Découvrez ce que le CLUB PRIVÉ PARIS SPORTIFS apporte à Guy ?

Transcription – Découvrez ce que le CLUB PRIVÉ PARIS SPORTIFS apporte à Guy ? 

Maxence : dans cette nouvelle vidéo étude de cas, on va voir ensemble à travers une étude de cas avec Guy ce que lui a apporté le club privé Paris Sportifs. Tu es inscrit au club privé Paris Sportifs depuis quasiment un an.

Juste avant qu’on voie tout ça ensemble, ton profil dans les paris sportifs, quelles étaient les erreurs que tu faisais par le passé que tu ne fais plus aujourd’hui, je vous invite à cliquer sur le bouton « s’abonner » juste en dessous. Ça vous permettra de rejoindre les 2000 parieurs gagnants abonnés à la chaîne YouTube. Cliquez sur le bouton « s’abonner » en bas à droite de la vidéo YouTube, ça vous permettra de recevoir gratuitement et librement toutes mes prochaines vidéos sur YouTube que je vais publier. Ça vous permettra de parier comme un pro, d’avoir des études de cas de membres, ou de générer de l’argent dans les paris sportifs, que ce soit à travers vos propres pronostics, un suivi de tipsters, des trades sur Betfair, ou encore des paris semi long terme ou long terme. Ici Maxence Rigottier du blog gagner-de-largent-grace-aux-paris-sportifs.fr.

Est-ce que tu peux rapidement te présenter et nous expliquer ton profil dans les paris sportifs depuis tes débuts jusqu’à aujourd’hui ? Salut Guy.

Guy : bonjour, Maxence, bonjour à tous. J’ai 52 ans. Je me considère un peu nouveau dans les paris sportifs parce que j’ai démarré en début d’année. J’ai commencé d’abord dans les courses, je faisais des paris hippiques sur les sites ARJEL, notamment avec PMU. Le turf est assez aléatoire parce que les cotes que tu prends au départ ne sont jamais celles que tu as à la fin, donc ce n’est pas terrible, et il y a des choses qui ne sont pas forcément très évidentes.

J’avais besoin de travailler ma tête. J’avais avant un métier prenant et j’ai changé de métier pour m’occuper de ma vie et avoir plus de vie personnelle et familiale. Je me suis intéressée aux paris sportifs d’abord par ARJEL, c’était sympa. J’ai vu qu’au moins tu avais la cote. Si tu avais 1,3, 1,5 c’était bon, tu le gardais, tu avais un bon plan là-dessus.

Je trouvais que c’était dommage quand tu fais un nul, tu perds, tu as une chance sur trois, ce n’est pas évident. J’ai donc commencé à surfer sur Internet et puis j’ai trouvé les conseils de Maxence. Et là super, j’ai commencé à regarder les vidéos, à voir qu’il y avait d’autres solutions. Ça me tentait. Je me suis dit : allez, il faut passer le cap et c’est comme ça que je suis rentré dans le club au mois d’avril de cette année, en 2015. J’ai une petite bankroll, mais c’est rassurant parce que j’ai vu qu’on arrive à faire quand même des choses et surtout il y a de superbes conseils pour avancer. Voilà, c’est un peu le début et c’est comme ça que j’ai découvert le club.

Maxence : quel était ton capital lorsque tu as démarré, parce que c’est souvent une objection que je reçois ? Quel est le capital minimum qu’il faut avoir et quel est le capital que tu avais quand tu t’es inscrit au club privé Paris Sportifs ?

Guy : capital minimum, je ne peux pas dire. Moi j’avais un capital qui était de 100 euros, aujourd’hui, il est multiplié par 10. J’ai mis un peu de ma poche parce que je voulais faire du pari long terme. Pour parier long terme, je me suis fait une enveloppe un peu plus conséquente. Après, il y a eu les gains, le transfert de bankroll parce qu’une partie de ce que je me servais pour le turf, je l’ai retransférée dans les paris sportifs, c’est plus intéressant. Je ne dis pas que je ne reviendrai pas au turf, mais si je reviens au turf, ça sera avec certains liens qu’on a sur le club. J’ai vu qu’il y a des gars qui étudient et suivent les courses. C’est beaucoup plus intéressant parce qu’on est dans le même phénomène que les paris sportifs, quand tu prends la cote, tu l’as et tu n’es pas avec une chute de cote au moment où il y a l’arrivée. Globalement, ce que je retiens au niveau du club, c’est que quand tu veux, il faut essayer de maximiser au maximum et d’en engranger un maximum et ne pas perdre tout le temps.

Maxence : toi tu étais avec ton profil de turfiste en quelque sorte, beaucoup sur les paris hippiques. De manière générale, dans le club privé Paris Sportifs, il y a des parieurs et ensuite ça s’étend à des joueurs de poker ou des joueurs sur tout ce qui est paris hippiques, les paris sur les chevaux. Le gros avantage des paris sportifs par rapport au poker, c’est que vous n’êtes pas obligé d’être tout le temps sur un écran et en plus le deuxième gros avantage des paris sportifs par rapport aux paris hippiques, c’est que, comme tu l’as évoqué, comme les paris sont mutualisés, on ne sait pas à l’avance combien on peut gagner et la cote finale alors que dans les paris sportifs, si on joue une cote à 2,51, on sait que la cote est à 2,51. À partir du moment où ça a été placé, tout est bon sans aucun problème.

Qu’est-ce que t’apporte ou t’a apporté le club privé Paris Sportifs ? Est-ce que c’est un accès aux bookmakers.com ? Est-ce que c’est une communauté ? Est-ce que c’est des tipsters ? Est-ce que c’est tous les outils pour parier comme un pro ? Est-ce que c’est les coachings communs ? Est-ce que c’est un ensemble de tout ça ? Est-ce que c’est un travail sur la gestion de capital, la psychologie ? explique-nous un peu qu’est-ce que t’apporte ou t’a apporté le club privé Paris Sportifs comme ça fait déjà 9 mois que tu es inscrit ?

Guy : clairement, c’est un ensemble de tout. Il n’a à rien à jeter comme on dit. Il n’y a rien à laisser parce que quand on commence, le premier intérêt est d’avoir les bookmakers.com, parce que quand tu vois les cotes, il arrive des fois qu’avec l’ARJEL c’est un peu pareil, mais c’est plutôt rare. Très clairement, je vois avec Bet365, j’ai Sbobet, Pinnacle, je suis en cours pour me connecter avec Betfair parce qu’il y a des bets qui valent le coup d’être pris. Il faut ramasser. Il faut prendre. Ce que prend l’ARJEL autant aller le prendre ailleurs. Ils font ce qu’ils veulent, mais il faut à un moment se dire que ce sont des petits bouts qu’il ne faut pas négliger.

J’ai une petite bankroll, donc je ne fais pas de grosses mises, mais au moins je sais que je gravite petit bout par petit bout avec des cotes qui valent le coup. Et quand tu te rates, tu sais que tu vas le recouvrir rapidement.

Après dans le club, ce qu’il y a de super, c’est que je suis débutant, ça fait un an que j’ai trempé là-dedans, je me considère comme débutant parce certains trucs peuvent intimider des fois. Quand j’écoute d’autres dans les coachings communs, quand tu vois les réponses qui sont données à des questions qui sont pour eux évidentes, mais qui sont pour toi loin d’être basiques, les réponses sont vachement courtoises, tu n’es pas pris pour un imbécile, on te prend par la main. C’est vraiment super sympa. Des fois c’est même la bagarre pour te répondre, c’est à qui va répondre le plus vite à ta question. Dernièrement, j’ai vu ça sur le site avec un nouveau à qui on répondait, c’était à qui allait répondre le plus vite. C’est vachement sympa. C’est l’ambiance du club. C’est très amical, très dynamique et ça donne envie. Quand j’ai un petit coup de blues, je regarde un peu les nouvelles, et ça me remonte, je me dis que je ne suis pas le seul. Il y a de gros tacles, mais les gens les prennent bien. C’est un tout.

Je gère ma bankroll. Parfois il vaut mieux laisser un bet de côté parce que tu ne le sens pas. C’est vraiment un ensemble le club, je trouve. Tout seul, il y a un moment où tu te retrouves comme un imbécile et tu ne sais pas. Tu es seul, tu as une question ou quoi que ce soit, avec le club, tu as toujours quelqu’un pour venir te dépanner.

Maxence : je rebondis un peu sur tes propos. Imaginez si vous êtes seul dans votre coin, vous vous demandez si tel ou tel site est fiable, comment on peut sécuriser ses pronostics, comment avoir Pinnacle, Betfair, Bet365, Sbobet même si vous êtes résident français, même si vous êtes dans un pays où c’est non accessible, vous aurez accès à ces différents outils, vous aurez accès à une liste de tipsters, vous aurez accès à une communauté.

Comme tu l’as parfaitement souligné Guy, vous avez des réponses à vos questions. Moi-même ou Thomas qui est mon assistant, on vous apportera tous les réponses à vos questions. Des fois, il y a d’autres membres qui répondent parce que ça leur fait chaud au cœur et ils sont très heureux de pouvoir aider d’autres membres. Ça, c’est assez sympa par rapport au club privé.

Qu’est-ce que tu fais maintenant dans les paris sportifs ? Est-ce que tu fais à 100 % que tes propres pronostics ? Est-ce que tu fais à 100 % un suivi de tipsters ? Est-ce que tu fais à 100 % des paris long terme ? Est-ce que tu fais à 100 % des trades sur Betfair ? Ou alors tu fais un mix d’une ou plusieurs de ces stratégies ? Ou tu fais carrément un mix de ces stratégies ? Explique-nous un peu ce que tu réalises dans les paris sportifs.

Guy : dans les paris sportifs, théoriquement je faisais mes propres paris, je regardais un peu tout ce qu’il se passait. En entrant dans le club, j’ai commencé à regarder ce qu’il se faisait comme bets et je réanalysais derrière pour voir si ça correspondait à ce que moi je pensais. Au coup par coup, je me suis aperçu en faisant un peu de blanc sur certains pronostics que finalement je retombais sur les mêmes conclusions.

J’ai des abonnements que j’ai pris en partage avec le club sur plusieurs sports, d’ailleurs moi, je ne suis pas un grand sportif, sur certains sports, je ne connais pas grand-chose. Je me suis aperçu que les tipsters que j’avais tiennent la route. J’ai fait du hockey alors que je ne connaissais pas du tout le hockey. Je fais le foot principalement. En début d’année, j’ai regardé un des membres du club qui est tipster sur le tennis et ça, ça m’intéresse. Je fais beaucoup de ça.

Après j’ai adhéré à la partie paris long terme que tu avais ouverte parce que je trouvais hyper stimulant. C’est vrai que laisser sur un livret A ce qu’on peut faire profiter autrement, c’est vrai que tes arguments sont très très bons parce qu’en plus c’est une réalité. Pour ceux qui en douteraient, je peux vous dire que ça rentre, il n’y a pas de souci, vous pouvez y aller.

Au niveau paris, je me suis un peu diversifié et surtout j’ai sécurisé beaucoup plus. Au début quand je n’étais pas dans le club, je ne sécurisais pas et maintenant s’il y a un leitmotiv, c’est sécuriser. Je préfère gagner un peu moins. J’essaie de gagner toujours plus, mais en sécurisant.

Maxence : je vais revenir un peu sur tout ce que tu as évoqué. Premier point par rapport au suivi de tispters. Si vous vous demandez un peu ce qu’est un suivi de tipsters, c’est une copie de pronostics de parieurs qui sont bons sur d’autres sports, notamment je pense au tennis, au hockey, au baseball, au basket, au rugby, au football, à peu près tous les sports possibles et inimaginables. Si aujourd’hui vous êtes parieur, il y a de grandes chances pour que vous ayez une expertise dans un sport précis. Ça peut être du foot, du tennis, du rugby, au basket, du volley, du hockey, du baseball ou encore sais-je, mais c’est quasiment impossible d’être expert sur tous les sports parce que vous ne pouvez pas être expert en basket, en tennis, en rugby. Il faut vous spécialiser sur un sport précis.

Toutefois, quand vous copiez des tipsters, c’est assez sympa, ça vous permet de gagner de l’argent et surtout je pense notamment aux sports US, donc à la MLB au baseball, à la NHL au hockey ou encore à la NBA au basket, comme les évènements ont lieu la nuit, vous allez avoir zéro stress parce que ça va se passer quand vous êtes en train de dormir. Ça dépend évidemment de là où vous habitez sur la planète. Mais si vous êtes sur le fuseau Europe, comme ça a lieu entre minuit et 4 heures, 5-6 heures du matin, c’est la tranche horaire où tout le monde dort, il n’y a donc pas besoin de stresser en se disant : est-ce qu’il y a eu une erreur d’arbitrage ou des points spécifiques dans le pari ? Parce que vous n’allez pas être au courant de tout ce qui s’est passé dans le match. Ça, c’est concernant le suivi de tipsters.

Concernant les paris long terme, tu es membre de tout ce qui est paris long terme. Comment ça se passe ? J’envoie par email les différents paris long terme que j’estime être gagnant à 99,99 %. Il y a juste un inconvénient concernant les paris long terme, c’est que comme le nom l’indique, c’est du long terme, donc du coup l’argent peut être immobilisé entre 1-2 semaines jusqu’à 8 mois. Quand vous jouez un Manchester United Top 4 du Championnat d’Angleterre, on le joue fin août, début septembre, on va gagner le pari que l’année suivante. Il faut donc attendre mai de l’année suivante, donc ça fait environ 8 mois. Donc c’est ça l’inconvénient. Par contre, si vous avez un peu d’argent sur un Livret A qui ne sert à rien, autant le mettre sur des paris long terme parce que vous allez avoir des rendements largement supérieurs qu’un Livret A, 20, 30, 40 ou 50 fois ou plus. Ça, c’est très très important.

Et concernant le dernier point que tu as évoqué qui est la sécurisation de vos pronostics. C’est important quand vous pariez de mettre en place des paris chance double, des paris remboursés, des paris asian handicaps, des paris draw no bet, quel que soit le sport, même si vous êtes un parieur sur du baseball, du hockey, du foot, notamment des paris asian handicap -1, -0,75, -0,25, +1,25, +1,75, over 2, over 2,75, under 2, under 3 si c’est du foot, etc.

À chaque fois, comme on peut voir dans le club avec Romain de Gazon Futé, qui est un autre tipster du club privé Paris Sportifs, il joue à 100 % des paris asian handicaps et comme ça, ça permet de générer de l’argent tout en sécurisant ces pronostics. Et surtout la grande facilité de sécuriser ces pronostics, c‘est notamment par rapport à la variance où on réduit énormément le nombre de paris perdants. On perd très rarement, ce qui est bon pour le mental, pour ne pas tilter et surtout avoir confiance dans la prise de décision de ses pronostics.

C’est important d’avoir tout cela en tête pour pouvoir être un parieur gagnant sur le moyen log et très long terme.

Quelles sont les erreurs que tu faisais par le passé et que tu ne fais plus aujourd’hui et que tu te dis : waouh ! comment j’ai pu faire cette erreur il y a quelques mois, quelques années, et aujourd’hui tu te dis : ça me paraît tellement évident que je ne les ferai plus jamais de ma vie ?

Guy : on vient d’en parler. La première erreur, c’est le draw no bet, de jouer sans sécuriser. Faire un pari sec, maintenant ça ne me vient même pas à l’esprit. Il y a tellement d’autres solutions qui sont plus rentables en plus quand tu regardes sur le long terme. Ça ne me viendrait même plus à l’idée de faire un truc.

Maxence : donc c’est la première chose, avant tu faisais des paris en sec. On prend un exemple, on va dire victoire de Wolfsburg contre Hambourg ou victoire de Lyon contre Reims, paf ! il y a un match nul et aujourd’hui tu es remboursé au lieu de perdre, parce qu’il ne faut pas sous-estimer les surprises et notamment se faire crucifier à la dernière minute. C’est important mentalement et psychologiquement d’avoir le moins de variance possible et surtout si possible de tout faire pour au moins récupérer se mise, notamment si vous êtes des paris à 100, 200, 300, 500 euros ou plus pour que vous ne soyez pas soumis à la psychose.

Est-ce que tu as noté d’autres erreurs que tu faisais par le passé et que tu ne fais plus aujourd’hui ?

Guy : en découvrant les over, les under, on a tendance à prendre des paris avec des cotes très basses et finalement il y a des fois de meilleurs résultats avec des cotes beaucoup plus sympathiques. Dans mon cas précis, là aussi, de connaître cela, c’est fabuleux. Ce sont des systèmes où tu te dis : mais comment je n’ai pas connu ça avant ?

Maxence : comme j’aime bien le dire, on ignore énormément de choses dans les paris sportifs. Si vous êtes débutant, vous ne soupçonnez même pas tout ce qui vous ignorez. Si vous êtes expert, pareil, vous ignorez énormément de choses. Moi-même j’apprends encore énormément de points à travers le club privé et surtout quand vous êtes dans tous les sports possibles et inimaginables, et c’est ça qui est bien aussi d’être dans une communauté, c’est de pouvoir puiser le cerveau des uns et des autres parce qu’il y a des personnes qui sont expertes en tennis, d’autres qui sont expertes en rugby, d’autres qui vont être expert, on a notamment Franck, vis-à-vis des courses de lévriers ou tout ce qui est paris hippiques. On a d’autres personnes qui sont expertes sur du basket, etc.

C’est impossible d’être expert sur tous les sports possibles et inimaginables. Quand on arrive à recentrer le cerveau de tout le monde, ça permet d’avoir des connaissances dans tous ces domaines, chose qui est quasiment impossible de trouver sur Internet si on n’est pas dans une communauté.

 

Guy : tout à fait. Le gros avantage du club c’est ça, c’est arriver à pomper. C’est super sympa parce que tout le monde joue comme il faut. Ça va peut-être faire sourire, mais j’ai l’impression d’être dans un petit club de village pour jouer au foot et en fait j’ai Messi, j’ai Ronaldo qui nous filent des conseils. C’est un peu la même chose, mais en paris sportifs.

Maxence : absolument. Ça t’a permis d’avoir un tipster au hockey, d’autres possibilités, de mettre en place des paris long terme, de voir d’autres points notamment sur les paris asian handicaps. Il m’est arrivé dernièrement d’entendre quelqu’un qui me disait : moi, les paris sportifs, je pensais que c’était juste un pari sec. Alors qu’il y a énormément d’autres possibilités. Mais quand on l’ignore, c’est évident que ça ne nous traverse pas l’esprit comme ça.

Guy : tout à fait.

Maxence : pour finir sur une dernière question, quel message laisserais-tu aux personnes qui hésitent à s’inscrire au club privé, qui de demandant si c’est fait pour moi ? Est-ce que c’est sérieux ? Toi, qu’est-ce qui t’a permis de franchir le pas et t’a permis de rejoindre le club privé ? Quel message laisserais-tu aux personnes qui hésitent à s’inscrire au club privé ?

Guy : moi j’avoue qu’au début, on est toujours hésitant parce que tu te dis : qu’est-ce que c’est ? Est-ce que c’est sérieux, pas sérieux ? Mais on voit que tu tiens la route. Si lui il y est arrivé pourquoi pas moi. Maintenant que j’y suis, on peut se dire : il en parle en bien parce qu’il est dedans. Forcément parce que c’est une réalité. Franchement, celui qui veut progresser, tout ce que j’ai appris dans les paris sportifs, je n’aurais pas trouvé tout seul, j’aurais perdu des années à gratter et à essayer d’avoir les bienfaits.

Si quelqu’un hésite, je lui dis : n’hésite pas, parce que tu retombes sur tes pieds. En plus, c’est une communauté où on ne te prend pas toi débutant pour rien du tout. Si quelqu’un en veut, on est content que quelqu’un veuille et donc on l’encourage et c’est ce qui est super sympa. Il n’y a pas de distinguo entre un petit et un grand. Après, il y en a qui ont des compétences derrière, mais justement ce qui est super c’est qu’on te donne les compétences, les infos. Moi je dis à celui hésite : viens, viens. Il y a Messi qui t’attend.

Maxence : c’est ça qui est bien, quel que soit votre niveau, vous allez toujours avoir de nouvelles compétences et aussi quel que soit le sport ou le domaine d’expertise que vous avez aujourd’hui, soit à travers un sport précis, un suivi de tipster parce que je reviens en profondeur sur Bet Advisor, Tipsters Place, Blogabet, Bet Rush, Betting Expert ou encore Z Code, ou d’autres points n’hésitez pas à bien vous former dans le futur.

Comme il y a plus de 300 membres à l’intérieur du club privé Paris Sportifs, il va y avoir une communauté. C’est un peu comme être dans un village, c’est comme si vous étiez tous réunis en même temps et c’est assez sympa. Évidemment que tout seul pour trouver des informations, moi-même quand j’étais tout seul, on fait énormément d’erreurs parce qu’on ne sait pas si tel ou tel site est fiable, où trouver les meilleurs tipsters, comment dénicher les meilleurs sites de statistiques, où trouver les absents, les suspendues, les blessés, toutes ces choses-là. C’est vraiment très important par rapport à ça.

Merci, Guy, pour ton retour d’expérience. Si vous avez aimé la vidéo, cette étude de cas, cliquez que le bouton « j’aime » de Facebook et partagez la vidéo sur Facebook et à tous vos amis.

Juste avant de vous laisser, il y a un lien à l’intérieur de la vidéo YouTube. Cliquez sur ce lien, ça va vous rediriger vers la page où il suffit juste d’indiquer votre prénom et votre adresse email pour rejoindre la liste d’attente du club privé Paris Sportifs. Cliquez sur le lien à l’intérieur de la vidéo YouTube.

À l’intérieur du club privé Paris Sportifs, vous aurez accès à tous les outils pour parier comme un pro, Neteller, Pinnacle, Sbobet, Betfair, Bet 365, pour avoir tout ce qu’il faut pour réaliser un complément de revenus, même si vous êtes résident français ou dans un pays où c’est non accessible aujourd’hui. Vous aurez également accès à des tipsters gratuitement pour pouvoir copier leurs pronostics. Vous aurez accès à une communauté de plus de 300 membres. Vous aurez accès aussi à une séance de coaching commun par mois. Si vous n’êtes pas là, la séance est enregistrée et vous pouvez la réécouter dans la foulée. Il y a des enregistrements depuis 2013. Vous aurez également accès à tous mes pronostics, etc., et plein d’autres surprises.

Si vous êtes intéressé pour rejoindre le club privé Paris Sportifs, cliquez sur le lien à l’intérieur de la vidéo YouTube ou dans la description juste en dessous, ça vous permettra de vous s’inscrire sur la liste d’attente en indiquant gratuitement votre prénom et votre adresse email. Vous avez également un « i » en haut à droite de la vidéo YouTube si vous regardez cette vidéo depuis un smartphone pour pouvoir vous s’inscrire sur la liste d’attente.

Merci Guy une nouvelle fois pour ton retour d’expérience et je te dis à très vite à l’intérieur du club privé Paris Sportifs. À bientôt.