6 CRITÈRES à prendre en compte pour SUIVRE les PRONOSTICS d’un parieur ?

Dans cette vidéo, j’explique 6 critères à prendre en compte pour suivre les pronostics d’un parieur. 😉

Are you ready ? C’est parti…!

Transcription texte de la vidéo :

Bonjour et bienvenue dans cette nouvelle vidéo du blog https://www.gagner-de-largent-grace-aux-paris-sportifs.fr/. Dans cette vidéo, je vais vous expliquer quels sont les 6 paramètres à prendre en compte lorsque vous souhaitez suivre un parieur.

1. Connaître le ROI du parieur que vous suivez !

– Le 1er paramètre pour suivre un parieur ou non c’est son ROI. Est-ce qu’il a un ROI de plus de 10% ? Est-ce qu’il a un yield de plus de 10% ? Si vous ne savez pas ce qu’est le ROI, c’est tout simplement le retour sur investissement. Par exemple, sur 100 € misés, vous récupérez 115 €, c’est-à-dire 15 € de bénéfice, vous avez un ROI de 15%.

L’idéal c’est de toujours avoir des parieurs, des tipsters, qui ont un ROI de plus de 10% et si possible qu’ils aient 15-20-25%… Fixez vous toujours comme limite de ne pas être en dessous de 10% parce que s’il devient mauvais… Vous avez une marge de sécurité.

Egalement, l’idéal c’est d’avoir un historique d’au moins 300 pronostics pour voir le choc psychologique, voir si ce n’est pas de la chance, voir comment il réagit dans les avalanches de pronostics gagnants et perdants…

Le 1er paramètre c’est le ROI qui soit toujours de plus de 10%.

2. Est-ce un parieur qui joue sur les bookmakers.fr ou les bookmakers.com ?

– Le 2nd paramètre c’est si c’est un parieur qui joue sur l’Arjel ou sur les bookmakers.com. Si c’est un parieur qui a plus de 10% de ROI sur l’Arjel et que vous vous pariez sur les bookmakers.com, c’est parfait, vous allez avoir du 15-20-25% sans aucun souci, c’est excellent. En revanche, si c’est sur les bookmakers.com et qu’il a 13%, il y a de grandes chances que si vous n’avez que les bookmakers Arjel comme PMU, Betclic, Parionsweb… là ne jouez pas parce que soit vous allez être à l’équilibre, vous allez parier dans le vent, pour rien, ou soit vous allez être déficitaire ou alors des fois un tout petit peu bénéficiaire, mais grosso modo généralement vous allez être en négatif donc ça ne sert à rien que vous pariez.

Donc le 2nd critère c’est savoir si le parieur parie sur l’Arjel ou non.

3. Est-ce que ce sont des pronostics sur le marché de masse ou le marché de niche ?

– Le 3ème paramètre c’est de savoir si c’est un parieur qui propose des pronostics sur le marché de masse ou le marché de niche.

Qu’est-ce que le marché de masse ?

C’est la NBA au basket, les gros championnats européens en football, les tournois du grand chelem au tennis, le tournoi des 6 nations au rugby… C’est tout ça le marché de masse, c’est-à-dire que même s’il y a de grosses sommes d’argent qui sont engagée, c’est-à-dire que 100 parieurs misent 200 € sur ce type de pari, qu’ils copient le pronostic d’un parieur, la cote ou le handicap, l’évènement du pari ne va pas chuter ou alors très très peu.

Qu’est-ce que le marché de niche ?

Si c’est un parieur de niche, c’est-à-dire un parieur qui est spécialiste sur la Pro B au basket, les tout petits tournois du tennis, la Pro D2 au rugby, là dès que 100 personnes vont miser 100 € chacune, ça fait 10.000 €, le marché va exploser parce que les bookmakers ne savent pas bien coter les cotes, et également ils vont vouloir se couvrir, donc soit retirer le pari du marché, soit les handicaps ou les cotes vont tout simplement fondre comme neige au soleil. Ça va vraiment descendre de manière incroyable.

Le 3ème paramètre c’est cibler marché de masse ou marché de niche.

4. A quelle fréquence envoie-il les pronostics ?

– Le 4ème paramètre c’est la fréquence à laquelle il envoie les pronostics. Est-ce que c’est un parieur qui envoie des pronostics tous les jours ? Est-ce que c’est une fois par semaine, par exemple tous les mercredis ou tous les vendredis, seulement le week-end ? Ça c’est important de savoir si vous pouvez suivre, si ce n’est pas une usine à gaz, si c’est possible pour vous de suivre les pronostics sans devenir un nolife. Ça c’est vraiment un paramètre à prendre en compte la fréquence des pronostics.

5. Est-ce compatible avec votre emploi du temps ?

– Le 5ème paramètre c’est de visionner à quelle heure il envoie les paris. Est-ce que par rapport à votre emploi du temps, par rapport où vous habitez dans le monde, où vous vous trouvez dans le monde, est-ce que vis-à-vis du décalage horaire… vous n’allez pas avoir de souci pour suivre les pronostics ? Ça c’est important une nouvelle fois parce qu’il y a des évènements partout dans le monde. Par exemple, si c’est au tennis, via les décalages horaires il y a vraiment des tournois qui ont lieu n’importe où dans le monde, donc au final ça peut faire que vous receviez des pronostics à 2 h du matin alors que vous êtes en train de dormir. Concernant la NBA ,la LMD au baseball c’est la même chose. Bref, c’est important de savoir si oui ou non vous pouvez suivre les pronostics en fonction de où vous vous trouvez dans le monde. Ça c’est un nouveau critère très important à prendre en compte.

6. Le tipster a-t-il une gestion de capital agressive ou prudente ?

– Le 6ème et dernier paramètre c’est de regarder sa gestion de capital. Est-ce que c’est une gestion de capital agressive ? C’est-à-dire via des unités de 0 à 10. Est-ce que c’est en pourcentage ? Est-ce que c’est en stake ? Est-ce que c’est tout autre moyen pour pouvoir gérer son capital ? Est-ce qu’il fait oui ou non des sortes de montant ?… Parce que c’est important aussi d’adapter votre gestion de capital par rapport à votre capital à vous. Le capital du parieur, du moins la gestion qu’il va mettre en place, vous allez pouvoir l’adapter par rapport à votre propre capital.

Ce sont les 6 critères que je voulais vraiment que vous sachiez et que vous devez prendre en compte pour suivre ou non un tipster et que ça se passe relativement bien pour vous, ce sont les 6 critères que j’ai évoqué dans cette vidéo, donc je les résume ici :

  1. Il faut n’avoir que des tipsters qui ont plus de 10% de yield.
  2. Est-ce que c’est un parieur sur l’Arjel ou les bookmakers.com ? Si c’est sur l’Arjel et que vous êtes sur les bookmakers.com, c’est parfait. En revanche si c’est un parieur sur les bookmakers.com et que vous êtes que sur l’Arjel, là par contre ne suivez pas, sauf rare exception.
  3. Est-ce que les pronostics qu’envoie le parieur sont sur un marché de masse ou un marché de niche ? Pour savoir si les cotes chutent ou non. Si ça ne chute pas c’est parfait. Si ça chute, malheureusement vous n’allez pas arriver à gagner de l’argent.
  4. A quelle fréquence envoie-t-il les pronostics ? Est-ce que c’est 1 fois par semaine, tous les jours… ?
  5. A quelle heure envoie-t-il les pronostics ? En fonction du décalage horaire, où vous vous trouvez sur la planète est-ce que vous pouvez suivre ?
  6. Regardez la gestion de capital du tipster en question pour pouvoir l’adapter à votre capital.

Merci d’avoir suivi cette vidéo. Si vous avez d’autres critères à évoquer, n’hésitez pas à les donner juste en dessous de cette vidéo. Et également, si vous avez aimé cette vidéo cliquez sur « j’aime » pour la partager à tous vos amis parieurs et également la partager sur Facebook, et si vous n’avez pas aimé la vidéo, cliquez sur « j’aime pas ». Merci et à bientôt.

Et vous ?

Quels sont vos critères pour suivre les pronostics d’un parieur ? Laissez-moi votre réponse dans les commentaires ci-dessous. 😉

2 réponses
  1. Moneylawyer
    Moneylawyer dit :

    Salut Maxence,

    Si ton tipster a un yield de plus de 10% avec une gestion prudente (pas plus de 2% par bet)sur 500 pronostics et qu’à un moment donné il fait un -15%, cela ne veut pas dire qu’il est devenu mauvais s’il se rattrape par la suite en comblant ces pertes. Ca me parait n peu violent de le blacklister si sur un an par il est rentable en cumulant perte et profit.

    Je mettrrai le curseur plutôt à 20% car un bon tipster qui fait un tel chiffre, je n’en connais pas (si il adopte une gestion prudente). Après tout dépend de la stratégie adoptée, s’il fait des bet à 2 % ou à 5%. En fonction de cela j’adapte mon curseur. Pour celui qui est à 2%, je le mets à 20% et pour celui à 5% à 30%.

    Qu’en penses-tu ?

    Répondre
    • Maxence RIGOTTIER
      Maxence RIGOTTIER dit :

      Salut Moneylawyer,

      on verra mais depuis que je l’ai arrêté il y a 2 mois, il n’a toujours pas remonté la pente (il se stabilise).
      Donc il faut se faire une raison à un moment donné je pense pour ne pas perdre son temps.

      Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *