait si tu as aimé l’interview. Excellente question de ta part.
      Je vais demander à Quentin pour avoir des précisions s’il sait des
      choses par rapport à ta question. 😉

      A très vite.

      Répondre
  2. Quentin
    Quentin dit :

    Salut Mael,

    Je ne connais pas le programme de la gauche concernant les jeux en ligne. Un senateur PS a emis en debut de mois l’idee de revenir a un monopole d’Etat (j’ai d’ailleurs fait un post sur mon blog sur le sujet).

    Donc pas de reponse precise a ta question malheureusement…

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *