[Etude de cas] Pourquoi Nicolas s’est inscrit au Club Privé Paris Sportifs ?

L’étude de cas au format audio ci-dessus :

Au dessus de ce message, vous n’avez qu’à cliquer sur le bouton « play » du lecteur Audio pour écouter l’étude de cas, il se peut que le lecteur mette quelques secondes avant d’apparaître.

Vous pouvez l’écouter directement sur le blog en cliquant sur le bouton « play » ou le télécharger en cliquant sur « télécharger » ou en faisant un clic droit ici puis « enregistrer le lien sous…. ».

en-tete-club-prive-paris-sportifs_thumb.jpg

Cliquez ici pour vous inscrire sur la liste d’attente du Club Privé Paris Sportifs

Transcription texte de l’interview audio :

Maxence Rigottier : Bonjour, c’est Maxence Rigottier du blog www.gagner-de-largent-grace-aux-paris-sportifs.fr/. Aujourd’hui, je suis avec Nicolas qui est membre du club privé paris sportifs, il a également un site qui s’appelle www.parieur-web.com. Au cours de cette mini étude de cas, je souhaiterais que tu te présentes pour que tu nous expliques tes débuts jusqu’à aujourd’hui dans les paris sportifs, ensuite que tu évoques pourquoi tu t’es inscrit au club privé paris sportifs, ce qu’il t’a apporté ou ce qu’il t’apporte, ce que tu aimes… Je vais laisser Nicolas se présenter et nous expliquer pourquoi il s’est inscrit au club privé paris sportifs. Salut Nicolas.

Nicolas : Bonjour Maxence. J’ai commencé les paris sportifs en 2006. A l’époque il n’y avait pas encore l’ARJEL, c’était un peu le flou pour les paris, on ne savait pas trop si on avait le droit ou pas. En 2006, c’était la coupe du monde en Corée et à l’époque je m’étais inscrit sur le site bet&win qui maintenant est devenu bwin. Comme tout le monde, au début c’était un peu l’euphorie, je gagnais 30 €, je faisais des petits paris et ça passait. Après on s’emballe, on fait des erreurs de débutant. Je me souviens qu’à la coupe du monde, il y avait un match Italie-USA, pour moi l’Italie était grande favorite, je ne voyais pas comment ils pouvaient ne pas gagner. Là j’avais misé 150 € et il y a eu match nul, 0-0 à la fin. Là j’ai pris une grosse claque dans la figure et j’ai décidé de mettre un peu de côté les paris pendant quelques années, pendant presque 4 ans. Puis en 2010 les choses ont changé. Il y a eu l’ARJEL qui est arrivé juste avant la coupe du monde de 2010. C’est là que je m’y suis remis un petit peu, et là j’ai refait un peu des paris audacieux. J’avais fait un pari à 800 € sur la demi-finale Hollande-Uruguay, j’avais parié sur la Hollande, et le paris est passé. C’était une cote à 1,6. La Hollande a gagné mais vraiment de justesse. Donc là je me suis fait un gain de 400 € et quelques. Puis après je me suis dit qu’il faudrait quand même réfléchir à parier sérieusement parce que je savais bien que c’était quand même risqué cette façon de faire. Et en mars 2011, j’ai créé mon blog www.parieur-web.com. Je crois qu’on a lancé nos blogs en même temps.

Maxence Rigottier : Exactement, moi c’était en février et toi tu as dû commencer en mars ou avril, quasiment en même temps. C’était en mars 2011, quelque chose comme ça.

Nicolas : L’objectif de mon blog c’était d’essayer de faire des recherches, trouver un peu des méthodes, savoir comment parier parce que j’étais purement un débutant à l’époque, je regardais un peu les forums par-ci par-là, j’ai fait un peu des recherches. Mon but était de publier sur mon blog tous les résultats de mes recherches, tout ce que je pouvais apprendre en même temps que mes paris, ce qui m’a permis de rencontrer d’autres blogueurs. Je crois qu’on avait participé ensemble à la rédaction d’un petit ebook, il me semble qu’on était 8.

Maxence Rigottier : Il y avait toi, Maël de www.football-et-paris-sportifs.fr, DaffyDuck, Dorado, et d’autres blogueurs dont les noms ne me reviennent pas en tête en cet instant. C’était un petit évènement sympa.

Nicolas : ça m’a permis aussi de petit à petit m’améliorer. Finalement, au fur et à mesure des recherches dans mes paris, petit à petit se sont mises en place quelques règles indispensables pour tout parieur. J’avais fait aussi un petit article sur la vie des parieurs professionnels. J’avais aussi un article sur les outils de base du parieur. J’ai fait aussi des lectures. Il y a 2 ouvrages de référence en français sur les paris sportifs, donc j’en ai fait des résumés. Le blog m’a permis d’améliorer un peu mon niveau. Je ne suis pas encore parieur professionnel, loin de là, mais j’ai quand même amélioré mon niveau, ça c’est sûr. Voilà un petit peu mon cheminement dans les paris sportifs jusqu’à maintenant.

Maxence Rigottier : Grosso modo, maintenant alors quelles sont tes objectifs dans le futur dans les paris ? Est-ce que tu souhaites par exemple suivre 1 ou 2 tipsters, copier leurs pronostics ? Est-ce que tu souhaites faire tes propres paris ? Quel est le capital que tu souhaites consacrer aux paris ? Un petit capital, un capital moyen, 1000-2000 € ou plus ? Expliques-nous un petit peu tout ça.

Nicolas : Je n’envisage pas les paris sportifs comme un revenu principal, loin de là. Pour moi c’est plus un petit complément de revenus, ce qu’on appellerait un revenu passif, c’est à dire quelque chose qui ne me demande pas beaucoup d’efforts mais qui me permet de me payer des loisirs, par exemple des vacances, un week-end, un vélo, une sortie, enfin quelque chose qui me ferait plaisir. En budget, je me suis fixé pour cette année 500 € dans le suivi d’un tipster et 800 € pour mes propres paris. En fait sur mon blog je teste pas mal de méthodes, je fais pas mal d’analyses statistiques, et cette année j’ai envie de tester une méthode à laquelle j’ai réfléchi ces derniers mois. Mon objectif serait, avec ma méthode je teste avec mes propres paris, de faire un bénéfice de 20% de ma bankroll, donc 20% de 800 €, et dans le suivi du tipster (tout va dépendre de ses performances) j’aimerais faire un bénéfice de 50% du capital que je lui attribue, donc 50% de 500 € donc 250 €. Grosso modo, je me fixe comme objectif 400 à 450 € de bénéfice pour l’année à partir de septembre.

Maxence Rigottier : D’accord. Donc c’est en quelque sorte une année de test et éventuellement l’année suivante tu pourrais investir plusieurs milliers d’euros.

Nicolas : Je suis assez prudent, j’ai envie d’abord de voir un peu comment ça se passe avant de mettre des fonds plus importants. Je préfère voir par mes propres yeux et après on avisera si ça s’avère être prometteur.

Maxence Rigottier : Tu as tout à fait raison, il vaut mieux tester, voir un petit peu comment ça se passe, et ensuite augmenter petit à petit son capital et ses mises en fonction des résultats par le passé. Combien de temps tu penses un petit peu consacrer aux paris ? 2 jours dans la semaine, ½ heure, 5 heures ? Vu que tu souhaites que ce soit passif, je suppose un temps très limité.

Nicolas : C’est sûr qu’il n’y aura pas plus de 2 heures par semaine. Je dirais même moins, sans doute 1 heure à mon avis, parce que la méthode que j’applique est assez automatique. J’ai juste à relever les résultats de quelques championnats, donc ça va peut-être me prendre à tout casser ½ heure, et puis saisir le pari quand l’opportunité se présente. Suivre le tipster ça va prendre peut-être 10 minutes parce que je reçois un mail et j’ai juste à mettre les fonds et faire le pari. Je ne pense pas que ça me prenne tellement de temps.

Maxence Rigottier : D’accord. Donc grosso modo, c’est peut-être 1 heure par semaine ou moins en fonction des semaines plus ou moins creuses ou pleines.

Nicolas : C’est ça oui.

Maxence Rigottier : Également, pourquoi t’es-tu inscrit au club privé paris sportifs ? Qu’est-ce qui t’as motivé ? Ou tu t’es dit « tiens, je vais aller rejoindre une communauté de parieurs » ? Qu’est-ce qui t’as poussé à t’inscrire ?

Nicolas : C’est vrai que je suis régulièrement ton blog. On a fait un peu connaissance. Chaque fois que tu sors une vidéo, chaque fois que tu sors un article je regarde avec attention. Tu m’as fait découvrir grâce à ton blog la notion des tipsters, le suivi des tipsters, c’est quelque chose que je ne connaissais pas du tout. Et également, dans les dernières interviews que tu as posté sur ton blog, il y avait eu une personne qui avait travaillé pour un bookmaker, c’était Franceparis je crois.

Maxence Rigottier : Exactement, c’était Benoît qui était un ex-coteur de Franceparissportifs qui était basé à Brest.

Nicolas : D’après ce que tu disais, il semblait y avoir une communauté de gens plutôt sérieux car c’est vrai que sur les divers forums gratuits qu’on peut trouver sur internet on trouve un peu tout et n’importe quoi parce qu’il y a toujours une personne qui vient faire le malin auprès des autres et c’est pas très constructif. Tous ces forums, c’est un peu une perte de temps. Ce club privé m’a intrigué. Je me suis dit « pourquoi pas ? », voir un peu les tipsters qu’ils conseillent, voir un petit peu ce qu’apportent les autres membres comme la personne que tu avais interviewé qui était anciennement bookmaker. Donc voilà, tout ça m’intriguait, j’avais envie de voir comment ça se passait sur ce club privé.

Maxence Rigottier : D’accord. Et qu’est-ce que tu aimes dans le club ? Est-ce que tu aimes les échanges, les vidéos, les différents pronostics que donnent les membres, les différentes discussions par rapport à un site ou à une analyse d’un parieur… ? Qu’est-ce que tu aimes ou as aimé jusqu’à maintenant dans ce club privé.

Nicolas : Je me suis inscrit la dernière fois que tu as lancé les inscriptions. Tu as ouvert les inscriptions encore en juillet je crois ou fin juin.

Maxence Rigottier : C’était fin juin, et je crois que j’ai clôturé le 1er juillet si je me rappelle bien.

Nicolas : C’est là où je me suis inscrit. Ça fait 2 mois maintenant. Ce qui m’a plu c’est tous les posts, les commentaires de tous les membres. C’est un peu une émulation parce que chacun partage ses idées, on a tous ses idées de méthode. Il y a d’autres parieurs comme moi qui aiment bien parier en fonction des statistiques. Finalement ça me donne des idées. En fait c’est constructif. On se dit ce qu’on pense de cette méthode, mais contrairement aux autres forums, c’est pas cassant, il en ressort quand même quelque chose. On ne démonte pas untel parce qu’il a une méthode qui semble un peu farfelue. Souvent ça va dans le bon sens, il en ressort du positif. Surtout ça m’a donné pas mal d’idées, il y a des méthodes auxquelles je n’aurais jamais pensé si je n’avais pas été membre du club privé. Également ce que j’aime c’est que tu as fait pas mal de vidéos. Tu donnes déjà beaucoup de contenu sur ton blog www.gagner-de-largent-grace-aux-paris-sportifs.fr/, mais là tu vas un petit peu plus en profondeur. En fait tu nous fais partager pas mal de choses que tu as apprises à Malte depuis que tu y es installé. Ce sont des choses que je n’aurais jamais découvert non plus sur ton blog. Tu vas un peu plus en profondeur. Et également, une chose qu’il y a de bien, que j’aime beaucoup sur ton club privé, c’est que chaque semaine tu nous fais un petit résumé, tu nous envoies un mail avec les principaux messages et posts qu’il ne faut pas avoir loupé. Il m’arrive, notamment quand j’étais en vacances, je n’avais pas de connexion internet, je n’ai pas eu trop l’occasion de me connecter à ton club privé, et ça m’a permis de me tenir informé, de rester informé et être sûr de ne pas avoir loupé des choses importantes. Je trouve ça très bien. Une dernière chose, c’est que tu as fait une sorte de conférence en ligne entre plusieurs membres, donc c’était un « blog académie ». Ça m’a beaucoup servi, notamment pour choisir le tipster que j’ai décidé de suivre cette année (parce que rien n’est parfait, il y a toujours des avantages et des inconvénients). Et en fait, il y avait une dizaine de membres qui étaient présents à cette conférence, et ça m’a permis de savoir à partir du vécu de chacun quel était le tipster qui me convenait le plus, ça m’a permis de faire mon choix. Ça permet de faire un choix éclairé on va dire.

Maxence Rigottier : Donc pour résumer, à chaque fois que je lance mon club privé, je vais faire une fois une espèce de conférence sur Skype comme je l’avais fait avec les membres qui sont disponibles ce jour là où on discute, on échange par rapport aux paris, et également pour les personnes qui n’ont pas pu être là (parce que c’est logique, tout le monde n’est pas là au même moment, le même jour à la même heure) vu que c’est enregistré on peut la réécouter tranquillement dans le club privé paris sportifs comme tu l’as fait le jour où tu en avais envie, donc c’est un bon plus.

Nicolas : C’est exactement ça.

Maxence Rigottier : Également, concernant les posts une fois par semaine j’envoie un message et je récapitule soit les différents pronostics de membres, soit la vidéo que j’ai faite, soit éventuellement une interview. Par exemple j’ai fait une interview de 45 minutes d’un tipster juste avant que je sois avec Nicolas, et je vais la publier dès ce soir ou dès demain dans le club privé paris sportifs pour que les personnes qui copient les pronostics de ce parieur en sachent plus sur son vécu, son parcours et également voir un petit peu son mode de travail, son mode de fonctionnement pour optimiser encore mieux leur mode de suivi concernant ce parieur précis. Donc c’est ça qui est bien. Et puis comme tu l’as évoqué dans le dernier point, c’est l’aspect communautaire où on peut échanger soit des idées, soit des méthodes, des stratégies. Moi par exemple, concernant les paris long terme, j’ai accès à Betfair, je sais que peu de personnes l’ont, mais il y a une technique qu’un membre avait donné et que je fais systématique sur les tournois du grand chelem de tennis ou si c’est l’euro de basket ou les tournois qui durent 1 ou 2 semaines parce qu’on a quelques bénéfices en prenant un risque extrêmement limité. Concernant l’US open, je vais gagner encore une centaine d’euro, et au final le risque (je ne vais pas dire qu’il est proche du néant) est très très faible parce que même si ça part mal, on a encore l’occasion de se couvrir et d’annuler le pari pour ne rien gagner ni de perdre. Et ça, ça ne m’était jamais venu à l’esprit avant d’avoir créé ce club privé paris sportifs. C’est ça l’avantage, d’avoir les cerveaux des uns et des autres pour pouvoir voir des choses et d’autres visions à observer.

Note : les paris ont été gagnants sur l’US Open et sur le tournoi de l’Euro de basket

Également, quelles sont les erreurs que tu faisais par le passé et que tu ne ferais plus actuellement ?

Nicolas : C’est clair qu’avant je misais trop. Une règle qui ressort quand on lit plusieurs blogs, plusieurs parieurs sérieux, la règle d’or c’est qu’il ne faut jamais miser plus de 5% de sa bankroll. Même 5% c’est vraiment une fourchette haute. Ça maintenant c’est gravé dans mon esprit. Aussi tu as utilisé un mot qui vraiment m’a fait prendre conscience de ça, c’est assez bête mais tu as utilisé le mot « outil de travail » et ça a fait tilt dans mon esprit. C’est sûr que la bankroll c’est notre outil de travail, donc si on fait n’importe quoi avec ça ne va pas aller. Si on fait une comparaison, le chauffeur de taxi indépendant, si le week-end quand il ne fait pas ses horaires de travail il va faire n’importe quoi avec sa voiture, des freins à main… s’il flingue sa voiture après il ne peut plus faire son boulot. C’est un peu pareil avec notre bankroll dans les paris sportifs, il faut l’aménager, donc 5% c’est le grand maximum pour chaque pari.

Maxence Rigottier : Exactement. Si vous avez un capital de plus de 3.000 €, je dirais même maximum 2%. Par contre, si vous avez de plus petits capitaux, peut-être 500-1.000 €, vous avez une « gestion un petit peu plus agressive », vous pouvez aller jusqu’à 5%, mais 5% ça reste énorme et c’est encore plus gigantesque si vous avez des capitaux qui sont de plusieurs milliers ou de dizaines de milliers d’euro. C’est tout simplement gigantesque, voire de la folie 5%. Je ne parle même pas des coups de 10% ou plus où là c’est suicidaire.

Nicolas : J’ai fait tapis dans 2 paris que j’avais publiés sur mon blog. Heureusement c’est passé, mais maintenant j’ai conscience que c’est insensé, c’est de la folie.

Maxence Rigottier : Tu as retenu la leçon en te disant que tu as eu de la chance et le bonheur que ça passe.

Nicolas : Je ne referais plus jamais. C’est clair et net.

Maxence Rigottier : Exactement. Pour finir sur une dernière question, quel message laisserais-tu aux personnes qui hésitent de s’inscrire au club privé paris sportifs ? Toi-même, je pense que tu hésitais au début, ce qui est logique.

Nicolas : C’est que je suis prudent. On a beau se connaître un petit peu Maxence, mais au départ t’hésites un peu, c’est normal. On est toujours un peu méfiant. Et puis maintenant, je n’ai pas énormément de recul, j’ai quand même 2 mois, je dirais qu’en fait ça m’a coûté 150 € il me semble…

Maxence Rigottier : Oui tu as pris l’abonnement à l’année.

Nicolas : Et ça les vaut largement. Je ne vais pas te dire que c’est pas cher mais presque en fait parce que ce qu’il faut voir c’est le gain de temps dans la progression que ça amène. Le gros avantage c’est qu’on est plusieurs et qu’on s’échange nos idées. Pour acquérir toutes ces compétences on pourrait le faire tout seul dans son coin, mais il va falloir beaucoup plus de temps, peut-être 2-3 ans, et peut-être même qu’on passera à côté d’idées qui nous viendront jamais à l’esprit. Je pense que c’est une super méthode pour progresser plus vite.

Maxence Rigottier : Donc pour le moment, après un petit peu plus de 2 mois, tu n’es pas déçu de ton inscription.

Nicolas : Pas du tout. Et puis ça m’a permis surtout de faire mon choix dans les tipsters. Je n’aurais jamais eu ces informations en cherchant sur internet parce que sur internet tu trouves tout et n’importe quoi et c’est dur de se faire son opinion alors que là c’est des gens sérieux ou qui du moins ont la même vision des paris sportifs que moi donc je m’y retrouve.

Maxence Rigottier : En tout cas, merci pour avoir dévoilé un petit peu ton ressenti par rapport à ton inscription.

Nicolas : Je t’en prie. Merci à toi de m’avoir demandé de témoigner parce que je suis ravi. Pour l’instant tout se passe comme je l’espérais. C’est à la hauteur de ce que j’espérais. Satisfait.

Maxence Rigottier : Parfait et merci une nouvelle fois. Si vous voulez retrouver Nicolas, vous pouvez le faire soit sur son blog www.parieur-web.com, soit à l’intérieur du club privé paris sportifs. Également, si vous voulez devenir membre de ce club, je vais rouvrir prochainement les inscriptions, donc n’hésitez pas à vous abonner à la newsletter du blog et vous allez en savoir un peu plus dans les jours qui viennent car je pense rouvrir les portes pour quelques jours pour les membres qui seraient intéressés pour rejoindre le club privé paris sportifs. Merci Nicolas une nouvelle fois et je te dis à très vite dans le club privé paris sportifs.

Nicolas : à bientôt, merci.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *