Extrait d’une SÉANCE de COACHING COMMUN du CLUB PRIVÉ PARIS SPORTIFS

Transcription – Extrait d’une SÉANCE de COACHING COMMUN du CLUB PRIVÉ PARIS SPORTIFS 

Dans cette nouvelle vidéo je voulais tout simplement vous partager un extrait d’une séance de coaching commun de mon club privé Paris Sportifs.

Ici Maxence Rigottier du site gagner-de-largent-grace-aux-paris-sportifs.fr.

Aujourd’hui, comme je l’ai déjà fait plein de fois dans le passé, je vais vous partager un extrait d’une séance de mon club privé Paris Sportifs.

On va voir tout ça en détail dans cette vidéo, mais juste avant je vous invite à cliquer sur le bouton « S’abonner » juste en dessous, juste ici. Ça va vous permettre de rejoindre quasiment 4000 parieurs abonnés à la chaîne YouTube et de recevoir librement et gratuitement mes prochaines vidéos sur YouTube.
Waouw ! Je voulais tout simplement vous remercier pour vos likes, vos partages et ce que vous faites.

Comme vous le savez j’ai créé le club privé Paris Sportifs le 17 mars 2013, aujourd’hui, un peu plus de 3 ans après sa création, ça va bientôt faire 3 ans et demi, il y a déjà plus de 400 membres dans le club. Au moment où je fais cette vidéo, fin mai-début juin 2016, il y a plus de 415 membres.
Une fois par mois, je réalise une séance de coaching commun, soit sur Skype soit au travers un logiciel qui s’appelle GoToWebinar.
Le principe est simple : si vous êtes là je fais un petit feedback avec les différents membres piliers qui présentent leurs pronostics, certains sont devenus tipsters.
Et si vous n’êtes pas là, vous pourrez réécouter l’enregistrement soit en audio soit en vidéo.

J’explique différents points précis.
Dimidio, un tipster sur le baseball que vous allez avoir dans le club.
Les bookmakers.com pour les résidents français pour les pays où c’est pas accessible, bref, pas mal de choses précises.

Je me suis dit que j’allais vous partager un extrait comme je l’avais déjà fait dans le passé. J’espère que ça va vous plaire. N’hésitez pas à prendre des notes.
Je remercie aussi les différents membres qui participent aux séances, ça va sans doute vous permettre d’apprendre de nouvelles choses.

J’avais déjà aussi interviewé Mat sur la chaîne YouTube par rapport aux paris hippiques, là il nous donne son feedback.

Je vous montre un extrait de cette séance de coaching commun de Mai 2016.

__

 

Maxence : Tu vas nous faire un feedback concernant tes lays, expliquer ta stratégie, comment tu analyses tes paris, et ensuite je t’invite à nous faire un feedback concernant ta 2e méthode par rapport aux backs sur betfair.

Je te laisse nous expliquer tout ça.

Mat : Alors, le système le plus ancien dans le club, c’est le lay, que je poste depuis décembre. Ça marche plutôt bien, on a fait une trentaine d’unités depuis décembre donc ça fait une moyenne de 5 par mois.
Aujourd’hui ce sont des lays purement statistiques, suite à mes différentes analyses depuis un bon moment, au moins 5 ans maintenant.
Et puis, par rapport à d’autres statistiques que j’avais achetées dans le temps. Donc ça représente plus ou moins 200 000 courses hippiques, en Angleterre et Irlande.
Et aujourd’hui on en ressort des techniques qui sont plutôt sympa, avec lesquelles on gagne pas mal d’unités sur l’année.
Il y a les paris lay, qui sont aujourd’hui faciles, c’est une top sélection par jour, sachant que je parie 6 jours sur 7, sauf le vendredi.
Donc une top sélection maximum et si jamais les critères ne sont pas réunis, il n’y a pas de sélection du tout.

Maxence : Excellent, c’est ce qu’on voit, les derniers paris, 22 mai, 21 mai, il y a eu un break, 17, 16, 14 mai, 12 mai.

Réexplique nous un peu les seuils maximum que tu t’es donnés, par exemple jamais aller au-delà des lay à 3, 4 ou 5.
Explique-nous tes différents critères et sur le plan statistique les sites que tu utilises, les différentes stratégies, toutes ces choses là.

Mat : Au niveau des cotes maximum, ce sont des lay à 4,50 maximum, donc une viabilité à 3,50.
C’est vraiment le maximum que je me fixe.
Après, les sites que j’utilise c’est racingpost.com, aussi le site de betfair qui est timeform, ça a changé récemment, ça doit être www.timeform.com.  C’est les principaux sites que j’utilise pour faire mes analyses statistiques.
Ensuite je combine plusieurs résultats et j’analyse surtout l’évolution des cotes.
Je fais une présélection la veille, une sélection le matin tôt, et je refais une dernière sélection entre midi et deux. D’où le fait que mes paris sont postés entre 12h30 et 13h30, c’est simplement le temps de prendre le pari, ça nous laisse plusieurs heures avant le départ.

Au niveau de la praticité je me suis amélioré par rapport aux mois précédents, je préfère qualifier un peu plus mes pronostics, en mettre moins, les qualifier et que ce soit plus prenable pour tout le monde.

Maxence : Explique nous, tu as changé ta méthode de gestion, entre prendre que les paris qui sont matchés, même dans les lay, et non dès l’avant course de chevaux.

Mat : Oui, aujourd’hui je poste les paris qui sont totalement prenables. Avant je postais un peu des paris qui pouvaient être prenables, j’anticipais l’évolution des cotes à la baisse.
Maintenant tous les paris sont prenables, à chaque fois que j’envoie un prono, c’est une cote maximum à ne pas dépasser, et en général on est bien en deçà de ça.
Au niveau de la variation des cotes, une fois que j’ai posté, ça ne bouge pas trop. Des fois ça évolue dans le bon sens, parfois le lay commence à monter, ça veut dire que la value était là.
Mais bon, c’est rarement à la baisse, ça veut dire qu’au niveau statistique et value je ne suis pas trop trop mal.

Maxence : C’est excellent, même si ton ROI est pas très important, y a quand même déjà 30 unités.
Dites moi également dans la salle de questions, si vous suivez un peu les pronostics de Mat, si vous en êtes contents, tu fais un excellent travail.
En tout cas moi je voulais te remercier personnellement par rapport à tout ce que tu fais, je sais que c’est un travail de titan, je voulais vraiment te remercier infiniment.

Tu t’es lancé dans une 2e méthode, ça, c’est la 1ère que je vous recommande à 100%, tout ce qui est lay. La variance est quand même assez faible, de temps en temps y a quand même de la variance, c’est-à-dire qu’il y a quelques paris perdants d’affilé. Mais de manière générale, tu arrives quand même à avoir une variance plutôt légère, pas de grosse montagne d’avalanche de pronostic perdants.

Mat : Non, c’est vrai que j’ai rajouté pas mal de critères depuis la dernière fois qu’on a parlé tous les deux.
J’ai une dizaine de critères maintenant où je m’efforce à les respecter tous les 10 pour qu’il y ait le moins de risque possible. Après, forcément, le risque 0 n’existe pas, mais aujourd’hui je suis plutôt à une viabilité de 2,50 donc une cote à 3,50 en moyenne et un taux de réussite qui s’approche des 80%.

J’ai vraiment travaillé sur le coté plus qualifié que quantité.

Aujourd’hui, même si ça fait 30 unités, c’est pas trop mal, mais c’est vrai qu’au début c’était un peu plus souple, j’étais moins rigoureux, ça s’est ressenti un peu.

Malgré le mauvais mois précédent, je suis assez confiant pour la suite et je pense que l’on peut vraiment faire plus de 5 unités par mois sans trop passer de temps dessus, c’est juste un pari par jour, donc c’est plutôt pratique.

Maxence : Voilà, c’est ça qui est bien, il y a très peu de temps à prendre. Je vous mets l’article qui s’appelle « Paris hippiques horse betting », si vous contactez Mat il vous enverra un email privé pour avoir les pronostics par email, ça marche bien.
Ou sinon, tu les psotes une fois par jour ici, sur cette rubrique que vous voyez à l’écran.
Vous avez dans les commentaires, vous cliquez sur Following, Suivre, si vous voulez avoir les paris, ou le mieux c’est d’avoir par email, vous contactez Mat et tu les rajoute dans l’envoi automatique.

Mat : Oui, c’est ça, j’ai créé un service mail pour que ce soit plus pratique pour tout le monde.
Après je les publie aussi sur le club comme tu viens de le dire, mais c’est vrai qu’il y a un petit écart de temps, le temps de poster tous les paris, y a un petit décalage de 10 minutes, donc priorité à ceux qui reçoivent les mails, mais 10 minutes après je les poste dans le club.

Mais après, comme je l’ai dit, il n’y a pas trop de variance encore, on est une quarantaine à suivre mes paris donc pas trop de chute de cote. Mais bon, au bout d’un moment il va falloir sélectionner un peu plus pour éviter qu’il y ait des chutes de cote et que le service reste quand même pratique et prenant pour tout le monde, ça sert à rien d’avoir 100 personnes qui te suivent si elles ne prennent pas les paris.

Maxence : Absolument, c’est clair, je suis d’accord.
Vous voyez à l’écran, tu publies les différents paris.
C’était la méthode 1, avec un petit historique, déjà 6 mois de publications dans le club privé.
Et la 2e méthode que tu as mis récemment, qui est inédite, c’est « méthode 40+ paris hippiques horse betting ». Est-ce que tu peux nous expliquer tout ça, quels sont tes critères, comment tu procèdes, quels sont tes objectifs, explique nous en détails.

Mat : Alors, c’est un autre pari, tout à fait l’inverse du pari lay, puisque ce sont les backs, donc on parie sur le favori. Le but, c’est qu’il gagne, et en fait, c’est une nouvelle méthode que j’ai mis en place depuis 4-5 mois en privé, j’en ai pas parlé pour éviter que ce soit quand même…pour tester la méthode et ça marche super bien.

C’est assez simple finalement, j’ai fait mes présélections comme si je voulais parier sur le cheval en question, précourse. J’estime déjà qu’à cette cote là c’est value. Après, j’essaie d’améliorer cette value là, par rapport au fait d’analyser la variation de cote pendant la course. Là je fais une préselection, une 2e sélection des chevaux qui sont susceptibles de ne pas mener la course en tête. Au niveau de la cote, elle va commencer à monter parce qu’il n’est pas dans les premiers, mais j’estime qu’il a toutes ses chances pour passer le finish devant tout le monde.
Et c’est souvent ce qui arrive, ça me permet de maintenir des cotes beaucoup plus hautes que celles qui sont avant. Pour prendre un exemple, les cotes qui sont au départ autour de 2,60, je peux les avoir à 3,50.

Après, faire un gain sur un cheval qui passe à 3,50 au lieu de 2,60, forcément, ça fait toute la différence.

Maxence : Donc ton objectif c’est déterminer le seuil de gain en question, soit c’est gagné, soit c’est remboursé, soit c’est perdu.

Mat : Le risque c’est que ce soit remboursé, c’est qu’en fait le cheval en question est trop favori, la cote n’est pas assez monté, il a fini par gagner, sans vraiment de concurrence. Là le pari est remboursé parce que notre pari, notre lay, qu’on met en avance, on peut backer beacon rock à 3, sa cote est peut être à 2,50 au moment du départ, le risque c’est que le pari n’est pas matché parce qu’il était trop favori et que sa cote n’est jamais montée.
Mais à l’inverse, on a quand même beaucoup de chances qu’il soit matché, parce que le seuil de rentabilité que j’estime est quand même assez proche de la cote de départ.

Et c’est souvent que ça augmente fortement les bénéfices. C’est une méthode qui a été testée pendant 4 mois sur environ 600 paris. Aujourd’hui j’ai un ROI qui est proche des 20%, après je l’ai pas forcément dit dans le club parce qu’on va croire que c’est une technique révolutionnaire mais bon, j’estime que ça peut baisser un peu dans le temps, mais je me donne au moins un objectif de 10% de ROI avec beaucoup de paris, ça fait environ 150 paris dans le mois donc ça fait 5 paris par jour, un gain de 15 unités par mois.

Après, un petite précision, c’est quand même plutôt facile à suivre parce que ce sont des paris qu’on met à l’avance, entre midi et deux, on les mets, on attend tout simplement qu’ils soient matchés tout seuls par betfair, ça nous prend maximum 10 minutes par jour pour essayer de gagner 15 unités à la fin du mois, je pense que c’est quand même une très bonne technique.

Maxence : C’est excellent, c’est clair. Tu as dit que tu as déjà fait des tests sur 600 paris avec un ROI de 20%, donc logiquement au fil du temps tu seras au strict minimum avec un ROI de 10% ce qui est quand même plutôt pas mal. En plus, vu qu’il y a du volume de paris, ça va te tripler le capital au bout d’un an.

Mat : C’est ça, là…

Maxence : Il faudrait que ça tienne dans le temps, ce qui serait juste irréel.

Mat : Ouais, c’est ça, pour te dire j’ai une moyenne, pour donner un exemple j’ai commencé à poster mi-mai, pour le moi de mai je suis à 32 unités de gain, en 138 paris, ça fait un taux de réussite de 40% et un ROI de 23% donc, rien que sur ce mois de mai, j’ai passé ma bankroll de 100 unités à 132.

Maxence : C’est tout simplement énorme. On voit à l’écran ces particularités. En gros, vous divisez votre capital par 100 unités, donc si vous avez 1000€ vous misez 10€ par pari, tous les paris sont prenables entre midi et deux, à la pause déjeuner. Vous aurez toujours les mêmes bilans, comme tu l’as dit c’est comme on place des cotes en prématch, automatiquement soi ça va s’exécuter, soit ça va être gagnant, soit perdant, soit non exécuté et vous serez remboursé en quelques sortes, c’est parfait pour le bilan.

C’est automatisé, parce que quand on place les différents paris, on mets la fonction keep, ça permet, même si on est pas là, de se faire. Si tu as un ROI de 10% ou + au long terme, avec un potentiel de 15 unités chaque mois, ça serait tout simplement énorme, et c’est quand même bien parti.

Mat : Oui, rien que la semaine dernière on a fait 6 unités, c’est bien et dans la continuité de ce que j’ai comme résultats donc après, il y aura forcément des hauts et bas, mais je pense qu’on est plus dans les hauts que dans les bas.

Maxence : Absolument. Ok, donc ça, excellent. Est-ce que tu avais quelques précisions à rajouter, peut être pour des gens qui suivent tes paris, soit des idées qui te viennent en tête ?

Mat : Pas forcément, il faudrait que les gens essaient et après qu’ils voient si ça correspond par rapport à leur emploi du temps, par rapport à après, il y a beaucoup de gens qui me disent qu’ils connaissent pas trop les paris hippiques, après c’est un peu le but d’un tipster, on suit, on lui fait confiance, que ce soit un sport qu’on connait ou pas, ça ne change pas grand-chose au final parce qu’on fait confiance à ses paris.

Après, les paris hippiques sont quand même assez agréables à suivre et puis si certains suivent un peu les paris hippiques, c’est vrai que c’est assez excitant quand même, puis les variations de cotes ça finit au finish. Au niveau adrénaline c’est bien. Moi j’aime bien.

Maxence : En tout cas, c’est parfait !

___

J’espère que cet extrait vous a plu !

N’hésitez pas à cliquer sur le bouton Like juste en dessous.

Comme je vous le disais, vous allez pouvoir réécouter, si vous le désirez, dans le futur, toutes les séances de coaching commun que je réalise depuis 2013 qui sont extrêmement enrichissantes. Soit en audio, soit en vidéo, vous le voyez à l’écran.

Juste avant de vous laisser il y a un lien dans la vidéo YouTube, cliquez dessus, ça va vous rediriger vers une autre page où il vous suffira d’indiquer votre prénom et votre adresse email. Ça vous permettra de recevoir gratuitement ma vidéo bonus « 4 stratégies pour générer de l’argent dans les paris sportifs ».
Vous allez apprendre à :

  • à gagner de l’argent avec vos propres pronostics ;
  • comment en gagner avec un tipster ou avec des bets sur BetFair
  • comment en gagner avec des paris semi-long terme ou long terme.

Si vous visionnez cette vidéo depuis un smartphone, vous vous demandez où est le lien ? Il faut cliquer sur le « i » en haut à droite de la vidéo ou dans le lien dans la description juste en dessous.