Chronique du Livre : Les Paris Sportifs en Ligne : Comprendre Jouer Gagner Partie (1/2)

Paris sportifs

 

L’auteur du livre Les paris sportifs en ligne, Quentin Toulemonde, a été récemment interviewé sur ce blog. Vous pouvez consulter l’intégralité de cette interview en cliquant ici

Quentin Toulemonde est diplômé de l’Ecole Polytechnique des Ponts et Chaussées et de la London School of Economics. Il a exercé les fonctions de In play Trader pour Unibet à Londres.

Dans son ouvrage, il dévoile tous les secrets des bookmakers et toutes les astuces exercées par les bookmakers.

Pour avoir une vue d’ensemble de ce livre, j’ai décidé de vous faire une chronique.

Les paris sportifs en ligne, édition Amphora, de Quentin Toulemonde, 380 pages, publié en juin 2011.

Chronique et résumé du livre :

Partie 1 :

 A) Les paris sportifs : un juteux marché !

Les paris sportifs existent depuis la fin du 19ème siècle. En France, c’est en 1887 que le pari mutuel a été officiellement autorisé. De plus, les paris sportifs sont en pleine croissance d’année en année. L’ouverture des paris en ligne en juin 2010 permet d’augmenter la part croissante des paris sportifs. En 2010, la part estimée des paris sportifs est de 42% dans la part totale des jeux en ligne (loto, poker,…). L’offre en ligne est donc dominée par les paris sportifs.

La France est-elle plus joueuse que ses voisins étrangers ?

La France est au 6ème rang mondial avec près de 10 millions de joueurs réguliers sur n’importe quel jeu (PMU, jeux de hasard, paris sportifs, poker…).

Pour les paris sportifs, le nombre de joueurs en France est de 900 000.

 Quel est le profil du parieur ?

  • Le joueur moyen est plutôt de sexe masculin. Son âge se situe aux alentours des 45 ans et plus.
  • En se basant que sur les paris sportifs en ligne, le profil du parieur change radicalement. C’est la catégorie des 18-34ans qui joue le plus.
  • Près de 40% des participants sur les sites de paris en ligne n’ont pas encore eu le bac.

A quelle fréquence et combien d’euros joue le joueur moyen chaque semaine ?

· Un joueur joue en moyenne 14 fois par semaine (environ 2 fois par jours et 8 euros en moyenne sur chaque pari).

 B) Décryptage de la législation française dans les paris sportifs

C’est le 12 mai 2010 que l’ARJEL (Autorité de Régulation des Jeux En Ligne) est arrivée en France. L’ARJEL a demandé 2 choses qui sont les suivantes :

· Plafonner le taux de retour aux joueurs à 85% pour limiter le nombre de joueurs addictés aux jeux en ligne.

Le taux de redistribution de 85% signifie que lorsqu’il y a 100 euros de mise de la part d’un parieur, le site de paris en ligne redistribue au maximum 85 euros de gains.

· Lutter contre les sites illégaux. On estime à 2 millions le nombre de parieurs sur des sites illégaux.

Mise en place de cyber patrouilleurs. Or, ce dispositif est difficile à mettre en œuvre car certains logiciels permettent de contourner le blocage des sites. De plus, les sites pirates sont généralement hébergés dans des paradis fiscaux. Pourtant, jouer sur des sites illégaux est puni de 3 ans d’emprisonnement et de 45000 euros d’amende et de 7 ans d’emprisonnement et de 100 000 euros d’amende pour les bandes organisées.

Depuis l’arrivée de L’ARJEL, 2,5 millions de comptes pour jouer aux paris sportifs ont été ouverts entre juin 2010 et octobre 2010 et 150 000 paris sont placés chaque semaine par les parieurs.

 C) Décryptage des principaux bookmakers

Le livre consacre une fiche complète pour chacun des 2 types de bookmakers qui existent dans le monde.

D’une part, les bookmakers internationaux qui sont Unibet, Bwin, William Hill, Ladbrokes, Sportingbet, Paddy power, Gala coral et Betfair.

D’autre part, les bookmakers français qui sont Sajoo, Eurosportbet, Betclic, Parions Web, PMU.

Chaque bookmaker est analysé à la loupe. Ces fiches synthèse sont très enrichissantes pour votre culture générale des paris sportifs.

  Partie 2 :

 Cette seconde partie du livre est spécifique pour les parieurs débutants. Dans cette partie, Quentin Toulemonde explique comment ça marche, les paris sportifs.

Au cours de cette partie, Quentin explique comment est fixée une cote par le bookmaker.

Le bookmaker fabrique la cote à l’aide de 3 critères essentiels :

· Base historique statistique

· Dernières infos disponibles

· Consensus des bookmakers

Ces 3 critères donnent la probabilité de victoire de telle ou telle équipe. Entre la probabilité de victoire et la cote finale, le bookmaker ajoute sa marge.

En parallèle, Quentin Toulemonde revient sur les cotes, pour lesquelles les bookmakers se font la guerre. Plus les cotes sont basses plus les profits pour le bookmaker sont importants. A contrario, plus les cotes sont élevées, plus le profit des bookmakers est réduit.

De plus, une grosse partie de ce chapitre est consacrée à la mise en place des cotes de la part des bookmakers, comment le bookmaker s’informe-il ? Comment le bookmaker fixe les cotes ? etc…

Un autre chapitre de cette partie est consacré à un lexique des paris sportifs, qu’est-ce qu’un pari en simple, qu’est-ce qu’un Over/Under, qu’est-ce qu’un pari à Handicap ?…

Chaque terme spécifique aux paris sportifs est défini et est suivi d’une explication et d’un exemple.

Un dernier chapitre est consacré aux paris en live. Les paris en live sont également appelés en anglais « Live betting ». Tout est expliqué de A à Z pour savoir comment sont fixées les cotes.

Partie 3 :

Cette troisième partie démarre sur la préparation du parfait parieur en ligne.

Selon l’auteur, 7 critères sont essentiels pour pouvoir préparer parfaitement un pari sportif. Ces critères sont les suivants :

· Un bureau

· Un ordinateur relativement puissant

· Une bonne connexion internet (surtout si vous pratiquez les paris en live)

· Un bon écran (pour ne pas devenir aveugle)

· Une calculatrice

· Un papier et un crayon

· Les dernières nouvelles sportives

 En parallèle, l’auteur énumère en détails les 10 commandements du bon parieur. Sourire

 Les 10 commandements sont les suivants :

· Le bon parieur ne mise que l’argent dont il n’a pas besoin. Effectivement, il faut penser que les paris sportifs sont un placement comme un autre, or, en cas de pertes, il ne vaut mieux pas être dépendant de la somme d’argent que vous avez jouée.

· Le pari sportif est une activité à plein temps.

 · Le bon parieur mise sur le sport qu’il connait le mieux. Si vous vous intéressez au tennis depuis tout petit, je vous conseille de parier sur le tennis et non sur un autre sport.

· Le bon parieur se fixe des limites. Il faut toujours se donner un objectif et se fixer une règle de mise. Ne jamais dévier de ses règles.

· Le bon parieur respecte sa stratégie. Chaque stratégie que l’on a établie en début d’année doit être suivie à la lettre.

 · Le bon parieur ne se prend pas pour un surhomme. Il ne faut jamais prendre la grosse tête. De toute façon, dans les paris sportifs, si l’on prend la grosse tête, la défaite n’est jamais très loin.

 · Le bon parieur reste humble. Que ce soit dans la victoire ou dans la défaite, il ne faut jamais tomber dans l’euphorie ou céder à la panique.

 · Le bon parieur ne suit pas aveuglément tous les conseils qu’on lui donne.

 · Le bon parieur sait faire des pauses.

 · Le bon parieur garde du temps pour son travail, sa famille et ses amis.

A la suite de ce chapitre, l’auteur décrit étapes par étapes la méthode à suivre pour jouer sur les sites de paris. A suivre très prochainement.  😉

Et vous, avez-vous déja lu ce livre? La chronique du livre vous a plu? 😉

Si oui, laissez moi votre avis dans les commentaires pour me dire ce que vous avez pensé de la première partie de ma chronique du livre de Quentin Toulemonde ?

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *