[Etude de cas de Jérôme] Ce que lui apporte le Club Privé Paris Sportifs !

Le 18 mars 2013, le Club Privé Paris Sportifs ouvrait ses portes pour la toute première fois et de très nombreux membres se sont inscrits (68 membres pour être plus précis). Je remercie au passage tous les membres qui me font confiance et je leur remercie pour leur dynamisme, leur enthousiasme et leur participation au sein du Club Privé Paris Sportifs. Aujourd’hui, je voulais vous partager une première étude de cas de Jérôme qui a été l’un des tous premiers membres à avoir franchi le pas. Au cours de cette entretien audio/vidéo, il évoque pourquoi il s’est inscrit, quel profil de parieurs était-il avant de rejoindre ce Club Privé Paris Sportifs…

Ecoutez bien tous les conseils de Jérôme, il est fort probable que vous soyez un parieur ayant le même profil que lui.

Cliquez ici si vous voulez vous inscrire gratuitement sur la liste d’attente du Club Privé Paris Sportifs. Indiquez juste votre prénom et votre adresse email pour savoir quand les portes ré-ouvriront

Transcription texte de la vidéo :

Maxence Rigottier : Bonjour à tous, ici Maxence Rigottier, du blog gagner-de-largent-grace-aux-paris-sportifs.fr. Aujourd’hui, je suis avec Jérôme, qui est un membre du club privé Paris sportifs. Au cours de cette petite étude de cas, on va voir un petit peu l’évolution de Jérôme, donc l’avant-inscription au club privé Paris sportifs, et maintenant, le profil de parieur qu’il est. Donc je vais laisser un petit peu Jérôme se présenter, et ensuite, je lui poserai quelques questions pour savoir pourquoi il s’est inscrit au club privé Paris sportifs, qu’est-ce que lui apporte le club privé, qu’est-ce qu’il aime, etc. Salut Jérôme !

Jérôme : Bonjour Maxence. En fait, je me suis toujours intéressé au sport en général, mais je n’avais jamais eu l’idée de poser des paris sportifs avant il y a trois mois et demi, quatre mois. Le déclic s’est fait un petit peu bizarrement : j’avais un club à La Française des Jeux, il y avait un lien vers le site Parions Web, qui m’a permis de poser mes premiers paris sportifs. En fait, au bout de quelques clics, j’avais attrapé le virus. Et là, j’ai vu tout de suite un moyen de gagner de l’argent facilement et ludiquement.

Mais comme vous l’imaginez, comme tu l’imagines très bien Maxence, j’ai vite déchanté. Et dès que j’ai eu mes premières pertes, j’ai commencé à douter et à me rendre compte que ce n’était pas si facile que ça, et j’ai vite déchanté. En fait, très vite, j’ai multiplié toutes les erreurs imaginables des parieurs débutants : j’ai enchainé les paris combinés, j’ai essayé de ne jouer que les outsiders, que les matches nuls pour avoir des bonnes cotes. J’étais convaincu que sur le long-terme, ce serait gagnant. En fait, quelque part, j’avais l’impression que je serais sûr de trouver une solution pour être dans le positif au bout d’un certain temps. Evidemment, rien n’y faisait, j’étais toujours perdant au final.

Et il me semble que, sur Google, j’ai dû taper « comment gagner de l’argent paris sportifs ». Alors là, comme tu l’imagines, je suis tombé sur plein de sites qui font miroiter des gains, mais sans aucune formation, juste avec quelques clics. Je suis tombé sur le blog de Maxence, et j’ai de suite été frappé de la différence du ton employé sur le blog : ce n’était plus « venez chercher de l’argent à coup sûr avec des méthodes élaborées par les plus grands parieurs », ou alors « misez de suite 10 euros et remportez 158 euros »… Non, c’était : « oui, vous pouvez gagner de l’argent grâce aux paris sportifs, mais c’est difficile et surtout, il faut se former et être rigoureux » ; et puis aussi plein de conseils que Maxence formulait déjà à l’époque : qu’il ne fallait pas se disperser, qu’il fallait raisonner en terme de pourcentage de capital et pas en euros, suivre de bons tipsters… C’est des mots que je ne connaissais pas du tout. C’est vraiment la rencontre avec toi, Maxence, qui m’a permis de découvrir tous ces termes professionnels, et cette rigueur professionnelle que doit avoir un parieur s’il veut gagner de l’argent.

Donc j’ai continué à m’inscrire sur plusieurs books –je parie en .fr, Donc après Parions Web, je suis passé sur PMU (j’ai profité du bonus), sur Unibet, Betclic, et très récemment, BWin. Je me suis très vite rendu compte, grâce aux conseils de Maxence, que c’était très important de pouvoir comparer les cotes, pour pouvoir avoir la meilleure pour chaque pari.

Pour conclure ma présentation, à ce jour, trois mois et demi, quatre mois après mes débuts en tant que parieur sportif, j’espère finir le mois de mai assez largement dans le positif. Et ce, grâce à Maxence Rigottier, ca, c’est certain, et grâce au club privé Paris Sportifs.

Maxence Rigottier : D’accord. Donc au départ, tu m’as trouvé sur le blog, ensuite, tu as regardé un peu mes vidéos, et ensuite tu t’es inscrit sur le club privé Paris Sportifs.

Jérôme : Exactement. En fait, quand on s’est connu, le club privé Paris Sportifs n’existait pas encore. Tu parlais de le créer, suite à la demande des personnes qui venaient sur ton blog et à ton entourage de parieurs. Il n’était pas encore créé. Donc j’ai été dans les premières personnes à s’inscrire, en fait.

Maxence Rigottier : Oui, je me rappelle très bien de ton message où tu évoquais que tu démarrais dans les paris et que tu avais pas mal d’attentes concernant ce club privé. Donc qu’est-ce que t’apporte le club privé Paris Sportifs ?

Jérôme : En fait, je pense que le club privé Paris Sportifs m’a tout d’abord apporté une formation accélérée aux paris sportifs. J’étais totalement débutant, et le club privé Paris Sportifs m’a permis d’être de suite en contact avec des parieurs qui avaient quand même beaucoup d’expérience, certains professionnels, d’autres pas, mais qui avaient tous le même objectif : s’améliorer, devenir de meilleurs parieurs. J’ai vraiment, par les vidéos, par les conseils de chacun, par les avis, par tes conseils –qu’ils soient personnalisés ou qu’ils soient plus généraux par les vidéos, ça m’a vraiment apporté une formation accélérée, que je n’aurais jamais obtenue autrement sans être inscrit au club privé Paris Sportifs, ca, c’est certain.

Aujourd’hui, le club privé Paris Sportifs m’apporte des choses un petit peu différentes, de multiples avantages, comme par exemple le partage d’expériences avec d’autres membres, l’avis des membres sur mes stratégies de jeu, aussi, dénicher de bons tipsters… En fait, le club privé Paris Sportifs démultiplie le travail qu’on pourrait faire seul. Il est fait là par cinquante, soixante personnes. Tout le monde peut en profiter et ça démultiplie le travail. Et en plus, on est tous un petit peu unis vers le même objectif qui est de devenir de meilleurs parieurs : comme on dit, l’union fait la force. Et le club permet cette union, en fait.

Ce que m’a également apporté le club, c’est, par exemple, des conseils pour la mise en place d’outils nécessaires à un bon parieur. C’est tout simplement un compte Neteller, que je ne connaissais même pas, qui est quand même un « compte bancaire virtuel » qui permet de faire beaucoup de choses dans les paris. L’ouverture de comptes sur plusieurs sites, aussi : peut-être que je serais resté sur un seul site de paris, sans club. Là, j’ai pu ouvrir des comptes, faire profiter de parrainages à d’autres membres ; après, profiter de parrainages lorsque d’autres membres s’inscrivaient… Donc vraiment, la gamme de ce que peut m’apporter le club privé Paris Sportifs est large, très très large.

Maxence Rigottier : D’accord. Donc tu t’es dit : « waouh, grosse différence » entre tes début, tes premiers pronostics, et ensuite avoir rejoint ce club qui t’a permis de passer un cap, de voir d’autres choses comme le yield, le choc psychologique, le suivi du tipsters, etc.

Jérôme : Tout-à-fait. Et je pense que je n’aurais jamais pu avoir cette formation si rapide, que ce soit dans le temps ou le temps passé, sans le club privé Paris Sportifs. Par les vidéos, par les conseils personnels, j’ai l’impression que grâce au club privé Paris Sportifs, en quatre mois, j’ai acquis des habitudes de jeu, des règles que d’autres personnes ont acquis en beaucoup plus de temps, parce qu’ils n’ont pas eu cet outil, tout simplement. Et si je n’avais pas eu de club, il aurait fallu que j’aille chercher les infos sans formation. Peut-être que je me serais démotivé, tout simplement, si je n’avais pas eu ce club privé.

Maxence Rigottier : C’est intéressant ce que tu dis. Tu es passé d’un coup d’être isolé dans ton coin à te retrouver dans une communauté de parieurs qui ont tous le même objectif. Tu as pu aussi vérifier ou savoir si tel ou tel site, c’est vraiment sérieux ; également avoir d’autres informations et les vérifier, parce que vu qu’on est nombreux, on a des avis un petit peu différents. Et également, toi, ta spécialité, c’est un petit peu la Ligue 1 et Ligue 2, où tu aimes bien dénicher des bonnes cotes. Mais là où tu dois encore progresser, c’est juste de ne pas te disperser. Et ensuite, ça va rouler à 100%.

Jérôme : Je l’espère ! Mais c’est certain que sans toi Maxence, sans tes conseils personnels que tu envoies par email quand on te pose des questions, sans tes renvois vers tes vidéos qui nous rappellent à l’ordre quand on s’égare, c’est certain que je m’égarerais encore aujourd’hui dans les erreurs de parieurs débutants.

Maxence Rigottier : Là, tu sens vraiment que tu as passé un cap, que tu es passé déjà de parieur débutant à parieur intermédiaire-confirmé ?

Jérôme : Je ne sais pas. Je ne saurais pas dire à quel cap je suis passé, mais ce qui est certain, c’est qu’il y a une chose qui est flagrante : les trois premiers mois, je suis convaincu d’être dans le négatif, le quatrième mois, je suis dans le positif, et j’ai l’impression d’avoir tous les outils pour continuer à y être. Donc ce n’est plus comparable !

Maxence Rigottier : De toute façon, si tu as compris tous les mécanismes, il n’y a aucune raison que tu ne sois pas dans le positif sur le long terme, ça, c’est évident.

Jérôme : Tout-à-fait.

Maxence Rigottier : Egalement, quel message souhaiterais-tu faire passer pour toutes les personnes qui hésiteraient à s’inscrire, qui se demandent : « est-ce que c’est sérieux, est-ce que ça va me convenir, est-ce que ça va répondre à mes attentes, etc. ? » Quel message pourrais-tu donner à  toutes ces personnes ?

Jérôme : Ecoute, le premier message que j’ai envie de leur faire passer, c’est vraiment qu’ils aient confiance. C’est vrai, au début, quand tu as créé le club et que tu me l’as proposé, je me posais des questions. Je me disais : « c’est un nouvel abonnement, est-ce que ça va m’apporter vraiment quelque chose de supplémentaire ? ». Mais par contre, à aucun moment je n’ai eu des doutes sur l’honnêteté du club privé Paris Sportifs, sur le professionnalisme. Et ça, c’a vraiment été un facteur déclencheur pour que je m’engage –enfin que je m’engage entre guillemets, puisqu’il n’y a pas d’engagement. Mais pour que je passe le pas, j’ai vraiment eu confiance. Quand je me suis inscrit, le soir, j’ai très bien dormi, je n’ai eu aucun doute : j’avais l’impression d’être rentré dans quelque chose de sérieux et de professionnel.

Et ce que je voudrais dire aux parieurs qui hésitent à entrer au club privé Paris Sportifs, c’est qu’à mon avis, s’ils ratent cette occasion, ils ratent peut-être la seule occasion qu’ils auront de devenir de bons parieurs sportifs. Et s’ils veulent devenir parieurs sportifs professionnels, ils rateront peut-être la seule occasion qu’ils ont de le devenir. Parce que je pense qu’aujourd’hui, ce que tu proposes Maxence à travers le club privé Paris Sportifs, à travers tes vidéos, à travers cette formation, à travers cette union de parieurs, il n’y a rien d’équivalent qui existe sur le Net. Sur le Net francophone, tout du moins. Après, pour le reste, je ne sais pas, mais sur le Net francophone, il n’existe rien d’équivalent.

Et moi, je suis convaincu que si j’avais raté cette occasion, je ne serais pas, aujourd’hui, un parieur sportif dans le positif. J’aurais déjà abandonné ou je continuerais de perdre de l’argent. Et je pense que si ces parieurs hésitent et continuent à « végéter » sur des forums et autres multiples sites de paris sportifs gratuits mais en rien professionnels, eh bien au final, ils seront déçus. Ils seront déçus de ne pas avoir tenté le club privé Paris Sportifs. En plus, ça ne les engage à rien, sauf à devenir gagnants ! Comme tu proposes l’essai sur un mois…

Maxence Rigottier : Je rappelle au passage la garantie de 30 jours satisfait ou remboursé pour être sûr que cela correspond à vos attentes. Et si ce n’est pas le cas (ça peut arriver), je vous rembourserai sans aucun souci. Moi, je veux vraiment que chaque membre soit satisfait de mes services et du club. Si ce n’est pas le cas, il n’y a pas de souci : je rembourse.

Jérôme : Moi, je pense qu’il n’y aura pas besoin de remboursement, parce que je me suis rendu compte que déjà, au bout d’un mois, j’avais vraiment besoin de ce club privé et qu’il fallait que je puisse continuer à avoir cette connexion. Aujourd’hui, si je gagne de l’argent grâce aux paris sportifs, c’est clairement grâce au club privé Paris Sportifs et c’est clairement grâce à Maxence Rigottier, il n’y a pas de doute là-dessus !

Maxence Rigottier : D’accord. Merci en tout cas, c’est gentil de ta part.

Jérôme : C’est concret : on peut aller vérifier sur mon compte !

Maxence Rigottier : Exactement, je confirme ! Et quels sont un petit peu tes objectifs pour le futur ? Parce que là, on a parlé un peu du club, maintenant, on va parler de ton capital. Quel était ton capital quand tu t’es inscrit au club ? Ensuite, quels sont un petit peu tes objectifs ? Tu souhaites obtenir un complément de revenus de quelques centaines d’euros par mois ?

Jérôme : Oui, c’est exactement mes objectifs : un complément de revenus, quelques centaines d’euros par mois. Je ne l’imaginais pas du tout possible quand j’ai commencé à parier –enfin si, au tout début, et puis quand je me suis rendu compte que ça allait être vraiment difficile, je me suis vite découragé, je me suis dit : « ça ne va pas se passer comme ça, je vais perdre de l’argent ». Mais à la date d’aujourd’hui, oui, je pense que je vais pouvoir, grâce aux paris sportifs, avoir un complément de quelques centaines d’euros par mois. Ce sont exactement mes objectifs, que je vais déjà atteindre, je pense, ce mois-ci, grâce à tous les conseils que j’ai pu appliquer depuis deux mois.

Et puis aussi de continuer à avoir les bonnes habitudes que Maxence  nous conseille, c’est-à-dire vraiment se restreindre uniquement aux paris que l’on s’est fixé, ne pas du tout se disperser, continuer à bien tenir quotidiennement notre capital, qui est notre « outil de travail », comme tu le dis si bien.

Donc voilà mes objectifs. Mon premier objectif est déjà de maintenir les bonnes habitudes que j’ai réussi à prendre ; et mon deuxième objectif, c’est effectivement d’obtenir un complément de revenus de quelques centaines d’euros grâce aux paris sportifs.

Maxence Rigottier : D’accord. Parce que, pour préciser, tu as un capital d’environ 1000 euros, entre 1000 et 2000 euros, à peu près ?

Jérôme : C’est-à-dire qu’au départ, c’était difficile pour moi de juger de ce capital, puisqu’il y avait quand même le risque de le perdre. On va dire que quand je me suis inscrit au club privé Paris Sportifs, j’estimais mon capital à une centaine d’euros. Aujourd’hui, je n’hésiterais pas à dire que mon capital de paris sportifs, je l’estimerais facilement à 2000 ou 3000 euros, étant donné que j’ai l’impression de pouvoir le gérer de façon très sérieuse et professionnelle. Donc j’ai beaucoup plus confiance dans le fait d’investir quelques petites épargnes que j’ai dans les paris sportifs. Parce que j’ai l’impression que c’est un investissement, un investissement ludique, et non plus seulement un jeu et un loisir auquel je vais perdre beaucoup d’argent.

Maxence Rigottier : Exactement. Déjà, toi, tu fais deux cas de figure : le premier, tu fais tes propres pronostics, notamment sur la Ligue 1 et la Ligue 2, et la seconde chose que tu fais, c’est de suivre quelques tipsters. Comme ça, c’est parfait, tu diversifies le risque et tu as beaucoup plus de chances d’être rentable et de générer quelques centaines d’euros par mois.

Jérôme : Tout-à-fait. Et dans les deux domaines, le club privé Paris Sportifs m’a aidé. Dans mes pronostics personnels, les critiques constructives qu’ont pu m’apporter tous les membres sur les pronostics que je posais, m’ont permis de m’améliorer dans les pronostics, je pense. Et les tipsters que je suis aujourd’hui, il est fort possible que je ne les aurais jamais connu si je n’avais pas fait partie du club privé Paris Sportifs.

Maxence Rigottier : D’accord. Bon, en tout cas, on a vu un superbe aperçu de tes débuts, ce que t’a apporté le club, tout ça. Donc logiquement, il n’y a plus qu’à continuer tout ce que tu fais, et il n’y a aucun problème : tu vas réussir, je ne me fais pas de souci là-dessus.

Jérôme : Merci beaucoup Maxence pour tout ton travail. En fait, tu nous as un petit peu créé notre petit troquet du coin, où l’on vient regarder ensemble le match et parler business. En fait, c’est un peu ca, le club privé Paris Sportifs !

Maxence Rigottier : Oui, exactement ! Si vous rejoignez un jour le club, vous allez pouvoir être avec la communauté de membres qui est, à mon avis, la première en France à l’heure actuelle par rapport à un club privé.

Jérôme : Tout-à-fait.

Maxence Rigottier : En tous cas, merci une nouvelle fois pour ton retour d’expérience qui, à mon avis, aidera beaucoup de personnes qui sont peut-être dans ton cas. Moi, ça me fait plaisir que tu aies déjà des bons résultats et que ça ait vraiment apporté une grosse plus-value pour toi.

Jérôme : Ah oui, certainement !

Maxence Rigottier : Et on va continuer dans cette voie pour le futur.

Jérôme : Très bien, merci beaucoup Maxence !

Maxence Rigottier : Merci, à bientôt !

Jérôme : A bientôt, au revoir Maxence !

Maxence Rigottier : Si cette étude de cas vous a plu, partagez-la sur Facebook et sur Twitter. Si vous avez des questions par rapport au club privé Paris Sportifs, n’hésitez pas à les poser dans les commentaires, juste en-dessous de cette vidéo. Pour ma part, je vous dis à bientôt pour la suite de mon aventure à Malte.

Et vous ?

En avez-vous marre d’être seul isolé dans votre coin et aimeriez-vous être avec une communauté de parieurs qui ont tous la même ambition ? 😉 Laissez-moi votre réponse dans les commentaires du blog juste en dessous. 

10 réponses
    • Maxence RIGOTTIER
      Maxence RIGOTTIER dit :

      Bonjour Sébastien,

      Je n’ai pas dis que c’était impossible de gagner de l’argent avec les bookmakers.fr, c’est plus dur et tu as un immense désavantage par rapport aux cotes…aus types de paris proposés (Cf : pari asian Handicap si tu en fais).
      Regarde sur un site comme pinnacle la différence de cote la prochaine fois. Cela te donneras juste une idée et si tu joues 200 euros par pari, tu verras le manque à gagner à la fin. Je te laisse vérifier mes propos par toi-même.

      Je vais même aller plus loin, ne me crois pas, vérifie par toi-même ce que je dis. 😉

      Répondre
      • RENZO
        RENZO dit :

        Salut Maxence,

        Déjà félicitation pour ton site et tes nombreux conseils que tu peux apporter dans le domaine des paris sportifs. Que l’on soit d’accord ou pas avec toi sur certains sujets on peut dire que tu es un vrai passionné et que tu cherches à aider les gens ce qui est très rare voire inexistant dans ce milieu car beaucoup se disent parieurs professionnels mais quasiment jamais un conseil de leur part et pas d’historique visible pouvant prouver leur statut à part blablater rien de concret, enfin bref.

        Je voulais te demander, voilà ton club privé me paraît intéressant surtout que je pense aussi comme toi que l’union fait la force mais je suis quelqu’un qui parie énormément sur les buteurs même que sur les buteurs donc je me demandais si cela pouvait réellement m’aider de m’inscrire sachant que je ne mise pratiquement jamais sur d’autres types de paris.

        Merci d’avance pour ta réponse.

        Répondre
  1. Romain
    Romain dit :

    Salut Maxence !

    Superbe vidéo comme d’habitude, c’est vraiment bien de voir une étude de cas comme ça.
    Cependant tu dis qu’il est parti avec un capital de 100e c’est bien ca ?
    Je suis moi aussi avec ce capital, et je ne sais pas si c’est valable de rentrer dans ce club avec ce capital comme je te l’avais expliqué.
    Sinon je voulais savoir, par mois vous multipliez par combien votre capital en moyenne ?
    Par 0.1? Ce qui correspondrait aux 10% de Yield c’est ca ?

    ET bien joué Seb pour tes pronos, Dijon m’a fait perdre moi dommage ^^

    Répondre
    • Maxence RIGOTTIER
      Maxence RIGOTTIER dit :

      Salut Romain,

      2 options s’offrent à toi :

      Si comme Jérôme, tu as dit que tu avais 100 euros de capital mais en fait, tu peux investir plus car tu ne pensais pas qu’il fallait un capital…,qu’on peut suivre des tipsters, qu’on pouvait se dégager un complément de revenu…
      Bref, si tu as une possibilité d’avoir 2 ou 3 000 euros dans 2 ou 3 mois car tu vas comprendre
      plein de mécanismes,…le Club Privé sera rentable pour toi.

      Soit, tu vas rester avec 100 euros et là, je te conseille de ne pas t’inscrire dans le futur.
      Je préfère être honnête avec toi, tu ne pourras rien espérer avec 100 euros de capital. Sans argent, quelque soit le domaine, c’est impossible et c’est normal dans le fond.

      On ne peut pas espérer plusieurs centaines d’euros par mois avec 100 euros dans sa poche.

      Pour le yield, quand je dis 10 %, cela signifie que si tu fais 10 paris à 10 euros, tu auras joué 100 euros. Le but est que tu récupères 110 euros soit 10 euros de bénéfice. Cela peut être plus mais c’est le minimum à tendre.

      Il faut être patient et NON VOULOIR du spectaculaire.

      Pour donner un exemple, je pense tourner vers 1200 pronostics par an avec les tipters avec des mises de 100 à 300 euros grosso modo. Cela te permet de dégager au moins 10 000 euros même avec une vision très pessimiste voir cauchemardesque. Et bien plus si cela se passe bien comme prévu mais je préfère être prudent. 😉

      Au plaisir.

      Répondre
  2. Romain
    Romain dit :

    Ah d’accord j’ai enfin vraiment bien saisi merci ! 😀
    Après cet été alors je vous rejoindrai surement 🙂
    J’aurai eu mes premiers salaires, donc je pense investir 2 000e dans mon capital! 🙂
    Avec 2 000e si je gagne 300e par mois ce serait déjà super! 🙂

    Mais tant que je suis avec mes 100e ca ne sert donc à rien :/

    Répondre
  3. SEB
    SEB dit :

    inccroyableeeeeeeeeeeeeeee

    de nouveau 100% de réussite aujourd ‘hui
    GROSSETO BARI
    2U GROSSETO @ 3 BC
    4/3

    TERNANA PADOUE
    2U @ TERNANA @ 2.30 BC
    2/1

    Répondre
  4. Rory
    Rory dit :

    Merci à Jérôme et Maxence pour cette étude qui rassure et apporte beaucoup aux parieurs débutants.Nous ne sommes plus seuls 😉

    Pour tourner à 1200 pronostics par an avec des mises de 100 à 300 euros, combien faut-il de capital et combien de temps ça te prend par jour et semaine?

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *