Faut-il privilégier la cote ou le handicap ?

Transcription – Faut-il privilégier la cote ou le handicap ? 

 

Paris sportifs, faut-il privilégier la cote ou le handicap ? Ici Maxence Rigottier. Je vais répondre à une question d’un membre de mon club privé Paris Sportifs et de ma formation Parieur gagnant, parier comme un pro.

 

Juste avant, je vous invite à cliquer sur le bouton « s’abonner » juste en dessous et rejoindre plusieurs milliers de parieurs gagnants abonnés à la chaîne YouTube.

 

Vous le savez certainement, pour gagner de l’argent et je vais revenir sur deux stratégies, vos propres pronostics ou alors réaliser un suivi de tipsters, est-ce qu’il faut privilégier la cote ou le handicap ?

 

Moi, je vais être catégorique avec vous et c’est ce que je réalise à 100 %, et je vais vous donner quelques exemples concrets, je privilégie le handicap par rapport à la cote.

 

Je vous donne un exemple précis par rapport au rugby.

Moi, je suis un tipster sur le rugby et ce n’est pas rare que si vous avez un match de 6 nations entre la France et l’Italie, si on a France -7, que la France gagne pile par 7 points par rapport à l’Italie.

Qu’est-ce qui se passe concrètement ?

Si vous avez parié France -7 contre l’Italie et la France gagne pile par 7 points, vous perdez si vous êtes sur les bookmakers ARJEL et vous êtes remboursés soit en intégralité ou soit de moitié si vous êtes sur un bookmaker comme Pinnacle.

 

Qu’est-ce qui se passe réellement ? C’est que vous avez généralement des paris qui sont extrêmement bien cotés. Je donne un exemple concret. Si vous pariez Toulon – 9 contre Clermont, il y a de grandes chances que Toulon gagne pile 3 pénalités contre Clermont. Si vous pariez la France contre l’Italie, il y a de grandes chances que la France gagne pile de 7 points. En fait, les bookmakers savent très bien coter les cotes et surtout ils arrivent bien à déterminer quels sont les handicaps à travers les statistiques, les algorithmes qui sont mis en place.

 

Si vous ne prenez pas ce petit détail en votre faveur, ça va vous tuer votre bilan. Pour revenir à ce que je disais juste avant, moi ce que je vous invite à faire, et c’est ce que je fais, au lieu de faire un France -7, alors hormis si vous êtes sur un bookmaker.com où vous avez l’intégralité du pari qui est remboursé, vous faites France – 6,5, parce que si la France gagne pile par 7 points, ce n’est pas grave si le tipster en question est sur l’ARJEL, il aura son pronostic perdant, vous, il est gagnant. Vous allez peut-être perdre 0,10, 0,12, 0,14, 0,15 en prenant un petit cut juste en dessous, mais vous allez voir sur le long terme, vous allez non seulement être mieux sur le plan mental et psychologique, parce que quand les détails vont jouer en votre faveur, vous allez être content, et ce n’est vraiment pas rare qu’il y a des cotes qui sont exactement parfaites, qui tombent pile sur le match nul par rapport au handicap.

 

Généralement, ce type de cote, ce sont des cotes à 16, à 18, à 20, ou à 14 par rapport au match nul, donc vous pouvez aussi tenter les matchs nuls, mais je vous le déconseille parce que c’est quand même de la loterie pour savoir que ça tombe pile sur le handicap, mais je vous conseille à 100 % de faire ça, parce que si vous suivez un tipster, s’il y a une mise de 100 euros, lui va peut-être pouvoir dire, oui j’ai fait gagner 500 euros à mes différents abonnés, et vous, vous allez être soit légèrement négatif, soit être à l’équilibre, soit gagner 150 euros, 200 euros, quelques centaines d’euros et vous allez avoir un bilan totalement faussé.

 

Quand on privilégie le handicap par rapport à la cote, on a toujours au moins le même bilan que le tipster en question, c’est-à-dire qu’on a juste un écart de cote qui est inférieure, mais on n’a pas de mauvaises surprises en se disant : putain, pour lui, c’est gagnant et moi c’est perdant sur mon compte de bookmaker.

 

Moi c’est ce que je réalise à 100 %. Je prends un autre exemple par rapport au football.

Si vous réalisez les pronostics over under sur une équipe, ou alors sur un championnat précis, par exemple over under 2,5 buts en ligue 1 française, eh bien, moi ce que je vous invite à faire, c’est au lieu de jouer le over 2,5 buts, vous jouez le over 2. Si vous réalisez un suivi de tipster sur ce type de paris sur le football et que c’est un tipster sur les bookmakers ARJEL, idem parce que lui, il va avoir une cote à 1,80, donc over 2,5, et vous, vous allez avoir exactement la même cote over 2 sur un bookmaker comme Pinnacle, mais la grosse différence, c’est que s’il y a pile deux buts dans le match, sur les bookmakers ARJEL, le pronostic est perdant, vous, vous êtes remboursé, donc vous n’avez pas gagné, vous n’avez pas perdu, vous récupérez votre mise, c’est comme si vous n’aviez pas joué. S’il y a 3 buts dans le match comme c’était prévu, vous gagnez le pronostic, donc lui gagne, vous vous gagnez et vous avez la même cote et vous perdez seulement s’il y a 0-0 ou un but dans le match.

 

Vous le savez, ce type de paris, généralement j’aime bien le dire et je l’ai déjà dit dans de nombreuses vidéos, le sport est homogène, tout se joue à des détails, donc vous devez avoir ces petits plus en votre faveur par rapport à un bookmaker, parce que c’est ça qui vous condamne aujourd’hui si vous ne gagnez pas d’argent dans les paris sportifs. Donc tous les détails, on le met dans sa faveur et en bonus, par rapport à la variance, à la perception que l’on a des paris sportifs, j’ai déjà fait d’autres vidéos sur le sujet, on est vachement plus à l’aise quand on a peu de paris perdants que lorsqu’on veut être trop gourmand pour avoir une cote 0,15, 0, 20 supérieur par rapport à un handicap et boum on perd d’un point et on se dit : putain, j’aurais dû perdre le handicap, juste en dessous le handicap inférieur pour générer un pronostic gagnant.

 

Je sais qu’il y a deux écoles par rapport à ça, certaines personnes vont vous dire : non, il faut suivre à 100 % en prenant une meilleure cote parce qu’il y a la variance, ça va s’équilibrer sur le long terme. Sur le court terme, je peux vous assurer que ce n’est pas du tout pareil quand vous faites des mises à 300, 400, 500 euros sur un pari, vous êtes énervé si ça se joue pile un demi-point ou un point.

 

Autre exemple par rapport au basket : si un tipster vous donne -6,5 points, moi je privilégie le handicap -7, donc toujours le handicap pourquoi ? parce que je sais qu’au pire je serai remboursé, mais je ne vais pas aller faire le handicap juste au-dessus ou juste en dessous pour perdre le pari. Donc tout ce qui est fait, c’est mieux j’ai un meilleur bilan que le tipster et au pire, j’ai un bilan moindre avec quelques petits écarts de cotes de -0,10, -0,12. Lui annonce +500 euros de bénéfice avec des mises de 100 euros, et moi j’ai soit un bilan négatif, ou j’ai juste +50 euros quelque chose comme ça.

 

N’hésitez pas à me dire dans les commentaires juste en dessous : est-ce que vous, dans vos pronostics, par exemple vous faites plutôt un over 2 qu’un over 2,5 donc vous privilégiez le handicap à la cote ou en revanche toujours la cote par rapport au handicap ?

N’hésitez pas à me laisser votre feedback dans les commentaires juste en dessous. Merci par avance, ça me permettra d’avoir votre retour d’expérience.

 

Si vous avez apprécié la vidéo, merci une nouvelle fois cliquez sur le petit pouce juste en dessous. Merci par avance.

 

Juste avant de vous laisser, pour vous remercier d’avoir visionné cette vidéo, je vais vous offrir une vidéo bonus, 4 stratégies pour gagner de l’argent dans les paris sportifs. Il y a un lien à l’intérieur de la vidéo YouTube, cliquez sur ce lien ça va vous rediriger une autre page où il suffit juste d’indiquer votre prénom et votre adresse email. Vous allez recevoir cette vidéo bonus instantanément dans votre boîte mail.

 

Si vous visionnez cette vidéo depuis YouTube ou un smartphone, il y a le « i » comme info en haut à droite de la vidéo ou encore tout est dans la description juste en dessous. A tout de suite de l’autre côté pour l’envoi de la vidéo bonus. A très vite, bye bye !